Recherches récentes :

couple de serrage dans les actualités, news et essais

Audi TT RS Plus : encore plus puissante?

Audi offre une petite cure de vitamines aux TT RS coupé et roadster. La puissance du bloc 5 cylindres 2.5 passe de 340 à 360 ch, et le couple gagne 15 Nm pour atteindre 465 Nm. Trois ans après la sortie des versions RS, les deux TT RS Plus en rajoutent une couche… Cela donne un [...]

Publié le 10/02/2012


Une Formule Ford au Kinetic Design pour 2012

On vous avait déjà parlé, à la veille de l’ouverture du salon de Francfort, mais voici plus de détails sur la nouvelle Formule Ford. Cette monoplace de nouvelle génération sera motorisée par le bloc 1.6 litre EcoBoost à injection directe et avec turbocompresseur. Sa puissance sera limitée à 165 ch, pour un couple de 220 [...]

Publié le 27/08/2011

Motorisations Euro 5 chez Peugeot

Avec l’arrivée des nouvelles normes Euro5 anti-pollution au 1er janvier prochain, de nombreuses motorisations sont modifiées dans les gammes Peugeot. Dans la gamme 207, arrivée des motorisations Euro 5 suivantes : - 1.6 l HDi FAP 82 kW (112 ch) couplé à une BVM6 ; CO2 : 117 g/km en berline, - 1.6 l HDi FAP 68 kW [...]

Publié le 15/05/2010

Opel Zafira : nouveau moteur biturbo de 195 ch!

L’Opel Zafira reçoit à son tour le moteur 4 cylindres diesel biturbo de 195 ch ! L’Insignia avait étrenné ce moteur au début de l’année 2012, suivie en fin d’année par l’Opel Astra GTC. ( lire l’essai Opel Zafira Tourer ) Avec 195 ch et 400 Nm de couple, l’Opel Zafira Tourer BiTurbo 195 est donc [...]

Publié le 02/02/2013

Audi Q5 hybrid quattro : downsizing et zéro émission

Parmi les nouveautés Audi lancées en 2011, le SUV compact Q5 aura droit à sa version hybride. La combinaison d’un moteur essence 2.0 TFSI et d’un bloc électrique autorise à l’Audi Q5 hybrid quattro une puissance cumulée de 245 ch, pour un couple de 480 Nm. Audi annonce une consommation mixte de 7,0 L / 100 km, [...]

Publié le 01/05/2011


Subaru Impreza STI CS 400 by Cosworth

La Subaru Impreza STi CS400 est tout simplement l’Impreza de route la plus puissante jamais commercialisée. Préparée par Cosworth, son Boxer 2.0 turbocompressé développe en effet 400 chevaux ! Le couple passe lui de 407 à 540 Nm. Heureusement, la traction intégrale permanente permettra de diffuser cette puissance sur les 4 roues : le 0 à [...]

Publié le 28/05/2010

Subaru Impreza STI CS 400 by Cosworth

La Subaru Impreza STi CS400 est tout simplement l’Impreza de route la plus puissante jamais commercialisée. Préparée par Cosworth, son Boxer 2.0 turbocompressé développe en effet 400 chevaux ! Le couple passe lui de 407 à 540 Nm. Heureusement, la traction intégrale permanente permettra de diffuser cette puissance sur les 4 roues : le 0 à [...]

Publié le 27/05/2010

Test Mercedes Classe R500 4 Matic L : le goût de l?Amérique

Nous avons pû tester à New York et dans le New Jersey la version R 500, forte d’un V8 de 388 ch. Le couple et la puissance sont au rendez-vous, mais ce n’est pas une GT vouée aux circuits. Le Classe R reste lourd, avec un châssis volontairement typé confort. Cette version sera majoritairement vendue en [...]

Publié le 02/07/2010

Les prix de la nouvelle Lancia Thema

Lancia va proposer la nouvelle Thema à partir de 43900 euros. Pour ce tarif, nous avons une Lancia Thema 3.0 Mjt II 190 AT5 Platinum. Cette version est motorisée par un moteur V6 diesel VM Motori 3.0 d’une puissance de 190 ch, et qui développe un couple de 440 Nm de 1600 à 2800 tr/min. [...]

Publié le 03/10/2011

Mercedes SLS AMG E-Cell : une GT écologique

Mercedes prépare une Mercedes SLS AMG électrique, baptisée E-Cell. Le V8 6.3 de 571 ch est troqué sur cette version contre 4 moteurs électriques d'hne puissance totale de 392 kW, soit l?équivalent de 533 ch et un énorme couple de 880 Nm ! De quoi abattre le 0 à 100 km/h en 4 secondes… Le châssis [...]

Publié le 29/06/2010

Test Volvo C70 Summum 2.0 D Powershift

Essai Volvo C70 Summum 2.0 D Powershift Le coupé cabriolet Volvo, la C70, passe par la case restylage. Voici un essai avec le moteur diesel qui sera le plus diffusé, le 2.0 D de 136 ch, couplé à l’excellente boîte automatique à double embrayage Conception : Sortie en France en 2006, la C70 fêtera bientôt son 4ème anniversaire. [...]

Publié le 23/04/2010

Ferrari 599 GTO

GTO : 3 lettres magiques qui désignent des modèles ultrasportifs Ferrari. Après la 250 GTO en 1962, et la 288 GTO en 1984, voici la 599 GTO ! Que cache ce Gran Turismo Omologata ? Le V12 de la 599 GTO développe  670 ch à 8.250 tr/min, pour un couple de 620 Nm à 6.500 tr/min. La [...]

Publié le 16/04/2010

2012 : Bentley Continental GT V8

La Bentley Continental GT lancée en début d’année passe au V8, avec un 4.0 biturbo de 500 ch ! Ce V8 développe un couple impressionnant de 660 Nm à 1700 tr/min ! Malgré un poids de 2,3 tonnes, la Bentley Continental GT V8 peut ainsi atteindre les 290 km/h en vitesse de pointe, avec une accélération [...]

Publié le 15/12/2011

PSA et Fiat officialisent leur divorce, l'usine Sevelnord n'est pas menacée

Après 7 années de vie commune, le couple franco-italien qui produisait en commun plusieurs véhicules sur le territoire français a décidé de mettre un terme au mariage hexagonal. Chacun batifolant ailleurs depuis longtemps, le divorce n'est pas une surprise mais réduit l'activité de l'usine Sevelnord de 20%. Pour autant, pas d'inquiétudes.

Publié le 12/05/2011

Schumacher et Rosberg jouent aux ambulanciers

Mercedes semble trouver un malin plaisir à faire jouer ensemble ses pilotes de F1. C’est ainsi qu’après la fameuse pub dans un restaurant, où ils rivalisent d’amabilités, Nico Rosberg et Michael Schumacher se retrouvent dans un nouveau spot. Cette fois, la pub met en scène un couple d’automobilistes en panne. La femme est enceinte et [...]

Publié le 12/03/2011

Interview : Dacia, le potentiel de progression est désormais limité

Lors des essais du nouveau couple Sandero/Logan de chez Dacia, une rencontre avec Bruno Rogier, le responsable Marketing de la marque en France nous a donné l'occasion d'une petite discussion, histoire de lever quelques interrogations passagères telles que « pourquoi ne pas fabriquer de Dacia en France », « pourquoi pas de petite citadine Dacia ? », « qu'est ce qui différencie une Dacia d'une Renault ? » et quelques autres. Si vous aussi vous vous posez ce genre de questions alors cela se passe à la suite.

Publié le 27/11/2012

Le point sur la Lexus d?Albert de Monaco

La griffe de luxe du groupe Toyota continue de faire du teasing autour de la voiture officielle du mariage du couple princier. La conversion de la Lexus LS600h L utilisée pour la cérémonie avance selon le planning prévu dans les ateliers du carrossier spécialisé auquel le projet a été confié. Le châssis de la voiture a [...]

Publié le 07/05/2011

Hertz décline une campagne TV et multimédia

Dans le cadre de sa stratégie globale de conquête, le leader mondial de la location de voitures reprend la parole avec une puissante campagne publicitaire à la télévision. Le spot TV, réalisé par DDB New York, met en scène un couple qui, d’une location pour un séjour en amoureux, est passé à une relation durable. [...]

Publié le 21/03/2010

One Tonne Life : comment Volvo à réduire son empreinte carbone

Début 2011, un couple et ses deux enfants seront sélectionnés pour participer au projet « One Tonne Life ». Il s’agit d’une initiative unique au monde, qui va permettre à une famille de réduire ses émissions de dioxyde de carbone à une tonne par personne et par an (un exploit, car la moyenne est [...]

Publié le 20/09/2010

Lotus Evora 414 E Hybrid

Lotus présentait à Genève une version hybride de son coupé Evora. La Lotus Evora 414 E Hybrid dispose de deux moteurs électriques de 207 ch chacun, un par roue arrière. Ainsi la Lotus Evora demeure une vraie propulsion. Avec une puissance de 414 ch et un couple de 500 Nm, les performances devraient être prometteuses. Un bloc [...]

Publié le 13/03/2010

BMW X5 M50d et X6 M50d : 3 compresseurs sinon rien !

BMW a officialisé le lancement de trois modèles badgés M et fonctionnant au diesel. Outre la BMW Série 5 en berline et Touring, ce sont les SUV X5 et X6 qui vont aussi bénéficier du nouveau moteur diesel ultra-performant de la marque munichoise. Ce 6 cylindres en ligne de 2993 cm3 développe un couple de 740 [...]

Publié le 27/01/2012

La Suzuki Kizashi sera vendue en Europe

  Suzuki va lancer la première berline de son histoire : la Suzuki Kizashi. Elle sera présentée au prochain salon de Genève, et devrait être commercialisée dans la foulée. Un seul moteur essence est prévu dans l’immédiat, un 2.4 de 178 ch couplé à une transmission intégrale. Une version diesel devrait logiquement suivre rapidement, faute de quoi [...]

Publié le 28/01/2010

Le tour du monde en famille et en camion avec Renault Trucks

Partir autour du monde en famille et en camion, c'est le pari un peu fou de Laurent, Virginie et leurs trois enfants qui ont décidé, un jour de juillet 2010, de quitter Paris et de partir à l'aventure pendant trois ans. Ce couple a entamé un périple de 120 000 km à bord d’un poids [...]

Publié le 06/04/2011

Cadillac SRX 2013 : évolutions techniques

Trois ans après son lancement, le Cadillac SRX accueille quelques évolutions. Pour l’Europe, le Cadillac SRX sera proposé avec un V6 à injection directe 3,6 L, développant 312 ch et un couple de 358 Nm. La sécurité active sera plus complète avec un pack complet d’équipements : contrôle de franchissement de ligne, avertisseur anti-collision, avertisseur d’angle [...]

Publié le 03/04/2012

Salon de Francfort 2011 - Rimac Concept One, prestigieuse bande-annonce

La Rimac Concept One s'annonce comme le gros délire de Francfort. Cette supercar croate cumule les folies, à savoir qu'elle sera électrique, puissante (1088 ch et 3800 Nm de couple), dotée d'une autonomie saisissante (560 km), ce qui laisse plus d'un observateur songeur. L'auto sera dévoilée totalement à Francfort, mais pour l'instant elle se fait attendre via un teasing plutôt prometteurs.

Publié le 12/09/2011

Une 300 SL art car de récup? à Francfort

Au détour des allées, nous avons repéré une Art Car assez particulière. Cette réplique de la Mercedes 300 SL a été réalisée avec des matériaux de récupération très divers. On aperçoit aussi derrière le couple de motards du film Easy Rider. Ce stand est dans le hall 6, à proximité de l’expo sur les 125 [...]

Publié le 24/08/2011

Mercedes SL65 Black Series P1000 par MKB : plus puissante qu'une Veyron

En matière de voiture de sport, la Bugatti Veyron s'est installée comme une référence incontournable. Niveau chiffres impressionnants, elle a de quoi donner avec ses 1000 chevaux et ses 1250 Nm de couple. Mais une Mercedes SL 65 AMG Black Series pas comme les autres uest pourtant capable de faire mieux encore.

Publié le 20/08/2010

La Mini fait évoluer ses motorisations

Les normes Euro 5 seront obligatoires dès le 1er janvier 2011 : les évolutions moteurs sont donc nécessaires pour un certain nombre de motorisations. C’est le cas des blocs essence de la Mini. Le bloc de la Mini gagne donc 9 ch, et développe désormais 184 ch. Le couple ne bouge pas, 240 Nm, et 260 [...]

Publié le 16/01/2010

Peugeot 508 HYbrid4 : la première berline hybride Peugeot

Peugeot présentera à Genève son troisième modèle hybride : la 508 HYbrid4 berline. Cette nouveauté complètera l’offre des 3008 HYbrid4 et 508 RXH, en étant la première berline hybride du constructeur français. La Peugeot 508 HYbrid4 reprendra évidemment le même système hybride que ses soeurs, à savoir un moteur 2.0 HDI de 163 ch couplé à [...]

Publié le 19/02/2012

Mercedes GL 63 AMG : une version inédite !

A peine renouvelé, le Mercedes Classe GL bénéficie pour la première fois d’une version sportive AMG. Le Mercedes GL 63 AMG reprend le V8 biturbo AMG développant 557 ch et un couple de 760 Nm ! C’est donc 250 km/h qui sont atteints en vitesse de pointe ( bridée électriquement ). Plus impressionnant, le 0 à [...]

Publié le 10/06/2012

Baisse de prix pour le Mitsubishi ASX

Le Mitsubishi ASX s’offre une nouvelle version lui permettant d’afficher un prix canon inférieur à 20000 euros ! Il s’agit d’une version essence, motorisée par un bloc 1.6 MIVEC 4 cylindres développant 115 ch à 6000 tr/min et un couple de 154 Nm à 4000 tr/min. Ce moteur à injection électronique direct est proposé uniquement [...]

Publié le 18/03/2012

Le Hyundai Veloster mettra prochainement le turbo !

C’est officiel : la berline-coupé Hyundai Veloster mettra le turbo dès l’année prochaine. Le nouveau moteur annoncé est un 1.6 T-GDI qui développe 204 ch à 6000 tr/min et un couple de 27 kg/m à 1750 tr/min. Avec un turbo à double entrée ( Twinscroll ), ce moteur 1.6 T-GDI à injection directe devrait doper [...]

Publié le 24/10/2011

Volvo S60 T6 Design revue par Heico Sportiv

La Volvo S60 T6 Design préparée par Heico Sportiv propose une puissance gonflée à 330 ch, un couple porté à 460 Nm et sera produite à 100 exemplaires. Avec 26 ch supplémentaires, le 0 à 100 km/h est annoncé en 5,8 s, et la vitesse de pointe atteint 250 km/h. La consommation mixte est donnée [...]

Publié le 08/09/2010

La Révision Midas en pub TV : de quoi se gondoler

A partir de ce week end, Midas fait son retour en télé. Dans un nouveau film, l’enseigne égratigne une fois de plus le montant des réparations chez les constructeurs. Conçu par l'agence Dufresne Corrigan Scarlett et réalisé par Hans Vercauter, le spot TV met en scène un jeune couple désemparé au vu de la facture de [...]

Publié le 23/05/2012

La nouvelle Audi S6 en phase de tests

C’est en septembre au Salon de Francfort 2011 qu’on découvrira la nouvelle Audi S6 cru 2012. Downsizing oblige, la nouvelle Audi S6 ne sera pas motorisée par un V10 mais par un V8 4,0 litres TFSI. Ce moteur turbocompressé développerait 416 chevaux et serait couplé à une boîte de vitesses à double embrayage de sept [...]

Publié le 11/03/2011

Porsche Panamera Turbo S : la berline la plus rapide

A l’instar de la légendaire 911, la Porsche Panamera poursuit ses déclinaisons de gamme nombreuses. La Panamera Turbo S vole à la Panamera Turbo le rôle de fleuron de la gamme. La puissance passe en effet de 500 à 550 ch, et le couple de 700 Nm à 750 Nm. Le V8 biturbo de 4,8 L [...]

Publié le 01/04/2011

Detroit 2012 : Hyundai Veloster Turbo

C’est aux Etats-Unis au Salon de Detroit que Hyundai a présenté son Veloster Turbo. Situé bien au-dessus du 1.6 Gdi de 140 ch atmosphérique, le 1.6 turbo développe 201 ch à 6000 tr/min. Un niveau de rendement d’ailleurs très proche de celui d’un Peugeot RCZ THP 200. La souplesse sera au rendez-vous avec un couple maximal [...]

Publié le 14/01/2012

Abarth 595 Turismo : en direct du Salon de Genève

La petite Abarth 500 a déjà 4 ans. Pour le Salon de Genève 2012, Abarth présente la 595 Turismo. Cette nouvelle petite bombinette accueille un moteur 1.4 Turbo boosté à plus de 160 ch grâce à un kit. Le couple passe à 230 Nm, disponibles dès 3000 tr/min lorsque le mode Sport est activé. Résultat des [...]

Publié le 06/03/2012

Nouvelle Porsche 911 Turbo S

La surenchère de puissance n’est pas abandonnée par Porsche, qui décline la 911 Turbo coupé et cabriolet en une version Turbo S. La puissance grimpe de 30 ch pour atteindre 530 ch, comme sur une 911 GT2. Le couple est de 700 Nm… Les chiffres sont évidemment canon pour ce nouveau bolide : 0 à [...]

Publié le 10/02/2010

Un festival de kart électrique à Vierzon

Le week end dernier, Vierzon accueillait un festival du kart électrique. Couplé avec un autre événement sur la robotique, ce festival a permis à une vingtaine de lycées et d’IUT de toute la France de s’affronter en kart électrique dans le cadre d’un challenge pédagogique. L’événement était organisé par les associations Astech et Kartelec, ainsi [...]

Publié le 02/05/2010

Derniers préparatifs pour la Lexus du mariage du prince Albert

La conversion de la Lexus LS600h L de cérémonie, qui sera utilisée par le Couple Princier de Monaco, entre dans sa phase finale. Une fois complété le renforcement du châssis et les adaptations techniques nécessaires faites, les artisans sollicités vont pouvoir se consacrer à l'esthétique. Et c’est bien entendu un élément primordial pour le mariage [...]

Publié le 22/05/2011

Ford Ranger : une capacité de traction hors du commun

Afin de montrer ses étonnantes capacités de traction, Ford a eu l’idée de mettre en scène le nouveau Ranger dans une vidéo. On y voit le pick up tirer avec un câble une locomotive à vapeur, en gare de Victoria en Australie. Et l’exploit a été réalisé sans trucage. Le Ranger se contente du couple [...]

Publié le 08/10/2011

Maserati champion en FIA GT

Le constructeur italien a tout raflé en 2010 : cinq titres de pilotes et 6 titres en équipe remportés pour la Maserati MC12 dans le championnat international FIA GT, ainsi que le championnat mondial de cette année. Les principaux acteurs du succès de Maserati sont encore une fois (et pour la quatrième fois) le couple [...]

Publié le 07/11/2010

Ferrari 599 GTO par Romeo Ferraris : pour 40 ch de plus

N'allez pas croire que posséder une des rares Ferrari 599 GTO suffit à satisfaire tous les clients dont le besoin d'exclusivité n'est que rarement contrarié par le volume du compte en banque. Bref, Romeo Ferraris retouche l'exclusif pour encore plus d'exclusivité. Au programme 40 ch et 48 Nm de couple de plus .

Publié le 29/03/2012

Nouveau moteur 1.6 diesel pour la Mazda 3

La Mazda 3 hérite d’une version optimisée de son bloc diesel 1.6. La puissance évolue à 115 ch, atteints à 3600 tr/min, contre 109 ch à 4000 tr/min précédemment. Le couple gagne également 30Nm pour atteindre 270 Nm de 1750 à 2700 tr/min. Le filtre à particules se dispense désormais d’entretien. Conforme aux normes Euro V, [...]

Publié le 07/12/2010

David et Cathy Guetta ambassadeurs de la Renault Twizy

C’était la surprise du salon, même si le Buzz vous en a parlé dès ce matin. Renault a donc demandé à Cathy et David Guetta d’être les ambassadeurs de la Twizy, le quadricycle électrique de la marque. Le couple jouera le rôle principal dans une campagne de communication exceptionnelle mondiale – « Plug Into The [...]

Publié le 05/02/2012

Salon de Genève 2012 - Bugatti Grand Sport Vitesse: 1200 ch cheveux au vent!

Voici la nouvelle Bugatti Veyron 16.4 Grand Sport Vitesse. La Grand Sport, chez Bugatti, c'est la découvrable. Cette Vitesse, attendue depuis plusieurs mois, reçoit le moteur de la Super Sport. A la clé, le W16 délivre 1 200 ch. Ce moteur fournit aussi 1 500 Nm de couple.

Publié le 22/02/2012

Audi A1 Quattro : 333 exemplaires, 265 ch !

On attendait plutôt de découvrir une Audi S1, mais Audi nous a fait une surprise avec une A1 Quattro ! D’autant plus que la puissance est celle d’une S3 sous le capot, avec 265 ch. Avec son 2.0 TFSI, qui développe un couple de 370 Nm, l’Audi A1 Quattro atteint 245 km/h en vitesse de [...]

Publié le 21/12/2011

Opel Astra GTC : de nouveaux moteurs diesel 110 et 130 ch

L’Opel Astra GTC aura droit à deux nouvelles motorisations diesel : des 4 cylindres 1.7 CDTI de 110 et 130 ch. Ces deux blocs proposent un couple de 280 et 300 Nm et sont accouplés à une boite manuelle à 6 rapports. Aucune boite automatique n’est annoncée avec ce moteur. Opel annonce des rejets de 119 [...]

Publié le 27/10/2011

Audi dévoile le SQ5 TDI à l'occasion des 24 H du Mans

En première mondiale, à l'occasion des 24 Heures du Mans, la marque aux anneaux a présenté le modèle qui coiffe la gamme Q5. Le SQ5 TDI est alimenté par un 3.0 L TDI double turbo d’une puissance de 313ch pour un couple de 650 Nm. Prévu pour être commercialisé au cours du premier trimestre [...]

Publié le 17/05/2012

Nouveau moteur 1.8 TFSI 170 pour l?Audi A5

L’Audi A5 vient d’être restylée et elle bénéficie de nouveautés techniques en plus du lifting extérieur. Le moteur 1.8 TFSI de 160 ch est remplacé par un 1.8 TFSI de 170 ch. Ce moteur essence qui représente l’entrée de gamme pour l’Audi A5 développe un couple de 320 Nm disponible de 1400 à 3700 tr/min [...]

Publié le 21/09/2011

Lexus prépare la voiture du mariage d?Albert de Monaco

Une Lexus LS 600hL Full Hybrid spécialement transformée sera la voiture officielle du mariage de Son Altesse Sérénissime le Prince Albert II de Monaco avec Charlène Wittstock le samedi 2 juillet. Actuellement en cours de transformation, afin que le Couple Princier soit le plus visible possible pour la population monégasque qui souhaitera chaleureusement l'acclamer, la Lexus des [...]

Publié le 13/04/2011

Genève 2012 : Mini John Cooper Works Countryman

Sixième membre de la famille Mini John Cooper Works, le Countryman a enfin droit à sa déclinaison « ultime ». Sous le capot, le 1.6 turbo essence développe 218 ch, et un couple de 280 Nm qui grimpe à 300 Nm avec overboost. De série, le Mini John Cooper Works Countryman est livré en boite mécanique, mais [...]

Publié le 29/02/2012

Porsche 911 GT3 RS 4.0 : 500 ch en atmosphérique !

Conçue pour une utilisation sur circuit, la Porsche 911 GT3 RS 4.0 revendique le titre de Porsche 911 à moteur atmosphérique la plus puissante jamais produite ! Le bloc 4.0 ne développe en effet pas moins de 500 ch, soit 125 ch/L. La puissance maximale est délivrée à 8000 tr /min, et le couple de [...]

Publié le 28/04/2011

Renault Megane R.S Collection 2012 : 265 ch et 360 Nm de série !

La gamme Megane adopte la « Collection 2012 » comme vous avez pu le découvrir précédemment mais dans la liste des modèles concernés, il manquait une version plutôt célèbre. En effet, la Megane R.S est également concernée par ce repoudrage qui lui permet aussi de bénéficier d'une hausse de puissance et de couple, en fait d'adopter les specs de la R.S Trophy limitée.

Publié le 05/01/2012

Shelby GT 500 : une Mustang lancée à 320 km/h !

Voici la Ford Mustang la plus puissante de tous les temps : une Shelby GT 500 motorisée par un nouveau bloc 5.8 développant 650 ch et 800 Nm de couple ! Avec ce V8 compressé la belle américaine peut tutoyer les 320 km/h… Cette Mustang est présentée en première mondiale au salon de Los Angeles. Au niveau [...]

Publié le 19/11/2011

Forza 4 : comment marche le headtracking ? (suivi du regard)

Une nouvelle vidéo de Forza 4 a fuité hier et elle concernait spécifiquement le suivi du regard du pilote dans Forza 4 couplé avec Kinect. Dans la foulée une version officielle de la vidéo a été mise en ligne, mais finalement, qu'est ce que le headtracking / suivi du regard dans les jeux vidéos ?

Publié le 01/06/2011

Volkswagen Polo Blue GT : en direct du salon de Genève

Volkswagen présente une nouvelle version de sa Polo à Genève. Baptisée Polo Blue GT, cette petite sportive écologique se situe entre une Polo 1.2 TSI 105 et une Polo GTI. Lancée en juillet, elle bénéficiera du nouveau moteur 1.4 TSI 140 couplé à une boîte DSG à 7 rapports ou à une boîte mécanique. Le style de [...]

Publié le 07/03/2012

En direct du Salon de Genève 2012 : Bentley EXP 9 F Concept, du très lourd !

Oui, un SUV Bentley pourrait voir le jour. Et c'est ce concept-car baptisé très énigmatiquement EXP 9 F qui se charge de nous montrer à quoi il pourrait ressembler. Très imposant, et pas forcément léger niveau design non plus, il est équipé d'un W12 6.0 l biturbo de 600 ch et 800 Nm de couple. Et adopte toutefois les raffinements typiques de la marque.

Publié le 08/03/2012

Salon de Francfort 2011 - Alpina B6 Cabriolet : le souffle du biturbo cheveux au vent

Alpina a dévoilé les premières images de la nouvelle Alpina B6 Cabriolet biturbo. L'iconique préparateur n'a pas communiqué beaucoup d'informations concernant cette version basée sur la dernière génération de BMW série 6, mais il promet un couple 700 Nm pour 507 ch ! Cette auto sera présentée lors du prochain salon de Francfort.

Publié le 02/09/2011

Les 10 voitures les plus vendues en France en 2010. La gagnante n'est pas celle que l'on croit !

Début d'année oblige, les classements officiels de 2010 se répandent dans les médias. La reine des ventes 2010 est désormais connue mais elle n'est pas seule sur son trône puisque c'est un couple qui est couronné. La famille Peugeot 207 et 206+ est élue Reine de France 2010.

Publié le 03/01/2011

Chevrolet Cruze : nouveau moteur diesel 1.7 VCDI

La Chevrolet Cruze s’offre un nouveau moteur 1.7 VCDI, délivrant une puissance de 131 ch et un couple de 300 Nm. Avec ce nouveau bloc, la Cruze descend à 117 g de rejets de CO2 avec une consommation mixte de 4,5 L. Ce moteur utilise la technologie common rail, ainsi qu’un système Stop & Start. Avec [...]

Publié le 25/05/2012

Ford Mustang Boss 302 : la légende est de retour

Voici une série limitée de Mustang qui s’annonce comme la plus rapide jamais produite ! La Ford Mustang Boss 302 est ici motorisée par un V8 poussé à 5.0 L de cylindrée, 440 chevaux et 550 Nm de couple. Cette résurrection de la série apparue en 1969 bénéficie d’une amélioration des freins, de la suspension, d’une [...]

Publié le 18/11/2010

L?Opel Meriva passe au GPL

Lancé en 2010, le monospace compact Opel Meriva enrichit son offre d’une version fonctionnant au GPL. Il s’agit d’une unique version basée sur le moteur essence 1.4 Turbo de 120 ch, qui délivre un couple de 175 Nm. En mode GPL les émissions de Co2 descendent à 124 g. Il s’agit du second modèle proposé en [...]

Publié le 25/01/2012

Volkswagen Golf Blue-e-motion : une Golf électrique pour 2013

La version définitive de la Golf électrique, la Volkswagen Golf Blue-e-motion, sera commercialisée en 2013. La compacte électrique proposera des performances très honorables avec un moteur électrique de 115 ch et 270 Nm de couple. Les batteries permettront une autonomie de 150 km. Celles-ci prennent place en partie dans le soubassement, mais également sous la [...]

Publié le 27/11/2010

En direct du salon de Francfort 2011 - La vidéo de la Mercedes C63 AMG

La Classe C la plus puissante de tous les temps, c'est ainsi que Mercedes présente sa C 63 AMG Coupé Black Series. Pour parvenir à écrire ce slogan, on a calé sous le capot étoilé le V8 6,2l qui a choisi d'envoyer sur le bitume via ses 2 gommes arrière à l'espérance de vie réduite, 517 ch et 620 Nm de couple. Avec le Track Package, ça devient simplement bestial.

Publié le 19/09/2011

Ford lance une campagne avec Yahoo pour la Focus électrique

C’est aux Etats-Unis que ça se passe. En partenariat avec le moteur de recherches, Ford organise un casting qui va permettre à un couple de gagner la nouvelle Focus électrique. La compétition « Plugged In » consiste à s’affronter autour de défis. Les candidats, qui ont été choisis dans 10 villes des USA, seront mis en scène [...]

Publié le 19/03/2012

Nouveau Mercedes SLK 250 CDI : le pas est franchi

D'autres ont déjà franchi le pas depuis longtemps, Mercedes n'a donc pas eu de scrupules à imiter ses rivaux en proposant pour la première fois un roadster SLK à moteur diesel. Le tout nouveau 250 CDI fait donc son apparition au catalogue avec un 4 cylindres 2,1l de 204 ch et surtout 500 Nm de couple sous la pédale de droite.

Publié le 17/08/2011

La Furtive eGT d?Exagon Motors grimpe à 402 ch

Grâce à un partenariat avec Siemens, Exagon Motors annonce de meilleurs performances pour sa GT électrique. La Furtive eGT grimpe à une puissance de 402 ch, avec une chaîne de traction Siemens. Les deux moteurs électriques fournissent un couple total de 516 Nm, ce qui permet à la Furtive eGT d’atteindre une vitesse de pointe [...]

Publié le 20/07/2012

Nouvelle gamme pour la Mazda 2 restylée

La Mazda 2 restylée entre en phase de lancement commercial, voici le détail de la nouvelle gamme. En diesel, la plus petite motorisation diesel 1.4L MZ-CD 68ch est supprimée. Le bloc 1.6L MZ-CD évolue et gagne 5 ch : il dévveloppe désormais 95 ch à 3800 tr/min pour un couple maximum de 205 Nm disponible entre [...]

Publié le 19/03/2011

BMW X1 sDrive 20d Efficient Dynamics Edition : 163 ch et 4.5l/100km

Après l'Opel Astra ecoFlex, voici une autre voiture « performante » qui s'annonce aujourd'hui. Le BMW X1 sDrive20d se présente comme le plus économique de la gamme avec des chiffres de consommation intéressants. Son 4 cylindres 2,0l turbo Twinpower offre 163 ch et 330 Nm de couple tout en ne réclamant que 4,5l / 100km et ne rejetant que 119 gr CO2/km. Une prouesse.

Publié le 28/06/2011

Essais F1 Young Drivers Abu Dhabi - Jour 3 : J-E Vergne (Red Bull) termine en beauté

La troisième et dernière journée d'essais consacrés aux jeunes aspirants pilote de F1 s'est terminée aujourd'hui à Abu Dhabi sur un constat évident : Jean-Eric Vergne et Red Bull forment un couple imbattable sur cette session. Le français a notablement amélioré son chrono des 2 premiers jours et rejette son second, Sam Bird sur la Mercedes à près de 2s. Jules Bianchi (Ferrari) finit à 2,4 secondes.

Publié le 17/11/2011

Audi A1 Senner Tuning : 165 chevaux joliment habillés

L'A1 1,4 TFSi de 185 ch est mieux pourvue que cette version revue par l'allemand Senner Tuning, vous l'avez remarqué tout de suite. Cela s'explique simplement par le fait que le modèle de départ est le 1,4l TFSi de 122 ch et 265 Nm de couple. Pour le reste, on ne peut pas dire que la ligne soit pervertie et cette A1 virilisée se laisse agréablement regarder.

Publié le 16/06/2011

Double turbo pour l?Opel Insignia 2.0 CDTI BiTurbo 195ch

Après avoir été annoncée depuis longtemps, la nouvelle motorisation à double turbo de 195 ch arrive enfin sous le capot de la grande routière Opel Insignia. Le quatre cylindres 2.0 CDTI développe une puissance de 195 ch et un couple de 400 Nm. Malgré cette débauche de puissance, l’Opel Insignia 2.0 CDTI BiTurbo 195ch se contente [...]

Publié le 09/12/2011

BMW 320d EfficientDynamics : la conso d'une Twingo, l'agrément d'une vraie Béhème

Près de 100 chevaux de mieux et un couple plus que doublé par rapport à une Twingo Diesel 65 ch n'empêche pas la BMW 320d EfficientDynamics de consommer moins que la petite citadine de chez Renault malgré une masse à mouvoir supérieure de 450 kilos. Nous l'avons constaté sur plus de 1 200 kilomètres, sans oublier de vérifier si l'agrément de conduite ne pâtit pas de cet appétit de moineau.

Publié le 22/06/2010

GRMN Sports FR Concept : une GT86 avec un moteur

Si l'allocation hexagonale du duo Toyota GT86/Subaru BRZ montre bien que notre beau pays n'est plus (l'a-t-il jamais été ?) un débouché pour les autos passion, chez nos amis japonais, ça n'est pas le cas. La Toyota GT86 passées entre les mains du Gazoo racing devient une pistarde exclusive dont le flat four 2,0l n'a plus rien de creux puisqu'il délivre désormais 320 ch et 421 Nm de couple.

Publié le 27/06/2012

Renault Mégane RS Trophy : tempérament renforcé avec 265 ch !

Renault Sport crée la surprise en présentant la Mégane RS Trophy, avec un tempérament annoncé comme renforcé… La pression du moteur 2.0 Turbo culmine à 2,5 bars et l’admission d’air est retravaillé : le moteur passe de 250 ch à 265 ch et le couple de 340 à 360 Nm. Au niveau des chronos, la Mégane RS [...]

Publié le 11/06/2011

La Nissan GT-R 2011 : performances en hausse

La Nissan GT-R cru 2011 promet encore des performances en hausse ! Son moteur développe désormais 530 ch à 6400 tr/min, et un couple de 612 Nm dès 3200 tr/min. Cette GT-R 2011 a enregistré un temps de 7′24?’22 au Nurburgring au début du mois d’octobre, malgré un météo défavorable. Le travail effectué sur le moteur a [...]

Publié le 24/10/2010

Hamann Cyrano : une Porsche Panamera de 603 ch avec une moustache

On est en droit de ne pas aimer le style rondouillard d'une Porsche Panamera mais doit-on pour autant la transformer en une Hamann Cyrano ? Je pense qu'à la vue des images, une majorité se dessinera pour dire non, reste que l'ugrade moteur offre à cette « voyageuse » 603 ch et 870 Nm de couple, ce qui n'est pas négligeable. Contrairement au style.

Publié le 27/07/2012

Test Audi A1 1.4 TFSI 185 ch S-Tronic S-Line : la plus séduisante des A1

Essai Audi A1 1.4 TFSI 185 ch S-Tronic S-Line En attendant une très probable version sportive S1, la gamme de l’Audi A1 est chapeautée par une version turbulente de 185 ch. Le 1.4 TFSI passe de 122 à 185 ch, et se retrouve couplé obligatoirement à la boîte S-Tronic à 7 rapports. Alors, sportive ou pas, [...]

Publié le 18/05/2011

Salon de Francfort 2011 Live : Mercedes C 63 AMG Coupé Black Series, l'étoile noire vire au rouge

La Classe C la plus puissante de tous les temps, c'est ainsi que Mercedes présente sa C 63 AMG Coupé Black Series. Pour parvenir à écrire ce slogan, on a calé sous le capot étoilé le V8 6,2l qui a choisi d'envoyer sur le bitume via ses 2 gommes arrière à l'espérance de vie réduite, 517 ch et 620 Nm de couple. Avec le Track Package, ça devient simplement bestial.

Publié le 14/09/2011

250 ch et 1200 km d'autonomie pour la Porsche Panamera Diesel

La Porsche Panamera Diesel évolue avec un V6 diesel qui se bonifie. La puissance passe à 250 ch disponibles entre 3800 tr/min et 4400 tr/min, et le couple grimpe à 550 Nm délivrés en continu de 1 750 tr/min à 2 750 tr/min. Les performances sont dignes d’une routière « Gran Turismo » avec une vitesse maximale de [...]

Publié le 06/05/2011

Photos du jour : Chevrolet Corvette C3.

Ce week-end, c'est spécial américaines ! Et pour commencer, je vous propose un très grand classique du genre: la Corvette 3ème génération. Produite entre 1968 et 1982, elle symbolise à la fois la grandeur et la décadence de la meilleure sportive américaine. En 1969, la Corvette est réellement bestiale. Les formes sont incroyablement agressives, le moteur déborde de couple et de puissance, bref, c'est le mythe. Mais à partir de 1972, la crise pétrolière et les assurances prenant peur, la…

Publié le 20/03/2010

Salon de Francfort 2011 - Porsche Cayenne Techart Aerodynamic Kit I, avec 600 ch dedans

Le salon de Francfort sera aussi l'occasion pour quelques tuners locaux ayant pignon sur rue et portefeuille assez garni d'exposer leurs dernières réalisations. Ce sera le cas de Techart qui exposera son nouveau Aerodynamic Kit I pour le Porsche Cayenne ainsi que son upgrade moteur qui permet à la version Turbo d'atteindre 600 ch et 900 Nm de couple.

Publié le 25/08/2011

5 étoiles au crash-tests EuroNcap pour les Kia Venga et Sportage

Deux modèles Kia, les Venga et Sportage, viennent d’obtenir 5 étoiles aux crash-tests EuroNCAP. Précédemment, les Kia Soul, Cee’d et Sorento avaient obtenu le même résultat convaincant. Les Kia Venga offrent de série ABS couplé à l’aide au freinage d’urgence, le contrôle électronique de trajectoire, l’aide au démarrage en côte, 6 airbags, des appuie-tête avant actifs, [...]

Publié le 30/11/2010

Test Opel Insignia Sports Tourer 2.0 CDTI BiTurbo 195 ch bvm6 : soigner son image

Avec un 2 litres qui frole 200 chevaux et au couple omniprésent, un train avant de course disponible sur les versions 4x4, un régulateur de vitesse adaptatif de seconde génération, l'Opel Insignia qui arrive en milieu de carrière vise maintenant les amateurs de grandes familiales Diesel dynamiques.Double essai de ce BiTurbo en carrosserie break, en version Adaptive 4x4 à châssis SuperSport (avec train avant de l?Insignia OPC), et en simple traction.

Publié le 29/02/2012

BMW M5 E34 Turbo : 913 ch et 2 trains de pneus à l'heure

La dernière génération de M5 a adopté pour la première fois un moteur V8 suralimenté après avoir expérimenté les mérites des 6 en ligne, V8 et V10 atmosphériques. Inspirés ou pas par cette nouvelle mouture, des apprentis sorciers ont greffé un turbo sur un 6 en ligne de BMW M5 E34. Résultat : 913 ch et 1088 Nm de couple pour un consommation de ? 2 trains de pneus à l'heure !

Publié le 21/11/2011

Opel Corsa OPC Nürburgring Edition : 210 ch !!

Fraîchement restylée, l’Opel Corsa OPC accueille une série limitée appelée « Nürburgring Edition ». L’Opel Corsa OPC Nürburgring Edition développe 210 ch contre 192 ch pour la Corsa OPC classique. Le couple passe de 230 Nm à 250 Nm, et de 266 Nm à 280 Nm en overboost. Pour améliorer la motricité de cette Corsa qui est la plus [...]

Publié le 22/04/2011

Los Angeles 2011 : 650 ch pour la nouvelle Ford Shelby GT500

En plus des Mustang et Boss 302, Ford présentera à Los Angeles une importante mise à jour de sa Shelby GT500. Il faut dire que le dévoilement de la récente Chevrolet Camaro ZL1 (580 ch) avait passablement énervé du côté de Dearborn, ce qui a motivé cette réaction pour le moins déflagrante : 650 ch, 813 Nm de couple, plus de 320 km/h en pointe, la Shelby GT500 est parée pour le match.

Publié le 15/11/2011

Photos du jour : BMW M5 E60

Depuis sa première version la BMW M5 s'est imposée comme une manière de venir concurrencer les coupés les plus sportifs du marché avec du coffre, du confort et la polyvalence. La série E60 a littéralement sauté un cap avec des prestations vraiment incroyables et une mécanique d'exception. Sous son capot, un moteur qu'elle partage avec la M6, un V10 5l d'une puissance de 507 chevaux et disposant d'un couple colossal, qui permet à la lourde berline (1745 kilos) de franchir le 1000 mètres…

Publié le 29/01/2010

Test video - Cadillac CTS-V Wagon : le break le plus rapide de l'Ouest

Dernier né de la gamme V-Series, le break CTS adopte, comme la berline et le coupé, le moteur V8 6.2 à compresseur issu de la Corvette ZR1. Au menu : 564 chevaux, 747 Nm de couple, une vitesse maxi de 280 km/h en BVA et même 306 km/h en boîte mécanique, le 0 à 100 km/h avalé en 4,1 secondes. Cela en fait ni plus ni moins que le break le plus puissant et le plus rapide du Monde connu. En bref, une brute...

Publié le 12/09/2011

Test vidéo - Cadillac CTS-V Wagon : le break le plus rapide de l'Ouest

Dernier né de la gamme V-Series, le break CTS adopte comme la berline et le coupé le moteur V8 6.2 à compresseur issu de la Corvette ZR1. Au menu : 564 chevaux, 747 Nm de couple, une vitesse maxi de 280 km/h en BVA et même 306 km/h en boîte mécanique, le 0 à 100 km/h avalé en 4,1 secondes. Cela en fait ni plus ni moins que le break le plus puissant et le plus rapide du Monde connu. En bref, une brute...

Publié le 12/09/2011

Photos du jour : Porsche 911 993 Turbo

Et si c'était elle, la meilleure Porsche de tous les temps ? La 993 Turbo représente l'aboutissement de longues années de recherche pour la firme allemande. C'est la dernière 911 Turbo refroidie par air, mais elle est bien plus exploitable que les précédentes versions ! Véritable missile sol-sol, elle atomisait quasiment l'ensemble de la production automobile mondiale en 1995 lors de sa sortie. Le flat 6 de 3.6 de cylindrée sortait 408 chevaux à 5750 tours, et un couple de 540 N.m à 4500 tours !…

Publié le 06/03/2010

What is it?: François vous explique le moteur Hybrid4 qui équipe les Peugeot 3008, 508 et Citroën DS5

PSA essaime maintenant sur une poignée de modèles la technologie diesel hybride sur laquelle il travaille depuis plus de dix ans. Elle apparaît particulièrement séduisante avec un potentiel puissance/couple en hausse sensible et une consommation annoncée en baisse de plus de 30 %. Mais ces gains se vérifient-ils à l'usage et l'architecture hybride à 4 roues motrices est-elle si ingénieuse que cela?? Voilà quelques-unes des questions que pose le premier diesel hybride pour VP au monde.

Publié le 16/05/2012

Impreza Cosworth: 395 chevaux, 75 exemplaires... et 56 000 euros !

Serge nous en avait parlé il y a quelques temps, désormais ça se précise, la Subaru Impreza STI Cosworth verra bien le jour ! Celle qui se nommera CS400 sera très méchante... Le préparateur anglais a mis les mains dans le 4 à plat, et a changé les pistons, les segments, l'admission, l'échappement, la gestion électronique et le turbo ! Le résultat ? 395 chevaux, 542 N.m de couple et un 0 à 100 abattu en 3.7 secondes ! L'embrayage est changé en conséquence, des étriers 6 pistons apparaissent à…

Publié le 01/04/2010

Walkinshaw Performance SS-V Superwagon : un déménageur australien à 603 chevaux

Les Australiens ont indéniablement un contact assez spécial avec l’automobile, qu’ils équipent volontiers d’un gros V8 débordant de puissance et pourquoi pas, d’une benne arrière histoire de rendre un petit hommage aux Chevy El Camino et autres vieux engins américains très sympa. Dans ce domaine, on peut compter sur l’expertise bourrine de Walkinshaw Performance, qui livrait récemment une copie impressionnante sur une berline Holden avec près de 700 chevaux et plus de 800 Nm de couple. Voilà…

Publié le 24/03/2010

Prendre l'autoroute à contre-sens au milieu des camions, c'est risqué

Certains poids-lourds sont dorénavant équipés d'un système de vidéo embarquée couplé à un GPS qui fait office de « boîte noire ». Ce système filme en permanence la route empruntée par le véhicule et par voie de conséquence, les accidents qui peuvent se produire. Cela nous permet donc d'assister en live à un petit miracle lorsque un conducteur d'Opel Corsa forcément distrait (ou peu habitué à la conduite à gauche) s'engage à contre-sens sur l'autoroute où circulent des camions.

Publié le 12/04/2011

La Corvette ne veut pas stopper la course à l'armement

En matière de voitures de sport, il faut bien admettre que la Corvette est bien placée pour jouer les armes de destruction massive. Dans sa version ZR1 forte de 647 chevaux et d'un couple camionesque grâce à son V8 suralimenté de 6,2 litres, elle est capable de jouer avec les toutes meilleures productions du monde sur un circuit ( le chrono qu'elle a enregistré sur le Nürburgring en atteste ). Chevrolet tient à rappeler ses performances dans une publicité diffusée aux Etats-Unis.

Publié le 15/07/2010

Moteur Scuderi à cycle divisé : la valse à deux fois deux temps

Début décembre, Scuderi présentait pour la première fois en France son moteur thermique à « cycle divisé ». Pas de nouveau carburant ou d’énergie alternative mais une exploitation repensée des quatre temps classiques que sont l’admission, la compression, la combustion et l’échappement. Cela permettrait de réduire la consommation, les émissions de CO2 et de NOx tout en augmentant le rendement et le couple à bas régime. Plusieurs constructeurs automobiles, dont des français, sont d’ores et déjà intéressés par cette technologie.

Publié le 11/12/2009

Incroyable, Spoon s'attaque déjà au Honda CR-Z !

Le Honda CR-Z vient tout juste d'arriver chez nous avec une présentation au Salon de Genève, et même pas encore le temps de se familiariser avec ce drôle d'engin que le préparateur Spoon sort déjà un programme de personnalisation ! Pour resituer il s'agit d'un coupé équipé d'un moteur hybride composé d'un bloc thermique 4 cylindres 1500 cc, couplé à un générateur électrique et développant une puissance de 124 chevaux. Esthétiquement tout d'abord le CR-Z me semble beau pour la première fois avec …

Publié le 09/03/2010

Future Honda CR-Z Type R : 200 ch sous un capot noir

Pour beaucoup d'entre nous, le retour d'un petit coupé chez Honda a aiguisé les appétits puis, pour à peu près le même nombre de personnes, les caractéristiques techniques du CR-Z ont fait retomber l'excitation. Avec son 1.5l de 114 ch couplé à un moteur électrique de 14ch, personne ne l'imagine vraiment jouer les sportives comme on peut l'attendre d'un produit badgé Honda. Pour Auto Express, la vraie sportivité viendra en fait d'une version plus virile baptisée CR-Z Type R. Des rumeurs…

Publié le 18/02/2010

Prépa' musclée: Fastlane met le compresseur de la ZR1 dans une CTS-V !

La CTS-V n'est pas spécialement une berline que l'on pourrait qualifier de poussive. Elle boxe dans la catégorie des plus grandes mais imaginons maintenant, par la plus grande des folies, qu'on lui greffe le compresseur de Corvette ZR-1 ! Le résultat ? 630 chevaux, et une tenue de route pas forcément optimale quand le monstrueux couple vient torturer le pont et les roues arrière. La performance est à mettre au compte de Fastlane. La baie moteur est impressionnante, la vidéo l'est encore plus.…

Publié le 21/01/2010

|Vidéo] Ford fait rugir le nouveau V6 305 chevaux de sa Mustang

Patrick Garcia vous présentait récemment cette nouvelle variante de la Mustang, prévue pour constituer une entrée de gamme à vocation ( presque ) écologique grâce à un tout nouveau bloc V6 de 3,7 litres de cylindrée, tout de même capable de développer 305 chevaux. Après les premières photos et autres données techniques, voilà enfin un peu de concret avec une vidéo montrant cette nouvelle Mustang en train de se mouvoir. 305 chevaux et 380 Nm de couple qui pourront être transmis aux roues au…

Publié le 03/12/2009

L'Audi S4 MRC tape les 325 km/h !

Au même titre que MTM, le préparateur MRC est considéré comme une valeur sûre pour l'optimisation des Audi. En guise de sa démonstration de sa force de frappe, MRC vient de signer, avec l'une de ses réalisations, une jolie performance. Sur la base d'une Audi S4 B5 biturbo, a été développé un véritable avion de chasse d'une puissance de 767 chevaux, pour un couple de 786 Nm. Pour arriver à un tel résultat l'auto reçoit un bloc moteur renforcé en 3l avec des gros turbos, des échangeurs costauds,…

Publié le 01/04/2010

Genève 2010 : Techart GTStreet R et un souci dans le specs

Le Concept One ne sera pas seul sur le stand Techart de Genève car, pas très loin, la GTStreet R contrastera dans sa robe noire intégrale. La 911 Turbo vient d'être profondément améliorée par la maison mère, c'est l'occasion pour les tuners de revoir leur préparation sur cette base largement usitée. Techart dévoilera donc sa GTStreet R dont le Flat6 biturbo 3.8l développe désormais 660 ch et 860 Nm de couple. Le communiqué indique qu'un embrayage sport est installé et que la transmission est…

Publié le 26/02/2010

Edo Lamborghini Gallardo LP600/4 : tout est dans l'intitulé

Edo Compétition prend son temps pour travailler sur les autos. Avec le préparateur d'Ahlen, le but n'est pas d'être le premier à présenter une image d'un nouveau modèle tuné mais bien de concocter un vrai programme d'amélioration cohérent. La Lamborghini LP600/4 est dans la lignée de ces prédécesseurs : la gestion électronique du V10 est reprogrammée et un échappement sport apportant 15ch est installé pour offrir une puissance totale de 600 ch à 7970 tr/mn et 572 Nm de couple à 6845 tr/mn. La…

Publié le 10/12/2009

Nouveau moteur 2.0l GTDI 203 ch pour Volvo

Volvo vient de lancer un tout nouveau moteur doté d'un turbo inédit baptisé 2.0l GTDi et qui contrairement à ce que l'on peut penser n'est pas un diesel. GTDI signifie Gasoline Turbocharged Direct Injection c'est donc un moteur turbo essence à injection directe qui dispose également d'un double calage variable de l'arbre à cames. Du downsizing suédois. Ce 4 cylindres 2.0l GTDi développe 203 ch et 300 Nm de couple dès 1750 tr/mn, soit un 4 cyl 2.0l avec des performances d'un 5 cylindres 2.5l…

Publié le 28/01/2010

Insolite : personne ne veut assurer une Mini chromée au Royaume-Uni

En matière d’assurance automobile, il existe inévitablement certains véhicules plus délicats à couvrir que d’autre. Par exemple, une Pagani Zonda qui nécessite parfois une facture de près de 400 000 euros en réparations lorsqu’elle connaît un malheureux accrochage. Mais il y a plus surprenant, par exemple pour ce malheureux couple anglais qui possède une Mini très particulière. Ian et Toni Grice étaient heureux lorsqu’il ont fait l’acquisition de leur nouvelle Mini qui leur avait causé un vrai…

Publié le 02/04/2010

Trophée Andros : les voitures électriques [portfolio : 65 photos]

Les voitures électriques ne sont pas des nouveautés en soi sur le Trophée Andros. La première a fait son apparition en 2007 avec au volant, l’ex miss France Elodie Gossuin. Après 3 évolutions, ces véhicules sont enfin prêts à entrer dans le monde de la compétition pour une première mondiale) avec des performances et des sensations proche des traditionnels voitures de courses. Premier changement, le double moteur a cédé la place au simple développant 120 chevaux montant le couple à 200 Nm à 5000 …

Publié le 24/11/2009

Tata Nano : Bosch lui prépare un moteur diesel 'low cost', 'low power', low all ...

Bosch a déjà un pied en Inde avec sa filiale locale mais son implantation prend une nouvelle dimension avec le développement de l'association avec le constructeur Tata pour qui il va concevoir un nouveau moteur diesel destiné à la Nano (Bosch a déjà participé à la conception de la Nano pour les freins et plusieurs pièces mécaniques). Oubliez tout de même les TDCHi européens, leur puissance stratosphérique et leur couple dinosauresque dès la sortie du garage, ce bloc devrait être un monocylindre …

Publié le 18/01/2010

Audi : seulement 1000 e-tron dans les rues en 2012

Audi surprenait les observateurs à la fin de l’été dernier en lâchant son concept-car e-tron lors du Salon de Francfort. Sorte de R8 au design revu et désormais équipée de quatre moteurs électriques développant plus de 300 chevaux ainsi qu’un couple astronomique de 4500 Nm, l’e-tron vient de se retrouver sur la moquette du salon de Los Angeles où il avait changé de couleur pour l’occasion, devenant crème et beaucoup plus clair. Évidemment, tout cela n’est qu’une mise en bouche puisque Audi…

Publié le 09/12/2009

Salon de Détroit: Revenge Verde, l'heure est encore au teasing

Revenge Designs est notamment le fabricant de la GTM-R, dans l’esthétique n’est pas le premier point fort. Basée dans Indiana, aux Etats-Unis, Revenge Designs présentera un modèle nettement plus aguichant, sous la forme d’une version encore non définitive, demain, à l’occasion de l’ouverture du Salon de Détroit. La future Verde disposera d’une motorisation hybride (moteur thermique V8 associé à un moteur essence) dont la puissance totale devrait atteindre 400 ch et le couple 678 Nm. La Verde…

Publié le 10/01/2010

Le kit Mountune 350 ch de la RS500 disponible pour toutes les Focus RS (et garanti !)

Ford vient d'annoncer que le kit moteur qui a permis à la RS500 d'atteindre 350ch et 460Nm de couple est désormais disponible pour toutes les Focus RS existantes ou à venir. Cet upgrade développé par Mountune Performance est disponible chez certains revendeurs Ford, il sera d'abord disponible en Angleterre avant de l'être dans toute l'Europe. Ce kit MP350 a la particularité de ne pas rendre caduque la garantie constructeur puisqu'il a été développé en collaboration avec les ingénieurs de Ford…

Publié le 09/04/2010

Suzuki SX4 2.0 DDis GLX 4X4 : Discrètement dans le coup

Face à des nouveautés telles que Nissan Juke et Mini Countryman, le toilettage de printemps du Suzuki SX4 est passé complètement inaperçu dans l'hnivers des petits crossovers. A tort, au moins avec son Diesel le plus vigoureux (135 ch) qui a gagné plus de 10 % en puissance et en couple, tout en affichant une consommation en baisse de 17 %. A moins de 20 000 ?, le SX4 2.0 DDiS GLX 4X4 ne serait-il pas la bonne affaire du moment parmi les petits SUV gazolés?  Petit coup de projecteur après un essai de plus de 1 200 kilomètres.

Publié le 16/12/2010

Genève 2010 : Fiat 500c & Punto Evo Abarth, le scorpion est partout

C’était prévu, on le savait : la marque italienne devait montrer à Genève deux nouvelles déclinaisons venimeuses dans sa gamme, l’une sur sa micro-citadine rétro, l’autre sur sa nouvelle Punto Evo. Voilà donc ces nouvelles 500c Abarth et Punto Evo Abarth avant de les retrouver sur leur stand la semaine prochaine en Suisse pour le salon de Genève. La 500c Abarth d’abord, reçoit tout à fait logiquement le même bloc 1,4 litres T-Jet de 133 chevaux et 206 Nm de couple que la version fermée. La…

Publié le 24/02/2010

Honda CR-V 2010: un nouveau diesel, une boite automatique et d'autres modifications

La dernière génération de CR-V est apparue en 2007. Pour le millésime 2010, le SUV de Honda adopte la dernière génération de moteur diesel qui était apparu en 2008 sur les berlines Accord à savoir le 2.2 i DTEC de 150 ch. Cette motorisation remplace donc le 2.2 i-CTDi de 140 chevaux, soit un gain de 10 ch et de 10 Nm de couple à 350 Nm. Le CR-V adopte par la même la boite automatique de l’Accord mais celle-ci a été légèrement repensée afin de pouvoir fonctionner avec le système de…

Publié le 03/12/2009

Nouvelle Mercedes S63 AMG Turbo: En hommage au "cochon rouge"

Mercedes avait confirmé juste avant l’ouverture du Salon de Genève l’arrivée d’une nouvelle S63 AMG dotée d’un nouveau moteur V8 5,5 litres biturbo. La présence d’une motorisation V8 5,5 litres n’est pas nouvelle au sein de la gamme AMG puisqu’un moteur de ce type, mais doté alors d’un compresseur volumétrique, a longtemps fait les beaux jours de la gamme. Le nouveau moteur est issu d’une famille baptisée « Move » ; il délivre ici 544 ch et offre un couple de 800 Nm disponible dès 2000 tr/mn.…

Publié le 09/03/2010

Genève 2010 : BMW X5 restylé : technologiquement votre

Il ne faut pas se fier aux apparences. Même si le X5 n’a pas l’air de trop évoluer - seule la face avant change, c’est principalement les aspects techniques qui changent. Le X5 adopte ainsi de nombreuses motorisations. Ainsi, le 4.8i de 355 ch disparaît pour être remplacé par le 50i, un V8 biturbo de 407 ch apparu sur le X6, fort de 600 Nm de couple et d’une consommation de 12,5 litres aux 100 km. En essence, vous aurez également le choix avec le 35i de 306 ch. En diesel, la nouveauté est X5 …

Publié le 03/03/2010

Genève 2010 : Hamann sort la grosse artillerie, 670 ch pour le Tycoon Evo M

L'arrivée du BMW X6M a obligé les tuners à se pencher à nouveau sur le SAC bavarois, histoire de ne pas laisser le dernier mot à BMW. Nous avons vu Dijon Auto Racing faire grimper la puissance à 610 ch, Lumma extraire 650 ch du V8, c'est au tour de Hamann de prendre la direction de la Suisse avec sa proposition personnelle : le Tycoon Evo M et ses 670 ch et 780 Nm de couple. Pour en arriver là, le V8 4.4l biturbo (de 555 ch d'origine) ne recevrait qu'un échappement sport, une reprogrammation…

Publié le 23/02/2010

Genève 2010: Abt R8 Spyder, AS8, Golf R

Abt sera présent en force au Salon de Genève. En plus de la très agressive et radicale R8 GT R, Abt y présentera sa vision de la R8 Spyder (dont la puissance du V10 passe à 600 ch contre 620 ch pour la R8 GT R), sa nouvelle AS8, sur la base de la nouvelle A8, et sa Golf R. La nouvelle AS8 est équipée du V8 4,2 litres turbo diesel qui gagne 35 ch par rapport au modèle de série pour atteindre 385 ch. (le couple gagne 80 Nm pour atteindre 880 Nm). Du côté de la Golf R, Abt a profité de son…

Publié le 01/03/2010

Salon de Francfort 2011 - Audi A8 Hybrid, 4 cylindres, 245 ch et 6.4l/100km

Audi poursuit dans l'élargissement de son offre hybride avec la présentation de l'A8 Hybrid préfigurée lors du salon de Genève en 2010. Selon Audi, cette dernière propose la puissance d'un V6 pour la consommation d'un 4 cylindres ? mais alors de la concurrence car chez Audi les 4 cylindres parviennent à dépasser les 250 ch quand les premiers V6 ne dépassent pas 190 ch ! Reste qu'avec une consommation normalisée de 6,4l/100km, cette A8 Hybrid de 245 ch et 480 Nm de couple se positionne parfaitement face à la version 3,0l TDI 240ch et 500 Nm. De quoi avoir des doutes au moment du choix : essence ou diesel ?

Publié le 24/08/2011

Vidéo - Radar auto : quand le cliché en identifie un autre...

Dans notre rubrique En direct des tribunaux, nous recueillons les témoignages de conducteurs, venus au tribunal se défendre seuls ou avec leur avocat, à la sortie des audiences. Notre cas du jour : un nouvel excès de vitesse ? de quelques kilomètres par heure ? relevé par un radar automatique. Le propriétaire du véhicule n'était pas au volant, c'est sa femme qui pensait l'être. Ils ont alors décidé de payer l'amende, tout en l'accompagnant d'une lettre explicative. Une lettre prise pour une contestation, d'où la convocation du premier à passer devant le tribunal compétent. Et là, coup de théâtre, sur les clichés que le couple n'avait pas vus, ce n'est pas la femme - ni son mari ? au volant !

Publié le 21/06/2012


couple de serrage dans les forums

Souci préchauffage 205 Turbo D

Bonjour les ami(e)s.J' ai acheté ma 205 Turbo D il y' a un mois, elle a 289000 kilomètres.Je me suis rendu compte que le préchauffage automatique ne s' allume plus maintenant que la température extérieure remonte, ce qui est dommage car je dois quand même insister pour la démarrer à froid.J' aimerais savoir s' il serait possible de changer la commande automatique de préchauffage car un ami qui en avait une me disait que son préchauffage fonctionnait bien avant chaque démarrage.J' ai 6 tracteurs agricoles diesel mais c' est ma première voiture au mazout (j' ai aussi une Mégane I 1400e) et donc je ne sais absolument pas où se trouve le boitier qui gère le préchauffage.Pourriez-vous m' aider s' il vous plait?Hormis le fait de devoir insister pour le premier démarrage c' est vraiment un bon petit moteur bien plus agréable que celui de ma Mégane essence, pêchu et qui a du répondant, pas de "trou de couple" contrairement à la Mégane qui fait parfois croire au calage en circulation urbaine.La 205 a tendance à caler dans les premières minutes après démarrage à froid....

Publié le 22/03/2012

Premières impressions: Ford Shelby GT500...

  bonjour a tous,   je me permet de mettre ce lien malgres le fait que je ne soit pas proprietaire d'une mustang, mais bon habitant au Quebec proche de Montreal j'ai tous les jours l'occasion d'en voir sur la route, parfois j'en vois des modifier qui sont tres belles et mechante a souhait mais en generale on voit surtout des GT.   Seulement 2 300 unités, incluant des coupés et des cabriolets, seront construites pour 2008.   Le constructeur Ford vient de dévoiler les premières images de la Shebly GT décapotable 2008, une nouvelle édition limitée qui joindra la gamme Mustang dès cet automne. La Shelby GT 2008 sera proposée sous deux types de carrosserie, soit coupé et cabriolet. Elle arborera aussi une nouvelle combinaison de couleurs, Bleu Vista et argenté. L'extérieur hérite également de plusieurs éléments distinctifs, incluant une prise d'air sur le capot et des jantes de 18 pouces. Sous le capot, on retrouve le même moteur V8 qui équipe les autres modèles GT, mais ce dernier reçoit un ensemble de performances issu de chez Ford racing. D'une cylindrée de 4,6 litres, ce moteur développe 319 chevaux pour un couple de 330 lb-pi. Ajoutez un échappement moins restrictif, une suspension sport et une boîte manuelle à cinq rapports Hurst, vous obtenez une voiture hautement performante Voici quelques lien sur le modele shelby 2008 coupe et cabriolet dispo au Canada   c'est une belle voiture mais helas ca reste du ford amerique pour la qualite des plastiques...   http://www.auto123.com/fr/ford/she [...] rtid=63109   http://www.leguidedelauto.com/articles/25/   Petit encart sur la mustang en general :   http://www.leguidedelauto.com/articles/826/   extrait de l'article :   Moins de 25 000 $ CAN ! Difficile à croire, mais sans options, il est possible d?obtenir une Mustang à moins de 25 000 $CAN. Et si vous êtes attiré par la décapotable, c?est à peine plus de 28 000 $ CAN qu?il vous faudra débourser. On vous propose d?ailleurs ce cabriolet à coût moins élevé que celui d?une PT Cruiser ou d?une New Beetle ! On pourrait donc reprocher bien des choses à la Mustang avant de commencer à qualifier ses vices d?impardonnables. Il reste maintenant à savoir si Chevrolet, avec sa Camaro 2009, saura s?ajuster de manière à réellement recréer cette rivalité d?antan, à la façon Canadiens/Nordique.     Feu vert Voiture culte Prix alléchant Plaisir de conduire assuré Puissance hallucinante (GT et GT500) Bon châssis   Feu rouge Quelques bruits et craquements à bord Mécanisme de la capote à revoir (décapotable) Train arrière sautillant Voiture trois saisons     la Shelby Super Snake de 600 H.P     Le moteur pourra ainsi développer 600 ...

Publié le 19/08/2008

Photoreportage Secma Fun EXTR'M 500

Bonjours,     Voila au cours de cette été je suis partis en vacance comme beaucoup d?entre vous, et j?ai eu l?occasion d?essayer une voiture hors du commun. Elle est forcément très méconnue de nous car sa production reste limitée.   Il s?agit d?une voiture produite par la société française SECMA, nommée : Fun EXTR?M 500. Elle ne ressemble a rien de ce qui se produit sur la route et je pense que ses caractéristiques technique vous en dirons déjà long sur le véhicule :         MOTEUR - Bicylindre essence 4 temps refroidi par eau - Arbre à cames en tête - injection électronique multipoints - Cylindrée: 505 cc - Alésage : 72 mm - Course : 62 mm - Couple maxi : 32.5 Nm à 2 200 t/mn - Puissance maxi limitée à 15 kW (21 CV) - Transmission aux roues AR par boîte 5 vitesses + marche arrière avec différentiel intégré - Démarreur électrique - Pot d'échappement catalytique   SUSPENSION   - Indépendante sur les 4 roues - Avant : Double triangle avec ressorts hélicoïdaux et amortisseurs hydrauliques   - Arrière : Bras tiré avec ressorts hélicoïdaux et amortisseurs hydrauliques     TYPE - Roadster 2 places - Châssis poutre en acier traité anticorrosion - Propulsion par moteur arrière   ELEMENTS DE SECURITE   - Arceau de sécurité en acier - Ceintures de sécurité 3 points à enrouleur - Pare-brise feuilleté - 4 freins à disques à double circuit - Pare-chocs   CARACTERISTIQUES   - Longueur : 2,50 m - Largeur : 1,40 m - Hauteur : 1,10 m - Poids : 394 kg   VITESSE :   - Vitesse : 110 km/h   EQUIPEMENTS - Ensemble pédales réglable suivant la taille - Frein de parking - Tableau de bord : compteur kilométrique, indicateur de vitesse, compte tours, feux de détresse - Essuie glace et lave glace électriques - Coussins amovibles - Rétroviseurs - Emplacement radio - Jantes en alliage - Pneus 175 x 60 x 13 - Chauffage dégivrage - Volant en alliage   Alors donc pour récapituler ce qui nous intéresse :   Un 500 cm^3 propulse les 394 kg de l?engin en position centrale AR et développe 21 cv (27 d?après la société de location ?).   Voila donc ce que vous attendez tous, des photos ! :               Et d?autres photos prisent sur le site de la société :         [URL=http://imageshack.us][IMG]http           Pour mes impressions personnels, ben ca porte bien son nom !       Alors déjà ce n?est pas un foudre de guerre c?est sur mais la position est vraiment a ras du sol et rappel un Kart,   on s?aide du montant centrale pour s?y installer et en étant petit (1...

Publié le 05/09/2007

Ma clio ragnotti

Apres avoir revendu la M3 en avril, j'ai cherché quelques temps une RS1 peut kilometrée, pour finalement avoir un coup de coeur sur cette ragnotti. En fait le cahier des charges etait le meme que la M3, a savoir 4 places et possibilité d'usage sur piste en alternance La M3 etant plutot typé GT, j'ai preféré revenir a une auto plus typé GTi mais je souhaitais egalement une auto plus recente, et moins kilometrée que la M3, en clair une auto moins exigeante en terme de temps passé et de cout d'entretien (la cup bouffe pas mal de ce coté la!) elle a eu 3 proprios precedents, et a 110000 kms tout rond. elle est assez propre, mais il y a quelques petits details a voir pour la rendre comme je l'aime: le capot a un eclat, donc peinture capot + parechocs avant, et egalement porte droite (rayée par un abruti a coup de clé, peu visible mais bon...) Je l'ai rammennée d'amiens, et fait un petit tour avec ce soir c'est trés fun a conduire, plutot bruyant meme en ligne d'origine (la clio 1.6 16V de 4lgti a servi d'etalon), et trés trés vif! En fait c'est la traction qui me fait le plus band...

Publié le 03/07/2010

Le topic de la M5 e34

Salut à tous. Je pense que mon prochain achat sera une M5 e34, je me propose donc de faire un petit topic unique pour parler de cette auto formidable.   M5 3.8. La M5 e34 est sortie en aout 1988, elle succède à la M5 e28 dont elle reprend le moteur avec une puissance augmentée de 286 à 315ch.  La e28 de 1986.  La e34 lors de sa sortie, avec ses jantes turbines étudiée pour refroidir les freins. Le S38B36 est une évolution du formidable S88 de la M1. Il développe 315ch à 6900trs/min et monte jusqu'à 7200trs. En 1991 face à la concurrence de Mercedes il passe à 3.8L, 340ch et 400 Nm de couple ce qui en fait le plus gros 6 cylindre jamais produit par Bmw.  24s, 1 papillon par cylindres, c'est un vrai //M dans une discrète berline de notaire. Elle débute sa carrière avec une boite 5, puis une boite 6. Pas de boite automatique. Toute les M5 ont un différentiel auto bloquant à 25% de 3.91:1. Elle est rabaissée de 20mm par rapport à la e34 de base et chaussée de pneus 255/40ZR17 sur des jantes 9x17. Les M5 sont doté d'un correcteur d'assiette sur l'essieu arrière.     La version touring était...

Publié le 26/08/2007


Dodge Challenger 392 Hemi Super Stock Concept !

Dodge Challenger 392 Hemi Super Stock Concept   Les premier moteurs hémisphériques furent présentées en 1957 sur des voitures de la marque Chrysler, ils s'agissait de V8 354 ci. Ces moteurs fabuleux furent améliorés et transformés pour devenir les fameur 392 Hemi, qui équipa la fameuse Dodge Challenger. Cette Challenger gagna ses lettres de noblesses avec cette motorisation puissante et devint le Muscle Car emblématiqe de cette époque : de 1970 à 1974, 188 600 modèles de la Dodge Challenger furent vendus !     La Dodge Challenger équipé du V8 392 ci Hemi étaient régulièrement préparées à l'époque pour participer aux fameuses course de Drag aux Etats Unis, ces moteurs se voyaient équiper se six à huit carburateurs, modifier les arbres à cames et s'équiper de nitro ... C'est d'ailleurs au volant d'une de ces voitures préparées que Don Garlits a officiellement atteints les 200 Miles/heure (321 km/h) quand quand son Drag a atteint les 201.34 Miles/heure dans le New Jersey en 1964.     Un an avant les 50 ans de ce fameux moteur Hemi, le Goupe Mopar, fait revivre la légende en présentant au Sema Sohw de 2006 une version Drag de sa nouvelle Dodge Challenger. La version présentée ici reprend donc tous les éléments design de la ca...

Publié le 01/12/2006

Scénic 2 ou C-Max phase ii?

Bonjour,Je suis une maman de 2 enfants de 29 ans et je vis en couple dans une petite commune du 44 pas loin de Redon.J'ai actuellement un scénic 1 de 1998, 1.6L rte, 185000kms que je souhaiterai revendre afin de passer au diesel car depuis 1 an j'habite en campagne, je reprends le travail depuis peu et je fais donc beaucoup de kms. Avec des pleins de 70 euros en ce moment pour faire 600 à 700 kms, c'est vraiment pas économique.Le scénic est vraiment la taille qui me plait ni trop petit ni trop grands. Et j'aime bien être un peu en hauteur quand je conduis.J'ai tout de suite penser au scénic 2 mais à chercher des avis, je vois beaucoup de critiques.Ah je précise que je n'ai pas un gros budget 6000 à 7000euros, donc je trouverai une voiture qui n'a pas moins de 100 000kms.Hier en cherchant un équivalent au scénic, j'ai pensé au C Max, mais du coup en cherchant des comparaisons entre les 2, je lis que le scénic est mieux, il faut savoir....Pour le scénic 2, les annonces qui rentrent ds mes prix, ce sont souvent des véhicules de 2004 et donc apparemment l'...

Publié le 20/03/2011

Topic officiel de ma 330ci SMG (MAJ du 1er post)

Bonjour à tous!   Après une longue attente (véhicule que je prévoyai d'acheter il y a plus d'un an), je vais donc vous présenter celle qui égaie mes jours depuis le 1er Décembre.   C'est donc une BMW 330ci SMG, grise (titansilber) de 2003 qui totalisée 56000kms à l'achat. Voici la liste des options qu'elle possède: (en espérant ne pas en oublier )   _ Les classiques : DA, 4VE, RE, ABS, 6 Airbags, FC, ODB _ Pack ///M2     _ Boite SMG-c à 6 rapports (avec mode sport ) _ Projecteurs bi-xénon avec détecteur de luminosité et lave phares _ Détecteur de pluie _ Régulateur de vitesse _ Aide au stationnement (PDC) _ DSC (antipatinnage et correcteur de trajectoire, déconnectable bien sur   ) _ Hifi système _ Chargeur CD _ Climatisation auto _ Volant multifonctions _ Accoudoir avant _ Préparation bluetooth _ Intérieur cuir noir _ Sièges sport électriques à mémoire _ Pare soleil arrière électrique _ Inserts intérieur carbone   Equipements en plus de l'origine et à l'achat:   _ 4 jantes répliques M3 en 18 pouces _ Rétroviseurs M3 _ Vitres teintées _ Kit d'admission directe   Assez parlé, place aux photos lors de l'achat!!!                                 Voilà vous comprenez peut être un peu mieux ma satisfaction au volant de la "bête"   C'est une voiture très agréable à conduire, on s'adapte assez vite à cette boite SMG qui est une vrai boite manuelle, mais robotisée, et non une boite auto (avec convertisseur de couple, train épicycloïdaux...) même si elle propose un mode automatique qui ma foix est très bien géré, je m'en sert peu mais quand je l'utilise ça reste agréable et elle répond très bien en conduite cool mais aussi lorsqu'on solicite le kickdown     Petit point que j'adore particulièrement, le petit coup de gaz au rétrogradage pour synchronizer au mieux les deux pignons concernés de la boite est une vrai drogue, limite quand on fait un démarrage au feu, on pense déjà aux rétrogradages qui vont suivre       La sonorité du 6 en ligne, que je connaissais déjà un peu sur mon ex 523i (2.5L), est maintenant encore plus enivrante avec le 3L et merci le kit d'admission aussi       , les montées en régime sont fantastiques.   Ce qui me plais vraiment le plus sur ce véhicule, c'est son look très sportif ainsi que son comportement qui l'est tout autant grâce à cette boite SMG qui fait de vrai merveilles, on se croirai vraiment à la place de Sébastien Loeb sur les petites routes de campagnes girondines , et ces fameux coup de gaz au rétrogradage en entrée de virage, on ne s'en lasse pas.   La consommation sur autoroute m'a agréablement surpris, car je fait autant de kilomètres avec le plein de celle-ci qu'avec mon ancienne qui...

Publié le 16/12/2007

[A_boy's car] Ma 325 xi

Salut à tous,Je vous présente ma 325 xi (E90) de 2006 que j'ai acquise en octobre dernier, elle avait 106'000 km, j'en ai parcouru 1'500 depuis, je ne roule avec que le week end en fait.La couleur est un arctic metallic avec un cuir dakota lemon sur des sièges sport.C'est une version sport avec quelques options de je vous épargnerais la longue liste.Les plus sont les bi-xenon directionnels et l'I-Drive même si à l'usage c'est un peu fastidieux.Sortant d'une A3 3.2 DSG, c'est un peu plus "mou" mais les 218 cv me suffisent. La gestion de la BVA est telle que l'on peut conduire soft ou sport selon l'envie, il suffit de doser à l'accélérateur. La plus grosse différence avec mon ex A3 vient du couple (320 nm pour l'A3 et 240 nm pour la 325), naturellement le xdrive et la BVA grèvent un peu les performances mais c'est un réel confort à l'usage, pas de souci de passage de vitesse ni de motricité dans des conditions difficiles. Au quotidien, je préfère la BVA6 à la DSG.Le confort est vraiment ferme, elle est chaussée en 17" et RFT d'origine, même en repassant en pneus standard...

Publié le 11/01/2011

Camaro ou Firebird?

Bonjour,   passionné depuis mon plus jeune age de voitures américaines, j'ai le projet a moyen terme (1 an?) de trouver en 3eme voiture une camaro ou une firebird. je recherche donc, non pas des avis généralistes, j'en ai lu des centaines, mais des avis de possesseurs de ces deux petits bijoux. Années 1995-2002 pour la camaro 1993-2000 pour la firebird. je recherche les deux en BVA et interieur cuir   Pour les moteurs, bien sur le 5,7 me fait rever, bien que très rare en france sur les firebird, et je sais qu'il est plus raisonnable en assurance et achat de viser un 3.8.   J'aimerai alors (on peut rêver) un 3.8 avec une sortie permettant une jolie sonnorité proche du V8 (mais passant le CT, hihi)   Apres avoir écumé depuis des mois les annonces, voila ce que j'ai trouvé comme prix de vente pour interieur cuir :   camaro 7500 a 10000 euros en V6, jusqu'a 14000 en V8 bird, et bien dans les 7000 a 14000.   A votre avis, a quel prix se vendent réellement ces voitures aujourd'hui? 1000, 2000 de moins? ces prix là?   Je vois les mêmes annonces depuis des mois, j'en déduit donc qu'elles sont dures a vendre, donc que les prix doivent ê...

Publié le 20/11/2007

Ma Mini Cooper S 175

Bienvenue dans le topic de ma MINI COOPER S 175 !     Ma Mini a déjà dépassé les 7000 km, en 4 mois. L'occasion de faire un 1er bilan et de remanier un peu le topic qui compte déjà 19 pages, et d'y ajouter un index. Premier post très long, donc, et en 2 parties     Bien sur, les interventions de toutes sortes (sauf trolls ) sont les bienvenues     D'abord, passons au bilan proprement dit :   (je ne refais pas la présentation initiale qui se trouve 2 posts plus bas, juste le bilan)   Apres 7000 km passés dans cette voiture, je commence à la cerner un peu...   Pour rappel, mon parcours : Clio II 1.9d, A3 TDI 110, Golf 4 TDI 110 et TDI 100, Mini One D, A3 TDI 140...   C'est donc ma première véritable sportive, meme si certaines de mes anciennes voitures étaient déjà relativement dynamiques, comme les A3 et la One D, dans son genre.     Une petite citadine sportive, surtout une Mini, c'est, bien sur, un certain nombre d'inconvénients : coffre inexistant (ça demande de l'organisation ), confort "ferme", conso, etc...   Ceci dit, la Cooper S 175 s'en tire encore pas trop mal. Par exemple, ma conso varie entre 9.0 et 10.0 L à peu pres, avec un minimum de 8.0 L sur autoroute au régulateur, et un maximum de 11.5 L, pour le moment, en tirant bien dedans.   Niveau "confort", c'est pas trop mal aussi, la suspension est moins dure que l'ancienne Cooper S, les sièges sont un peu plus épais que dans mon ex-A3, le moteur aime rouler sur le couple... Bref, en mode "cruising", elle se débrouille bien.     Les nombreuses options agrémentent le voyage, et certaines sont un vrai "plus" au quotidien : la radio MP3, avec le système Hifi, est un régal de précision et de puissance, la navigation dans les répertoires est très intuitive. Le full cuir est moelleux, le grain agréable au toucher, et l'entretien très facile.   Le kit téléphone Bluetooth, meme s'il reste cher, permet un vrai gain de temps, et meme de sécurité dès qu'on l'a bien en main. Quand je suis à la bourre, je saute dans la voiture meme si j'ai encore un coup de fil à passer, et j'appelle en cours de route. Pareil quand on m'appelle, ça sonne dans la voiture meme si le téléphone est dans le coffre, une pression sur un bouton et je décroche   Le régulateur permet d'éviter les radars (dur de garder le pied léger), et meme de baisser la conso, puisqu'il stabilise le régime. Enfin, les rangements sont finalement relativement nombreux, avec une boite à gants honnete, des (petits) bacs dans les portes, des filets derrière les sièges, etc...       Passons à l'essentiel sur une Mini : la conduite !     Le moteur, déjà, procure un plaisir immense. Une pression sur l'accélérateur, même à bas régime, et ça décolle, avec un temps de réponse toutefois, turbo oblige. On garde le pied enfoncé, et il grimpe vite en régime, sans faiblir, sur toute la plage d'utilisation, avec un grognement qui devient métallique vers les 4000 trs. Petit bémol, il faiblit vers les 6000 trs, pour réguler un peu apres. Il faut donc passer les rapports à 6000, ce qui laisse quand meme une belle plage d'utilisation, de 2000 à 6000 en gros (couple maxi à 1700).     Le chassis, lui, demande un petit temps d'adaptation. Ou plutot, c'est le duo moteur coupleux / chassis pointu qui doit etre dompté. Je m'explique : aucun probleme pour rouler de façon très dynamique, la voiture est intuitive et se conduit comme un kart. Peu de roulis, léger sous-virage (mais pas trop) qui rassure, un arrière soudé à la route et qui pivote juste ce qu'il faut (meme si on en voudrait plus), et surtout, une direction directe (LA spécialité Mini), très incisive et assez précise, qui permet de bondir d'un virage à l'autre     Par contre, là où ça se complique, c'est quand on cherche à vraiment la conduire de manière sportive, et à en exploiter les dernières ressources : le moteur balance brusquement tout son couple sur les roues avant, et la direction très directe (et un poil trop légère), fait qu'on se retrouve tout d'un coup avec les roues qui ont envie de revenir droites en pleine courbe   Il faut alors tenir le volant à 2 mains pour attaquer fort, et etre pret à corriger les ruades du train avant !   Mon modèle dispose en plus d'un différentiel autobloquant, qui accentue ce phénomène...   Par contre, une fois qu'on a bien compris le mode d'emploi, on se fait plaisir en jouant justement avec le couple et l'autobloquant : dans un virage abordé très vite, la voiture finit par sous-virer légèrement, et partir sur l'extérieur. On a envie de ralentir un peu pour revenir au point de corde, mais en fait, il faut faire tout l'inverse... Remettre les gaz !   Contre toute attente, l'avant devient à nouveau plus incisif et il repart vers l'intérieur du virage, dès que le turbo souffle. C'est assez troublant au début, surtout qu'il faut anticiper le turbo lag et s'attendre à ce que brusquement, la voiture resserre sa trajectoire, mais c'est quand meme très efficace !     Par contre je n'ai pas encore beaucoup testé sans le DSC (qui laisse quand meme beaucoup de marge en conduite sportive, et qui n'intervient pas trop "radicalement" ). A suivre       Niveau perfs, enfin : j'ai déjà testé avec quelques voitures, les résultats sont surprenants !     Testé contre 2 330d E46 204ch : la BMW part fort, la Mini suit, et prend l'avantage à la fin de chaque rapport, de façon nette Testé contre une Mégane RS et une TT 2.0 TFSI : en sortie de rond point en 2nde, la Mini est collé à ...

Publié le 04/02/2007

Ma nouvelle voiture, une Golf 3 VR6

Bonjour à tous,   nouvelle évolution dans ma "carrière automobile", je vous présente ma 6 ème voiture, une Golf 3 VR6.     Voiture mise en avant pour son moteur particulier, le premier 6 cylindres installé sous le capot d'une compacte:   Extrait de l'article d'automobile-sportive (http://www.automobile-sportive.com/guide/volkswagen/golfvr6.php)   Avant il y avait les 6 en V et les 6 en ligne. Deux solutions techniques difficiles à implanter dans une berline compacte comme la Golf. Dans les années 50, Lancia avait développé un moteur en V très compact avec un angle ultra fermé de 13°. Reprenant donc le concept bien inspiré de Lancia pour sa nouvelle mécanique, le moteur en V fermé possède tous les avantages que recherche VW : faible largeur, masses en mouvement réduites et bien équilibrées. Ainsi été né le VR6 (V pour la disposition, R pour "Reihe" qui signifie "en ligne", et 6 comme le nombre de cylindres). Quelques astuces de conception vont parfaire cette idée géniale. La culasse unique par exemple recouvre les cylindres disposés en quinconce. L'étude d'un moteur aussi original et sa fiabilisation vont tout de même demander 10 ans de recherche à VW... Le résultat est cependant très intéressant. Dans sa première mouture de 2.8L avec une culasse à seulement 2 soupapes par cylindre, il délivre déjà 174ch et un couple confortable de 24,5 Mkg dont 80% de cette valeur (soit 20 Mkg) sont disponibles de 1200 à 6500 tr/mn ! Voilà donc bien de quoi offrir la souplesse caractéristique des V6. Sans parler de sa sonorité, onctueuse mélodie qui vous flatte les oreilles à chaque montée en régime. Sur la Synchro, équipée d'une transmission intégrale, nous aurons même droit à une variante 2,9 litres de 190 Ch. Ce VR6 est encore plus onctueux et coupleux que celui de la traction à bas régime. Et il y a toujours la sonorité?   Moteur : 6 cylindres en V 2792 cm³ 12 soupapes Puissance Maxi : 174 Ch (128 Kw) à 5800 tr/min (Régime Maxi 6500 tr/min) Couple Maxi : 235 Nm (24 mKg) à 4200 tr/min (~ 140Ch) Ratios : 62 Ch/L (46 Kw/L) - 84 Nm/L   Elle a même "participé" au titre "Demain c'est loin" du groupe Français IAM:   SWF file (5 minutes 45 secondes)   Pour la mienne, c'est une ODB2 de mai 1995 (une des toutes premières si je ne m'abuse), d'origine Suisse, vendue neuve au garage AMAG de Genève. Ses baguettes de portes sont siglés "VR6 Edition" ... alors deux solutions: -Soit il s'agit d'une série spéciale -Soit il s'agit d'un rajout, vu que le logo est dispo chez VW encore aujourd'hui   J'espère trouver une réponse à mon interrogation sur le forum!   Donc elle a aujourd'hui 164 000kms, c'est une 5ème main (1ère en Suisse, une deuxième en Suisse vendue chez Roc Auto, une troisième chez une personne qui habitait à Nantua (01), une quatrième chez une personne qui habitait dans le 83 et enfin mon pote qui me l'a vendu, pour le peu qu'il l'a conduite!), avec un carnet complet mais pas spécialement bien rempli.   Elle est noire, intérieur cuir gris. Cette couleur grise qui a d'ailleurs inspiré l'intérieur couleur "Gris pierre" de chez Porsche (dispo sur les 997, les Cayenne et sur le couple Boxster/Cayman). Elle a le toit ouvrant électrique qui est un vrai régal au passage, moi qui sort d'une S3 avec TO, rien à voir, la "lame" anti-remou est très efficace, très appréciable sous le soleil! Elle dispose également de la Climatronic, élément in-di-spen-sable pour moi car je roule à 90% du temps avec un filet d'air ... Pour finir, elle dispose des sièges chauffants, option pour l'instant totalement inuti...

Publié le 31/05/2009

Fabia Vrs en cours de prépa Stage 3

Petite présentation de mon projet             Les modif en cours et celle déjà faite       Moteur *Turbo Garett hybride GT17/GT20   *Ligne échappement Inox  Milltek Sport [Décata   cat back]   *Embrayage Sachs Race neuf   Disque organique renforcé   Mécanisme renforcé     Volant moteur   Butée hydraulique     *Suppression Egr par Tube allu   *Intercooler Forge " *Durites ASH   piping allu   *Admission Bmc CDA     *Gestion Moteur en vue 215 220chv / 450nm   Roue /suspensions /Train avant *Pneus Hankook K 110 V12 EVO - 205/40R17 84W   *Jante 17pouces  [Type Audi S5] *Kit Suspension Koni Sport réglable en dureté [1130 2706] *Silentbloc Triangle Powerflex ,   *Silentbloc console cupra   *Silentbloc Barre Stab Powerfex   *Barre Anti-rapprochement  Forge   *Upgrade freinage en 312mm     Eclairage *Remplacement Xénon Origine 4300k par 6000k   *Xénon 6000k h7, pour plein phares Antibrouillard 600k   *Veilleuse LED smd 6000k   *Eclairage plaque LED smd 6000k     Interieur   Audio *Poste Blaupunkt Memphis MP66  Disque Dur 2,5 Pouces 80GB   *Mini Caisson Basses Carpower Rartor 6   amplification DBSONIC 2060PE [Petit Sub de 17 cm]     Visuel *Déco tableau de bord Prewoodec type alu   *Eclairage Full Led SMD plafonnier     Indications mesures *Manomètre Prosport électrique Premium Series Peak / Warning Gauges :   1-Pression Turbo,   2-Pression et températ...

Publié le 10/09/2009

Essai Dodge Charger SXT 2007

Chez Chrysler-Dodge, j'ai déjà testé le Durango ( V8 5.7 litre Hemi ) et le Magnum ( V6, 3.5 litre )...   On m'amène l'auto, elle est de couleur...Gris sale, tellement crado que je ne prendrais pas de photos, il faut vous dire qu'il fait chaud aujourd'hui, la neige fond et les voitures sont dans un sale état.       Donc, c'est une SXT, motorisé par le V6 3.5 litre de 250 cv @ 6400 et de 250 @ 4000 (lb.pi@tr/min) de couple.     ( sur cette photo, c'est une Hemi    )     L'intérieur fait instantanément penser aux autres modèles de la marque, sobre et rigoureux, un petit côté germanique pas désagréable ma foi, le maintien est ferme, le petit volant tombe bien en main mais je le trouve un peu épais, la finition est très correcte, le cuir est plaisant et agréable au toucher, on se sent bien dans cette auto de taille moyenne, les places arrières sont un peu justes si aimez prendre vos aises, le coffre est étonnement vaste mais le seuil est assez haut.       Nous voilà partis, première impression, elle est lourde !       La tenue de route est bonne, la direction précise, confortable et un poil ferme, on évolue sur l'autoroute à 100 à 1600 trs/...

Publié le 26/02/2007

Saab 9-3 Aero V6T

Petit présentation rapide de ma nouvelle bête. C'est un modèle qui appartenait à un gros ponte de GM en Finlande qui vient de partir après l'avoir eu 6 mois.   nom:   Saab 9-3 Sport Combi Aero.   design: nois métal cuir beige intérieur "sport" jantes 17' monté en Pzero (très bonne surprise d'ailleurs)   options: Aero bi-xenon Audio prestige 300 (12hps, 300w) que la concession doit monter après mes vacances (que je paye par contre) radar de recul et tout le toutim habituel   moteur:   -Moteur B284l, V6 à 60 degré tout aluminium (donc un véritable V6, pas un "faux" à 90 degré   ) ici monté en configuration 2,8l (on trouve le même bloc de base en 3,2l sur l'Alfa 159 mais sans turbo, l'alésage étant prévu au max pour 3,6l) -Distribution par chaine (ca c'est une très bonne nouvelle) -turbo twin scroll (deux hélices, une par rangée de cylindres, 1 compresseur) Mitsubishi (TD04HLB-15TK3) -24 soupapes -gestion motronic 32 bits -d'origine, le modèle offre 250/255 chevaux (184kw ou 187kw) de 5000 à 6000 tr/min sur l'année modèle 2007; sur ce modèle, 285 chevaux (206kw) à 5000 tr/min (plus de 280 de 4500 à 5500) (tout comme le modèle Aero 2008, qui conserve exactement même bloc) -couple, 350nm de 2000 à 4500 tr/mins, sur ce modèle 400nm sur la même plage (limité à cause de la transmission)   transmission: -boite Aisin AF-40 à convertisseur de couple supportant jusqu'à 450 nm (on la retrouve sur la S60R après 2007 entre autre, et sur pas mal de V6 diesels ) -6 rapports (longue, très longue 6eme, boite auto oblige) avec vitesse maxi atteinte en 5e, et une puissance répartie sur une telle plage que l'on retombe toujours à la pmax. À 200, on est à moins de 4000tr/mins (mais proche de la pmax)! -aux roues avant mais une motricité qui reste très bonne compte tenu de la puissance à passer.   La voiture: J'adore vraiment le design, particulièrement intérieur, qui donne vraiment l'impression de "piloter" un avion de chasse vu la manière dont est agencé le tableau de bord. Le coffre est deux fois plus gros que celui de l'A3, ce qui est pas mal quand on ramène du pinard de Bourgogne! Les places arrières ne sont pas aussi grandes que l'on pourrait penser à première vue, mais restent tout à fait acceptables (de toutes manières, c'est pas pour cela que je l'ai acheté). La conduite est fort agréable, clairement plus confort que l'Audi. On garde un bon touché de route, moins bon que celui excellent de l'A3 en 18'.  Le moteur est vraiment hallucinant, (avec une réserve pour la motricité en dessous de 50 km/h en première). En gros, c'est un monstre sur les courbes rapides qui composent les routes Finlandaises, sur autoroute ou sur nationales, mais elle aura plus de mal sur des petites routes de montagne serrées compte tenu du gabarit. Elle me semble par ailleurs rivée au sol peut-être à cause des tirants de convergence sur le train arrière (ca c'est une bonne idée sur une traction); dès que ca se dégage, elle bondit comme un monstre. A la concession , il l'appelle d'ailleurs "the monster"     performances: Je manque de pas mal d'infos, étant donné que le modèle que j'ai n'est dispos que via certains réseaux nationaux (Finlande, Suède, Norvège). En France (ainsi que en Suisse et Belgique), le modèle Aéro "extrême" est vendu uniquement via Hirsch par exemple. D'origine, le 0 à 100 est annoncé en 7,4s (boite toto qui décolle quand même moins vite), et BSR promet 6.2s. J''avoue que je reste sceptique vu la quantité de couple sur le train avant. Ca doit être  possible sur un macadam parfait! C'est clair, c'est pas le Launch control de la dsg   . Par contre, une fois les premiers mètres passés, ca pooouuuuuusssseeeee très très très fort et...

Publié le 02/08/2007

Amicale BMW 316i e36

Salut bande de moules       Ouai ouai ouai, vous me faites tous rire ici, "Amicale L6 e36 essence, Amicale 325tds, Amicale ///M3 e36, Amical blabliblabla".... Pourquoi ne devrions nous rendre hommage qu'aux motorisations "dîtes" nobles?   Vous devriez savoir bande de jeunes martins, que ce n'est pas le nombre de cylindres qui compte   .   Je créé ce daubic topic en l'honneur d'une voiture légendaire, celle qui pullule encore dans toutes nos rues, devant nos centres auto, celle qui est personnalisable à l'infinie, la voiture du "A" pauvre par excellence qui veut rouler en "Allemande" économique car "elle fait 7cv donc cay cool pour l'assurance, puis ça consomme que du 6,5l", je ne parle non pas de la non moins légendaire Golf 3, mais de LA Bmw 316i e36 .   Visez moi un peu ça:     Type du moteur :  4 cylindres en ligne Energie :  Essence Disposition : Longitudinal avant Alimentation : Gestion Bosch Motronic Suralimentation : - Distribution : Arbre à cames en tête Soupapes : 2 par cylindre Côtes : 84.0 x 72.0 mm Cylindrée : 1596 cc Compression : 9.7 Puissance : 102 chevaux à 5500 tr/min Couple : 15.3 mkg à 3900 tr/min   Vitesse maxi : 198 0 à 100 km/h : 12.0 0 à 160 km/h : - ...

Publié le 19/04/2009

Amicale M5 e39

Hello les BMistes,   J'ai besoin de vos lumières, je compte acheter une m5 e39 d'ici quelques mois (début 2010) donc je commence à me renseigner sur les choses à vérifier/éviter/regarder,etc...   Que faut-il regarder en priorité, quels sont les défauts connus et récurrents sur ce modèle ?   Merci pour votre aide       En parallèle j'en profite pour faire de ce topic le topic officiel de ce modèle, voici donc quelques informations et photos   (Source Wikipédia) : http://fr.wikipedia.org/wiki/BMW_M5_%28E39%29     La BMW M5 E39 est une automobile sportive produite par le constructeur allemand BMW. Lancée trois ans après la présentation de la nouvelle Série 5, elle en constitue la désormais habituelle déclinaison sportive signée par BMW M. En rupture avec ses aînées, celle-ci abandonne le traditionnel moteur à 6 cylindres en ligne de la marque bavaroise au profit d'un nouveau V8. Sous le ramage d'une berline cossue et confortable, il s'agit à sa sortie de la BMW de série la plus puissante et la plus performante de l'histoire de la marque.   MOTORISATION   Le nouveau moteur V8 est le c?ur de la M5 E39. Entièrement réalisé en aluminium, celui-ci n'est pourtant pas réellement nouveau car basé sur un bloc déjà existant, le 4,4 litres de la 540i. Bénéficiant d'une importante évolution de cylindrée obtenue par le biais d'une augmentation simultanée de l'alésage et de la course, celui-ci cube désormais 4,9 litres. Une cylindrée qui en fait à l'époque le plus gros moteur jamais monté dans une réalisation du département Motorsport.   Outre cette augmentation de cylindrée, le V8 bénéficie de nombreuses évolutions. La lubrification et le refroidissement ont ainsi été revus avec minutie, tandis que l'ouverture des papillons est désormais gérée électroniquement selon la technique du Drive by wire ? une méthode qui permet à la M5 de pouvoir adopter deux lois de gestion du moteur, normale ou sport. Par ailleurs, le haut-moteur est équipé du système de calage variable des arbres à cames à l'admission et à l'échappement, nommé chez BMW « Double Vanos ».   Au final, le travail effectué permet au V8 de développer une puissance de 400 chevaux à 6 600 tr/mn et 51 mkg de couple à 3 800 tr/mn, tout en permettant une réduction des émissions polluantes et de la consommation, toutes choses égales par ailleurs. A l'usage, ce moteur affiche un caractère essentiellement marqué par son punch, sa vigueur et sa disponibilité dans les bas et moyens régimes, qui le rendent tout aussi capable de reprendre dès le ralenti que de venir « taper violemment au rupteur », situé à 7 000 tr/mn. Des caractéristiques qui en font un moteur qualifié de « ludique, alerte et sportif », un bloc « magique et envoûtant » capable de « hurler comme un fauve à l'approche de la zone rouge ».   CHÂSSIS ET TRANSMISSION   En dépit de son niveau de puissance, la M5 reste avant tout une Série 5 ; elle ne présente donc à ce niveau aucune nouveauté majeure mais plutôt des évolutions ciblées. Ainsi, les trains roulants sont revus et abaissés de quinze millimètres à l'avant et de dix à l'arrière. En outre, ils débouchent désormais sur des roues de dix-huit pouces de diamètre, chaussées de pneumatiques de grandes dimensions ? 245/40 ZR 18 à l'avant et 275/35 ZR 18 à l'arrière.   Les freins sont également retravaillés, avec des disques au diamètre majoré ? 345 mm à l'avant et 328 mm à l'arrière[8] ? et un servofrein renforcé par rapport au système équipant la 540i. Un freinage qui reste pourtant généralement reconnu comme étant le principal défaut de cette M5, notamment en raison de sa piètre endurance en utilisation sportive.   Pour passer au sol la puissance et le couple conséquents du V8, BMW s'en remet ? outre le recours à un pont arrière à différentiel autobloquant taré à 25% ? à la boîte de vitesses mécanique à six rapports de la 540i, associée à une « simple » commande manuelle ; les commandes de boîte séquentielles robotisées en étaient à l'époque à leurs débuts et n'étaient alors proposées que sur de très exclusives voitures de sport, comme la Ferrari F355. À cette transmission sont associées diverses aides électroniques à la conduite, à commencer par un système antipatinage couplé à un antidérapage de type ESP, tous deux entièrement déconnectables.   PERFORMANCES   À sa sortie, la M5 E39 ébranle le marché des voitures sportives par son très haut niveau de performances. Malgré son poids conséquent de 1 720 kg annoncés par le constructeur, elle abat ainsi, d'après le magazine Sport Auto, le kilomètre départ arrêté en 24"7, soit un dixième de seconde de mieux que la Porsche 911 Carrera de l'époque ? une valeur souvent avancée pour ce modèle et qui semble donc refléter le véritable niveau de performan...

Publié le 24/10/2009

BMW M5(e39) Touring 400PS (jamais produite mais elle existe bien)

BONJOUR à tous    ...   Je fais ce topic car je viens de découvrir que BMW avait pour projet de commercialiser le modèle série 5///M(e39) en version break(Touring) ...   Tout le monde attendait ce break à l'époque de la E39, mais BMW ne l'a jamais lancé en production. 400 ch pour ce break de chasse équipé d'un V8 pour des perfs quasi identiques à la berline.   La raison pour laquelle BMW ne l'a jamais commercialisé n'est pas tout à fait claire. Il semble qu'il y avait quelques problèmes avec le train arrière. Par rapport aux modèles M standards, le break aurait eu un comportement différent. Tout ceci étant à mettre en parallèle avec un marché relativement restreint pour ce genre de véhicule.       Elle a pourtant été fabriquée, étudiée, testée ... pour finalement ne jamais être produite à grand échelle !!   (snif)   (quelques photos et les chiffres techniques )   ---------------------------   BMW ///M5 E39 Touring   -----------------------   moteur : 8 cylindres en V - 4941cm3 - 32 soupapes puissance maxi : 400ch (295kw) à 6600trs/min (6900trs/min régime maxi) couple maxi : 500Nm (51mkg) de 3800 à 5000trs/min   transmission : propulsion   pneus : 245/40/R18 AV - 285/35/R18 AR   boite de vitesse : manuelle à 6 rapports   poids UE en marche : 1886 kgs consommation mixte : 14L/100km consommation sportive (sur circuit) : 23L/100km émi...

Publié le 06/04/2010

Ma nouvelle titine (V6 mazout inside)

La remplaçante de l'Accord est arrivée depuis quelques temps... Alors c'est une A6 3.0 TDI gris foncé (austerngrau pour les germanophones) venant directement d'Allemagne. Elles est de juillet 2005 et affiche 88000 kms. Les équipements : - MMI high (dernière version 5570) avec écran couleur entre les compteurs - GPS (MAJ 2009 effectuée pour pas cher les sous) - Sellerie cuir - Système BOSE - Radar AV et AR avec affichage sur le MMI - Toit ouvrant solaire - Xénons - Chargeur 6 CD - Pare-soleil AR électrique + 2 manuels dans les portières - Suspension pilotée - Commandes vocales - Jantes 16 (très bien pour mon dos) - Volant chauffant - Support téléphone intégré + bluetooth - Sièges sport chauffants (semi-électriques et assise réglable) - Pack lumière (avec éclairage aux pieds, contre-portes, extérieur...) - Pare-brise athermique - etc... L'extérieur : Le toit ouvrant solaire : Le pack lumière (pas de photos de nuit) L'intérieur avec les sièges sport : Le système BOSE : Le support téléphone (cradle Nokia 6100 à vendre d'ailleurs) : Les stores (électrique à l'arrière) : Le MMI : Panneau de commande Suspension pilotée Connexion bluetooh (Nokia 6680 dans l'accoudoir fermé) Après 2000 bornes environ, un petit bilan. Quel changement par ...

Publié le 26/12/2009

les Aston Virage

La Virage, digne descendante de la lignée des Aston V8 et V8 Vantage, fit son apparition publique au salon de Birmingham en 1988. C'était la première vraie nouveauté de la marque depuis 18 ans ! Une performance dûe en grande partie aux difficultés financières permanentes que rencontrait l'entreprise depuis les années 70. Son prix de vente particulièrement élitiste la réservait, tout comme ses ainées, à une clientèle d'amateurs fortunés, évitant toutefois les vedettes superficielles de la catégorie des supercars. En effet, on achète pas une Aston Martin comme on achète une Lamborghini et les deux types d'acheteurs sont d'ailleurs très différents. Le PDG de l'époque, Victor Gauntlet, n'hésite pas quant à lui à qualifier la nouvelle Aston de plus importante nouveauté depuis la naissance de la marque ! Et pour cause, l'enjeu pour le groupe Ford est de taille : il en va de la survie de la marque, les actionnaires n'ayant pas l'intention de laisser moisir leurs dividendes plus longtemps. Deux ans de travail auront suffit à la genèse de la nouvelle Aston.       La nouvelle Aston hérite d'une version profondément modernisée du vieux V8 à 90°, normes US oblige. La conception de la culasse à 4 soupapes par cylindre et double arbre à cames en tête du V8 5,4L Aston est d'ailleurs confiée à la firme américaine Callaway Engineering, très expérimentée sur les V8 des Corvettes et des Ford. L'utilisation de cette technique a toutefois ici un but très différent de son usage premier. En effet, Aston cherche surtout à dimniuer les émissions polluantes et non à sortir des chevaux à haut régime. Le taux de compression qui grimpe à 9,8:1 et améliore le rendement va d'ailleurs permettre d'homologuer la Virage sur les principaux marchés. Les cotes d'alésage/courses (100/85 mm) sont inchangées, idem pour le bas moteur en aluminium avec son vilebrequin 5 paliers en acier forgé est inchangé. L'assemblage est toujours "of course" made in England, à la main s'il vous plaît. Aston Martin adopte également une injection électronique Weber et tire enfin un trait sur les carburateurs, aussi gourmands que polluants. Même nourrit au super sans plomb, le gros V8 british développe 330 bhp (soit 335 ch DIN) à 5300 tr/mn et un couple de 350lb/ft (soit 483 Nm) à 4000 tr/mn. Le moteur est à la fois plus coupleux et plus robuste, conforme à l'esprit US. Au long de la vie du modèle, la puissance de la grande Aston Martin va osciller au gré des règlementations anti-pollution pour descendre jusqu'à 310 bhp. Le Works Service d'Aston Martin proposera différents kits, dont une augmentation de cylindrée à 6.3 litres en 1991 (plus de 600 ch DIN !) qui fera par la suite les beaux jours de la V8 Virage Vantage de 1992 à 1999. La mécanique de la Virage est associée au choix à une boîte ZF à 5 vitesses manuelles ou à une transmission automatique à 3 rapports. Les performances de l'Aston Martin Virage, si elles n'ont rien d'exceptionnel pour une auto de 335 chevaux, permettent tout de même de voyager rapidement dans un grand confort. Le 0 à 100 est arraché en 6", tandis qu'il lui faut un peu plus de 27" pour passer le kilomètre. Des temps qui sont aujourd'hui à la portée d'une bonne GTI compacte et permettent de relativiser la sportivité de cette "supercar". Enfin, il n'est pas coutume dans parler sur une automobile de cette classe mais le gros réservoir de 113 L a de quoi vous filler une attaque cardiaque au moment de faire le premier plein. Surtout compte tenu de la fréquence à laquelle on y revient...       Vestige d'une époque révolue, celle des Aston V8 "handcraft", la Virage est un pur collector de passionné de la marque. En effet, sans cette adoration pour le constructeur ailé de Newport Pagnell, il est difficile d'envisager s'offrir ce bijou artisanal. Avec autant de billets en portefeuille, notre choix serait sans doute plus "basiquement" orienté vers une contemporaine italienne de cette grosse Aston, ce qui n'enlève rien à sa rareté et à sa réalisation exceptionnelle.       L'Aston Mart...

Publié le 19/10/2009

Wallyscar.

Wallyscar, vous connaissiez ?   Si oui, c'est que vous êtes encore plus curieux que moi sur les artisans automobiles français.   Je viens de découvrir que cette petite marque débute la commercialisation d'un modèle d'à peu près même vocation que l'ancêtre Méhari de Citroën.     Malheureusement, pas de transmission 4x4 en vue, mais sa garde au sol, son poids contenu de 850 à 930kg et son moteur d'origine PSA de 75cv (pour 120 Nm de couple) en feront une bonne petite "Méhari Junior des plages", avec une vitesse maxi annoncée pour 140km/h et une autonomie d'environ 580km.   Elle est vendue à 11.400€ Hors Taxes et est accessible via le site internet officiel de la marque : http://wallyscar.com/   Cette nouvelle venue répondra au nom de "Izis" et, de face avant, n'est pas sans rappeler celle d'une Jeep (style voulu indémodable).     Il est à noter que l'Izis aura droit à son lot d'options telles que : jantes alu, portes, capote en toile nautique, climatisation, phares anti-brouillard avant, radio-cd, sièges simili-cuir, etc...qu'elle a une garantie de 2 ans (ou 100.000 kms).   Et comme l'écologie est une mode dans le vent pour la plupart des nouveaux modèles, l'Izis aura droit également à sa déclinaison électrique appelée "E-Zi...

Publié le 27/09/2009

A Fermer .

Bonjour a tous, Voici la mini coupe concept.   Article provenant d un site.     Mini Coupé : Malgré la l?allure générale de la Cooper S JCW, ce concept se distingue nettement par son pare-brise incliné et son toit ultra bas. Les dimensions générales de cette Mini Coupé : 3,71 m de long, 1,68 m de large pour 1,36 m de haut empêche tout passager arrière de prendre place. En même temps vu sa vocation sportive, cela n'est pas un réel handicap, car les 2 privilégiés auront eux de quoi profiter à bord. Une John Cooper Works... Sous le capot, on trouve le moteur le plus puissant de la gamme : le 1.6 suralimenté par turbocompresseur de la Mini John Cooper Works. Il développe 211 ch (155 kW) avec un couple de 260 Nm passant momentanément à 280 Nm par le biais de l'overboost, rappelons l?eu d?origine Peugeot. La voiture a été étudiée pour une conduite style « Karting ». Elle est légère, notamment grâce à la suppression des sièges arrière et de son toit en aluminium. Evidement les ingénieurs allemands ont soigné l'aérodynamique par le dessin du toit et l'arête de décollement, entre autres. Ainsi, le grand becquet arrière s'étendant sur toute la largeur du toit canalise le flux d'air pour favoriser l'appui aérodynamique sur l'essieu arrière. Une Biplace accueillante... L'absence de banquette arrière laisse de la place pour quelques bagages supplémentaires. C...

Publié le 28/01/2010

Essais, Avis achat occasion Mini Cooper S R56 175ch

Un sujet de plus ouvert pour mon futur achat qui va ce faire d'ici 1 mois ou 2.La Cooper S est la voiture qui correspond le + à mon budget et à ce que je recherche. Apres quelques conseils sur ce forum et de renseignements pris, la R53 ne m'a pas parru être la meilleure solution mis a part celle d'une budget d'achat moins conséquent.Je me tourne donc vers la R56 et aimerais avoir des renseignements sur la R56 donc.Pour le budget il est donc plus conséquent j'avais un maximum de 12 500 et je vais devoir renflouer de 1000 a 1500 euros pour acquérir une S de 2008/2009 sous la barre des 100 000km.On en trouve puisque j'ai essayé la R56 avant hier chez BMW. Une de 2009 gris anthracite pack hotspice garantie 24 mois, 4 pneus neufs, avec 70 000 km et a 14 290 euros. Une affaire en soi.Niveau moteur j'ai trouvé ça assez linéaire même si je n'ai pas pu l'essayer dans les conditions optimales (j'étai avec un couple d'ami, à 4 donc dans la voiture)Sinon bruit agréable de l'extérieure, intérieure très voir trop silencieuse pour ma part !Direction précise et vive. Chassis qui a l'air pas mal mais qui a perdu un peu le type kart (un ami a une cooper 1ee phase et l'effet été plus imp...

Publié le 11/07/2011

ford excursion

bonjour tout le monde je vais vous présenter un de mes suv préferé pourtant pas le plus connu le ford excursion .                                                                                                                           en 2000  ford décide de construire un suv encore plus grand que tous ceux que l on trouve sur le marché américain (gmc yukon xl,chevrolet suburban) ce qui donna naissance au monstrueux ford excursion avec 5, 75 m de long et prés de  trois tonne et demie sur la balance  c est un des plus gros suv du monde .il a été costruit sur la base des pick up super duty ce qui lui vaut sa taille impressionnante vendu entre 40000 et 52000 dollar il n est pas si cher que sa  par rapport a ses capacités il est vendu en entré de gamme avec un petit v8 de 6 litre developant 255 chevaux ( ce qui est assez modeste)  et un monstrueux v8 diesel de 7,3 litre de cylindré    développant 235 chevaux. sur commande on peut avoir un gros v 10 de 6,8 litre développant 310 chevaux et 550 nm de couple .   malheuresement il ne rencontra pas vraiment  un trés grand sucés a cause  de  sa taille il ne rentrait pas dans tout les garages et consommait énormément (on pouvait arriver a 37 litre en tout terrain mais 24 en conso normale a...

Publié le 29/03/2009

Votre avis sur Terrano 2

Bonjour j'aimerai votre avis sur un Terrano 2 SR, 2.7L TDI, de 1998 avec 167000 kms CT OK. Les défauts sur le CT sans contre visite sont : Echappement tube intermédiaire rouillé, barre stabilisatrice, disques de freins (surrement les plaquettes), soufflet de transmission. Tout ces défauts sont sans contre visite. J'ai déjà trouvé toutes ces pieces (sauf l'échapement) pour 200 euros sans le montage. J'aurai aussi les vidanges à faire (moteur, boite, pont) et les filtres. Environ 200 euros. Le véhicule est équipé de l'attelage (caravanne et engins agricole), de 5 pneus neuf Good year "wrangler", de 7 places, d'un toit ouvrant électrique, d'un marche pied et de jantes alu. Apparement il n'a jamais fait de TT (franchissement), le chassis et la caisse sont bon, le train avant à l'air ok et la carosserie présente quelques rayures superficielles qui disparaitront après un petit coup de polish. Il a une bonne tenu sur route et la boite fonctionne correctement. J'ai effectué un essai sur un chemin, boite courte ok, 4X4 ok, 4X2 ok. Je n'ai pas remarqué de fuite moteur, ni au turbo, ni de manque de puissance. Le turbo se déclenche apparement correctement mais vu que c'est le premier Terrano que je conduis je ne peux pas comparer. Par contre j'ai été bluffé par le confort sur route et la pr...

Publié le 14/03/2010

OUTBACK 2013, Présentation de ma nouvelle familiale !!!

Salut !!!Aprés la vente de ma "Saabaru" 9-2x Me voici l'heureux proprio d'une Subaru Outback 2013 2.5i Tourisme, donc finition intermédiaire chez nous au Canada, et moteur 4 cylindres.Le moteur, c'est avec la nouvelle boite CVT une des nouveautés majeure des versions 2013 : 173 CV, 174 lb.pi de couple, enfin 2 arbres a came, c'est le moteur apparu en 2012 sur le Forester... La boite CVT 2éme génération est un régal de douceur et de discretion, a 100km/h le moteur tourne a 1800 tr/mn, le moteur a l'allonge et la souplesse d'un 6 cylindres, mais aucune prétention sportive, c'est vraiment de la conduite de pére de famille .la conso en ville c'est pas génial... oubliez le chiffre officiel de 8.6L/100kms c'est plutôt du 10L avec un pied de ballerine Par contre sur autoroute en respectant les limites on arrive a faire mieux que la conso officielle de 6.5L , je suis a 6.2L.... YEAH !!!Donc avec un réservoir de 70 Litres, on fait de la route....Sur la route justement on adore le fait d'être en hauteur par rapport aux autos "normales", on se sent trés en sécurité dans ce gros engin !l'équipement est assez complet , mais sans fioritures, comme toujours chez subaru .... Seule la version Limited est bardée de joujous électroniques...L'intérieur est spacieux, mais on aimerait un peu + de largeur ... le coffre est excellent !!!la finition... BOF... c'est la grosse déception de cette auto : des plastiques durs a la pelle ( moins que sur les versions 2012 quand même....) des fils électriques apparents, trop de carosserie apparente a l'intérieur des ouvrants, une baisse globale de la qualité par rapport aux modéles 2007 et antérieurs.......... tristes Le pire : les siéges qui sont trop courts !!!! parfois inconfortables sur long trajets, ils ne soutiennent que la moitié des cuisses et je suis petit, je déconseille cette auto a ceux qui mesure 1,75m et + Pas de réglages électriques pour le...

Publié le 26/10/2012

BMW 335d [Photo Reportage]

Je viens de prendre possession de ma nouvelle voiture.   Après avoir eu, dans l'ordre chronologique, une AX 1.1, une Peugeot 206 S16, une Clio 2 RS, une Mégane RS et une BMW 130i, j'entre dans le monde du diesel.   En effet, la "petite" nouvelle est une BMW 335d.   J'ai hésité un moment en particulier entre cette 335d, la S3 et la 335i et j'ai finalement opté pour le diesel.   Pourquoi ?       Mes critères pour le choix de la voiture avaient été : - performances au moins équivalentes à celles de la 130i     - équipement et confort suffisants - comportement moteur différent de celui de la 130i - décôte comparable à celle de la 130i - consommation et coût d'entretien raisonnables pour les performances - segment M2 maxi (M1 de préférence)   La 335d a été la seule à répondre positivement à tous ces critères.   Finalement ce qui a le plus joué en faveur de la 335d face aux 335i et S3 est son comportement moteur très différent. J'avais envie de changer radicalement, bien que la 130i ne m'ait jamais déçu.   Je n'avais, jusqu'à présent que très peu roulé avec une voiture diesel (Laguna Dci 120 et 150cv et quelques diesel peu puissants), mais n'étant pas un anti-diesel malgré mon intérêt pour les voitures performantes, j'ai décidé de franchir le pas.   Après 2 mois d'attente suite à ma commande, j'ai donc reçu avant hier ma 335d. Elle m'attendait dans le hall de la concession, telle que je l'avais commandée :   335d E90 (berline) titansilver, pack luxe, intérieur cuir Dakota noir, insert en aluminium. Options supplémentaires : xénons, jantes sport type 161 (monte mixte 225/45 R17, 255/40 R17), suspensions sport M, palettes au volant, tapis velour.   Voici donc la belle :           Pneumatiques arrière en 255/40 R17 (option) qui m'ont semblé nécessaires pour passer au mieux le couple camionnesque de 60 mkg ; déjà que la 130i avait une motricité limite en 225/45 R17 avec 32 mkg...             Après avoir réglé les dernières formalités administratives, le commercial se propose de me montrer les quelques fonctionnalités nouvelles pour moi, à son volant (la boîte automatique, obligatoire en raison du couple important, en particulier).   Premières impressions visuelles : la série 3 est très bien finie. Effectivement mieux que la série 1. Mais en dehors de cette finition, du GPS et de la BA, l'intérieur est assez proche de celui de la 130i : je suis en terrain déjà connu.   Le commercial s'installe donc au volant, moi à côté. Contact. Bof !    C'est du diesel, c'est certain, ça s'entend, même s'il ne claque pas trop (surtout par rapport aux TDi) Le son à l'arrêt n'est donc pas génial ; je suis loin du bonheur que j'avais ressenti quand j'avais démarré la 130i pour la première fois.   On commence à rouler et il m'explique le fonctionnement de la BA. Rapidement, il veut me montrer ce que cette 335d est capable (sans trop forcer non plus, la voiture étant évidemment en rôdage). Et là, le sourire non esquissé au démarrage vint. Même sans être à fond, ça semble pousser vraiment fort    , sans que cela fasse mal aux cervicales grâce à la relative progressivité de la boîte.   Certes on est sur des plages de régime très basses (moins de 3500 tours), mais en terme de sensation pure à l'accélération, la 130i et sa relative linéarité sont déjà larguées.   La sonorité est vraiment très sympa lorsque l'on accélère vivement. Même sans tenir compte du fait qu'il s'agit d'un diesel : face à des 4 cylindres turbo sportifs (MRS...), cette 335d n'a rien à leur envier d'un point de vue accoustique. En revanche, en conduite "pépére", la voiture est vraiment très silencieuse ; le moteur s'entend tout juste.   Après ce tour de quelques kilomètres, c'est enfin à moi de m'installer au volant.   Quelques kilomètres pour tester la boîte auto : elle s'adapte très intelligemment à la conduite mais manque un peu de réactivité selon moi, que ce soit en changeant de rapport manuellement ou en accélérant un peu plus fortement. Il lui faut un petit instant pour comprendre que le conducteur en demande plus, mais quand elle a compris, c'est un régal.       Les commandes tombent bien sous la main. Le GPS est assez ergonomique. La voiture est plutôt confortable. Il y a pas mal de petites choses (en partie dues au pack luxe) en supplément par rapport à la 130i : les portes-gobelets (pour faire plaisir à auto-plus    ), la clim à l'arrière, l'éclairage des portières...     Je commence à tester le potentiel de la voiture (toujours sans être jamais à fond en raison du rôdage), mais les sensations sont bien là. Elle pousse très fort (merci les 580 Nm de couple ! une essence de puissance équivalente ne donnerait pas ces mêmes sensations de poussée), son chassis est un régal d'équilibre (malgré le poids du moteur) ; d'ailleurs la direction n'est pas "suiveuse" des imperfections de la route, comme l'était celle de la 130i, mais toujours aussi précise. La voiture est très réactive malgré son poids ; on a l'impression de conduire une voiture bien plus légère. &nbs...

Publié le 10/06/2007

McLaren MP4-12C à moteur.... McLaren ! (V8 bi-turbo)

  Présentée hier officiellement à la presse, la future Mclaren MP4 12C marquera le point de départ d?une toute nouvelle gamme chez la marque anglaise. Elle disposera d?une technologie de pointe, directement issue de la compétition automobile en Formule 1.   Ron Dennis est clair sur l?orientation de la marque pour ces prochaines années : il veut toute une gamme de voitures de sport. Pour ouvrir cette nouvelle page, voici la future MP4 12C   Premier attribut tout droit issu de Formule 1 : la nouvelle coque en fibre de carbone dite révolutionnaire. La raison de ce qualificatif est un rapport masse / rigidité optimisé au maximum. Cette carrosserie nommée Carbon Monocell est d?ailleurs présente depuis 28 ans en Formule 1, et McLaren fut la première écurie à l?adopter.     Au sein de cette coque spéciale, le V8 3.8 litres biturbo que l?on ne doit qu?à Mclaren. Ce bloc développe en sortie quelques 615ch pour 600 nm de couple. Des chiffres ravissants, qui permettent à cette 12C d?accomplir le 0 à 100 km/h en moins de 4 secondes (ou 3, selon les différentes sources). La vitesse maximale est fixée à 320 km/h. Une telle puissance a un coût pour l?environnement, mais Mclaren précise ici qu?il est infime. Mieux, il serait en dessous de tous les modèles existants sur le marché, hybride inclus. Ce taux d?émission de CO² n?est pourtant pas communiqué.     La boite de vitesse est une « seamless shift » à 7 rapports. Elle se commande via des...

Publié le 11/09/2009

XC90 D5 AWD GEARTRONIC 7PL XÉNIUM | MY09 [PHOTOREPORTAGE]

Bonjour à tous   Voici comme promis, le photoreportage de notre Volvo XC90.   Spécifications du véhicule:   Modèle: Volvo XC90 (MY09) Motorisation: D5 AWD Geartronic 7 places Finition: Xénium Teinte extérieure: 452 Noir Saphir Métallisé Sellerie intérieure: C700 Cuir LUXURY Gris Foncé Jantes: CAMULUS 18? 235 / 60 R18 Incrustations: Aluminium Brossé Les options supplémentaires:   Surveillance vidéo anti-angle mort BLIS Airbag passager désactivable Volvo On Call (comprend pendant 5 ans : services Pistage, SOS, On Call, Ouverture à distance) Ecrous de jante antivol Boussole électronique placée dans le rétroviseur intérieur électrochrome Roue de secours temporaire Volet de fixation et de retenue de bagages multifonctions Vitres arrière sur-teintées Système audio Volvo Premium Sound, Dolby Surround Pro Logic II, RDS, 1 CD (formats WMA et MP3), 12 HP Dynaudio et amplificateur 5 x 130 W Ensemble multimédia RSE : 1 lecteur DVD/CD (formats WMA et MP3) et 2 écrans LCD logés dans les appuis-tête avant + 2 casques d?écoute sans fil Télévision numérique Homelink®, allumage de l?éclairage du domicile et ouverture de la porte de garage à distance ... et les accessoires:   Caméra de recul avec vision sur écran RTI Interface musicale double pour iPod et USB Radar de stationnement avant Tapis d?habitacle caoutchouc Tapis de coffre caoutchouc Maintenant place aux photos:                                   &...

Publié le 27/09/2008

La 997 Turbo... et la Nissan GT-R ?

Chers amis Porschistes, bonjour     L?écrasante majorité d?entre-vous n?est assurément pas sans savoir que l?une des marques du pays du soleil levant ? Nissan ? a tout récemment concrétisé son désir de mettre en vente chez nous, son porte-drapeau sportif, le coupé GT-R.   Si le c?ur d?une sportive est son ensemble moteur-boite, que peut-on dire de celui qui anime la GT-R ? Eh bien, avec une cylindrée de 3.8L ? soit 200cm³ de plus que... ?, une culasse qui accueille singulièrement six fûts cylindriques, deux turbocompresseurs, 480 chevaux, et une transmission intégrale privilégiant l?apport de couple aux roues arrière, personnellement, il me semble fort proche d?une certaine concurrente européenne... Sauf que, s?il s?agit réellement d?une forte inspiration ? et je suis poli ?, c?est un coup d?épée dans l?eau qu?aura jeté Nissan. Car la 911 Turbo, depuis 35 ans, c?est « souvent imitée, jamais égalée ».   Tant qu?à rester dans le domaine des chiffres, quels commentaires attendent les performances de la GT-R ? Eh bien, avec 4,3 secondes sur l?exercice du 0 à 100 km/h, il me paraît probant qu?elle a du mouron à se faire, la 997. Carrera S. Qu?est-ce qui pourrait donc justifier cette contre-performance ? Eh bien, en plus de sa masse non-négligeable (1740 kg, soit un excédant pondéral d?un quintal et demi par rapport à la 997 TT), la marque orientale a, paraît-il, délibérément tenu, d?une part, à supprimer le dispositif launch control, responsable de soucis mécaniques si on en faisait trop usage (sic !) et, d?autre part, à brider la mécanique sur le premier rapport de boite. Pour (tenter de) justifier ces muselages, je tiens à émettre deux hypothèses, que je laisse d?aucuns, libres de réfuter. Premièrement, peut-être la rigueur des éléments mécaniques de la Nissan ne sont-ils pas à la hauteur de sa puissance et/ou de son couple. Deuxièmement, peut-être l?un ou l?autre proprio de GT-R ne témoigne-t-il aucun respect à sa voiture, car il serait possiblement incapable de la différencier de sa Xbox. Et le 1000 mètres départ arrêté, alors ? La 997 TT s?y fait moucher par la GT-R. D?un dixième de seconde. Mein gott, c?est horrible, tous aux abris, les femmes et les sièges Porsche Junior d?abord.   Car, pour rendre son insolent palefroi si pêcheux en dépit d?une masse élevée, qu?à dû faire Nissan ? Tout d?abord, ils ont commencé à lui tailler un Cx record de 0,27 (0,31 pour la Porsche), en jetant aux orties, toujours selon moi, quasi toute notion d?élégance. Eux qui voulaient qu?on s?aperçoive, au premier coup d??il, qu?elle était Japonaise, je les rassure : objectif atteint, avec grande distinction !   Car, à force de vouloir à tout prix accoler quatre roues à un ordinateur, les metteurs au point de Nissan ne sont-ils pas passé à côté de l?essentiel ? S?il est louable de vouloir tailler une ligne très aérodynamique, n?est-il pas plus important de lui laisser son élégance intemporelle, son charme historique, comme sur une 911 ? Ceux qui ont tenu à perfectionner l?insonorisation de la GT-R ont sans doute omis le fait qu?en Europe, depuis les ?70, est développé un coupé au son magique, caverneux jusqu?à la moitié du compte...

Publié le 30/06/2009

Lada Priora : Topic officiel

Bienvenue dans le topic officiel de la LADA PRIORA     Nom : Lada PRIORA / 2170 (4 portes) / 2172 (5 portes) Présentation : 2003 (prototype) Commercialisation : avril 2007 (Russie) - 2008 (?) en Europe. Dimensions et poids :   Longueur : 4350 mm Largeur : 1680 mm Hauteur : 1420 mm Empattement : 2492 mm Voie avant : 1410 mm Voie arrière : 1380 mm Volume du coffre : 430 dm³ Poids : 1088 kg en ordre de marche Capacité réservoir :  43 l Garde au sol : 165 mm   Caractéristiques techniques :   Moteur : 4 cylindres en ligne,  essence, injection, disposé transversalement Cylidnrée : 1596 cm³ Puissance : 72 kW / 98 ch @ 5600 trs/min Couple : 145 Nm @ 3600 trs/min 2 roues avant motrices Boîte manuelle 5 vitesses + marche arrière Pneus 185/60 R14 86 (H) Suspension avant : Indépendante, à ressort, McPherson, avec barre stabilisatrice Suspension arrière : Semi-dépendant, à ressort, avec barre stabilisatrice Freins avant : disques ventilés Freins arrière : tambours Amplificateur de freinage 9"   Performances :   Vitesse maximale : 185 km/h 0 à 100 km/h  : 11,5 s Consommation moyenne :  7,2 l / 100 km => Autonomie théorique : 600 km Consommation à 90 km/h : 5,6 l / 100 km Consommation à 120 km/h : 7,2 l / 100 km Consommation en ville : 9,8 l / 100 km   Prix : 282480 roubles, $11.000   Equipement de série :   Version "Norma" 21703-01-011 :     Airbag conducteur, précablage audio, boitier à lunettes, sièges et contre-pôrtes en velours, cendrier arrière, ordinateur de bord, verrouillage centralisé avec télécommande, volant réglable, direction assistée électrique dépendant de la vitesse, indicateur de portes/capot/coffre non fermé, vitres électriques à l'avant, pare-chocs...

Publié le 06/06/2007

Nos plus belles routes, voyages pour nos Jaguars.

Bonjour, Suite au petit reportage commis par Seb au salon Genève... il m'est venu à l'esprit que trois des plus belles routes que je connaît sont en Suisse. Je vous propose de donner ici les bon plans que vous connaissez, n'importe où, que ce soit à deux pas de chez vous ou à l'autre bout de la planète. Digressions vivement conseillées, surtout culinaires ou ?nologiques, mais aussi villégiature, et plaisirs en tout genre (évitons toutefois les mémoires du type "lulu la nantaise à Saïgon"... autant que faire ce peut, hm?   )   Bien, ma première :     il s'agit de la route reliant Sion à Coire (Chur) en passant par Andermatt.   Appelée aussi Furkapass pour le passage du col du même nom. on passe le col le l'Oberlalp en repartant d'Andermatt sur Coire. Quelques deux cent kilomètres de pur bonheur ou d'angoisse serrage de fesses. Ruban d'asphalte parfait ou élevage de gallinacés dans la chaussée, large ou au contraire tout juste bonne à passer à une auto à la fois : entre l'autoroute de Sierre et celle de Chur vous rencontrerez non seulement tout les paysages possibles (glaciers, pierriers, ravins, haut plateaux (colonisés par l'armée Suisse), sommets majestueux, mais aussi tout ce qui roule d'enthousiasmant (ou bien moins) sur cette terre, en effet c'est une route souvent empruntée par les passionnés d'auto sportives, de motos en tout genre ou... de camping cars.     La route est extraordinaire, mais il faut éviter de la prendre en pleine période de vacances ou pire, en plein W-End (cumulez les deux et vous aurez les pires bouchons à deux mille mètres d'altitude que vous ayez connu...),   petits restaus (ou non)   http://www.hotel-castle.ch/   dans l'un des très très jolis villages sur la route qui monte sur Oberwald ou redescend de l'Oberalp. Vous y découvrirez des paysages magnifiques, des églises baroques merveilleuses. Ne vous étonnez pas de ne pas comprendre le moindre mot prononcé en ces contrées, vous traverserez le Valais (Français), le Tessin (Italien), Uri et les Grisons (Romanche, vieil-allemand), tous avec des accents à décorner les vaches. Mais c'est beau!   Pour finir, avant Chur, bifurquez à Illanz pour monter jusqu'à Vals (vingt minutes de route): http://www.therme-vals.ch/ restez y deux trois jours : station thermale hors norme, le bonheur d'être dans un lieu unique au monde.   parfait après toute cette route demandant beaucoup de concentration (nombreux accidents chaque année), n'hésitez pas à vous payer un petit massage... cantine quelconque malgré le soin apporté, on est plus proche de la Bavière que de la France, malheureuseme...

Publié le 10/03/2009

Photoreportage BMW M5 touring (e61)

Bonjour Amis BMistes,   Voilà mon père a enfin reçu la remplaçante de son Jeep Grand Cherokee SRT8,une superbe BMW M5 V10 507 chevaux en version touring (a peine 13 exemplaires immatriculés en France!)   Au début,on avait du mal à choisir entre ça et la C63 AMG,cette dernière étant une superbe voiture qui est aussi voir plus performante que la ///M5,mais bon on connait très bien les mecs de chez BMW,ils nous ont fait une superbe offre,depuis le temps qu'on devait leur en racheter une!     Alors au niveau de la config,elle est gris silverstone,soit dit en passant choix judicieux car premièrement ça nous change du noir,et deuxièmement ce gris avec ses reflets bleus est splendide!On a supprimé les barres de toit,à l'intérieur c'est cuir noir avec finition alu (va surement changer d'ici très peu de temps par du piano black ou du carbone),GPS affichage tête haute etc...En plus des options habituelles,on a fait teindre les jantes anthracites,le rendu est assez sympa!   Alors au niveau des sensations je ne peux pas trop en témoigner,car depuis qu'on l'a on a eu droit à la neige,et maintenant au second retrait de permis du paternel!     En tout cas pour ses premiers tours de roue,mon père trouve la boite sympa mais très compliquée,le fait que ce moteur marche dans les tours et n'ait pas un couple camionnesqu...

Publié le 17/01/2010

Mitsubishi 3000 GT VR4 Twin Turbo Born in USA

Salut, certains d'entres vous le savent, j'ai échanger le ///M contre une Mitsubishi 3000 GT VR4 Twin Turbo avec une petite prépa de 402 cv au banc... Un régal !!!     C'est un modèle US Millésime 1992 (01/08/2001) donc 300 cv d'orignes (et non pas 286 comme sur le UK spec et les modèles Européens... En 1994 elle passeras à 320 cv (réglage de la pression des turbos...) (Source : http://consumerguideauto.howstuffw [...] 0gt-8.htm)   La fiche technique de la version EU :   Type du moteur V6 à 60°   Energie  Essence   Disposition Longitudinal avant   Alimentation  Gestion ECI Multi   Suralimentation  2 turbos Mitsubishi TD04 (0.69 bar) + 2 intercoole   Distribution  2 doubles arbres à cames en tête   Nombre de soupapes  4 par cylindre   Alésage & Course  91.1 x 76.0 mm   Cylindrée  2972 cc   Compression  8.0   Puissance  286 chevaux à 6000 tr/min   Couple  41.5 mkg à 3000 tr/min   Boite de vitesse  5 rapports   Puissance fiscale 12 !!!   Type Intégrale   Direction Crémaillère, assistée   Cx 0.33   Freins avant Disques ventilés (313mm)   Freins arrière Disques ventilés (297mm)   ABS Serie   Longueur 456 cm   Largeur 184 cm   Hauteur 129 cm   Coffre 165 litres   Poids 1740 kg   Poids/Puissance 6.08 kg/cv   Vitesse max 254 km/h   0 à 100 km/h 6.1 sec   0 à 160 km/h 15.8 sec   0 à 200 km/h - sec   400 mètres DA 14.4 sec   1000 mètres DA 26.6 sec   Reservoir 75 L   Nb airbags 1 &nb...

Publié le 30/07/2009

Fiat Panda 1.3 MJT

Heureux conducteur d'une Fiat Panda 1.3 dynamic de 2005, acheté avec 32 000 km en juin 2009 pour un prix tout ri-qui-qui, j'essaie d'entretenir ma petite voiture comme je le peux, avec les moyens financiers qui sont les miens.   C'est une voiture ultra pratique, je monte les copains sur le banquette arrière ou les courses ou les sacs de couchage et le matelas pneumatique s'il le faut. Je lui ai déjà fait parcourir 12 000 bornes en 8 mois de départementales, la montagne, la mer, les grandes métropoles... C'est une petite voiture assez fun et tout à fait pratique pour un jeune couple urbain comme nous sommes. Consommation entre 4 et 5 litres en fonction des mois et des utilisations, les mois où je fais 4.2, ca fait bien rager mon vieux.   Je lisais déjà ce forum avant d'acheter ma voiture car je m'intéressais depuis longtemps à la panda.   Faut tout de même reconnaître, la vanne EGR, ca me fait pas mal flipper. J'aimerais bien la faire nettoyer, j'ai nullement envie de casser un injecteur dans 2 ans. J'utilise un additif dans mon gazoil, les machins à 8-9 euros qu'on trouve en grande surface pour nettoyer le système d'injection, je voulais savoir ce que vous pensez de ce genre de complément en terme d'efficacité.     J'en suis aussi rendu à remplacer mes plaquettes de frein, faut dire, elle n'ont pas été changé en 5 ans.   Autre interrogation, cette tendance de mon vehicule à tirer vers la gauche. J'avais déjà fait vérifier le...

Publié le 04/03/2010

2010

  Great news greenies. Porsche will release the new Porsche Cayenne S hybrid in 2010. Despite being able to go 0-100 km/h in under seven seconds, the company claims it will have the same fuel economy as a four-cylinder. Porsche says they will use a similar system on the new Porsche Panamera hybrid after the model is officially introduced.   Unfortunately, Porsche did not reveal the exact efficiency details for their car. However, they anticipate the car will be officially rated at using less than nine litres of fuel per 100 km, or about 26 mpg (US) combined.   Here's what we do know. The Cayenne S Hybrid will use a full hybrid system, with an electric motor capable of getting the vehicle up to 86 mph (138 km/h) without using the combustion engine at all. Porsche claims this lets the vehicle coast as most highway speeds on battery power only, helping to cut down on emissions and increase fuel economy.   Also good news is that Porsche says the hybrid powertrain barely affects the design of the Cayenne. They installed the system without compromising interior and luggage space.   The vehicle uses a supercharged 3.0-liter V6 from Audi. The direct injection engine features 333 horsepower and a maximum of 324 ft-lb of torque. Its hybrid partner is a three-phase synchronous electric motor that dishes out 52 hp and 221 ft-lb of torque. The motor doubles as the alternator, and gets its juice from a 38 kW NiMH battery that weighs in at 154 lbs (70 kg).   Porsche states the battery fits into the spare tire well, but they do not mention if they had to ditch the spare tire to get the job done.   Porsche claims that the "Cayenne S Hybrid is expected to emit some 20 percent less C02 than comparable combustion engine vehicles with similar power output." This is due to the three hybrid settings utilized by the car: combustion engine and electric motor together, engine only, and electric motor only. The automatic transmission triggers engine ignition within 300 milliseconds of the driver's tap on the accelerator. When the engine is running, it sends a recharge to the battery, as do the regenerative brakes when the vehicle is slowed down.   Porsche has made use of an eight-speed automatic t...

Publié le 22/02/2009

Topic Officiel Range rover sport

Le Range Rover Sport :     Land Rover n?est pas le premier à proposer un 4x4 sportif. Mais le nom Range Rover reste une indéniable référence dans le monde du tout-terrain de luxe. Alors qu?il s?abaisse pour mieux tracer sur autoroute, on n?y voit rien à redire. Sauf que notre véhicule d?essai roulait au gazole. Et ce n?est pas vraiment une cure de dopage pour le Range Rover. Avec le Diesel, il faut bien admettre que le qualificatif de Sport est très surfait. Car cela ressemble plus à un sportif zappette en main que balle au pied.     Pas un pro du sprint   Entre les V8 essence qui réussissent un Tempo 100 en moins de 9 secondes et notre V6 Diesel poussif, il y a deux mondes. Le moteur gazole turbocompressé dispose d?un bloc en Compacted Graphite Iron (CGI) pour le rendre plus compact, plus solide et plus rigide. Pourtant, le Range Rover Sport 2.7 TDV6 de 190 ch (140 kW) a bien du mal à exploser les chronos. Pensez donc, il lui faut 12,69 s pour passer de 0 à 100 km/h. Pas terrible pour un sportif. Par contre, son couple de 440 Nm à 1900 tr/min en fait un bon coureur de fond.     Marathonien     Une fois lancé, ce running back est du genre obstiné. Musclé et lourd, il peut courir sans être dérangé par le moindre aléa. À son bord, on fait un peu le vide avec cette sensation de puissance physique liée à un bloc particulièrement silencieux. Ni claquement, ni vibration. Quel bonheur ! La boîte automatique ZF à six rapports travaille en douceur. En mode automatique normal c?est parfois un peu lent. Il y a alors un mode Sport qui contre-attaque. Si cela ne suffit pas on peut opter pour la stratégie de sélection manuelle pour garder l?avantage.           Tout schuss   La BVA transmet la force motrice en permanence aux quatre roues. En mode port, il est possible de sauter un rapport en freinage intensif pour avoir une meilleure réaction en sortie de virage. Les montées de rapport sont également évitées lorsque des forces latérales sont détectées et la gestion de la boîte s?adapte en fonction du comportement du conducteur et des conditions d?adhérence. Et on slalome avec aisance.     Alpinisme   Le Range Rover Sport possède une boîte de transfert. Le changement est électrique et peut être effectué en roulant. Le différentiel central actif à 100% distribue la puissance entre les essieux avant et à un rapport de 50:50. Toutefois, il adapte automatiquement le couple en fonction des conditions et peut être verrouillé. Il y a aussi la molette Terrain Response? où l?on peut choisir cinq conditions d?utilisation en fonction du terrain à affronter. Dès lors, difficile de mettre le Range Rover en défaut, même à Val d?Isère au salon du 4x4.     Trampoline Des ressorts pneumatiques réglables en hauteur sont de série sur tous les modèles. La suspension à double triangle a été conçue pour offrir un comportement routier plus sportif, surtout dans les virages. Il est vrai que la caisse garde bien le cap. Difficile de la prendre à revers.     Team spirit   Concernant le freinage, il est endurant mais la pédale est un peu souple. Les quatre grands disques ventilés font bien leur travail. De plus, on a même droit à un esprit d?équipe avec un ABS et un ESP qui ne se la jouent pas perso et interviennent quand vraiment la situation devient critique. Ajoutons à cela une direction assistée variant en fonction de la vitesse d?un précision de berline. Bref, hormis la hauteur d?assise, difficile de dire que l?on se trouve dans un 4x4.       ...

Publié le 24/03/2008

ma xsara ph 2 exclusive hdi 90, ses atouts et ses problèmes

bonjour à tous, je suis nouvel actif sur ce petit forum que je consulte depuis quelques temps, et je voulais vous prèsenter ma xsara ph 2, dont je suis décu par rapport à la ph 1 1.9 D que je viens de vendre... tout d'abord quelques photos pour illustrer ^^   [img][/img]   et désolé pour l'état de la voiture sur la dernière photo, j'ai été au bois avec       ensuite les raisons de ma déceptions:   j'ai acheté cette xsara en novembre 2009 à un particulier, vehicule de seconde main, 130 000 km de novembre 2001, 90 cv, gps intégré, clim bref le modele exclusive avec toutes ses options.. donc tout d'abord  décu du manque de souplesse du vehicule par rapport à mon ancienne 1.9 D, aucun couple à bas régime, volant assez dur à tourner, pedale d'embrayage également dur et avec un point plus dur quand on l'enfonce ou la relache bref... cela dit, très confortable et agrèable d'intèrieur, la raison pour laquelle j'ai gardé le modele de vehicule...   néanmoins, j'aimerais savoir pour ceux qui en possede une si la votre fait cela aussi.. ensuite j'ai diverses coucouilles dessus, notamment l'ecran de la radio/gps etc est cassé je pense, car allumé il laisse voir des trais et donc cela empeche la bonne lecture des infos (cristaux liquides manquants? ), de plus il manque une touche à la commande au volant de la radio, qui cela dit est très pratique et intuitive...   après, quelques chose qui m'exaspere: la radi...

Publié le 08/02/2010

Subaru STI 10 TR

Je me suis permit de créer un nouveau sujet car que n’ai pas trouvé de TR. Si les modo pensent que ca devrait être mis dans le sujet sub… allez y. Je vais essayer de faire un TR objectif : L’auto est une STI 10 de 2009, 300Cv, full stock, 30 000km - En premier, évaluer le niveau du pilote : Moi, donc mauvais lol Disons que j’ai une bonne expérience de la route, de la conduite rapide par tout les temps et très souvent sur petite route. Pas de notion pointue de pilotage, ni d’expérience sur circuit autre qu’anecdotique. Par-dessus tout, aucune n’envie de prendre des risques et de planter la caisse. Ce TR est donc le ressentit que j’ai eu sur route, et pas un truc pour ce la jouer en disant « a 190, je trouve le châssis sous vireur surtout quand le porte gobelet est en position ouverte » - Ensuite, le parcours : Temps sec, alternance ville-autoroute-route. 80% de route variée, des petits virolo en 2nd /3ième aux portions plus roulantes. En tout, 700km, en deux fois. Je précise que j’avais des « ouvreurs » à 1h devant moi pour les boites a images, donc, j’ai pu me lâcher un peux. Extérieur : Bon, au début, je n’étais pas fan mais on s’y fait. C’est moins bestial que la STI9 avec ailerons mais bon. Je pense qu’on n’achète pas un Sub pour le look, et de toute façon chacun a son idée dessus. Intérieur : Pas mal, je trouve ca vraiment mieux fini que la STI9, ce n’est surement pas au top mais je dirais que c’est largement suffisant pour ce type de caisse. Les sièges sont confortables et j’ai trouvé une position de conduite convenable. Le coffre est assez grand, bref, ca ressemble a une berline correcte. Ca manque tout de même de charme et ce n’est pas plus sport que ca comme intérieur, c’est…sérieux disons. Petite remarque, le GPS est pas ergonomique du tout, je ne comprends pas comment ils font pour faire si compliqué…vive le tomtom. Je peux ajouter que la sono est assez bof mais ca viens peut être des réglages. Conduite : Moteur/boite : La première chose qui choque au démarrage est le bruit…pas grand-chose. Ensuite, le couple moteur boite est bien je trouve, un peux creux en bas mais pas autant que le précédent 2L, ca n’explose pas non plus, mais ca pousse quand même fort. Au début, il m’a fallut patiemment m’habituer a la puissance, mais au bout de 700 bornes, on voudrait limite 100ch de plus. Il y a aussi le lag du turbo qu’il faut prendre en compte dans la conduite, pas énorme, mais un peu quand même. La boite est bonne, sans être la plus rapide du monde. Il faut dire qu’au vu du couple, sur route, ce n’est pas très utile d’en jouer trop, même à vitesse soutenue. Ca manque un peut de bruit et de vie surtout, les sensations sont assez linéaires. La gestion des 3 modes de moteur est pas mal par contre, même si en pratique le « sport sharp » est le mieux quand on roule vite. Chassis : La autant dire de suite qu’il est dur sur route ouverte d’avoir un avis pointu. Néanmoins, quelques remarques. Premièrement, sur le sec et même a bonne vitesse, les gestions différentes du différentiels sont assez inutiles. Pour que ca change un truc…il faut glisser, et pour glisser…faut soit être sur autre chose que du sec, soit être un boucher. Le châssis n’est très bon, pas pervers du tout, tolérant et le niveau d’adhérence et juste sensationnel. Tu freine, tu tournes, tu soudes et tu pourris déjà presque tout ce qui roule. C’est très, très facile à rouler. Je m’attendais quand même à quelque chose de plus rigide en suspension. La caisse reste lourde ...

Publié le 09/04/2010

Landrover Discovery TD5

Arf... deuxieme 4x4 en moins d'un anon m'aurait dit il y a un an que j'acheterai une anglaise, un 4x4, un diesel, je n'y aurai pas cru sauf que depuis que je peux etre ammenné a tracter de lourdes charges, j'ai changé d'avis du tout ou tout (ne dit t'on pas qu'il n'y a que les imbeciles...)Mon 300Tdi apres quelques travaux touchait presque a la fiabilité (enfin, fiabilité anglaise, hein ) mais reste assez "rustique" et manque un peu de couple quand je deplace 6 tonnes:/ mais ce n'etait pas trop genant, un master ou un sprinter n'aurait guere fait mieux, en etant moins safe par temps glissantla vérité, c'est que plus je roulais avec cet engin, plus j'aimais ca, au point que c'est devenu la voiture familiale, et que la 325TDS ne servait quasiment plus a autre chose que le trajet travail de mme Bon, la famille va aussi s'agrandir, et les projets en cours (turbo cup, maison, famille) ne me permettrait pas de reprendre une pure familiale qui me fasse triper comme l'etait la 740iConclusion: j'ai commencé a causer un peu avec mon mentor du 4x4 de la possibilité d'ici 6 mois/ 1an de passer au TD5, et celui ci m'a repondu pourquoi attendre, je te reprends ton 300tdi direct une semaine plus tard, visite aupres d'un TD5 de 2000, 212596kms, boite auto changée chez LR par une neuve a 210000 kms (5800?)il y a un carnet tamponné en france, des factures, et 3 proprios précédentsIl est en bon etat général, a part le PC avant qui est cassé en bas a coté de l'antibrouillard, et evidemment quelqu...

Publié le 03/05/2012

TR Mini Cooper S Cab R57

Je me suis decide a vous faire un TR apres la location il y a une semaine d'une MCS (R57 dc Cabriolet) de 2012 en boitoto et en RHD. Un peu de chiffres avant de faire place au ressenti et aux qques photos : la derniere evolution (2010) garde le couple et la cylindree inchangee mais le 1.6l turbo developpe 184 cv, ce qui est largement suffisant pour ce faire plaisir.Pr rappel j'ai eu pdt 2 ans une MCS R53 de 2003 (163 cv et 1.6l compresse). Je prends donc possession a Londres de la belle, c'est deja gros par rapport a ma R53, un modele de couleur creme a capote noire, tres jolie ! Je m'installe et trouve la position de conduite ideale en qques secondes malgre mes 195 cm. Le modele est surement proche du full option (sono HK / GPS / Cuir / Sieges chauffants/ prise Ipod etc..) Je demarre donc gentillement sous un tps typiquement londonien et me dirige vers la cote sud (Brighton/ Eastbourne et le parc des Seven Sisters). Le tps de m'habituer a la conduite a droite, ce qui fait que je roule vachement a gauche et manque de prendre le trottoir , d'autant plus que je ne connais pas la ville. Bref le tps de me dire que la capote est etanche et que cest plutot bien fini (compare a ma R53 cest pas complique), les materiaux ont clairement fait un bon qualitatif...a la vue du tarif neuf cest juste normal.Une fois la pluie passee et l'arrivee du soleil , hop j'en profite pour decapoter et me faire plaisir sur les routes du bord de mer entre les falaises et les moutons. Alors deja meme si cest tres agreable en ville, putain que la BVM me manque ! Je ne suis pas un fan des BVA sur les ptites compactes puissantes. Les pallettes on fait mumuse 2 min et puis on se lasse car par super reactif ensuite on essaye de gerer la boite, surtt dans les freinages en entree de virage ou elle ne retrograde pas comme on le souhaiterait, elle donne un ptit coup gaz assez sympathique cependant et l'echappement petarade au leve de pied avec son sourd tres sympa. Le son de ce 4 pattes est dailleurs une bonne suprise, tres agreable.Le moteur se montre assez lineaire mais ne fait pas semblant on est tres vite a des vitesses reprehensible, il monte bien dans les tours mais il n'y a plus grand chose apres 5500 tr/min (la ou est la puissance maxi), mais cest tt de...

Publié le 23/05/2013

nouvelle Mustang Bullit

Citation du Moniteur Automobile :   Ford présentera à San Francisco une version spéciale de la dernière Mustang baptisée Bullitt. Logique : elle fait référence au célèbre film.     1968, San Francisco. Dans le film Bullitt, Steve McQueen se lance dans l'une des plus belles poursuites automobiles du cinéma. La Mustang remporte finalement la lutte contre la Dodge Charger des tueurs. Le mythe étant toujours vivace, Ford propose une Mustang avec de nombreuses références à celle de Bullitt. Tout d'abord, elle s'habille de la même couleur verte que celle de Steve McQueen : Dark Highland Green. Comme au cinéma, la grille noire de la calandre ne possède pas d'écusson. Elle ne dispose pas d'aileron arrière non plus pour se rapprocher de la ligne de la Mustang Fastback du film. Elle chausse des roues en alliage foncé avec des pneus P235/50ZR 18 BF Goodrich. La trappe à essence a droit au logo Bullitt. À l'intérieur, le volant à trois branches est magnifique. La sellerie est en cuir noir alors et la planche de bord se pare d'aluminium bouchonné.   Les ingénieurs ont travaillé sur base de la Mustang GT. Ils ont gonflé le V8 de 4,6 litres de 15 ch pour qu'il en atteigne 315. Pour cela, ils ont adopté un système d'allumage adaptatif et l'alimentation en air frais du Ford Racing Power Pack. Le couple de cette Ford Mustang Bullitt affiche 442 Nm. L'échappement a également été repensé, avec des embouts chromés de 3,5 pouces, pour faire ressortir des sons ronflants proches de ceux du moteur à carburateur de la Mustang de Steve McQueen. Pour cela, il dispose d'une double sortie avec jointure en H entre les deux lignes d'écha...

Publié le 25/11/2007

Mon Landrover Discovery TD5

Arf... deuxieme 4x4 en moins d'un anon m'aurait dit il y a un an que j'acheterai une anglaise, un 4x4, un diesel, je n'y aurai pas cru sauf que depuis que je peux etre ammenné a tracter de lourdes charges, j'ai changé d'avis du tout ou tout (ne dit t'on pas qu'il n'y a que les imbeciles...)Mon 300Tdi apres quelques travaux touchait presque a la fiabilité (enfin, fiabilité anglaise, hein ) mais reste assez "rustique" et manque un peu de couple quand je deplace 6 tonnes:/ mais ce n'etait pas trop genant, un master ou un sprinter n'aurait guere fait mieux, en etant moins safe par temps glissantla vérité, c'est que plus je roulais avec cet engin, plus j'aimais ca, au point que c'est devenu la voiture familiale, et que la 325TDS ne servait quasiment plus a autre chose que le trajet travail de mme Bon, la famille va aussi s'agrandir, et les projets en cours (turbo cup, maison, famille) ne me permettrait pas de reprendre une pure familiale qui me fasse triper comme l'etait la 740iConclusion: j'ai commencé a causer un peu avec mon mentor du 4x4 de la possibilité d'ici 6 mois/ 1an de passer au TD5, et celui ci m'a repondu pourquoi attendre, je te reprends ton 300tdi direct une semaine plus tard, visite aupres d'un TD5 de 2000, 212596kms, boite auto changée chez LR par une neuve a 210000 kms (5800?)il y a un carnet tamponné en france, des factures, et 3 proprios précédentsIl est en bon etat général, a part le PC avant qui est cassé en bas a coté de l'antibrouillard, et evidemment quelqu...

Publié le 03/05/2012

Mon Landrover Discovery TD5[le topic du 4x4 qui sens la sueur]

Arf... deuxieme 4x4 en moins d'un anon m'aurait dit il y a un an que j'acheterai une anglaise, un 4x4, un diesel, je n'y aurai pas cru sauf que depuis que je peux etre ammenné a tracter de lourdes charges, j'ai changé d'avis du tout ou tout (ne dit t'on pas qu'il n'y a que les imbeciles...)Mon 300Tdi apres quelques travaux touchait presque a la fiabilité (enfin, fiabilité anglaise, hein ) mais reste assez "rustique" et manque un peu de couple quand je deplace 6 tonnes:/ mais ce n'etait pas trop genant, un master ou un sprinter n'aurait guere fait mieux, en etant moins safe par temps glissantla vérité, c'est que plus je roulais avec cet engin, plus j'aimais ca, au point que c'est devenu la voiture familiale, et que la 325TDS ne servait quasiment plus a autre chose que le trajet travail de mme Bon, la famille va aussi s'agrandir, et les projets en cours (turbo cup, maison, famille) ne me permettrait pas de reprendre une pure familiale qui me fasse triper comme l'etait la 740iConclusion: j'ai commencé a causer un peu avec mon mentor du 4x4 de la possibilité d'ici 6 mois/ 1an de passer au TD5, et celui ci m'a repondu pourquoi attendre, je te reprends ton 300tdi direct une semaine plus tard, visite aupres d'un TD5 de 2000, 212596kms, boite auto changée chez LR par une neuve a 210000 kms (5800?)il y a un carnet tamponné en france, des factures, et 3 proprios précédentsIl est en bon etat général, a part le PC avant qui est cassé en bas a coté de l'antibrouillard, et evidemment quelqu...

Publié le 03/05/2012

VOLVO XC90 V8 AWD GEARTRONIC 7PL R-DESIGN [ESSAI]

Bonjour à tous   Voici comme promis, l'essai du Volvo XC90.   SPÉCIFICATIONS DU VÉHICULE:   Modèle: Volvo XC90 | MY10 Motorisation: V8 AWD Geartronic 7 places Finition: Xénium Teinte extérieure: 452 Noir Saphir Métallisé Sellerie intérieure: CBQJ Cuir R-DESIGN Gris Foncé / Calcite Jantes: VULCANIS 19? Argent Brillant 250 / 50 R19 Incrustations: Aluminium R-DESIGN OPTIONS:   Surveillance vidéo anti-angle mort BLIS | 500 € Airbag passager désactivable | 60 € Pack R-DESIGN comprenant : le châssis Sport, les cadrans du combiné d?instruments cerclés d?Aluminium sur fond bleu, la sellerie cuir R-Design exclusive avec surpiqûres et liseré contrastés, les sièges avant Sport galbés, le volant Sport 3 branches en cuir perforé avec insert Aluminium, le pommeau de levier de vitesses Sport en Cuir perforé sur Geartronic, les incrustations R-DESIGN Aluminium spécifiques, les tapis de sol Sport avec liseré réfléchissant, une double sortie d?échappement chromée, les jantes alliage VULCANIS 19? 255 / 50 (argent brillant), les joncs d?entourage de la calandre et des fenêtres de couleur satinée, les bas de portes chromés, la barre de protection avant couleur argent mat, la grille de calandre noire, l?insert au-dessus de la plaque d?immatriculation arrière de couleur satinée et la suppression des barres de toit | 1 750 € CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES   Configuration moteur: 8 cylindres en V à 60°, 32 soupapes, monté en position transversale Alimentation: Auto-adaptif, géré par microprocesseur avec système de détection du cliquetis et système de diagnostic Cylindrée: 4 414 cm3 Puissance: 315 ch à 5 850 tr.min-1 Couple: 440 Nm à 3 900 tr.min-1 Transmission/Boîte: Intégrale/Geartronic ...

Publié le 20/02/2010

[TR Exotique] Holden Commodore

Je reprends la formulation de l'ami jacquesvabre pour un compte-rendu d'essai similaire à celui qu'il avait fait sur la Ford Falcon XR6, sauf que celui concerne le modèle concurrent, la très australienne Holden Commodore SS, qui devrait être comparée à la Ford Falcon XR8, mais bon, j'allais pas prendre un V6 juste pour faire le pendant de l'article du Gringo!!Donc voila, une fois installé chez les kangourous pour un an, il me fallait un destrier. J'ai hesité un moment à prendre une vieille guimbarde V8 à pas cher, puis hesité avec les mythiques japonaises qu'on trouve ici, comme les Subaru Impreza ou Mitsubishi Lancer, mais on a les mêmes chez nous et je voulais quelque chose de typique, restaient les Nissan Skyline, et les productions locales, Ford Falcon et Holden Commodore. Quitte à prendre quelque chose de local, autant aller sur un V8, je ne pourrais pas me le permettre en France, c'est l'occasion ou jamais! L'essence est moins chère, et les grandes distances à vitesse peu élevée permettent des consos raisonnables.Après un peu de recherches, des essais infructueux (Ford Falcon XR6 ancienne génération vraiment moche et Commodore SS comme je voulais mais boite auto, qui gâche toute sportivité) j'ai fini par dégotter quelque chose de pas trop mal:Une Commodore SS V8 5.7, equipée du LS1 GM qu'on retrouve sous le capot des corvette C5, dégonflé à 225kw (300cv), accouplé à une boite 6 manuelle, de 2000, avec un peu plus de 115.000 km au compteur pour 14.000$ TTC (les taxes de mise en circulation, d'immatriculation coûtent plus de 1000$) soit environ 9700? au taux actuel (ca me serait revenu à moins de 8000? l'année dernière, le taux de change était nettement plus avantageux )Bref, une fois payée, me voila aux commandes du monstre direction la station service pour le premier des nombreux pleins. Ici le shell V-Power ultimate super top moumoute équivaut à notre 98 normal Bon, je cause, je cause, allons à l'essentiel: les sensations de conduite!Après un mois et demi et 7000kms, de routes variées, ville, routes de campagne, autoroute et une sortie circuit, j'ai une idée relativement précise de l'engin, et globalement c'est très bon!L'intérieur fait un peu cheap avec des plastiques dont l'aspect brillant est exagéré par le produit qu'a mis le vendeur, mais globalement c'est bien construit, pas de rossignols ni de bruits parasites, et les sièges baquets spécifiques aux versions SS enveloppent bien, tout en étant confortables car la mousse est relativement molle. A part ça c'est du basique, un volant, des commandes de vitres électriques, 2 airbags, des boutons de clim, rien de bien excitant. Alors sur autoroute, c'est royal: la vitesse max étant de 110km/h, en 6ème au régulo, le V8 mouline à moins de 1500trs dans un silence de cathédrale, et la conso ne dépasse pas 9L/100km (peut-être même moins, je n'ai pas fait un plein complet sur autoroute) donc, impeccable.Sur circuit, avec 300cv aux roues arrière, 1600 kgs à ralentir 3 fois par tour, de 150 à 50km/h environ, j'étais un peu inquiet. Bon effectivement, les freins ne tiennent pas beaucoup plus de 5 tours en mode Goretto-attack, mais à part ça, c'est plutôt facile! J'ai gardé le traction control activé pour éviter les travers de porc à chaque sortie de virage, qui arrivent aisément avec le couple important, l'autoblocant et les très performants pneus coréens Nexe...

Publié le 24/11/2010

[Honda Accord 2003 2.0 I-VTEC] Fini le bolidage teuton

Bon, la MetalCar partie et vendue, je vais refaire un topic, ça sera le lieu du suivi de cette auto. Donc voilà, elle est mienne, 2.0 155ch, finition sport, petites roues économiques en 205/55/16. En gros, en équipement ya le semi-cuir, clim auto bizone, régulo, radar de recul, le Xcarlink (que j'ai pas compris comment il marche, encore ), essuie-glaces auto, et voilou. Ah oui ya l'accoudoir et les vitres élec, bien sûr, même derrière ! Le minimum de mon point de vue. Donc, fini le full cuir qui crame le cul, les sièges qui assèchent la raie, le Harmann Kardon avec une baffle qui marche pas, et malheureusement, le toit ouvrant.C'est une 2ème main (véhicule de direction en 1er proprio), 95.000 km, de 2003. Carnet full, révisée, PC avant repeint, une bosse sur le coffre effacée. Il reste quelques pets, qu'on voit pas sur les photos, et qui ne sont pas très voyants sur cette couleur. La prise en main de ce midi: siège conducteur bien réglable + volant en prof et hauteur, la position de conduite se trouve facilement. Les sièges sont suffisamment enveloppants. Pour les gros, ya les réglages de lombaires En résumé, putain je me sens bien dans cette voiture! Elle est très silencieuse avec un minimum de radio, à peine moins quand on va au-delà de 5000 (ZR à 7000, c'est un I-VTEC ). La suspension est bien ferme, je peux pas dire si ça sous-vire beaucoup ou pas, en tout cas, j'ai pas encore vu de perte de motricité à la réaccélération, même en 2. Mais surtout, SURTOUT, la boite est un régal. Débattement cou...

Publié le 28/10/2010

Photos vidéos A4 1.9 TDI 130 reprogrammée idoos2

Cela fait quelques mois que je suis sur ce forum et j'avais promis de vous présenter mon A4 1.9 TDI 130 CH de Juin 2001 acquise en JUILLET 2007 totalisant 82.000 KMS.   A ce jour elle totalise 92.000 KMS. Depuis l'Age de 20 ans j'ai conduit des voitures de plus en plus puissantes. 3 Citroën 2 CH (dont 2 accidentS avec et oui jeune permis à l'époque !)     1 SEAT IBIZA 1.5 GLX 85 CH 1 OPEL KADETT 1.8 GSI 115 CH 1 R5 GT TURBO PHASE 2 120 CH boostée à 140 CH ( modif pression turbo)   (ca pousse trés trés fort et casse geule dans les courbes)     1 OPEL KADETT 2.0 GSI 130 CH Tuning (accidentée ( oui j'ai pris un bus de plein fouet à 100 KMS) 1 OPEL KADETT GSI 115 CH dans lequel j'ai remonté mon 2.L 130 CH accidenté 1 309 GTI 130 CH 1 309  GTIi 16 s 160 CH 1 r 19 16s 140 CH ( Eprom ruggeri + 10 ch) sensations quasi identiques par rapport à l'origine ! : Et puisque 3 enfants et marié PICASSO 1.8 117 CH (ca rame trop fort )   Décision de prendre un Diesel vu le prix du carburant (et oui le PICASSO c'est du 10 L tout de même conso mixte)     J'ai opté pour une BM 320D 130 ou 136 CH de 1999 ou 2001. Mais j'ai vu l'annonce d'une AUDI A4 1.9 TDI 130 de 2001 avec 82.000 KMS pour 11.000 € donc je suis allé la chercher à LILLE malgré le fait qu'il y avait une rayure sur le capot avant et sur le toit (coup de clé). Les pneus bof et un léger choc sur l'aile arrière. Tant pis cela ne m'a pas arrêté vu le prix du véhicule !     Depuis, pneux changés et réparations des rayu...

Publié le 09/03/2008

Laraki une rèfèrence d'origine marocaine

Talentueux et doué Abdeslam Laraki Passionné de la mécanique , et ayant également accumuler un très bon bagage après ses études à l?école de design Espera de Franco Sbarro , l?Art Center de Vevey et le Strate Collège Designers de Sèvres . ce jeune casablancais confesse avoir toujours rêvé de construire des voitures. En 1997 et à l?âge de 31 ans , il crée plusieurs structures à Casablanca, dont Laraki Automobiles et Laraki Conceptor, une société d?ingénierie qui travaille notamment sur des commandes de yachts de grand luxe. Sur le marché des sportives d?exception, le nom de Laraki devient une des référence , après la présentation de la fulgura au salon de Genève en 2002 ,elle a gagné une originalité par rapport au concept car. La voiture est plus longue et plus large, le design est plus spectaculaire. Elle est dotée de portes ouvrant en élytres et de rétroviseurs en forme d?ailettes. Imposante et verticale, la poupe reçoit des grilles d?aération dont les motifs s?inspirent de ceux des moucharabiehs. Disposées verticalement et rejetées sur les côtés, les quatre sorties d?échappement participent également à l?esthétique de la face arrière. A l?exception du groupe moto-propulseur d?origine Mercedes, toutes les pièces (le châssis tubulaire en aluminium, les trains roulants, les suspensions et la carrosserie en fibre de carbone) sont conçues et réalisées dans les ateliers Laraki à Casablanca, où la voiture est fabriquée.Au titre des performances l La Laraki Fulgura est motorisée par un V12 Mercedes 36 soupapes de 6,2 litres qui a été préparé en collaboration avec Brabus. Doté de deux turbocompresseurs, il délivre la puissance de 660 ch et le couple invraisemblable de 1 300 Nm à 1 800 tr/min, Extrêmement légère avec ses 1 250 kg annoncés malgré sa mécaniqu...

Publié le 23/08/2011

tout sur l'iX55

Le nouveau Hyundai ix55:   Le SUV de catégorie supérieure de 7 places le plus abordable du marché ! Le ix55, le nouveau porte-drapeau de Hyundai, complète parfaitement la gamme dynamique et sportive des SUV de Hyundai. Le tout nouveau SUV de luxe haut de gamme se base sur le Veracruz pour le marché nord-américain et a été largement retravaillé pour le marché européen. Ce SUV présentant des qualités de route exceptionnelles possède un intérieur large, luxueux et réfléchi pourvu de série de 7 places. Il s'agit du SUV de luxe le plus abordable du moment. En tant que leader incontesté du marché des SUV et spécialiste, il n'est pas surprenant que Hyundai lance un nouvel SUV comme authentique "image builder" de la marque. Le ix55 se positionne dans la gamme des SUV de Hyundai au dessus de la Tucson et du Santa Fe, et se mesure à quelques noms célèbres tels que la Volvo XC90, la Range Rover Sport, la VW Touareg, la Lexus RX et la Mercedes ML.   Style et design   Avec son style soutenu et moderne, le Hyundai ix55 semble tout comme la i10, la i20 et la i30 très européen. Grâce à ses phares au xénon en forme d'yeux robustes et sa calandre imposante, ses flancs musclés, ses jantes en alliage de 18 pouces et sa ligne de toit souple, ses feux arrière incorporés et ses échappements intégrés, le ix55 associe robustesse, modernité de style et équilibre des proportions. Les concepteurs ont notamment réussi à donner au ix55 une ligne néanmoins élégante, malgré sa large configuration de 7 places. D'autres motifs de design remarquables sont notamment le capot dynamiquement sculpté, les clignotants latéraux intégrés dans les rétroviseurs et surtout la partie arrière chic mais sportive comprenant un spoiler de toit et les unités de feu arrière LED qui augmentent non seulement la visibilité, mais donnent aussi à la voiture une touche high-tech. Il est en tout cas plus qu'évident à première vue que le ix55 joue dans la catégorie supérieure absolue des SUV !   Intérieur   Utilisant avec goût le bois et le cuir, l?habitacle spacieux, versatile et élégant du ix55 est au sommet du luxe. Seuls les meilleurs matériaux sont assez bons ici, et la finition qualitative surtout est d'un niveau élevé inégalé. L?équipement de série exceptionnel comprend des sièges en cuir (disponibles en 3 couleurs différentes), un système audio de luxe Infinity compatible MP3, un ordinateur de bord multifonctions, des vitres obscurcies à l?arrière, une instrumentation à éclairage bleuté, une climatisation bizone avec commandes séparées pour les passagers arrière, un volant multifonctions gainé de cuir et réglable dans toutes les directions, un régulateur de vitesse, le déverrouillage central avec commande à distance automatique, un capteur de pluie, des capteurs d?aide au stationnement et 2 sièges supplémentaires qui sont cachés dans le plancher du coffre. L'exceptionnelle polyvalence du ix55 est à imputer à la configuration de 7 places. Lorsqu?ils ne sont pas utilisés, les deux derniers sièges se replient à plat dans le plancher du coffre pour donner un compartiment à bagages énorme de 598 litres (VDA). Si vous avez besoin de place supplémentaire, les deux derniers sièges, dotés de ceintures de sécurité à trois points, se déplient facilement et rapidement. Les sièges de la deuxième et de la troisième rangée se replient séparément, et la capacité maximale du compartiment à bagages est de 1 746 litres. La version Executive dispose d'un certain nombre d'éléments de confort exclusifs tels qu'un réglage électrique du volant, une fonction de mémorisation pour les sièges (y compris la position du volant et des rétroviseurs), un hayon électrique, un système keyless go (il suffit d'avoir la clé dans la poche pour démarrer), un GPS plein écran, un toit ouvrant vitré électrique avec fonction de basculement, ? Suspension, tenue de route et confort de conduite Basé sur le Hyundai Veracruz, réputé sur le marché nord-américain, le nouveau ix55 a subi d'importants transformations dynamiques pour le préparer au marché européen. Sa suspension avant à jambes de force et sa suspension arrière multi-bras ont reçu des amortisseurs et des ressorts renforcés pour une tenue de route plus dynamique, tandis que l'assistance de la direction a été adaptée pour une maniabilité plus directe. Le résultat en est une voiture extrêmement confortable qui, grâce à la traction à 4 roues motrices intelligente, sait néanmoins afficher des propriétés de conduite dynamiques.   Tout ix55 Executive est aussi équipé de série d'un dénommé 'self levelizer'. Ce système veille à ce que le ix55 ne penche pas en état de chargement, et à ce que les propriétés de conduite n'aient pas à souffrir du surchargement éventuel. Le système fonctionne à l'aide d'amortisseurs à huile, dont la pression peut varier. Plus le chargement est lourd, plus la pression d'huile est élevée dans les amortisseurs, ce qui permet de garder le véhicule parfaitement stable. Cela fait du ix55 le compagnon de travail idéal !   Moteur et transmission   Le ix55 combine des performances supérieures à une faible consommation grâce à une traction à 4 roues motrices avec répartition de couple et une boîte de vitesses automatique à 6 rapports souple ? une première pour Hyundai ? équipée d'une fonction de passage des vitesses manuelle Shiftronic. La boîte de vitesses Aisin est munie d'une fonction overdrive et d'un convertisseur de couple qui modère la consommation lors des voyages sur autoroute. La commande de vitesses adaptive fuzzy-logic dispose de programmes de passage des vitesses préprogrammés notamment pour la conduite sportive et la conduite en montée.   L?arrivée du ix55 marque également la première mondiale du tout nouveau moteur turbodiesel CRDi 3,0 litres V6 puissant. Ce moteur a été spécifiquement développé pour le marché européen et produit 240 ch à 3 800 tr/min et un couple impressionnant de 451 Nm entre 1 750 et 3 500 tr/min. Le ix55 accélère de 0 à 100 km/h en seulement 10,4 secondes et atteint une vitesse maximale limitée électroniquement de 200 km/h. La consommation reste dès lors limitée à une exceptionnelle moyenne de 9,4 l/100 km et les émissions de 249 g/km CO² sont très acceptables pour cette catégorie. Le ix55 est bien entendu équipé de série d'un filtre à particules diesel. Un support de moteur séparé veille à ce que le moteur fonctionne sans émettre de vibrations. Cela se remarque non seulement en régime stationnaire, mais aussi pendant la conduite. Le moteur CRDi V6 affiche un caractère étonnamment crémeux, qui fournit, surtout lors des reprises, le couple disponible pour donner un sensible coup de pouce.   La traction à 4 roues motric...

Publié le 19/12/2008

Présentation: La Lexus IS 2006 (220d, 250, 350)

    1. Introduction Lexus est la marque créée par Toyota en 1983, pour concurrencer les plus grands constructeurs automobiles de luxe. Le succès de Lexus commence par la conquête du marché américain dans les années 80. En 1998, Lexus présente son modèle d'entrée de gamme, l'IS200 (topic de Powerpuff Mookie), par laquelle le constructeur nippon espère conquérir le continent européen. Cette IS est créée spécifiquement pour concurrencer les BMW Serie 3: 6 cylindres en ligne de 2.0 (155ch) et 3.0 (215ch), propulsion. L'IS200/IS300 aura un grand succès en Angleterre, aux Pays-Bas, mais peine à percer en France, Belgique, notamment dû à une très faible publicité dans ces pays.   La Lexus IS de nouvelle génération a été présentée au grand public au Salon de l'Automobile de Genève 2005, le 1er Mars 2005. Après la Lexus GS, c'est le second modèle de la marque à être conçu selon les principes de stylisme L-Finesse. Elle a été dessinée dans le centre de stylisme ED2 de Toyota, implanté à Sophia-Antipolis depuis 2000. Son centre de gravité est le plus bas de toutes ses rivales. Cette fois ci, le but recherché est de se démarquer de BMW, de l'extérieur comme de l'intérieur, plus luxueux dès les premiers packs.     En Europe, seules l'IS250 et l'IS220d sont commercialisées, en propulsion. L'IS350 et l'IS250 AWD visent le marché Nord-Américain.     2. Les caractéristiques Dimensions: 449x180x142 cm. Coffre: 378 dm3 Transmission : 6 vitesses manuelles ou robotisées, aux roues arrières   IS250 (auto) Moteur      :  2.5L V6 24s VVT-i Puissance   : 208 ch à 6400 tr/mn Couple      : 252 Nm à 4800 tr/mn 0-100 km/h  :     8,1 (8.4) s Vitesse max :     225 (220) km/h Conso. l/100: 13.5/7.7/9.8 (12.7/7.0/9.1) Emission CO2:   214 g/km   IS220d Moteur      :  2.2L 16s   Puissance   : 177 ch à 3600 tr/mn Couple      : 400 Nm entre 2000-2600 tr/mn 0-100 km/h  :    8.9s       Vitesse max :   215 km/h Conso. l/100: 7.9/5.4/6.3 Emission CO2:   168 g/km       Les performances, la traction, le contrôle et la stabilité du véhicule sont controlés par les nombreuses sondes du Vehicle Dynamics Integrated Management (VDIM). Le tout premier moteur diesel Lexus est un 4 cylindres en aluminium à rampe commune équipé d'un catalyseur à quatre voies pour réduire les émissions, d'une cylindrée de 2231 cc. Ce moteur combine une injection haute pression à 1800 bars, et un facteur de compression de 15,8:1. Il est équipé d'un turbocompresseur à ailettes variables, piloté électroniquement. Ses émissions NOx et PM répondent aux exigences EURO IV.     3. Les finitions     Le systême audio par défaut est équipé d'un changeur 6xCD intégré au tableau de bord, lisant les formats MP3 et WMA, offrant une prise auxiliaire et épaulé par 13 enceintes.   Le Smart Keyless Entry (SKE) permet à son propriétaire d'ouvrir l'IS en rapprochant la clé de la poignée, et de la démarrer d'une simple pression.   Les phares aux Xénon directionnels (I-AFS) pivotent jusqu'à 15°.   TRC, ABS et VSC sont repris de l'IS première du nom.     En option:  . le systême Pre-Crash Safety (PCS) controlé par un radar et l'Adaptative Cruise Control (ACC) adaptant automatiquement la vitesse à celle du véhicule suivi pour ré-accélérer une fois la route libre.      . Pack multimédia Mark Levinson® (Pack et Pack Luxe uniquement) :   * 6xDVD     * 14 haut-parleurs donc un subwoofer inversé de 200mm   * amplificateur 10 voies de 300 watts RMS   * logiciel audio Surround Mark Levinson® (MLS) pouvant reproduire un son 5.1   * logiciel de navigation   * écran 7" tactile, s'associant au systême Mark Levinson® pour la diffusion de films DVD   * commande vocale en 3 langues (Français, Anglais, Allemand)   * guidage vocale en 10 langues   * intégralité de l'information concernant l'Europe occidentale fournie sur DVD   * téléphone Bluetooth à main libre intégré     En Allemagne, une finition de base est disponible pour 31000€ (IS250) et 29600€ (IS220d). Les finitions sports de l'IS250 et de l'IS220d ar...

Publié le 08/08/2006

Essai Nissan Maxima 2003

Bonjour a tous, Je me suis finalement achete une nouvelle voiture (d'occase ): Nissan Maxima 2003 - 77,000miles. Apres l'avoir conduite ces 4 derniers jours sur plusieurs parcours: ville, autoroute et routes sinueuses de montagne, je tiens a partager mon experience et vous faire decouvrir ce modele produit par Nissan et vendu uniquement aux USA. Exterieur: Exterieurement je trouve la voiture plutot bien equilibree, la face avant est assez imposant, les phares au xenon sont bien dessines, et dans l'ensemble, je trouve l'avant plutot joli. Vue de profil, la voiture a l'air d'etre "haute sur pates" , la ligne serait plus fluide si elle etait rabaissee de 4 a 5cm.... Les jantes 6 branches montes sur des pneux en 225x50x17 sont agreables a regarder et confortable sur des longs trajets. La ligne de la voiture me plait, mais c'est une question de gout. J'aime l'imposant pare choc avant, les clignotants et les feux sur le cote de la carrosserie. Le seul aspect esthetique qui ne me plait pas trop est l'arriere de la voiture... L'arriere de la voiture donne l'impression que Nissan s'est depeche de finir le design de la voiture pour la mettre en production. Certaines personnes aiment, mais moi je ne suis pas convaincu. Je ne sais pas si c'est le dessin des phares, ou la forme du pare choc qui parait haut perche, ou une combinaison des 2, mais vue de derriere, la Maxima n'est pas tres jolie... L'interieur: L'interieur de la voiture est a mon avis une reussite pour une voiture de 2003. Du a la couleur des sieges, et l'importante surface vitree de la voiture, on a une impression de clarete a l'interieur. La visibilite est tres bonne. Les materiaux employes sont de bonne qualite, mis a part quelques plastiques moyens autour du compteur. Les sieges en cuir chauffant on un bon maintien dans les virrages, et prennent soin de votre dos sur les longs trajets. Seul point negatif, la position de conduite est un peu trop haute. Je fais 1m88 et meme avec le siege au plus bas, je n'ai que 3-4 cm entre mon crane et le toit... Cette Maxima est equipee avec toutes les options a part le GPS, donc sieges electriques chauffants conducteur/passager, volant chauffant, autoradio Bose 6CD, climatisation automatique, inserts chrome sur le seuil de portiere, toit ouvrant et pedales en inox... La conduite: Cette berline de 1450kg est tres joueuse avec son moteur V6 3.5 de 255ch et 335N.m. de couple, accouple a une boite 6 vitesse (cette voiture est aussi proposee avec une boite 4 auto qui se passe de commentaires... Le seul GROS probleme, c'est que ces 255ch doivent passer par les roues avant... et cette voiture n'a pas d'antipatinnage. Sur sol sec, c'est pas encore trop grave, cette voiture est equipee d'un differentiel a glissement limite (HLSD), ce qui permet de ne pas faire passer tout le couple sur une seule roue. L'acceleration est impressionante, et la voiture est tellement silencieuse et comfortable qu'on se retrouve vite en exces de vitesse... La premiere est brutale, et mieux vaut ne pas ecraser le champignon en premiere sinon les pneux avant ne font pas long feu... la seconde vous colle au siege jusqu'a 5500/5800 tr/min. Apres ca, Nissan a volontairement "degonfle" le moteur pour decourager le conducteur a aller jusqu'a la ligne rouge (perchee a 6800 tr/min). Le melange air/essence est volontairement desequilibre au dessus de 5500 tr/min, dommage... Ce moteur est le meme moteur que dans la Nissan 350Z , renault Vel-Satis , et d'autres produits Nissan... Il permet de tres bonnes performances et un 0 - 100km/h en 6 secondes. Il remplace le precedent V6 3.0L utilise dans la Maxima de 1995 a 2001 Sous la pluie, c'est une autre histoire... Mieux vaut conduire cette voiture docilement... relacher l'embraya...

Publié le 28/11/2009

XC60 D5 AWD XÉNIUM | MY10 [PHOTOREPORTAGE]

Bonjour à tous   Voici comme promis, le photoreportage de notre Volvo XC60.   Spécifications du véhicule:   Modèle: Volvo XC60 (MY10) Motorisation: D5 AWD Finition: Xénium Teinte extérieure: 492 Gris Saville Métallisé Sellerie intérieure: G100 Cuir Gris Foncé Jantes: MANTUS 18? Argent Brillant 235 / 60 R18W Incrustations: Aluminium Brossé Les options supplémentaires: Airbag passager désactivable avec témoin d?indication Bornes audio d?écoute individuelle aux places arrière Buses de lave-glace chauffantes Châssis actif à suspensions pilotées Four-C Homelink®, allumage de l?éclairage du domicile et ouverture de la porte de garage distance Omission désignation moteur Porte du coffre à ouverture et fermeture assistées électriquement Prise 12V dans le coffre Rétroviseur intérieur électrochrome avec boussole électronique intégrée Système d?habitacle propre CZIP Système de fixation de bagages multi-fonctions Télécommande intéractive de sécurité personnelle PCC + Démarrage sans clé Keyless Drive + Alarme Volvo Guard avec capteurs de mouvements et d?inclinaison Toit ouvrant panoramique en deux parties avec pare-soleil électrique Verrouillage central de sécurité enfant automatique commandé depuis le siège conducteur Vitres latérales arrière et du coffre sur-teintées Les packs: PACK AIDE A LA CONDUITE   PACK COMMUNICATION PREMIUM SOUND GSM   Volvo On Call (comprend pendant 5 ans : service Pistage, SOS, On Call, Ouverture à distance) ... et les accessoires: Barre de pare-chocs avant en couleur Aluminium/Chrome Barre de pare-chocs arrière en couleur Aluminium/Chrome Seuils des portes avant avec éclairage Pédales Sport en aluminium avec surface anti-dérapant Marche-pieds en Aluminium Tapis d?habitacle en caoutchouc Tapis de coffre en caoutchouc Maintenant place aux photos:                                                  ...

Publié le 09/09/2009

Lamborghini Murcielago LP 670-4 SV vs SLR McLaren 722 (Top Gear) !!

MURCIELAGO LP 670-4 SV     SWF file   Dans la caste des supercars, seule la puissance et les performances comptent et les tourments existentiels (consommation, propreté... ) que connaît actuellement l'industrie automobile, semblent ici à des années-lumières.   Nouvelle illustration de cette démesure, Lamborghini reprend à son compte la devise des Jeux Olympiques : "Citius, altius, fortius". Après être déjà allée très loin dans ce domaine avec sa Murcielago LP 640, la firme italienne enfonce encore le clou avec une nouvelle mouture de son taureau furieux, cette fois-ci flanquée d'un LP 670. Les chiffres parlent d'eux-même : le V12 maison passe ainsi de 640 à 670 ch !   Outre la puissance, l'autre manière de courir contre la montre est la perte de poids. Là encore, Lamborghini ne fait pas dans la dentelle et parvient à alléger la Murcielago de 100 kg (soit 1.565 kg au total, pour un rapport poids/puissance hallucinant de 2,3 kg/ch), à grand renfort de fibre de carbone.   Un double effort suffisant pour que Sant'Agata Bolognese s'autorise à offrir à cette nouvelle version le patronyme SV (pour Super Veloce, rapide en italien), déjà porté par d'autres taureaux mythiques tels que la Miura ou la Diablo. Il n'y a d'ailleurs qu'à jeter un ?il sur les performances de la bête pour s'en persuader : 3,2 s pour engloutir le 0 à 100 km/h et une vitesse de pointe de 342 km/h que ne renierait pas certaines monoplaces.   Gageons pourtant que dans cette course à l'armement, la Lamborghini Murcielago LP 670-4 SV se verra sans doute rapidement dépassée. Citius, altius, fortius...           CONTRE       SLR McLAREN 722                                         SWF file   Mercedes construit une SLR "722 Editi...

Publié le 29/06/2009

Premiere mondial au portugal la nissan leaf et le systeme portugais mobi.e

Nissan Leaf : Premier contactLe 19/10/2010 par Laurent Meillaud Nous avons pu prendre le volant de la première Nissan électrique au Portugal, à quelques mois de son lancement. La Leaf répond aux attentes et se montre à la fois performante et douce à conduire. Mais pourquoi donc le Portugal ? Parce que c?est le premier pays où la Leaf sera lancée en janvier 2011. C?est aussi une nation où le gouvernement a beaucoup investi sur l?électrique avec 1500 prises, dont 50 en recharge rapide. Lisbonne a donc été le théâtre de notre essai, avec un parcours qui associait de la circulation urbaine, de l?autoroute et des routes forestières. Comme sur toute voiture électrique, il ne se passe rien quand on appuie sur le bouton start. Mais, par la suite non plus? Le silence est encore plus religieux qu?à bord d?une Infiniti et c?est à peine si on entend le sifflement du moteur électrique. Le seul bruit qu?on entend, de l?extérieur, est celui d?un petit bruiteur qui s?active à faible allure dans le trafic et en marche arrière. Au volant, la Leaf se montre étonnamment maniable. On se croirait dans une Clio, alors que c?est une auto de 4,45 m, de la taille d?un SUV du type BMW X1 et longue pour une électrique. Avec un couple équivalent à un moteur V6 essence (280 Nm), la Leaf a des reprises très franches. Pas de souci pour s?insérer dans le trafic et même pour faire un trajet (court) sur l?autoroute, qu?autorise sa vitesse maxi de 140 km/h. Mais, il vaut mieux l?utiliser en ville et jouer le jeu de l?éco conduite. Plus vous êtes doux sur la pédale d?accélérateur, plus vous faîtes pousser d?arbres sur le tableau de bord. Et ça se voit au niveau de l?autonomie. Un ordinateur recalcule en fonction de la conduite l?état de la...

Publié le 24/11/2010

Toyota Auris 124 VVT-i Linea Luna [Présentation]

Bonjour à tous !   Je viens ici vous présenter ma nouvelle voiture, une Auris   Ça va faire maintenant 1 mois et demi que je l'ai (j'en ai pris possession le 15 Octobre dernier) et aujourd'hui, j'ai atteint les 4.000 km à son volant.     J'ai acheté cette voiture en remplacement d'une Peugeot 206 1.4e. Autant vous dire que c'est le jour et la nuit ! J'ai choisis l'Auris car globalement la ligne me plaisait bien, l'intérieur était original, avec ses compteurs et sa console centrale en arche. Ne pouvant pas assurer une petite sportive (mon choix s'était porté vers une 206 RC), je me suis tourné vers les berlines compactes... Pratiques pour la vie de tous les jours, pour partir en vacance en couple, etc... Ne voulant pas d'une Française, les Allemandes type A3 ou Golf IV faisant trop "Wesh Wesh", et mes parents possédant 2 Toyota (une Corolla Verso VVT-i de 2005 et une Yaris VVT-i de 2007) avec lesquelles ils n'ont jamais eu de problèmes, je me suis donc tourné vers la gamme Toyota, dont l'Auris me convenait parfaitement.   Un tour rapide chez le concessionnaire pour m'assurer que la voiture me plaisait, et hop, le choix était vite fait. J'en parle à mes parents, et une semaine après je me rends avec mon père chez Toyota. Discussion avec un vendeur, qui me dit : Nous avons une Auris, en 124 VVT-i 3 portes, qui vient d'arriver. Vous voulez l'essayer ?         C'est donc parti pour un petit essai routier. Rien à dire : la voiture est silencieuse, le moteur très souple, la boite est précise... C'est un bonheur à conduire ! Je rentre séduis à la concession. Un stylo dans la main, et le bon de réservation est signé !       C'est donc un ancien véhicule de direction, en 3 portes, finition Linea Luna (Antibrouillards, Clim Auto, Régulateur/Limiteur de vitesse, Radio CD MP3, etc...)...

Publié le 27/11/2009

La joie ou le BM

voilà je fais comme tout le monde je présente mes guez Après un début difficile dans le monde des voitures avec une Polo sdi plus que capricieuse et au combien ennuyante et qui dégageait une odeur de mazout j'ai été atteint par le virus des bavaroises Tout aurait pu être parfait mais bon à cause de ça j'ai connu Turbo1980 et depuis je parle autant que lui Je vais donc faire bref dans un premier temps en mettant juste un petit récap de ce que j'ai pu avoir et je compléterai au fur et à mesure en détaillant un peu plus chacune avec, selon moi, ses points forts et ses points faibles Pour la Polo "bolidée" j'ai trop honte donc je n'ai aucune photo mais essayer une bm m'a permis de trouver ma voie Age oblige avoir un 6 en ligne était une idée inconcevable à 19ans donc je me suis rabattu sur un petit 4 mais assez nerveux pour se faire plaisir et apprendre un peu la propulsion :LA 318is E30 :gardée 3 ans et 55000kms avec seulement 3 défauts : le bruit de merde , pas d'autobloc et pas de couple mais à part ça très efficace pour son age sur piste et une conso qui ne donne vraiment pas envie de rouler mazouté puis à force de faire des devis d'assurance j'ai fini par en trouver une qui voulait bien des 325i donc on se met à la recherche avec comme critères : pouvoir amener sur piste tout ce qu'il faut sans se prendre la tête, servir d'utilitaire au besoin, et l'inspensable autobloc on tombera donc sur un touring avec aucun historique mais en très bon état donc pour le coté décalé je trouvais ça marrant. La 318 servira donc la semaine et le touring à faire le con sur piste et autre garder 2 ans et 30 000kmsAyant une 206 hdi de prêt pour la semaine et histoire de changer un peu j'ai tout revendu pour prendre un Z3 ...

Publié le 18/02/2011

Photoreportage et bilan [307 1.4 XR]

Enfin je fais ce topic ! je voulais le faire depuis mon inscription sur forum-auto !   Ma titine, enfin c'est le nom que ma mère lui donne approche des 50000kms et vient de fêter ce mois ci son 7éme anniversaire. Que le temps passe vite ; elle n'a pas pris de rides ! enfin presque...       Nous l'avons acquis en janvier 2005 (elle avait donc 3ans et demi) à 27000kms. Elle a remplacé une Twingo Campus 1.2 de juin 2004 et qu'on a gardé que 8 mois. On était et on est toujours pas difficile coté équipement mais une voiture sans fermeture centralisé à notre époque non merci. Pourquoi l'avoir acheté alors ? Parce qu'on était sûr que la Twingo possédait cet équipement. Les Lada l'ont donc ça semblait évident qu'une Renault plus cher l'ai... Surtout que la 106 millésime 1992 qu'on avait avant l'avais. Bref, revenons un peu plus au sujet (vous êtes encore là ?)     Cette voiture est donc une 307... Oui bof il y a que ça sur la route Cette 307 est Grise... Oui, c'est pareil, il y en a, à tous les coins de rues Mais non c'est une essence... Ah ça existe ? Oui une 1.4 75ch, moteur de 206. Oh mais dis moi Romain ça doit être génial 75ch dans une caisse de presque 1300 kilos. En plus les 206 il y en a encore plus que les 307 Ok. (Faut pas m'en vouloir je sors du bistrot )   > Quelques caractéristiques de la 307 :   Moteur 4 cylindre 1360 cm3 8 soupapes 75ch, boite manuelle 5 rapports, environ 1250 kilos, vitesse maxi de 167 km/h. Je suis jamais allé au dessus de 120km/h. Je me voit mal faire plus de 50km d'autoroute avec, surtout qu'elle doit sucer vite les 60l du réservoir. Couple max : 120 Nm à 2800 tr/min ; 0 à 100km/h en 15.7 secondes ; consommation ...

Publié le 18/08/2008

Attention H2 style Ford GT !!! oui ca existe

Attention, voici du lourd, du très lourd, du méga lourd, du giga lourd : le Hummer H2 GT by GeigerCars ! Décidément, le tuner allemand GeigerCars aime beaucoup le Hummer puisque après diverses préparations, un H2 Hannibal et un H2 Police, voici une nouvelle préparation pour le moins surprenante... tout autant que la Ford Mustang GT 520 à vrai dire, mais avec quelques kilos de plus !         Commençons par la préparation moteur, le V8 6.0l se voit greffer un compresseur, ajouter un nouvel ECU et installer une nouvelle ligne d'échappement sport... résultat : 556 ch pour 765 Nm de couple et une accélération de 0 à 100 km/h en 7.9 secondes et une vitesse maxi de 225 km/h !!! Comme on dit chez nous, ça envoie le pâté !!!   Pour compléter ceci, GeigerCars rabaisse la hauteur de caisse de 100 mm, implante de nouvelle barre anti-roulis et monte un système de freinage puissant composé de disques de freins perforés de 380 mm de diamètre avec des étriers à 8 pistons à l'avant... ce dernier élément est facturé 10 000 euros mais il est vivement recommandé pour stopper l'engin autrement que dans un ravin ou un mur...         Passons du côté esthétique, et là le moins qu'on puisse dire c'est ça en jette autant que le lifting de Régine : c'est un peu surfait (euphémisme) et à la limite du grotesque, mais on fini par s'y habituer et même par la trouver mieux qu'à l'origine !   En effet, la peinture extérieure façon Porsche 917 Gulf Heritage est vraiment too much, mais l'effet escompter (être vu) est au rendez-vous, ce qui est bien le principal.   Notons que les portières avant à ouverture en élytre peuvent aussi être ouvertes de manière traditionnelle.   GeigerCars ne s'arrête pas en si bon chemin puisqu'il complète la panoplie frime par des jantes géantes chromées de 30 pouces, oui vous avez bien lu 30 pouces, montées sur des pneumatiques Pirelli Sc...

Publié le 01/01/2007

[TTR] Fiat Panda II 1.2l finition Merdolino Sportivo

Dans mes pérégrinations fort intéressantes et automobilistiques, j'ai pû tater d'une merveille de notre chère industrie que j'avais pu esquiver jusqu'ici.A deux on avait le choix entre caisse de loc et 207 Thp, pas de bol j'ai tiré la caisse de loc, pas de bol il ne leur restait qu'une grosse me... rveille de technologie.J'ai nommé la DAPAN SporC : Rodriguez fais péter ta merguez.Il designoooEssuyons tout de suite une larme, et non Arthur-Martin n'a pas obtenu dommage et intérêts pour plagiat sur le style. Et pourtant ! Il y avait de quoi, tant on retrouve toutes les émotions visuelles des plus beaux lave-linge de la marque. Elle aurait pu s'appeller Gingo, appellons-là Lingo.Indiscible hommage à l'originelle: les vitres sont carrées, les phares sont carrés, la caisse est carrée: cubisme, es-tu là ? Giugiaro ?? Non, j'aurais plutôt dit design signé Sanibroyeur , la vanne sur Jacob Delafon étant éculée. L'intérieur est un morceau de bravoure. Tant de plastiques durs laissent pantois, mais c'est surtout l'ergonomie qui fascine: comment faire aussi mauvais avec SI PEU de fonctions ?! Merveilleux !!J'ai mis 1h avant de comprendre que le verrouillage marchait en poussant les poignées de porte Les rétros manuels pivotent sur 1cm d'amplitude Evidemment les réglages de siège, idem. Position de conduite avec la gueulent dans le toit, sans pouvoir baisser le siège: mais bordel pourquoi la caisse est aussi haute si c'est pour toucher ce foutu toit, et corollaire, ne rien voir ?! Puta de mierda de Dapan.Il motore cuore sportivo merdoPar habitude je regarde sous le capot: rien d'écrit juste un gros tas de plastoc. Ha c'est un 1.2l. Merda mais bon.Le FIRE des années 1760... Ha il va mettre le Feuuuu, hooo Johnny dis mon nom !! Je le sens bien ton 4 cylindres, Johnny !!! On tourne la clef... Ha c'est raide, schcrouik c'est quoi ce neiman de merde ?? Beuuuh... Ha ça vibre ! Mais on peut pas dire que ce soit bruyant, l'est où la Panda 1 ?? Beuuuh c'est naze comme son. Bref.L'embrayage est super court en course, et la pédale est coincée contre le cale-pieds donc c'est galère à enfoncer pour mes grands pieds: encore une ergonomie pourrave. Passons.Seconde déception: Rupteuuuuuuuuuur broooooooooaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaçatirelong-brooooobeuuuuuuh Puta mais ça régule ça rupte même PAS pas drôle quoi !! C'est quoi ces caisses de loc où on ne peut même pas rupter ?! Sans intérêt !!! Mais ça tire juste trop long ce truc: 2300tr/mn à 90 en 5è impossible de pousser la 4è ! Et la trois peine à envoyer les 60ch en orbite: à plus de 130 ça ruptogule toujours pas Enfin vu ce qui va suivre il faut mieux que ça rame.Il asseto po corsaPlein de fougue et d'allégresse, je ruptogule tranquillement la deux à l'entrée d'autoroute et là... C'est le drame j'ai failli la foutre sur le toit Là où ça passe à 130 tranquille en CRX, je m'attendais pas qu'à à peine 100 le truc se vautre à ce point sur ses pneus: ça crisse, ça glisse, ça vautre De la merda ha il a rigolé l'autre derrière ! J'ai pris deux voies pour pas me prendre le mur.Récidive car j'aime insister: rond-point... Et pourtant j'ai l'impression de passer pas fort: criiiiiiiiii la daube glisse des 4 roues cette fois, et ça sous-vire comme une merde la galère pour tenir la traj j'ai pourri une pauvre AX mais la Panda était à ses limites Sous la pluie l'aprem, carrément ça glisse à 30km/h dans les rond-points , ça cire en première malgré le pas de chevaux, fou !! Jamais vu un châssis de merde comme ça depuis les Tiwngo 1 Tiens j'ai pas regardé les pneus mais c'est sûrement du Pirel...

Publié le 18/10/2011

H3 dans bac a sable

Hello,   content de savoir qu'il y a des passionnes Hummer francophone. Je souhaiterais partager mon experience H3 utilisé aux Emirats Arabes, ses avantages et inconvenients.   J'ai achete mon H3 Luxury Pack boite manuelle vert kaki et 5,000 km il y a 2 ans (moteur 3.5L). Le prix (don't kill me !): 130,000 Dirhams, cad Eur 26,000.   Je l'utilise en ville et 1 week end sur 2 environ lors de sorties deserts d'un a 2 jours.     Je ne suis pas un pro cote mecanique mais j'ai une assez bonne experience du desert depuis 10 annees que je vis dans ces pays. J'ai eu des jeeps, land cruisers SW et Prado, boites manuelles et autos.   Ce que j'aime dans le H3, c'est d'abord son look qui sort de l'ordinaire et puis ses "meurtrieres" qui sont un vrai plus dans ce pays ou la temperature atteint 50-55 degres l'été. Je peux vous assurer qu'il fait beaucoup moins chaud dans la voiture avec une surface vitree moindre.   Rien a dire sur le confort et niveau d'equipement du H3 que l'on peut tres bien utiliser quotidiennement (bon a part la consommation bien sur).   Dans le desert, il a plusieurs points forts: > son couple de char d'assaut assisté de larges roues lui permet de passer partout en souplesse et a rythme modere > son centre d'inertie plutot bas lui donne un bon equilibre notamment dans les forts devers et en franchissement de cretes. > sa garde au sol assez haute ainsi que ses pare chocs plutot eleves en comparaison avec les land cruisers et autres 4x4. C'est la premiere fois que je ne casse pas mes pare chocs dans les dunes !   Le H3 est un superbe jouet qui va bien dans mon grand bac a sable mais il n'arrive tout de meme pas a la haut...

Publié le 11/05/2008

4x4 ISUZU Trooper 3.0di 2002 [Présentation]

Salut à tous !   Entre deux séjours à l'hopital, j'ai quand meme eu le temps de faire l'idiot et d'aller acheter un truc que personne ne connait ici en france...   Je ne sais pas trop ou le présenter, ni si ce topic sera vraiment lu car je suis perdu dans les méandres du forum, dans une sous rubrique d'une marque même pas répertoriée...     Donc, je viens d'acquerir mon 1er 4x4, c'est un genre qui me trottait dans la tete, pour avoir connu ca dans le passé avec mon père et j'aimais les sorties "bourbiers" et autres croisements de ponts, devers, angle d'attaque etc...   Et y'a fallut que je tombe sur un engin quasi inconnu en france, bien que la marque soit mondialement connue, existant depuis 1929 et 1er motoriste diesel dans le monde entier.   Il s'agit d'un ISUZU Trooper, 3.0Di modele 2002, version longue, finition "Citation" avec le pack Chrome. Vrai 4x4 ( chassis poutre avec caisse rapportée, boite de transfert et pont avant enclenchable electriquement en dessous de 100km/h ), la caisse est issue d'un ancien accord GM, et reprend les traits de feu l'Opel Monterey, qui a fait une apparition eclaire en france entre 94 et 96.     Le moteur, pur produit ISUZU, a recu en 1999 le prix de l'innovation technologique au Japon. C'est un 4 cylindres de 3.0 de cylindrée, à injection de type Common Rail, Turbo, 16 soupapes et double arbre a came en tete. Developpant 160cv, il sort un couple sympa de 36 m/kg à 1800tr/mn. Il répond aux normes Euro3.   Celà en faisait à l'époque le 4x4 diesel le plus nerveux, puissant et rapide de sa catégorie loin devant le Patrol GR, le Pajero et Land Cruiser.   Quelques defauts de jeunesse ont entaché son début de carriere, avec des rappels en serie sur les...

Publié le 25/04/2009

mon ancienne voiture

Salut a tous , je suis ici pour rendre hommage a ma vielle toyota , elle es de janvier 1991. c est une corolla 1300 12soupapes de 75ch , mieux connue sous le nom de corolla e9 xl .   donc voilà , pour moi toyota est une marque super fiable !!!!   j ai eu ma corolla a mes 19ans , racheter a l epoque pour une bouché de pain , avec seulement 88.000km. mais super propre de partout . et elle avais toujours été au garage toyota lussis knappen a l entretien.   étant jeune j ai abusé avec elle , 95en 2eme , 130en 3eme ,160en 4eme, 180sur autoroute et meme  +que du 180dans les descente , pour vous dire comme j etait jeune et con et je rentrais a l école en drift et j en passe. ensuite je me suis calmer et je l ai respecter (sa c etait les 6premier mois) , maintenant sa fait 7ans que je roulais avec , elle va toujours aussi bien ,  mais j ai racheter une peugeot d occaz ,le temps de pouvoir acheter une toute nouvelle toyota ( auris sport 2litre essence )   ceci etant dit , elle ne consomme ni huile , ni eau , et tourne comme une horloge malgré tout sa!!! certain hiver il faisai -26 degré et elle demarrai au quart de tour !!!! et 2km après le chauffage etai bouillant et la voiture geler   ( le chauffage des corolla est genial ) les filles montai toute avec moi en hiver   ma seul malchance a été y a un an , on a griffer tout mon capot a une soirée , et sauter dessu j ai du le remplacer mais il es noire . ceci dit sa cloche pas je trouve!!!!et je l ai eu pour 50e  le capot.   voilà ce que j ai fait sur ma toyota .ensuite je le dit jamais une seul panne!   remplacement des 4amorto par des amorto kayaba sport . remplacement des disque de frein et plaquette par des brembo. remplacement des roue tolè , par des jantes 15pouces avec des pneus vredestein sportrac3. remplacement du carburateur par un carburateur de célica ( +gros)et pipe d admission un rien modifier pour savoir le mettre dessus ( trous des boulon aggrandi a la lime) et polissage de la pipe. remplacement du filtre a air , par un filtre a air k&n dont le reference est E-9106.(sa peut servir) mais il ne faut pas remettre le couvercle de filtre a air avec le k&n ( le bruit deviens rauque et + de reprise) housse de siege entierement noire . volant sport bcp plus petit de marque rjp racing. remplacement des plaquette de tambour de frein arriere , par des plaquette neuve toyota.et serrage du frein a main   peinture dans le meme couleur que la voiture sur les retro , les baquette protectrice de porte , et par chocs ( sa la rajeuni direct ) aileron de corolla gti mais version  usa ( rare) et touche finale , sortie d echappements tuning de marque "trd" et coupe flamme vider.   donc voilà , cette voiture a peut etre maintenant environ 90ch mais elle es legere et va bcp plus fort que la plupart des diesel moderne , j ai essayer avec des copain   le tdi 90 il es laisser sur place dans la golf 4 car la golf pese bcp plus lourd les nouvelles yaris diesel aussi et j en passe .   mais comme je l ai dit la plupart du temps je roulais en la respectant , sauf les 6premier mois ou j etait jeune et con. et je respecte les limitte de vitesse la plupart du temps .   elle a aujourd'hui 175.000km   je dois remplacer la couroire de distribution . et le par brise car j ai reçu une pierre depuis un camion.   a part sa...

Publié le 01/04/2010

RX7 SA22C 1979

Bonjour à tous ! Afin de faire connaître un peu les RX7 qui se font rares de nos jours, j'ouvre un petit topic pour l'une d'entre elles. En effet, mardi prochain, j'ai la chance de pouvoir récupérer une SA22C de 1979 ! Pour information, ça ressemble à ça :  La bête est rouge, et ça fait presque une vingtaine d'années que son curieux moteur ne s'est pas ébroué. Venons en tient à ce moteur ! Pas fiable, pas de couple, bruit de scooter, ça suuuuuce, C maush ... un tas de mots proférés par des personnes qui souvent ne connaissent pas grand chose à ce fabuleux moteur. Histoire de rétablir la vérité, quelques explications venant de droite et de gauche, sur des utilisateurs de tels moteurs. La fiabilité C'est donc en vérité un moteur qui se révèle fiable, mais qui nécessite une très grande attention. On insistera jamais assez sur l'importance du cycle de température pour ce moteur boudiou ! Et oui, contrairement à un moteur conventionnel où on "peut" taper à froid dedans, le rotatif pourrait bien décéder dès le premier manquement au respect du temps de chauffe. Et oui, un moteur de caractère ... parfois sale   L'entretient et le respect strict de la mécanique lui donnerons une grande fiabilité. La durée de vie Les blocs motorisant les RX7 de première et seconde génération sont réputés pour tenir 150.000 km sans besoin de réfection. Si le moteur a toujours été correctement traité, une simple segmentation (un peu complexe à première vue) et le voilà repartie pour 150.000 km. Au dessus de 300.000 km, je n'ai pas de retours pour le moment. Le couple Gros point noir de ce moteur, qui finalement, vu sa vocation, ne devrait pas en être hein. Et oui, force est d'avouer que le rotatif et les RX7 ont un tempérament de sportive, donc effectivement, il n'y a rien (ou presque) en bas, mais la cavalcade se déchaîne à mesure qu'on monte dans les tours (surtout si on a la chance d'avoir un 12A turbo ou un 13B turbo/biturbo sous le capot) et ça prend des tours à n'en plus finir (d'où la réputation de bruit de scooter .... ). On est donc aux antipodes des gros V8 américains ou germaniques (quoique le bruit du ralenti soit finalement très comparable, si si si) et on va se rapprocher des moteurs de moto en comportement. Cette absence de couple inhabituelle pour le conducteur/pilote outre-asiatique va pousser nombre de préparateur à tenter une greffe de compresseur plus ou moins bien réussie (la vitesse du moteur est vraiment très élevée) Bruit de scooter C'est un moteur qui prend des tours (il atteint aisément 10.000 tours /min, et même 18.000 sur les concepts cars récents de Mazda) et qui ne comporte pas de soupapes en général, il a donc un comportement comparable à un 2 temps. D'ailleurs, chaque face de piston fait un cycle complet en 1 tour (contrairement au moteur 4T conventionnel qui a besoin de 2 tours) L'autre phénomène, c'est que les RX7 ont souvent été massacrés par des tuners peu scrupuleux à coup de ligne folklorique qui ont du mal à supporter les 10.000 tours/min au rupteur de ce fougueux moteur et rentrent dans des vibrations peu communes, à comparer aux mobs de notre enfance. Glouglou ? Oui, effectivement, glouglou. Du fait d'une étanchéité des segments qui ne se fait que de façon dynamique (entre autre), le rendement du moteur est faible (moitier moindre qu'un moteur conventionnel) et la consommation s'en ressent. Ainsi pour le 12A 100ch de la SA22C, on parle de 13 à 15L ... Pas beau ? C?est un moteur étrange, tout petit et souvent avec une araignée de câblage qui se sauve de partout, mais le moteur nu est finalement harmonieux et compact. Le bruit est lui envoutant, allant du V8 à la F1 suivant la plage de régime. Personnellement, je le trouve original dans sa forme, et très intéressant dans sa compacité.  Dessine moi un Wankel Alors, ce moteur, quelle tête il a, à quoi il ressemble, comment ça marche ?? On va étudier un peu le 12A, puisque c?est ce moteur qu?on retrouvera par la suite dans ma RX7. D?abord, l?équipement : Un radiateur et un ventilateur sur le moteur avec un embrayage électro-magnétique (montage courant à l?époque) Alternateur tout ce qu?il y a de plus conventionnel. Pour inspirer, un carburateur 4 corps désynchro Nikki bardé de capteurs antipollution et gavé par une pompe électrique. Et pour expirer une ligne d?échappement avec un réacteur thermique, catalyseur et tout ce qu?il faut pour lutter efficacement contre la pollution. Enfin, l?allumage est assez spécifique, puisqu?on retrouve 2 bougies par chambre de combustion avec quelques distributeurs alliés à un allumeur somme toute classique. Certains chanceux ont en prime un turbo ou un compresseur à vis. Ensuite le bloc : Composition simpliste en fait.  2 couvercles, une entretoise, 2 stators, 2 rotors, un « vilebrequin », un volant moteur, un couvercle avec pompe à eau, un couvercle avec pompe à huile et ? c?est tout ! Exit les soupapes, les ACT, tout un tas de trucs qui prennent de la place. Par contre, une pléiade de segments, ici, l?exemple avec 1 seul rotor   Et alors, comment ça marche ? Simplement en fait, un petit schéma  En bleu, phase d?admission, avec la compression en vert derrière, puis l?allumage (avec 2 bougies dans la réalité) en rouge et enfin l?échappement en jaune. Pendant ce temps là, on remarque que les autres faces de notre « piston » (appelé rotor) vont faire exactement le même cycle ! Et oui, en un tour de piston, on réalise en fait 3 cycles complets. Ensuite, petite précision, à chaque tour de rotor, le vilebrequin a lui fait 3 tours. Le 12A étant composé de 2 rotors, on est donc à 2 cycles par tour vilebrequin. Le ...

Publié le 13/05/2009

votre bva "klongue"-t'elle en reprise ?

Bonjour,   je lance ce nouveau sujet car j'ai du nouveau dans l'expertise de la BVA de ma "S-Type". J'ai --enfin-- obtenu un R-V pour expertise fin de semaine dernière. Celle-ci s'est déroulée chez Jaguar VPV, à Port-Marly, en présence du chef d'atelier, Mr De Faria.   Très agréablement, ce professionnel nous a reçu, l'expert auto mandaté par ma protec juridique et moi pour tester la bva de ma voiture. Nous avons fait un tour d'une bonne 1/2 heure, et , je vous le donne dans le mille, tout allait bien ..   L'expert, qui malheureusement n'avait pas de connaissances particulières en matière de BVA (en fait aucune..), a bien remarqué qu'un klong se fait entendre lors d'une reprise, en sortie de rond-point par exemple, ou après un ralentissement aux alentours de 30/40 km/h. Il est moins violent qu'avant la vidange, mais est tout à fait perceptible.   Ils comprennent que je puisse faire "une fixette" sur ce problème qui n'en serait pas un, en fait.   Selon Mr DeFaria, c'est tout à fait normal ?! Moi je veux bien, même si je lui ai fait savoir que sur ma première "S-Type", BVA 5, je n'ai jamais entendu le moindre bruit ni ressenti le moindre heurt/à-coup au passage (up ou down) des rapports. Ni sur la Daimler au couple pourtant camionesque (40mkg). Ni sur aucune de mes autres voitures équipées de bva.( R30-604, nombreuses américaines aux USA etc..)   Ce serait donc normal sur la BVA6.     Concernant le klong que j'entends sporadiquement à la décélération, juste avant que la voiture ne s'immobilise (à un feu ou stop), le chef d'atelier me dit que le fond de sa pensée est que le travail n'a pas été fait correctement à la concession de Chantilly, puisque cette opération nécessite environ 3 heures de travail avec essais sur route, et reprogrammation de chaque rapport etc.. (lors de la vida...

Publié le 14/01/2010

Saleen S5S Raptor

Saleen S5S Raptor       Madness US est aujourd'hui tres fier de vous présenter un véhicule extraordinnaire qui vient d'être présenté le 19 et 20 mars 2008 au Salon Automobile de New York par notre marque fétiche : Saleen ! Voici donc le magnifique concept Saleen S5S Raptor ! Paul Wilbur, le président de Saleen en parle de ces termes : "Nous sommes trés fiers du Concept Raptor, c'est la Supercar qu'attendait l'Amérique, et seul Saleen pouvait répondre à cette attente."     La Saleen S5S Raptor est la pemière Saleen entèrement conçue par la nouvelle équipe dirigeante de Saleen, ce qui est vraiment prometteur pour la suite des évènements. Chris Theodore, le Directeur Technique de Saleen annonce que la Saleen S5S Raptor est un aperçu des futurs modèles de la marqueSaleen. Elle est le fruit de vingt ans de savoir faire des équipes techniques de Saleen, qui ont prouvés leurs compétences sur des voitures d'exception comme la Saleen S7, la Dodge Viper, la Ford GT.     La Saleen S5S Raptor est une supercar deux places à moteur central, elle est pensée et conçue pour aller courrir sur les plates bandes des sportives italiennes ou allemandes, ses cibles désignées s'appellent Ferrari, Porsche, Audi, mais aussi Viper ou Corvette !     Le concept Saleen S5S Raptor est motorisé par un bloc V8 de 5 litres  compressé développant 650 chevaux et 854 Nm de couple pour un poids dépassant à peine la tonne ! Voila qui annonce clairement la couleur ! Le 0 à 100 km/h est annoncé en moins de 3 secondes pour une vitesse de pointe avoisinnant les 320 km/h ! Le tout alimenté à l'étahnol E85.     La Saleen S5S Raptor est équipé d'une boîte de vitesse manuelle à six rapports, ou en option, d'une boîte séquentielle avec commandes au volant. Le chassis rigide de la strong>Raptor est tout en aluminium. Elle est équipée de suspensions développées spécialement par Saleen avec contrôle de stabilité, contôle de traction et ABS. Le sytème de freinage est aussi adapté à la puissance de la S5S : à l'avant disques de 15 pouces (381 mm) mordus par des etriers 6 pisto...

Publié le 27/03/2008

Présentation de mon nouveau jouet

Coucou !     Il fallait bien que je fasse un petit topic de présentation de mon nouveau jouet.   Au revoir la Civic type S, et bonjour à la Civic type R.   Il s'agit d'une version héritage, noire Faucon (perle chouette chez honda ), qui totalise 35000 km de bons et loyaux services.   Mes impressions au bout de 1500 km env :   Présentation intérieure/extérieure :     Bah vue de l'extérieur, cette type R en jette, on aime ou on déteste, mais elle ne laisse pas indifférent. Principaux changements par rapport à la type S, la calandre avant que je trouve plus agressive, les jantes en 18" qui sont beaucoup moins salissantes que les 17" de la CTS, le béquet plus prononcé, et les bas de caisse peints. Je préfère.   A l'intérieur, l'ambiance est résolument plus sportive. Les sièges baquet, les logos R, la couleur rouge, le compte-tour gradué jusqu'à 9000 trs, cette Civic annonce fièrement ses prétentions.   Confort/comportement :     Contrairement à ce que j'avais pu lire ça et là, le confort de cette CTR est relativement acceptable pour une utilisation quotidienne. Il est bien évident que les bosses et autres déformations de la chaussée se ressentent bien , mais l'impression qui prédomine est d'avoir un contact direct avec la route.   La direction est franche, ultra-précise, le train avant se place avec une facilité déconcertante. Absolument rien de comparable avec mon ancienne CTS, et très sincèrement je ne pensais pas que cette différence serait marquée à ce point.   La prise en main est enfantine , la boîte est un régal, l'étagement court, du bonheur. Le comportement en conduite dynamique rassure, on sent qu'il faut attaquer comme un saguin pour la prendre à défaut. Seul manque l'autobloquant, mais la puissance passe tout de même relativement bien aux roues.     Moteur :     Le coeur de la bête.   Bien évidemment, absolument rien de comparable au 2.2l mazout.   Pour résumer les choses, je dirais que ce Vtec possède deux visages :   - En dessous de 5000 trs/min, on conduit une voiture souple, vive malgré un léger manque de couple, une sonorité rauque discrète agréable à l'oreille.   - Au dessus de ...

Publié le 21/06/2009

McLaren F1 vs Bugatti Veyron (Top Gear) !!

McLAREN F1   SWF file       * Poids : 1140 kg     * 0-96 km/h (0-60 mph) : 3,5 s     * 0-161 km/h (0-100 mph) : 6,3 s     * 0-241 km/h (0-150 mph) : 12,8 s     * 0-322 km/h (0-200 mph) : 28,0 s     * 400 m départ arrêté : 11,1 s à 222 km/h (138 mph)     * 1 000 m départ arrêté : 19,6 s à 285 km/h (177 mph)     * Vitesse maximum : 386,7 km/h (240,1 mph) toutefois en déplaçant le limiteur de régime de 7 500 tr/min à 8 300 tr/min   Le freinage était lui aussi satisfaisant grâce aux freins largement dimensionnés, au poids contenu et au petit aérofrein à l'arrière qui se déploie automatiquement. Le châssis étant une monocoque en matériaux composites à base de fibres de carbone, le compartiment moteur a été thermiquement isolé grâce à un film d'or (représentant une valeur de 2 500 livres sterling de l'époque), comme pour les satellites. Tout était fait pour être le plus léger possible : Le cuir des sièges, le lecteur CD ou la trousse à outils en titane. Enfin, un modem intégré à la voiture permettait de la relier au support technique de McLaren partout dans le monde         CONTRE       BUGATTI VEYRON                                                                                                       SWF file           * Prix : 2 750 000 dollars canadiens ou 1 200 000 € (avec 300 000 € d'acompte)     * Garantie : 2 ans au départ ou 50 000 km (assistance 24h/24), prolongée à 4 ans     * Puissance : 1 001 chevaux/ 747 KW à 6 000 tours/min     * Couple : de 1 250 Nm / 922 ft lbs à 2 200 tours/min     * Consommation : de 20 litres/100 km en utilisation normale, jusqu'à 70 à 80 litres/100 en conduite sur circuit (ce chiffre peut monter à 1 l/km, soit 100 litres/100 km)     * Capacité du réservoir : 100 litres     * Transmission : 4 roues motrices     * Boîte de vitesses : DSG 7 rapports (La boîte de vitesses à elle seule coûte 100 000 €)     * Poids : 1 888 kg (à vide) et 1 950 kg (pleine)     * Vitesse maxi : 407 km/h     * 0-100 km/h : 2,5...

Publié le 29/06/2009

Mini Cooper S R56 175cv [Photoreportage]

                                                                                                                   MINI COOPER S 175     Bonjour à tous ,       Je vais vous présentez la voiture de ma mère une Mini Cooper S R56 175 .   Elle a été achetée d'occasion il y a moins d'une semaine .   C'est une voiture du 12/2006 totalisant 19 000km.       Caractéristiques techniques :   - 4 cylindres en ligne turbo twin scroll ( 0,8 bar) - 1598 cm3 - 175ch à 5500 tr/mn - 240/(260*)Nm de 1600 à 5000/(1700 à 4500*)tr/mn       *Avec Overboost - 1205kg - L/l/H : 3714/1683/1407 - 225km/h - 0 à 100km/h : 7,1sec - Reprises de 80 à 120km/h en 4eme/5eme : 5,6/7,0sec   Equipements :   - Laser Blue Metallic/Toit et Retroviseurs  Blancs - Cuir Punch Carbon Black/Colour Line Dark Grey     Equipements de série sur Cooper S plus :     - Pack Hot Spice            Volant 3 branches sport multifonctions              Jantes alu Crown Spoke 17" Blanches              Tapis Velours              Sieges avant sport réglables en hauteur              Phares au Xénon              Kit Eclairage            Suspensions Sport     - DSC III   - Chrome Line Exterieur - Toit Ouvrant Electr.verre   - Inserts Aluminium Brosse   - Desactivation Airbag Passager ( eh oui c'est une option !! )   - Radio Boost CD   Accessoires :   - Prise IPOD dans boite a gants   - Retro Interieur " Union Jack "     Voila pour la partie Technique/Equipements .       Pour les impressions de conduite il est un peu tot pour tirer un jugement bien objectif car cela fait moins d'une semaine que nous avons la voiture. On peut cependant constater que l'effet kart est bien présent surtout avec les suspensions sport qui équipent la voiture . C'est ferme ( meme très ferme ) mais cela ne me dérange pas c'était le but recherché ce n'est pas une citroen C5 &...

Publié le 01/04/2009

Appel à bilan satifaction/fiabilité des utilisateurs Octavia 2

Bonne année à tous ...     Je m'y colle en premier   Nous avons notre O2 Confort Tdi 140 depuis maintenant 2 ans et demi, c'est pour moi l'heure du  bilan général. Après 30 mois d'utilisation je fait le listing des plus et des moins.   modèle 07/2006 85000 km acheté en juillet 2007 à 12000km   LES PLUS   -moteur puissant et non linéaire (un petit coup de pied au cul sympa vers 1500, 2100, 2500 Tpm)   -sobre (5,7 l réel au global en utilisation standard, avec pas mal de voies express à 115/120 km)   -look discret mais peu démodable   -conso de pneu normale (40000 km en michelin)   -entretien économique par rapport à une volkswagen passat (relatif)   -finition qui tient la route (un seul petit rossignol que je me suis résigné à laisser)   -tenue de route satisfaisante   -fiabilité bonne (RAS)   -vibration du moteur dans les pédales leviers volant très bien contenu (par rapport à ma mégane estate professionnelle DCI 80cv)   -bruit sur autoroute correct (en 6ème)   -maintient des sièges bon à l'avant comme à l'arrière (la fermeté ne me gène pas), contrairement à ma mégane ou mon dos s'affaisse au bout de 200km. Nous avons fait 900km en une journée cet été, mon dos a bien encaissé et pourtant il est très sensible   -espace intérieur satisfaisant   -pas d'erreur d'ergonomie dans l'instrumentation (c'est limpide)   -malle impressionnante qui ferait rougir une grande partie des breaks   -commandes de base très agréables (direction, boite)   -prêt systématique et gratuit d'un véhicule à chaque vidange     LES MOINS   -bruits de roulement trop présents   -moteur grondant et bruyant, surtout en ville (le vieillissement de l'auto aggrave ce phénomène)   -des bruits légers de torsion du chassis   -le couple et le tempérament du TDI IP me font craindre une fiabilité mauvaise de l'embrayage à long terme, RAS pour l'instant mais on sent que sa morfle   -confort de suspension moyen   -peinture très fr...

Publié le 11/01/2010

ma 1° vrai voiture

en préambule de la présentation future de ma voiture:   j'ai 35 ans, sans enfants, venons d'acheter notre maison et ma femme possède une 320d de 163ch en E92 (platin bronze, intérieur cuir crème beige) pour ma part, j'ai en ce moment, le "sushi" comme on aime à l'appeler, une Mazda 6 diesel de 121cv.   mon historique de véhicule est: renault 11 (48cv? un veau) mazda 6 de mon père (100cv essence? une révélation en venant de la R11) ford escort 1400cc automatique (j'ai explosé la boite à force de kickdown) quelques conduites de voiture de mon oncle? golf II GTI 16s (raaahhhh j'aime bien) A6 avant 2,7 TDI prép. (rahhhh, j'aime encore plus vu l'abondance de couple et la puissance)   ce qui me fait acheter ma première voiture neuve à savoir une Golf 4 TDI 115cv après essai comparatif vs la 110cv. évidemment, vu mon âge et mon peu d'expérience j'en était dingue puis à 80000 km, préparation par tonton pour la booster à 150cv mais avec 385nm de couple (contre 320 à l'origine) redécouverte totale de la voiture. Je l'ai gardée jusque 185000km avec énormément de plaisir. le changement à du se faire un peu dans l'urgence puisque le turbo donnait des signes de fatigues, l'embrayage était loin, suspension naze etc? bref les gros frais arrivaient.   achat de la Mazda 6 de mon grand père puisque celui ci très malade ne pouvait plus la conduire. ? je suis devenu un pépère au volant; pas trop le choix avec cette berline.   Ma femme à alors acheté (après clio dci 65cv & golf 5 136cv) une 320d E92 et c'est moi qui l'ai poussé sur ce modèle alors qu'elle voulait une E90. Mal m'en a pris puisque du coup une E92 m'était possible maintenant, sans avoir deux fois la même voiture.   un peu par hasard, lors d'une journée porte ouverte de notre cc, une mini JCW (211cv) et une Z4 2.3 (204cv) étaient disponible à l'essai. moi tout chaud évidemment.   d'abord la JCW? ah ben oui ça pousse mais curieusement? je suis déçus, m'attendais à plus. bruit quelconque et pas de belles sensations finalement. ça patine, le train avant n'est du coup pas très précis. je n'insiste pas, je ne suis pas tombé sous le charme.   ensuite, le CC nous donne les clés de la toute nouvelle Z4 et après 36000 recommandations, nous laisse partir ma femme et moi.   et là, ?   oui ça pousse moins fort que la JCW mais c'est un véritable élastique, la sonorité fantastique, la tenue de route bien meilleure que la 320d de madame malgré les 19" (là je n'ai pas tout compris), étagement de la boite et manipulation de la boite, direction. franchement, je suis dans un autre monde et je me dis que la 320d de ma femme est bien édulcorée. c'est donc ça un 6L BMW.   je commence à m'intéresser à un changement de voiture mais l'achat maison se concrétise donc? ce n'est pas raisonnable.   pas mal de mois plus tard, au mariage d'un pote? un autre pote me dit qu'il vient de s'acheter une M3 E36. bon, allé, à quatre dedans dont ma femme, on va se faire une virée en suivant la voiture des mariés pour la séance photo (je suis le photographe officiel).   conduite cool puis sur mon insistance? il commence à pousser 2°, 3°   oh mon dieu, je ne m'attendais pas du tout à ça !!! ça pousse de bas en haut, ça chante?   mais surtout, comme ça pousse. madame à vite compris, je craque et je pars à la recherche de mon jouet.         budget (environ 30000€) essence d'environ 200cv min pas trop vieille (pas moins de 2006) pas trop de km, moins de 80000 idéalement   j'en viens donc à sélectionner en vrac: Golf 6 GTI (210cv)--> éliminé car VW je n'en veux plus, 4 cylindres, ne poussera pas assez S3 (265cv) --> éliminé car je n'accroche finalement pas le look et la sonorité du 4 cylindre S4 avant (344cv et V8) --> éliminé car tarif abusif, plus vieille et consommation/assurance vertigineuse BMW 130i (mais après essai de celle d'un pote? pas totalement convaincu et je n'accroche pas trop le modèle) BMW 325i   BMW 330i BMW 335i           bon donc, normalement je devais partir sur une série 3. j'ai donc louché sur 330i et 335i car après essai de la 325i..ça me semblait déjà un peu soft.   j'ai donc pris RDV pour une 335i en E92 et ce fut une véritable déception puisque le concessionnaire BMW n'a rien trouvé de mieux à me dire qu'il n'y avait plus de benz donc tour rapide? voiture froide, 2km, j'ai juste poussé la deuxième à 7000tr (je n'aime pas faire ça sur une voiture froide mais il ne m'a pas donné le choix) puis passé la 3. sans commentaire. je me suis bien rendu compte qu'elle n'était pas creuse à bas régime et que ça poussait terriblement à haut régime et surtout que le son du 6L était magique (quoique un peu moins beau à haut régime que celui de la 325i). mais sur 2 km en voiture froide, je considère cet essai comme une farce.     Ensuite, quelques semaines plus tard, essai d'une berline 330i. Ah ben oui entre temps grosse dispute avec madame qui sentait la concurrence arriver avec une deuxième E92 donc pour ne pas tourner à la salade de cul tourné --> E90 obligatoire. donc sélection d'une 330i full option et long essai. le cc prend le volant 10min et me la file 15min ensuite. d'emblée, ça me semble terriblement creux à bas régime. sonorité presque trop discrète mais très belle voiture vraiment. ceci dit, je n'ai pas attendu autant d'année pour craquer bêtement sur une voiture ou je n'ai pas de coup de coeur !   au volant, c'est creux? jusque 4500tr environ ensuite, la cavalerie se libère et c'est bien mais? je ne retrouve pas la sensation que j'ai eu sur la 335i malgré la brièveté. donc, 35000€ pour une voiture certes quasi neuve (et TVA récupérable), full option ok mais si le moteur ne me convainc pas totalement? je dois passer à autre chose.   ensuite, chez ce même cc, il y avait une 135i blanche, intérieur cuir rouge avec de superbes jantes et encore plus récente. elle avait un problème moteur (un témoin rouge s'est allumé lors de leur dernier essai) et malgré mon insistance, le fait que je leur avait dit 3 jours auparavant qu' elle m'intéressait; ils ne se sont pas donnés la peine de regarder à ça. vraiment déçus par ce comportement surtout que la voiture est en vente sur certains site. je me demande si ils veulent vraiment la vendre mais bon.   ouverture des portes, démarrage du moteur et wahouuuuu? c'est déjà autre chose ! c'est alors que le plus imprévisible arrive: madame craque pour cette voiture alors qu'elle ne correspond pas à notre cahier des charges. c'est un coupé et pour un co...

Publié le 26/02/2010

Fiat 500 1.4 16v Sport par Ulimit [Présentation]

Bonjour bonjour la section fiat   Je suis l'heureux propriétaire d'une BMW 330ci... qui me transporte le week end lors de rasso/circuit Mais les jours de semaine, la BMW n'est pas l'idéal pour le boulot, les courses, se garer... surtout que je suis maniaque   Donc j'ai acheté un scooter, X-max 125cc, pour se glisser en ville entre les voitures, c'est le top, surtout que ca consomme rien   J'avais également une vieille ford Ka, qui me servait bien la semaine pour les déplacements en ville, pour faire les courses, bref, une voiture qui dépanne bien Mais elle a 12 ans, 90 000 km et l'arbre a cames vient de me lacher (problème de série sur ces voiture)   J'ai donc voulu prendre une remplacante... tout en restant dans la gamme des "minis" Donc j'ai cherché, cherché, essayé, twingo, C2/C3, Matiz (beurkkk), polo...   J'étais parti pour prendre une C2, 1.4, bien équipée, le vendeur me proposait une remise de 20% sur ce modèle (sans doutes car il devait l'avoir sur les bras depuis un moment...) Mais je n'avais absolument pas pensé a la petite citadine de chez Fiat   C'est alors qu'un heureux hasard m'a poussé vers une annonce... sur un 500, peu kilométrée, comme neuve, 1.4 16v, très bien optionnée, a 12 500 €... et a quelques km de chez moi !!   J'appel le mec... super gentil, je fonce voir la voiture et c'est la que... je suis tombé amoureux elle était COMME je voulais ! Une configuration idéale mix sport/pratique, bref, le top, il y avait juste le prix a négocier encore un peu...   Le vendeur voulait changer pour une 118d, étant préparateur auto, je lui ai proposé de me faire une remise sur fiat, a 11 000 €, en échange, lors de l'achat de sa 118d, je me proposait de lui faire une reprogrammation gratuite pour passer de 122 à 158cv Il a accepté, le lendemain matin j'etais a la banque pour chercher le chèque !   Bon déjà quelques petites photos... &n...

Publié le 18/08/2009

Besoin d'avis de connaisseurs !!

Bonjour à tous,   Ca fait déjà quelques jours que je passe en revue vos différents posts sur l'alfa 147, et si je post à mon tour aujourd'hui, ce n'est pas pour vous apprendre quoique ce soit mais pour que vous me rassuriez!! De par votre expérience et vos avis sur la 147. Voici la situation, nous sommes un jeune couple (23ans) habitant à Lyon( ca fait un peu site de rencontre ça lol), pour qui les Transports en Commun Lyonnais faisaient largement l'affaire pour nos déplacements. Mais nous arrivons à un moment où l'on souhaite voir un peu plus loin que Lyon ( A nous les vacances!) et où ma copine termine ces études et va donc chercher un emploi pas nécéssairement accessible en transports en commun. Nous voilà donc à la recherche d'une voiture!!! Et l'occasion qui se présente à nous est une ... Alfa 147 (Comment ça vous vous en doutiez?)!   Plus exactement il s'agit d'une Alfa147 JTD115 Distinctive de 2001. Elle affiche 150000Km au compteur et a été utilisée par une femme (pas de machisme ici, au contraire j'imagine plutôt une conduite plus douce que celle d'un homme!) pour des trajets Maison Boulot sur Route Autoroute et Ville (en gros 100km aller retour  4 fois par semaine).   Précisons quand même que la personne qui vend cette voiture n'est autre que le frêre de mon amie (et sa femme qui s'en servait) donc pas d'entourloupe ( enfin j'espère lol !!)   Le prix est de 4000 euros soit environ 1500 euros de moins que l'argus, si j'ai bien regardé.(c'est l'avantage de négocier en famille    !)   Donc si je viens vers vous c'est concernant la suite:   Il n'y a pour l'instant que moi qui travaille, et je n'ai que très peu de marge financière. Donc mettant de côté le prix d'achat de la voiture, j'aurais aimé avoir vos expériences quand au budget à consacrer pour la 147.     D'un point de vue technique, la voiture connait les soucis que j'ai cru comprendre "normaux" ou du moins "connus" de la 147 :   _ Soucis de voyants qui s'allument (airbag...

Publié le 16/11/2009

Mon AUDI A8 4.0 TDI

Je vous présente celle qui a succédé à mon cabriolet BMW 330 ci   . N'ayant eu que tu bonheur avec ce dernier que j'ai gardé 3 ans, j'ai voulu changer radicalement de style en me tournant vers une grosse berline. Bien que fan de BMW, j'ai toujours été séduit par l'A8 depuis l'origine (1994) et c'est tout naturellement que je me suis tourné vers cette voiture.     L'ancienne :     LA NOUVELLE :   Il s'agit d'une A8 de juin 2003 4.0 TDI QUATTRO PACK.   Les options principales sont:    les jantes de 18"  les siéges "confort"  peinture noire fantôme nacrée  Feux Xénon     Place à l'intérieur :   Cuir valcona beige créme Ronce de noyer brun     Aprés une utilisation de 3 000 Kilométres voici un petit bilan que je compte enrichir au fur et à mesure. A noter qu'avant le 330ci j'ai possédé un Z3M et une 735i (1992).   Mes remarques tiennent compte évidemment du prix d'achat de cette voiture (environ 95 000 euros en 06/2003 ).   Qualités principales de l'habitacle:   Finition intérieure et tableau de bord lumineux, c'est élégant et épuré. Ergonomie générale des commandes, chaque commande est à sa meilleure place. Mobilier de bord de qualité Position de conduite remarquable (1m86) et siéges "confort" offrant "LE" réglage optimum pour différentes morphologies Interface entre le MMI et l'ordinateur de bord (ce que l'on voit entre les compteurs) remarquable   Qualités principales en conduite   Chassis vif et assez "joueur", on n'a pas l'impression de conduire une imposante berline (5m06) Moteur puissant (275CV) au couple impressionnant (650 Nm à entre 1800 et 3500 trs/mn) Confort de suspension en toutes circonstances Voiture maniable et peu sensible au vent (en définitive l'A8 s'inscrit dans un "ovale aplati" ) Bruit sourd de V8 "essence" (sauf à froid au ralenti) Consommation maitrisée qui en respectant peu ou prou les limitations de vitesse (route, autoroute) tourne à 8l. Prévoir 13 à 14l en ville (Mais vu la taille de la voiture je fais pas de ville, j'a...

Publié le 26/06/2007

Photo-reportage de notre Touareg V6 TDI 240 ... [RdN--712 ];)

Salut tout le monde, j?ai créé ce topic dans le but de présenter le Volkswagen Touareg de mon père acheté neuf en concession et reçu le 23 mars 2009 qui totalise 12 000 km à nos jours, j?espère que ce topic vous plaira, trêve de blabla place à la présentation. Couleur : Gris Atacama Présentation du véhicule : Technique   Motorisation : - Moteur : V6 TDI - Nombre de cylindres : 6 - Suralimention             : Turbo - Puissance Fiscale        : 16 cv - Cylindrée                    : 2967 cc - Puissance                     : 240 chevaux - Au régime de               : 4000 tours/minute - Couple moteur             : 550 Newton-mètres - Au régime de                : 2000 tours-minute Performances : Transmission : - 4 roues motrices : system 4X Motion - Boite                   : Automatique Tiptronic à 6 rapports  Pneus & Jantes - Pneus                   : Michelin Diamaris 235/65 R17 V - Jantes                   : Canyon 7 ½ Jx17   Dimensions         -    Longueur              : 4754 mm       -     Largeur                : 2217 mm       -     Hauteur                : 1767 mm       -     Empattement        :  2855 mm       -  Volume min. coffre :   555 L  -  Poids à vide : 2321 Kg Performances - Vitesse maximum : 204 km/h (à vérifier) - Accéleration 0 à 100 : 8.3 S  Consommation - Consommation urbaine : 11.6 L/100Km - Consommation extra-urbaine : 7.9 L/100Km - Consommation mixte : 9.3 L/100Km - Réservoir : 100L     Rejets CO2 : 244g/km (les écolos vont m?envouloir )   Options présentes :   - Exterieur :   ? Pack chrome ? Feux anti-brouillard ? Rails de toit chromées - Intérieur : ? Ordinateur de bord ? Climatisation multi-zones « Climatronic » ? System audio constructeur avec 10HP ? Airbags ? Boussole dans le plafonnier ? Chargeur 6 cd dans le coffre ? Sellerie cuir « Cricket » ? Régulateur de vitesse ? Rideaux pare-soleil sur vitres latérales arrière ? Siéges avant réglables éléctriquement - Techniques & sécurité : ? Direction servotronic asservie à la vitesse   ? Verrouillage centralisé & télécommandé ? ABS, ESP, ASR+EBV ? Blocage du différentiel central ? Immobiliseur ? Alarme périmétrique & volumétrique    Maintenant place aux photos : (vous allez la trouver hyper répugnante, j'ai oublié de dire à mon père de la...

Publié le 22/07/2009

Adieu Rover [photoreportage de feue notre 416]

  L?Empire Britannique est décadent : Rover s?en est allé.   Tout comme notre ?mythique- voiture de maman.   Un photoreportage de ce bijou du Commonwealth, ce  joyau de la Couronne, cette merveille roulante s?imposait?     Part One : présentation générale   Nous voici donc en 1995, le 23 août plus précisément : mon « ami de 21 ans » fêtait alors ses 13 ans ; quant à nous, nous ignorions tout bonnement que notre futur véhicule se ferait immatriculer pour la première fois en cette sainte journée.   En cette même période, le gouvernement Juppé comprend alors un nombre non négligeable de femmes, John Major gouverne le Pays de Sa Majesté, Bill Clinton entame le dernier quart de son premier mandat et Oasis sort le single Roll With It, qui est de circonstance pour accompagner les premiers tours de roues de la voiture. Fait non négligeable de la rentrée 95 : je suis abonné pour la première fois à l?Auto-Journal.   Depuis, l?eau a coulé sous les ponts, et en cette rentrée 1998, ma mère veut remplacer sa ?splendide- Escort 1.6 Manhattan de 1989, toute en dégradé de rouge (ah la tenue légendaire de cette teinte?),  par autre chose. Je vous laisse deviner la suite : La Rover susmentionnée  fera l?affaire. A 54 000 F précisément (vous avez dit décote ?). Nous sommes les troisièmes proprios de la Bête dont la carrosserie est alors en fort bel état (72 000 km ont été parcourus).   Je vous sens fébriles. Bon je vous la présente : C?est une Rover 416 Si Lux dotée de toutes les options dispo au lancement en France. Niveau équipements c?est la totale (pour l?époque dans le segment M1?) : double airbag, ABS, TO et 4 vitres électriques, clim manuelle, cuir (de très belle facture, la crise de la vache folle n?ayant pas encore eu de conséquences dans l?industrie automobile), vrai bois (contre-portes et haut de planche de bord), faux bois (console centrale), JA de 15 pouces (encore un domaine que notre système métrique ?civilisé...

Publié le 21/06/2005

Installation Kit balladeur mp3 pour autoradio E46 (tutorial)

Ce topic présente ma méthode pour installer un kit permettant de brancher un baladeur sur la prise auxiliaire de l?autoradio Business CD présent sur les E46. Différents kits BMW existent en fonction du modèle de votre autoradio.   Le kit que j'ai acheté chez BMW pour une soixantaine d'€ contient : - le câble jack/prise auxiliaire - une plaque servant de support de fixation à la prise Jack - 2 vis de fixation pour la plaque - des colliers de serrage dont je ne me suis pas servi   Le kit ne comprend pas de notice de montage, il faut penser de demander au magasinier de vous l'imprimer... ...mais bon, il n'y en a pas vraiment besoin grâce à ce tutoriel   Difficulté : facile Temps de montage : 1h30 sans se presser Outils nécessaires : Tournevis cruciforme et plat (pour faire levier), une perceuse, des doigts fins et un cerveau   Avant propos :  la notice de montage du kit préconise de positionner la prise jack dans la boite à gant, pour ma part je ne trouve pas cet emplacement pratique pour manipuler tout ça en roulant, j?ai donc choisi de positionner la prise jack dans l?étui qui est situé sous la façade de commande de la climatisation. L?emplacement est suffisamment grand pour que je puisse y loger mes 2 baladeurs mp3.     1 ? Pour enlever l?autoradio, il faut d?abord enlever les 2 inserts du tableau de bord pour accéder aux vis qui tiennent le poste. D?abord celui situé coté passager : faire levier avec des tournevis plat   Si possible le plus près possible des 3 points d?accroche de l?insert, afin de limiter le risque de casse de l?insert et des pointes de fixation.     Puis celui au dessus du poste : un seul point d?accroche pour celui-ci, il est du coté du volant. Pour gagner en maniabilité, pensez à tirez le volant vers le bas.     2 ? Il suffit ensuite de dévisser les 2 vis qui tiennent le poste (1 de chaque coté)   On tire sans forcer, et ça vient tout seul     3 ? On débranche toute la connectique, l?antenne (facile), puis le gros bloc sur la gauche en faisant dans un premier temps levier avec un tournevis, puis en tirant fort à la main. N?hésitez pas à tirer vraiment fort à la main, au début je pensais que quelque chose bloquait car ça ne venait pas, mais non c?est juste qu?il faut jouer les brutes     4 ? Vue arrière du poste, la prise antenne est en bas à gauche de la photo. C?est dans le gros bloc noir de droite que tout ce joue. On voit bien les 2 prises auxiliaires dans le bas du bloc. Celle de gauche correspond au chargeur CD, celle de droite sera celle qui recevra le connecteur pour brancher un baladeur.     5 - Voici comment se présente le kit adaptateur jack/auxiliaire, la broche grise viendra se bancher sur la prise auxiliaire 2 de l?autoradio.     6 ? C?est là qu?il faut faire jouer votre cerveaux et vos doigts fins D?abord, il faut retirer l?étui sous la façade de commande de climatisation. Pour ça, c?est simple il suffit d?ouvrir l?étui et de tirer dessus fermement mais sans y aller comme une brute pour ne pas risquer la casse. Ensuite, on fait se faufiler le câble vers l?emplacement de l?autoradio, en passant derrière la clim. Il y a la place pour le faire, mais autant le dire tout de suite, il faut être patient et ne pas avoir peur de se contorsionner les doigts pour trouver le bon chemin Vue du passage par l?étui :   Vue du passage dans l?emplacement de l?autoradio :     7 ? On va rajouter la prise du kit dans le bloc de connexion. Il faut enlever la petite cale en plastique bleu     On positionne la prise du kit dans son emplacement, à coté de la prise du chargeur CD, puis on remet la cale en pastique bleu, normalement, tout doit bien tenir ensemble.   8 ? Maintenant, on va s?occuper de l?étui pour y positionner  la prise jack. Le but est de faire 3 trous afin de fixer la petite plaque noire marquée « Auxiliary Input » qui sert de support au Jack. Cette plaque sera fixée sur la gau...

Publié le 15/07/2008

[Test Drive Rpt] Wiesmann GT MF4 - V8 BMW 4.8 - 367ch

Essai réalisé (avec Mme) le 21 Juin 2009Suite au debriefing relatif aux essais des roadsters MF3 et MF4-S, Arne, le conseiller commercial (ainsi que le sosie de L. de Montezemolo, jeune ) nous recommande l'essai du GT MF4 4.8, plutôt que le 4.0 420ch (précédemment testé sur le MF4-S), car il est persuadé que cette motorisation correspondra parfaitement à nos attentes. Suivons de ce pas, les conseils du professionnel des ventes Wiesmann. Coupé MF4 GT 4.8Son postérieur inspiré du style Bugatti Atlantique ou Morgan Aero8 (sa concurrente directe) en fait d'emblée notre Wiesmann préférée : Le galbe des ailes, les rétroviseurs bicolores et une foule d'autres petits détails stylistiques façonnent l'élégance de l'ensemble : Tout est tellement bien fignolé que l'on ressentirait presque de la déception, en constatant l'absence de métal chromé ou brossé, sous la trappe à essence : On va dire que c'est pour le gain de poids. Accès à bord à la mode Lotus, en moins acrobatique toutefois , grâce à la largeur raisonnable des pontons. Et hormis la façade noire de l'autoradio Becker (problème très facile à régler ), on peut dire que ce coupé est aussi séduisant en dehors que dedans : Petit luxe (comme dans le roadster MF4), les vitres et les rétros se règlent électriquement : Cette GT est également pourvue d'un hayon très pratique et d'un volume de chargement important (pour une Wiesmann) : Même les specs sont agréables à lire : V8 BMW de 4.8, 1.240kg, Vmax de 290km/h, 0-100 en 4.6s, co2 = 264g/km (BVM), réservoirs de 2x30L. Et il suffit d'un petit coup de "Wiesmann Start", pour voir que Arne avait raison : pour moi, le meilleur moteur, celui qui correspond le plus à l'esprit d'une Wiesmann... ...Le plus rond, le plus moelleux, bourré de couple :Les accélérations et la bande sont fabuleuses. , la boite ferme (dans le style 350Z) mais agréable à manipuler , la tenue de route sans égale (enfin si, comme celles de 2 roadsters testés précédemment ) et les freins puissants dosables bien comme il faut. Même la position de conduite est à l'avenant : Si on ajoute que les sièges sont conf...

Publié le 22/06/2011

ESP / ASR , Que déconnecte réellement le bouton ? ==>

  L?ESP®, à quoi ça sert ?   L?ESP®, comment ça fonctionne?   L?ESP®, doit-il être déconnecté ?       La société Bosch fut la première à lancer en série, dès 1995, le système électronique de stabilité ESP®. L?ESP® est un système de sécurité dit active, qui en maintenant le véhicule sur sa trajectoire, permet d?éviter des accidents. Bien que ce système soit de plus en plus connu - selon une étude commandée par Bosch environ un automobiliste français sur deux a déjà entendu parler de l?ESP® - il n?en demeure pas moins source d?interrogation pour les automobilistes. Quand entre-t-il en action, comment fonctionne-t-il et, question essentielle, peut-on et doit-on le déconnecter ?     L?ESP®, un ange gardien   Dans certaines situations de conduite ? manoeuvre brusque, évitement soudain, route glissante ? un automobiliste peut perdre le contrôle de son véhicule. Dans le cas où la voiture menace de déraper, l?ESP® réduit immédiatement le couple moteur et/ou freine chaque roue individuellement afin de restabiliser le véhicule et lui permettre ainsi de garder sa trajectoire en toute sécurité. Des études internationales attestent que la perte du contrôle ou le dérapage est à l?origine d?au moins 20% des accidents avec blessés et 40% des accidents mortels. Des études montrent également que l?ESP® pourrait diminuer de 80% les risques de perte de contrôle du véhicule. On comprend ainsi tout l?intérêt de doter sa voiture de cette technologie, la plus efficace depuis l?invention de la ceinture de sécurité, qui, au premier semestre 2007, équipe 44% des véhicules neufs immatriculés en France, 47% pour l?ensemble de l?Europe.     L?ESP®, un système intelligent   Le système électronique de stabilité repose sur un ensemble de capteurs répartis au niveau des trains roulants et de la direction. 25 fois par seconde, ces capteurs vérifient et analysent si la trajectoire réelle du véhicule est bien celle souhaitée par le conducteur. Grâce aux informations qui lui sont transmises, le calculateur ESP® agit ainsi sur le bloc hydraulique pour freiner de façon individualisée chaque roue.     L?ESP®, un bouton pas comme les autres   Les véhicules équipés de l?ESP® peuvent disposer d?un bouton ou interrupteur permettant de désactiver le système. Dans ce cas, un voyant lumineux s?allume au niveau du tableau de bord afin d?attirer ...

Publié le 28/03/2010

Ma 309 GR 1600 de 1987 look GTI

Bonjour à tous !! Bon, devant la recrudescence des sujets sur les belles voitures modernes, j'avais envie de vous présenter ma 309, ni une ancienne, ni une sportive, une voiture que chacun d'entre vous voyez à des dizaines d'exemplaires chaque jour, et que finalement pas mal d'entre vous ne connaissez pas trop, peut-être   Acheté 300 euros en octobre dernier, avec juste les flexibles de freins avant à changer et la contre-visite à repasser.   Photos jour de l'achat : (On aperçoit ma 205 GTI sur 2 des photos )                 Voyez l'état moyen de la bête, avec ses 166.000 kms au compteur... De Novembre 1987 ( soit tout de même 19 ans ) rétro droit de 205, peinture passé, pas mal de petites bosses, un peu de rouille en bas des ailes arrières, et dieu seul sait ce qu'il s'est passé sur la banquette arrière, un viol, un meurtre ?   A sa charge, un moteur refait en 2003 ( tous les joints haut-moteur, joint de culasses, pompe à eau, distrib etc ) soit 900 euros de factures, et en 2002 radiateur de chauffage, tous les freins ar, joint de boîte de vitesse, durites, cable de fam ( soit 750 euros ) et j'en passe. Donc une voiture moche et mais à la mécanique entretenue.   Les joints de queues de soupapes, panne pas grave mais chiante à réparer, font fumer ces moteurs XU Peugeot. Quand vous voyez des vieilles Peugeot ou Citroën qui puent la mort en fuant bleu, c'est ça. ça engendre une surconsommation d'huile importante au lever de pied. Beaucoup de voitures de cette époque sont partie à la casse pour ces raisons, les garagistes dissuadaient les clients de réparer ces moteurs. Et ça m'arrangeait bien que ces joints aient été changé sur cette 309, c'est le seul "souci" connu et récurent de cette motorisation.   C'est un 1580 cm3, 1.6 donc de 80 ch, avec un carbu simple corps, il développe 80 ch à 5600 tr et 13.5 mkg à 2800 tr : le couple est pas mauvais et obtenu bas dans les tours Le bloc moteur ( bas-moteur ) est le même que la 205 GTI 1.6   Sa...

Publié le 15/08/2006

Audi RS4 V8 [Photo Reportage]

à tous   Je vous présente sur ce topic la remplacante de mon A4 DTM Edition quattro, il s'agit comme le titre l'indique d'une fabuleuse RS4 V8.   1. Présentation du modèle       C'est au salon de Genève de 2005 qu'Audi a présenté le nouveau fer de la lance de la gamme RS : la RS4 deuxième du nom. L'Audi RS 4 s'inscrit dans le droit fil de la stratégie suivie par la quattro GmbH qui fait entrer les acquis de la compétition dans l'univers du quotidien automobile. L'abréviation RS symbolise chez Audi des performances à leur apogée ainsi que des innovations techniques et un comportement dynamique qui sortent largement de l'ordinaire.   CARACTERISTIQUES TECHNIQUES AUDI RS4 mk2   MOTEUR Type: 8 cylindres en V, 16 soupapes, 2 arbres à cames en tête Position: longitudinal AV Alimentation: Injection électronique directe. Cylindrée en cm3: 4 163 Alésage x course : 84,5 x 92,8 Puissance ch DIN à tr/mn: 414 à 7 800. Puissance au litre en ch: 99,44 Couple maxi en Nm à tr/mn: 430 à 5 500 Couple au litre en Nm : 103,29 TRANSMISSION Intégrale + EDL + ESP Boîte de vitesses (rapports): Manuelle 6 rapports. POIDS Données constructeur en kg: 1 650 Rapport poids/puissance en kg/ch DIN : 3,98 ROUES Freins : 4 disques ventilés et perforés + ABS + EBD. Pneus : AV et AR 255/35 ZR 19. PERFORMANCES Vitesse maxi en km/h: 250 (bridée électroniquement) 400 m DA en secondes: 13,1 1 000 m DA en secondes: 23,2 0 à 100 km/h : 4,8 0 à 200 km/h : 16,6       2. Moteur et transmission :     Pièce maîtresse de la préparation RS, c'est le V8 4,2l de la marque qui a été choisi pour animer la RS4, mais non pas sans être auparavant être passé entre les mains des sorciers de quattro GmbH. Le V8 adopte désormais la technologie d'injection directe d'essence FSI permettant ainsi d'optimiser au maximum le mélange injecté dans les chambres de combustion. Ce système permet l'augmentation des performances et l'optimisation de la consommation d'essence.   Toutes les pièces mobiles ont été optimisées : pistons, bielles, vilebrequin... Au final on obtient le premier moteur haut régime de la marque : 420cv à 7800tr et un rupteur situé à 8250tr ! Des régimes de rotation impressionnants pour un V8 longue course, c'est dire le travail effectué par les ingénieurs de la marque.   Pour faire passer une telle puissance à la route, Audi a misé - bien évidemment - sur la transmission intégrale permanente quattro. L'expérience acquise par Audi ces 25 dernières années et son leadership dans le domaine et sur le marché des modèles tout terrain représente un avantage considérable pour les clients. Sur la RS 4, la nouvelle génération de transmission quattro travaille avec une répartition du couple asymétrique et dynamique.     La répartition du couple entre les deux trains de roulement est assurée par un différentiel central autobloquant du type Torsen, avec une répartition inédite jusqu'à lors pour la marque 40/60, soit une répartition favorisant la propulsion. Dès lors que l'état de la route change, la répartition de la puissance évolue en conséquence, les transferts s'effectuant dans l'instant en fonction du couple et ce, avec la possibilité de le faire passer à 100 % sur un seul essieu. Cette nouvelle répartition vaut à la RS 4 un surcroît de dynamisme. Outre la motricité, la maîtrise du véhicule, sa stabilité, ses réactions lors des alternances de couple et en situation de transition ont été améliorées ainsi que l'agilité et les qualités directionnelles.     La boîte de vitesses présente une commande à débattements courts. Les ingénieurs ont accordé une importance particulière à sa compacité, à sa légèreté et à son confort de passage. L'étagement a été précisément adapté au huit cylindres de la RS 4 et contribue dans une large mesure à la puissance d'ensemble de la chaîne cinématique, que la transmission quattro se charge ensuite de faire passer à la route.       3. Châssis :   La berline est dotée de nombreuses pièces de châssis en aluminium. Comparée à une A4 normale, l%u2019assiette de la RS4 est surbaissée de 30 mm. Sa voie avant est plus large de 37 mm et sa voie arrière de 47 mm. La taille des ressorts et amortisseurs a également été adaptée au comportement sportif de la voiture. L%u2019 Audi RS4 est équipée du système Dynamic Ride Control (DRC), un système d%u2019amortissement non électronique qui compense les mouvements de roulis et de tangage de la caisse grâce à une vanne hydraulique entre les deux amortisseurs opposés, en diagonale. La direction servotronic a elle aussi été remaniée pour répondre à la nouvelle donne. Ses réactions directes et sa démultiplication faite pour un petit nombre de tours servent parfaitement la RS 4 et ses qualités sportives. L'association de la transmission quattro, du DRC et du châssis sport spécifiquement adapté à la RS 4 confère une exceptionnelle stabilité routière à la voiture, qui semble avancer sur des rails même à vitesse maximale en virage là où d'autres réalisations ont déjà buté sur leurs limites. Cette dotation est bien entendu complétée par un ESP de toute dernière génération dont les paramètres ont été définis pour la voiture.   La RS 4 est équipée de freins de 18 pouces pincés par des étriers à 8 pistons qui lui valent une impressionnante puissance de décélération ; les disques perforés et ventilés ont un diamètre de 365 millimètres à l'avant et 324 millimètres à l'arrière. Il s'agit de freins à fixation flottante, ce qui signifie que l'anneau de friction en fonte ventilé et le tambour sont des éléments distincts solidarisés par des goujons. On obtient de cette façon une meilleure endurance, en particulier en cas de fortes contraintes thermiques, tout en évitant la déformation en cloche des disques qui ne permet plus aux garnitures de s'appliquer correctement pour le freinage. La déformation des éléments sous contraintes est quasiment exclue. Autre aspect positif : la légèreté du système allège les masses non suspendues et contribue à l'agilité de la voiture. La ventilation des disques de freins a été optimisée avec l'installation d'entrées d'air naca pour un meilleur refroidissement.       4. Design   *Extèrieur:       _Passages de roues élargis   _Pare-chocs design avec calandre alvéolée   _Bas-de-caisse élargis avec baguettes de portières adaptées   _Spoiler intégré au capot et aux ailles l'arrière   _Ligne d'échappement à double flux avec double sortie ovale   _Rétroviseurs à deux bras avec boîtier en aluminium mat   _Nouvelles roues de 18 pouces avec motif à cinq bras (roues de 19 pouces avec motif à 7 doubles bras en option)   _Monogrammes RS 4 à l'avant et à l'arrière   _Baguettes décoratives en aluminium mat   *Intèrieur :     _Sièges sport Recaro RS avec bourrelets lattéraux gonflables _Sièges en cuir Valcona noir _Contre-portes en cuir Valcona noir _Volant sport RS en cuir avec parties aluminium _Pommeau de levier de vitesses RS cuir et aluminium _Soufflet de levier de vitesses en cuir noir . _Poignée de frein à main en cuir _Habitacle, tableau de bord et éléments complémentaires noirs. _Applications décoratives et inserts en carbone. _Moulures de seuils avec inscription RS4 _Compteurs spécifiques RS _Bouton mode Sport sur le volant       5. Equipement et options complémentaires de ma voiture   _Couleur extèrieure : bleu sprint nacré. _Audi Parking System à l'avant et à l'arrière _Toit ouvrant électrique en verre _Projecteurs Xenon Plus _Adaptative Light _Affichage multifonction/ordinateur de bord en couleur avec système global de contrôle _Détecteur de lumière et de pluie avec coming home/leaving home éclairage jour à l'avant et à l'arrière _Pack rangement _Pack éclairage _Pack coffre _Rétroviseur intérieur de sécurité à réglage jour/nuit   _Accoudoir central avant _Accoudoir central arrière avec rangement et dispostif et chargement à fourreau _Système d'alarme antivol _Autoradio Symphony MP3 avec chargeur 6 cds intégré _Système Audi Bose 10hp _Double vitrage _Régulateur de vitesse         6. Photos   Place aux photos et faites chauffer vos modems !             7. Impressions de conduite   Que dire sinon que cette RS4 est un monstre !   Je suis encore très ému en écrivant ces mots, un rêve(et quel rêve !) qui se réalise !       J'ai passé à ce jour 2000km à son volant et que dire si ce n'est que cette voiture est au-delà de ce que tout j'aurais pu imaginer.   Si la voiture parfaire n'existe pas, cette RS4 s'en rapproche fortement en tout cas.   Extèrieur : bon je pense qu'il n'est pas nécessaire de s'étendre sur la question les photos parlent d'elles même, d'autant plus qu'elle est de la bonne couleur.   A noter cependant les clignotants blancs désormais sur la RS4.   Intèrieur : je ne suis pas dépaysé c'est clair, même si on sent tout de suite qu'on est dans une autre voiture.   Les sièges sont excellents, on pourrait penser que de tel baquets sont inconfortables, au contraire. Le maintient est parfait et le siège englobe tout le corps, on finit vite par s'y sentir comme dans une deuxième peau. C'est ferme mais pas inconfortable, les bourrelets latéraux achevant de peaufiner le maintient.   Le volant RS, plus petit que celui de l'A4 est très agréable à manier et offre un très bon grip grace au cuir perforé. Et je ne parle pas du bouton Sport que lequel je reviendrai plus tard.   Sinon elle est équipée du nouvel autoradi symphony, avec chargeur 6cd en façade, grand écran d'affichage et surtout fonction mp3, donc on peut mettre 6cd mp3, le tout couplé avec les HP bose, autant que ce n'est pas la musique qui manque tant en quantité qu'en qualité.     Châssis : Extraordinaire tout simplement. La tenue de route est très impressionnante, j'ai conduit des voitures sportives mais ce n'est rien à côté. L'auto vire à plat, mais vraiment, quasiment pas de roulis. Les vitesses de passage en courbe sont bluffantes, c'est simple avec la RS4 tu te dis toujours que aurais pu passer plus vite, à la vitesse où avec la DTM ou la Clio je commence à attaquer fort, les pneus de la RS4 n'ont même pas commencer à crier. L'auto semble vraiment sur des rails et l'expression n'est pas exagérée. La direction est très agréable, l'assistance bien calibrée permet une conduite souple en usage normal et durcit suffisament lorsqu'on attaque. Précise, directe, informative, elle permet vraiment de faire corps avec l'auto et de la placer au milimètre.   L'agilité de cette RS4 est d'ailleurs impressionnante, à aucun moment on ne sent le poids de l'auto, ni le V8 sur le train avant. En terme d'agilité elle surpasse d'ailleurs sans problème la DTM, malgré son TFSI plus léger. Précise, rigide et agile dans le serré, la RS4 se montre à l'aise dans tous les types de virage et impériale dans les courbes rapides tant l'auto ne prend pas de roulis. Les vitesses de passage en courbe sont très largement au dessus de ce que la morale réprouve.     L'incisivité est elle aussi diabolique, sur une de mes petites spéciales habituelles en montagne, très typée rallye. sinueux à souhait avec de nombreuses épingles en côte et en descente. Terrain de prédilection de la Clio ou de la Mini, m...

Publié le 27/08/2007

Aston Martin V8, 1972 / 1989

  En Avril 1972, l'Aston Martin DBSV8 fut remplacée par un nouveau modèle, simplement baptisé Aston Martin V8. Bien que la firme traversait une période de rachats, le travail fut supervisé sous la direction de David Brown, le fondateur. Dès 1974, la volonté de proposer une version plus puissante de la V8 se fait sentir. Mais en 1976, lorsque les nouveaux propriétaires de la marque commencent à envisager le futur d'Aston Martin, et alors que le V8 se voit sérieusement brimé par les nouvelles normes anti-pollution, deux projets vont viser à sortir plus de puissance du V8 maison. La première étape se présente sous la forme du V8 'S' en 1977. Toujours la même année, l'étape deux sera la bonne et apparait alors la "V8 Vantage". L'histoire débute par les "series 1" ou V540 pour le type moteur. Le missile capable d'atteindre "170 mph" (soit 268 Km/h) devient alors la première supercar britannique.   DESIGN Le nom "Vantage" était quand à lui apparu sur la DB4 et destiné aux moteurs ayant reçu l'adjonction d'un kit de puissance, ce qui devait au départ être le cas. La ligne de l'Aston Martin V8 remonte à 1972. Avec sa calandre à quatre phares et son arrière plongeant, elle n'est pas sans rappeller les traits d'une grande vedette américaine : la Ford Mustang fastback . La V8 Vantage y ajoute quelques éléments aérodynamiques plus agressifs, comme le spoiler avant en fibre de verre et arrière plus bas ou l'aileron ajouté sur le coffre . La V8 Vantage reçoit également deux projecteurs longue portée Cibie et une grille de calandre pleine, l'air admis pénétrant désormais par l'imposant bouclier avant ajouré. Le bossage sur le capot avant permet de loger les carburateurs Weber 48 IDF. La bête est posée sur des jantes de 15" GKN chaussées de pneus 255/60. La première évolution de l'Aston Martin V8 Vantage (Series 2) apparait dès 1978. Leur nom de code est V540 OI, V580 et V580 BBS. L'habitacle de cette version résolument sportive est simple et de bonne facture, aucunement prétentieux. Quand, en Octobre 1978, l'Aston V8 reçoit de nombreuses modifications, connues sous le nom de spécifications 'Oscar India', la Vantage va subir un traitement encore plus profond. Ainsi le spoiler arrière devient plus important et est désormais totalement intégré dans la malle. L'intérieur devient alors plus luxueux, le cuir remplace le vinyl sur la planche de bord et les plaquages de bois sont disponibles en option sur la Vantage. A partir de 1983, les jantes GKN de 7" de large sont remplacées par des 8" BBS. Une évolution destinée à mieux accueillir les gros pneus Pirelli P7 de 275 mm de section. Ces modèles sont identifiés sous le matricule V580BBSet se reconnaissent aussi à leur largeur aux hanches supérieure de 6 cm. Enfin, ultime évolution repertoriée, la Série 3 (rien à voir avec le modèle de Munich...) ou V580X, fut produite de 1986 à 1989. Une fois la série limitée carrossée par Zagato mise en production, l'attention se retourna vers la Vantage. Les modèle de la série 3 se distinguent par de nouvelles jantes de 16" signées Compomotive chaussées initialement de pneus 255/50 Goodyear Eagle. Après quelques souci rencontrés avec ces jantes, AML (Aston Martin Lagonda Ltd.) changea pour des OZ Ceres ou MSW puis par la suite encore, pour des Ronal aujourd'hui hors de production. On en trouve toutefois des imitations auprès du Works Service AML. L'habitacle évolue en profondeur avec un nouvel agencement de planche de bord et un affreux volant à deux branches. De Mars 1977 à Décembre 1989, l'Aston Martin V8 Vantage fut la seule anglaise capable de faire partie du club très fermé des "Supercar", au milieu des Ferrari Testarossa ou Lamborghini Countach, avec l'avantage supplémentaire de pouvoir faire voyager 2 personnes aux places arrières ! Sans descendante directe, elle laissa sa place ensuite à la phénoménale Jaguar XJ-220.   MOTEUR Le talentueux motoriste d'Aston Martin se nomme Tadek Marek. Cet ingénieur polonais d'origine, à qui l'on devait déjà le fameux 6 cylindres en ligne se remet au travail pour ramener la firme de Newton Pagnell au rang des meilleurs constructeurs européens. Le premier V8 fut donc un mécano reprenant bon nombre d'éléments du 6 en ligne, le tout accolé dans un carter de V8 à 90°. Le bloc et les culasses sont en aluminium, le V8 16 soupapes possède 4 arbres à cames en tête et des chemises humides. Avec son alésage de 96 mm et sa course de 83 mm, la cylindrée du V8 atteint 4,8 L. Mais cette solution expérimentale avoua rapidement ses limites en termes de fiabilité, après sa mise en production en 1969 avec une cylindrée de 5 340 cm3. Il animait alors l'Aston Martin DBS V8, lancée en septembre de cette année là. Les performances étaient éloquentes, 6 secondes pour passer de 0 à 100 Km/h mais la consommation également : jamais moins de 17L/100 Km, en pleine crise pétrolière ! L'Aston V8 Vantage devra donc attendre quelques années pour entrer dans la cour des grandes, sous la tutelle du motoriste David Morgan. Les changements mécaniques apportés à la version Vantage de 1977, par rapport au V8 de base, concernent les soupapes, de plus grand diamètre avec un angle de croisement différent ainsi que des arbres à cames retaillés et des bougies NGK plus performantes, l'ensemble permettant d'atteindre un meilleur rapport volumétrique de 9:1 environ. L'injection Bosch d'origine est remplacée par une solution plus ancienne, consistant à gavé le gros V8 par 4 carburateurs inversés Weber IDF moins sensibles aux problèmes de démarrages à chauds ou de ralenti instable. Le 'V540', préfixe du numéro moteur devient alors une sacrée bête, développant 360 ch DIN à 5800 tr/mn et un couple maxi de 380 lb./ft disponible à 4000 tr/mn ! Sur la série 2 le V8 "Oscar India" de l'Aston Martin Vantage (V540 OI) demeure inchangé. 44 exemplaires vont être produits entre Octobre 1978 et Mars 1980. Plusieurs évolutions purement mécaniques vont apparaître sur la Vantage en 1980. Les modèles V580 cars, sont le fruit d'un processus d'harmonisation de la production de la gamme V8. Les changements concernent le haut moteur qui adopte des soupapes et des pistons identiques, pour apporter plus de souplesse et de douceur dans son fonctionnement avec plus de couple dans les mi-régimes, au bénéfice également de la consommation. Bien que jusqu'alors, l'Aston Martin V8 Vantage était strictement proposée en boîte manuelle, la séries 3 de 1983 sera la première à inaugurer une boîte auto. Le coeur du monstre, le V8 type V580X s'alimente par de nouveaux carburateurs Weber de 50 mm et reçoit le renfort de pistons signés Cosworth, ainsi que des arbres à cames retaillés. Comme sur la Porsche 911 SC, une pompe à air fait office de subterfuge pour diluer les émissions polluantes. La puissance dépasse en revanche les 400 chevaux à 6200 tr/mn. Comme il se doit, chaque mécanique assemblée à la main est signée d'une plaque métallique au nom de son artisan.   CHASSIS L'Aston Martin V8 possède une architecture classique de propulsion à moteur avant. Il n'en a jamais été autrement à Newport Pagnell. Toutefois, la V8 Vantage utilise un pont de Dion. Le pont de Dion est constitué d'un tube reliant rigidement les deux moyeux de roues. Le différentiel à glissement limité et les disques de freins sont directement installés dessus, ce montage appellé "inboard" ne pèse alors plus sur les ressorts de suspension. Par rapport à l'ancien train arrière à roues indépendantes, il est aussi beaucoup plus léger. Les deux roues restent alors toujours parallèles entre elles et perpendiculaires à la route. Inconvénient majeur, en virage, elles tournent en même temps, ce qui ne favorise pas la maîtrise du dérapage en l'absence d'autobloquant mécanique... De même, sur les bosses, c'est tout le train arrière qui réagit ! Rodéo garanti ! Le surcroît de couple apporté à la V8 Vantage a amené les ingénieurs à renforcer la partie châssis plate-forme de la structure de l'Aston Martin V8. Composés d'éléments d'acier soudés entre eux par de nombreux renforts, le châssis de l'Aston est aussi rigide que lourd. Sur la V8 Vantage, la voie arrière est élargie et les amortisseurs Koni sont nettement plus fermes et couplés à des ressorts plus courts d'un tour et plus durs. La barre anti-roulis avant est de section majorée. A la place des pneus d'origine en 15" hors de prix,, il n'est pas rare de trouver en seconde monte des jantes Gotti, en 16", permettant de poser des pneus plus larges, plus standards et mieux adaptés à la fougue du V8. Toute la carrosserie e...

Publié le 21/10/2009

Histoire d'un top model: la Lamborghini Miura

La Lamborghini Miura...   Dans l'histoire automobile il y a eu avant et après la Miura. Plus de 40 ans après sa création elle est entrée dans la légende en s'imposant comme une des voitures les plus fascinantes ayant jamais été produites.                                     Deux ans après la création de Lamborghini Automobili, la 400 GT donne déjà des démangeaisons à un certain Commendatore de Maranello qui regarde d'un oeil dédaigneux cette marque issue d'une entreprise de chauffage et de matériel agricole.   Et au salon de Turin de 1965, premier coup de canon: Lamborghini expose sur son stand un chassis révolutionnaire, mis au point par le jeune ingénieur Gianpaolo Dallara, caissonné, avec un V12 central et transversal. Des solutions techniques très hardies sont expérimentées: la boite et le différentiel se retrouvent dans un carter commun, le moteur et la boite sont situés en avant des roues arrières pour une meilleure répartition des masses. A l'époque Ferrari est un farouche partisan du moteur avant, seul Ford ayant osé sauter le pas avec sa GT 40.     Restait à donner à ce chassis une robe digne de son rang. La carrosserie Touring avec laquelle Lamborghini travaillait jusqu'à présent ayant fermé, Bertone prend le relais. Giugiaro étant passé de Bertone à Ghia, un jeune styliste est embauché: il a 28 ans et s'appelle Marcello Gandini.   Et là, la magie opère...     A signaler que par la suite Gandini donnera naissance à de nombreux modèles tels que l'Alfa Montreal, la Bugatti EB110, la Citroën BX (eeeh ouiiii... ), la Cizeta Moroder, la De Tomaso Pantera, la Dino 308GT4, la Lancia Stratos et les Lamborghini Jarama, Urraco, Countach et Diablo entre autres.   Pourquoi Miura ? Le logo Lamborghini montre un taureau, signe astral fétiche de Ferrucio Lamborghini et Miura est le nom d'un fameux élevage de taureaux de combat espagnol.     Sur cette photo de F. Lamborghini et d'une Miura SV on voit le décrochage au niveau des portières, qui fait que vue de face, portières ouvertes la Miura donne l'impresion d'avoir des cornes de part et d'autre de la voiture. le cheval cabré est prévenu...   On voit mieux ce détail stylistique dans cet essai de...

Publié le 15/04/2007

Tutoriel sur la conduite des triplettes (Aygo, C1, 107)

Bonjour,   Je souhaite partager ce tutoriel avec les nouveaux et actuels possesseurs de triplette. Le tutoriel à pour apporter des informations sur la conduite de cette petite citadine par toujours simple à maitrise au départ.   Vous pouvez à tout moment me signaler les erreurs, conneries et surtout ajouter des informations..., le partage est fait pour ça.   Changement de rapports   A froid :   A froid, il ne faut pas trop pousser le moteur, donc pendant 10 km ou 15 min de temps de roulage, il faut passer les rapports vers 2500 tr/min. Pour ceux qui n'ont pas de compte tours voici les reports en km/h sur le plat.   En ville, accélération   Démarrage tranquille en première Passage du second rapport vers 20 km/h (2500 tr/min) Passage du troisième rapport vers 40 km/h (2500 tr/min) Stabilisation   Stabilisation à 30 km/h en seconde  (1900 tr/min) Stabilisation à 50 km/h en troisième (2100 tr/min) Sur route, accélération   Démarrage tranquille en première Passage du second rapport vers 20 km/h (2500 tr/min) Passage du troisième rapport vers 40 km/h (2500 tr/min) Passage du quatrième rapport vers 70 km/h (2500 tr/min) Passage du cinquième rapport vers 90 km/h (2500 tr/min) Stabilisation   Stabilisation à 70 km/h en quatrième (2100 tr/min) Stabilisation à 90 km/h en cinquième (2100 tr/min) Sur autoroute, accélération   Démarrage tranquille en première Passage du second rapport vers 20 km/h (2500 tr/min) Passage du troisième rapport vers 40 km/h (2500 tr/min) Passage du quatrième rapport vers 70 km/h (2500 tr/min) Passage du cinquième rapport vers 90 km/h (2500 tr/min) Stabilisation   Stabilisation de 90 à 110 km/h en cinquième (3100 tr/min) en douceur, même si on est en sous-régime, ça consommer un peu. Pendant le temps de chauffe, n'allez pas au dessus de 3100 tr/min A chaud :   Après 10 km ou 15 min tranquille, il est possible d'aller plus loin dans les tours, ici changement vers 3000 tr/min, pour une conduite normale.     Le couple se situe à 3600 tr/min, il est possible de passer les rapports à ce moment là, mais la voiture doit être un plus chaude (quelques minutes en plus ou quelques km).   En ville, accélération   Démarrage en première Passage du second rapport vers 30 km/h (3000 tr/min) ou 40 km/h Passage du troisième rapport vers 50 km/h (3000 tr/min) Stabilisation   Stabilisation à 30 km/h en seconde  (1900 tr/min) Stabilisation à 50 km/h en troisième (2100 tr/min) Décélération et freinage   Repasser en seconde dès que l'aiguille est en dessous de 50 km/h S'il n'est pas possible de passer la première en dessous de 30 km/h, arrêtez-vous en seconde. Essayez de freiner en dessous de 30 km/h Relance   Dès que la vitesse est en dessous de 50 km/h, repassez la seconde pour relancer. Sur route, accélération   Démarrage en première Passage du second rapport vers 30 km/h (3000 tr/min) ou 40 km/h Passage du troisième rapport vers 50 km/h (3000 tr/min) ou 70 km/h Passage du quatrième rapport vers 70 km/h (2500 tr/min) ou 90 km/h Passage du cinquième rapport vers 90 km/h (2500 tr/min) ou après 100 km/h Stabilisation   Stabilisation à 70 km/h en quatrième  (2100 tr/min) Stabilisation à 90 km/h en cinquième (2100 tr/min), il est possible de rouler uniquement en 4ème. Décélération et freinage     Si vou...

Publié le 09/03/2010

serie 3 E91 (touring) [TOPIC]

Après avoir parcouru de long en large ce forum, je n'ai pas trouvé de topic sur la E91, beaucoup de E90 et E92 mais apparement la touring est un peu boudé.   Depuis je me suis inscrit et je decide de lancer ce Topic et de vous parler de ma nouvelle BMW   J'ai en effet fait l'acquisition d'une touring E91 le Week end dernier qui sera livré vers le 27 juin 2008 ( c'est une occasion collaborateur BMW france) superbe occasion obtenu par un ami de chez BMW chambourcy. très acceiullante concession ou le service Occasion et neuf esst presente pour vous et ce peu importe votre tenu vestimentaire. J'ai testé devers tenu pour être sûr car pour moi l'achat d'une voiture est aussi lié à la concession dans laquelle il faudra l'entretenir.     L'essai réalisé fin mai m'a seduit et j'ai donc sauté le pas. La sensation de puissance est étonnante à bord. Un rêve de gosse qui commence à prendre forme. J'avais toujours eu peur des ragots sur BM: ça ne tiens pas la route sur pluie et neige mais depuis l'évolution de la technologie est telle que je tente le coup. Je dois malgré tout avouer que je crains un peu la neige pour avoir sorti personnellement de nombreuses BM du fossé; mais bon.....   Ma BM est une occasion recente collaborateur d'origine france. Elle arrive d'ici le 27 Juin. j'ai vraiment hâte.   Je reserve la description et les photos pour la reception. j'essaierai de faire un photoreportage afin d'imager au mieux mon achat.   D'ici là, va falloir attendre..... détente   mais pour l'heure presentation de la bête   PUISSANCE FISCALE 12 CV     CARACTERISTIQUES TECHNIQUES BMW SÉRIE-3-TOURING (e91) 325d   MOTEUR   Type: 6 cylindres en ligne, 24 soupapes +   Cylindrée (cm3): 2993 Alésage x course (mm): 84 x 90 Puissance maxi (ch à tr/mn): 197 à 4000   Couple maxi (Nm à tr/mn): 400 de 1300 à 3250   TRANSMISSION Aux roues AR   Boîte de vitesses (rapports): 6 manuel     POIDS Données constructeur (kg): 1665   Rapport poids/puissance (kg/ch): 8,45     ROUES 17 pouces style 158   Pneus Av-Ar: 225/45 R17 W     PERFORMANCES Vitesse maxi autolimitée (km/h): 233   De 0 à 100 km/h en 7,6 s reprises 80 à 120 km/h sur 4/5ème vitesse 6,7/8,5 s     CONSOMMATION Urbaine/route/m...

Publié le 11/06/2008

Mon FR-V 2.0 Executive (DOHC Inside !!)

Salut à tous,   Un petit topic pour vous présenter ma troisième Honda, après une Accord 1,8 et une Civic 2,2 i-CTDI   je roule maintenant en FR-V   Je me suis récemment séparé de ma 330d Touring (je l'avais depuis 5 mois  à peine ), j'ai eu l'occasion de la vendre quasiment au prix d'achat  .... et puis la famille va bientôt compter un petit deuxième donc exit le break teuton pas très spacieux.   J'ai dû me résoudre à chercher un monospace (pas évident comme cap, on prend un coup de vieux   ), par contre ça devait être un essence car mon Km annuel s'est réduit à moins de 15 000 Km par an et surtout parce que le mazout commençait à me gonfler.   J'en ai eu quelques un pourtant et pas les pires (Tdi 130, i-CTDI 140 et 330d 204 Ch) mais j'ai fini par saturer, trop de turbo lag, trop de lourdeur du train avant   (sauf la BMW ah la propulsion et le chassis sport  ) , trop de bruit de tracteur ...   De plus sortant d'une BMW bien optionnée (http://www.forum-auto.com/marques/bmw/sujet6649.htm) , il est clair que l'équipement allait peser dans la balance     Mon choix s'est vite restreint à 3 modèles (que des japs   ) : - Toy Corolla Verso VVTI ==> essai peu convaincant, moteur fade et commercial pénible - Mazda 5 1.8 ==> Super véhicule, comportement très joueur et moteur étonnant - FR-V 2.0 Vtec ==> Super véhicule, comportement très joueur et moteur étonnant aussi   Tout s'est joué la semaine dernière, une annonce paraît sur le bon coin "FR-V 2.0 Exe - 2005 - 34 500 Km  - 13 000 euros", pile notre budget on avait une Mazda 5 moins chère dans le collimateur mais plus de Km et moins d'équipement.   Le temps de descendre à Lyon et l'affaire était conclue en 4 jours.   Passer d'un 6 cylindres diesel de 204 Ch avec 400 Nm de couple à un 2.0 essence a été moins difficile que prévu. Le 2.0 développe quand même 150 bourrins, il est très souple, reprend bas et aime prendre des tours. Le comportement du FR-V est très ludique, le chassis est efficace et prend très peu de roulis. Bon évidemment rien à voir avec la 330 et son chassis sport mais sympa quand même.   Bon trêve de blabla et place aux photos     Les jantes sont exemptes de tout coup de trottoirs, pas mal pour un VH de 4 ans   &nbs...

Publié le 11/03/2009

Ma Supra MKIV Jidième facelift

Bon, quelques mois après l'achat, je me décide quand même à vous présenter ma dernière acquisition, ma GT RHD de SPDDP: une Supra MKIV biturbo. C'est un modèle japonais, boîte 6. Elle est de 1997, et a donc eu droit au restylage: feux arrière sur fond gris, veilleuses latérales, barre de pare-choc en plus, instru revue et clignos moins orangés. Mais commenons par respecter la tradition, avec l'incontournable caleçon sur le rétro Puis petit flash back. Pourquoi une Supra ? Tout simplement parce que c'est l'auto qui me faisait rêver depuis près d'une quinzaine d'années. J'avais quasiment tous les bouquins, des magazines en pagaille, des maquettes... Il restait l'échelle 1, et je me suis décidé à franchir le pas cette année. Il y a toujours un risque d'être déçu, mais je voulais voir par moi même. Je me met en quête de ma config favorite: noir, facelift, boîte méca, quasi stock... et RHD, faute de budget pour une belle LHD. Dans un premier temps, chou blanc. Sur le conseil de quelques-uns, je finis par contacter une des boîtes d'import les plus renommées du Royaume-Uni, Jm-import. Très vite, on me propose cette Supra, pas très stock, mais conforme à mes autres critères J'hésite, pas très chaud pour acheter une voiture qui se trouve au Japon sans l'avoir vu, mais je finis par accepter: les modèles japonais sont souvent plus soignés que ceux qui ont séjourné longtemps en UK, et la réputation du vendeur me rassure. Fukushima passe hélas par là, donc deux mois s'écoulent avant que je récupère l'auto en UK Pendant son bref passage en UK, elle a quand même droit, moyennant finances, à une distrib' et à la suppression de la bride à 180 km/h, alors que les sièges Recaro sont revêtus de cuir chez un sellier, à la place du tissu immonde. Retour aux jantes stock aussi. Le retour de Newcastle est assez pépère: ma copine est à côté, c'est ma première propulsion, la première fois que je conduis une RHD, j'ai pas mémorisé le fonctionnement de mon Boost Controller (sa présence était pas prévue), je viens d'apprendre que le traction control a été supprimé et forcément, il pleut Heureusement, en France, retour au sec. Je peux profiter un peu du 2JZ, de son couple omniprésent, et du son plutôt sympa de ma ligne, même avec la sourdin...

Publié le 12/11/2011

Les Scenic 1 & 2 en 2.0l & 2.0T [Topic Officiel ]

Bonjour à toutes et à tous,   Suite à la demande de certains camarades scenistes, je transforme mon topic en TOPIC OFFICIEL DES SCENIC 2.0 & 2.0T   J'ouvre le bal en vous présentant...     MON SCENIC     Il s'agit d'un scenic 2.0l Turbo de juin 2005 en finition Luxe Dynamique sans option, acheté le 15 Mars 2008. Pour connaitre l'équipement exact de ce scenic, je vous invite à vous rendre sur l'excellent topic de joel.   Pourquoi un scenic ?? Je vais bientôt agrandir ma La famille s'est agrandi et quand je roule c'est pour faire de longs trajets avec un chien de 40kg et un chat dans le véhicule. Il fallait donc de l'espace de chargement et de la place pour mon fidèle compagnon. Les assurances étant moins chères sur les monospaces, j'ai éliminé les breaks. Pourquoi ce scenic ?? Je fais surtout de longs trajets sur voies rapides (minimum 150km aller/retour) et de courtes distances en ville. Au cumulé à l'année je fais rarement plus de 15 000km/an à titre personnel. La puissance confortable de 165ch a fini de me convaincre... Je tiens à préciser que je ne suis pas pro Renault ou autre marque, et qu'avant d'essayer ce scenic, je ne m'imaginais pas posséder ne serait-ce qu'un monospace un jour...   Le 2.0T consomme sensiblement ce qui est annoncé par Renault. A savoir: urbain (l/100km)                    11.2   route/autoroute (l/100km)        6.3   mixte (l/100km)                      8.1 Ce bloc n'est pas la version énervée des séries Renault Sport (Clio et Megane) mais est monté sur les Megane, Laguna et Espace. Ce moteur a 2 visages.   Il se conduit soit sur le couple comme un dci 130ch (270nm à 3250 trs/mn. Soit la même valeur que le 1er dci 130ch un peu plus haut perché. Mais un essence se conduit dans les tours )   soit dans les tours (la zone rouge est à 6000trs mais on sent que le turbo n'apporte plus son souffle après 5000trs)   Passons aux choses sérieuses et à quelques photos. Je les ai prises à la va vite mais d'autres suivront, ainsi que des vidéo.   De 3/4 Avant       Le coeur du monstre       Les jantes 16" Nervastella     Les places avant     Le fameux accoudoir central coulissant     Les places arrières       Vue de derrière     Vue de l'arrière     Le coffre     Je pense apporter quelques modifications au fur et à mesure de notre vie commune.   J'ai dans l'idée (à ce jour et dans le désordre): - Amélioration de la sono d'origine - Traitement des vitres - Installation des feux ph2 - Installation de répétiteurs latéraux crystal - Boitier de conversion Ethanol   - Reprogrammation du boitier électronique - Jantes 17" Et e...

Publié le 04/04/2008

Pajero down under!

Lecteur régulier du forum et expatrié depuis plusieurs années du coté de Gold Coast en Australie, j'avais envie de vous faire partager mon coup de coeur d'il y a quelques temps...Après l'achat d'une mazda 3 plus que banale en 2011 (2,0 de 150 cv, blablablah...) (Désolé pour la photo bidon mais il pleut et j'ai la flemme de sortir en prendre une ) ,J'ai trouvé par hasard en flanant sur le leboncoin australien un dinosaure dont le propriétaire voulait se débarrasser pour un prix totalement ridicule (2000 $ ). Je n'avais aucun besoin de cette voiture, mais disons que depuis ma plus tendre enfance j'ai toujours voulu un 4x4... Bon le (gros) bébé a tout de même 350 000 bornes, mais le couple qui veut s'en séparer l'a acheté quasi neuf en 1993 (Il date de 90) donc je me dis qu'aller le voir ne me coutera rien! Vérifications ( le moteur a été plus ou moins refait), essai, et sur un coup de tête je me décide à le prendre pour 1800$ après une dure négo! Me voilà donc au volant de ce gros engin dont la conduite d'apparente plus à celle d'un camion qu'autre chose... La tête de ma compagne (qui n'était pas du tout au courant) lorsque je suis rentré à la maison avec ça en disait long Le jour de l'achat: Il s'agit donc d'un Pajero de première génération millésime 90, en version longue. Il ne dispose que de 5 places au lieu de 7 car les 2 autres dans le coffre (parallèles à la route ) ont été enlevées pour avoir de la place pour le chien ( et des poils partout!). L'extérieur n'est pas impeccable, le capot et le toit ont un peu souffert de 23 années de soleil du queensland, mais bon la beauté est intérieure non?Le V6 de 3l à la fiabilité éprouvée ici développe 150 cv, ce qui est plutôt juste pour un gros pépère comme ça, et sa consommation urabaine et péri urbaine dépasse les 13l/100... Même avec l'essence a 1,30 le litre ça reste un petit budget de faire le plein, mais bon pour l'utilisation exclusivement en wek end que j'en fais, ça reste supportable!A la conduite donc, on est bien installé, il y a de la place en pagaille, pour 5 personnes et leur bagages...il ne faut pas avoir peur de rétrograder et de jouer du levier de vitesse car le V6 agé et poussif perd vite son souffle! L'insertion sur autoroute est assez facile à condition d'être sur le bon régime, mais je ne e fais pas trop de soucis du coté des excès de vitesse, même en Australie ou le 110 est de rigueur sur autoroute! En tout terrain, il passe plus ou moins partout, j'ai rarement utilisé les 4 roues motrices, hormis sur du sable sec ou pour se sortir de la boue! Bon il faut éviter le trial vu la longueur, mais du fait qu'il ait été réhaussé et rechaussé(350$ le pneu, aie aie) il n'y a aucun problème avec les angles d'attaque! Il faut juste faire gaffe aux parking souterrains de 2m et moins (sous peine de raboter les barres de toit).L'intérieur est en bon état pour les 23 ans du véhicule, la boite de transfert fonctionne parfaitement et j'ai juste eu à réparer une pognée de porte et un plafonnier! J'ai bricolé un lit dépliable en 5 minutes qui ne prend pas trop de place, mon adorable belle mère a fabriqué des rideaux et voilà un véhicule capable de nous emmener presque n'importe ou...

Publié le 28/05/2013

Pajero (malade) down under!

Lecteur régulier du forum et expatrié depuis plusieurs années du coté de Gold Coast en Australie, j'avais envie de vous faire partager mon coup de coeur d'il y a quelques temps...Après l'achat d'une mazda 3 plus que banale en 2011 (2,0 de 150 cv, blablablah...) (Désolé pour la photo bidon mais il pleut et j'ai la flemme de sortir en prendre une ) ,J'ai trouvé par hasard en flanant sur le leboncoin australien un dinosaure dont le propriétaire voulait se débarrasser pour un prix totalement ridicule (2000 $ ). Je n'avais aucun besoin de cette voiture, mais disons que depuis ma plus tendre enfance j'ai toujours voulu un 4x4... Bon le (gros) bébé a tout de même 350 000 bornes, mais le couple qui veut s'en séparer l'a acheté quasi neuf en 1993 (Il date de 90) donc je me dis qu'aller le voir ne me coutera rien! Vérifications ( le moteur a été plus ou moins refait), essai, et sur un coup de tête je me décide à le prendre pour 1800$ après une dure négo! Me voilà donc au volant de ce gros engin dont la conduite d'apparente plus à celle d'un camion qu'autre chose... La tête de ma compagne (qui n'était pas du tout au courant) lorsque je suis rentré à la maison avec ça en disait long Le jour de l'achat: Il s'agit donc d'un Pajero de première génération millésime 90, en version longue. Il ne dispose que de 5 places au lieu de 7 car les 2 autres dans le coffre (parallèles à la route ) ont été enlevées pour avoir de la place pour le chien ( et des poils partout!). L'extérieur n'est pas impeccable, le capot et le toit ont un peu souffert de 23 années de soleil du queensland, mais bon la beauté est intérieure non?Le V6 de 3l à la fiabilité éprouvée ici développe 150 cv, ce qui est plutôt juste pour un gros pépère comme ça, et sa consommation urabaine et péri urbaine dépasse les 13l/100... Même avec l'essence a 1,30 le litre ça reste un petit budget de faire le plein, mais bon pour l'utilisation exclusivement en wek end que j'en fais, ça reste supportable!A la conduite donc, on est bien installé, il y a de la place en pagaille, pour 5 personnes et leur bagages...il ne faut pas avoir peur de rétrograder et de jouer du levier de vitesse car le V6 agé et poussif perd vite son souffle! L'insertion sur autoroute est assez facile à condition d'être sur le bon régime, mais je ne e fais pas trop de soucis du coté des excès de vitesse, même en Australie ou le 110 est de rigueur sur autoroute! En tout terrain, il passe plus ou moins partout, j'ai rarement utilisé les 4 roues motrices, hormis sur du sable sec ou pour se sortir de la boue! Bon il faut éviter le trial vu la longueur, mais du fait qu'il ait été réhaussé et rechaussé(350$ le pneu, aie aie) il n'y a aucun problème avec les angles d'attaque! Il faut juste faire gaffe aux parking souterrains de 2m et moins (sous peine de raboter les barres de toit).L'intérieur est en bon état pour les 23 ans du véhicule, la boite de transfert fonctionne parfaitement et j'ai juste eu à réparer une pognée de porte et un plafonnier! J'ai bricolé un lit dépliable en 5 minutes qui ne prend pas trop de place, mon adorable belle mère a fabriqué des rideaux et voilà un véhicule capable de nous emmener presque n'importe ou...

Publié le 28/05/2013

Les conseils pour préserver vos moteurs ford [Topic Unique]

Bonjour à tous et à toutes au vu de tout ce que je lis souvent sur le net, je me suis dit pourquoi pas faire un topic unique sur les conseils pour conservers vos moteurs. Je ne prétends pas avoir la science infuse, alors ces conseils là sont des conseils perso que je base sur ce que je sais des moteurs, ce que j'ai toujours appliqué et sur ce que j'en déduis. Pourquoi le mettre en partie ford??? Parce que je pense que c'est plus adapté pour nos voiture, les conseils pouvant parfois être différent, et que ce ne sont que des conseils perso, donc à discuter entre nous.     Le topic se séparera donc en deux grosses parties: L'entretien normal, et quelques conseils pour moins consommer.       I) L'entretien normal Le démarrage du moteur Afin de ne pas tirer trop sur la baterie et l'alternateur il est conseillé de n'allumer ses feux et tout élément suceptible de consommer qu'une fois le moteur démarré. Un appel code phare juste avant le démarrage peut être envisageable par temps de grand froid afin de "réveiller" la batterie.   Dans ce même constat, il vaut mieux attendre l'extinction de tous les voyants et donc que les test se soient effectués avant de démarrer, il est évident que sur les moteurs diesels il faut attendre l'arret du témoins des bougies de préchauffages représenté souvant par:   en orange, mais pas seulement, en effet, je conseille plutôt d'attendre que l'airbag, l'abs ou tout autre aide soit initialisé pour démarrer afin que tout soit bien initialisé au niveau des calculateurs et ce quelque soit la motorisation. Un gps ou tout outil branché sur l'allume cigare ne doit l'être idéalement de même qu'une fois le moteur démarré et ce aussi afin d'éviter les surtensions temporaires qui pourraient arriver lors du démarrage.   Moteur froid et début du trajet Quelque soit le moteur, et non pas juste moteur diesel ou turbo comme on l'entend toujours, c'est valable aussi pour les moteurs essences!, il ne faut en aucun cas tirer dans les tours, ou appuyer pied au planché même dans les bas tours afin de ne pas monter en charge le moteur. De même la clim ne doit de préférence n'être allumée qu'une fois le moteur chaud (si le trajet comporte beaucoup de relance) ou du moins une fois qu'on a atteinds une portion de route ou les relances ne sont pas importante (du genre toute plate) afin de ne pas trop charger le moteur et du fait qu'elle allonge la durée de chauffe du moteur.   Tirer moteur froid peut entrainer pas mal de dégas, nottament la mort des turbos et une usure anormale du bloc ou de la boite. IL est évident qu'un moteur essence atmosphérique de par sa conception est moins fragile, mais ce n'est pas pour ça qu'il faut partir moteur froids dans les tours et pied au planché. Laisser tourner le moteur au ralenti pendant un moment l'hivert au début du trajet pour qu'il chauffe est totalement inutile, il vaut mieux commencer à rouler et calmement plûtot que de faire ça, si vous êtes dans l'obligation d'attendre un moment à l'arret (pour dégeler par exemple), partez comme si votre moteur était froid, car si lui a eu le temps de chauffer, ce n'est pas le cas de la boite, et de l'embreyage.   Une conduite douce et coolée, en laissant le moteur aller sans le forcer sur un filet de gaz est l'idéal. Il n'y a pas de régime moteur général conseillable, ça varie selon les motorisations et la charge du véhicule, mais le plus bas sans faire forcer le moteur est le mieux ( en dessous de 1500 ça reste quand même à proscrire), et on peut donner comme palier 2500 au max s'il fait vraiment froid à adapter à la baisse s'il fait plus froid et si on sent que son moteur force, ou à la hausse s'il fait chaud comme l'été.   Quand le moteur est il chaud??? Non pas comme tout le monde croit juste quand la jauge de température d'eau (donc du circuit de refroidissement) est sur le centre, mais bien quand on sent que son bloc est chaud (généralement c'est au bout de 10 15km avec des relances bien progressive, la sonorité moteur peu changer légèrement aussi sur les blocs diesels), il faut bien si on compte rouler dans les tours bien faire du progressif afin de bien tout monter en température d'une manière progressive. Il faut savoir qu'il faut 2fois plus de temps à l'huile du moteur à chauffer que l'eau du circuit de refroidissement (et de même pour le refroidissement) et le temps de chauffe varie en fonction de chaque moteur et de chaque type de trajet.     Moteur chaud et conduite normale/idéale C'est la partie la plus difficile à expliquer, je la séparerais en deux parties, les moteurs turbos et les moteurs atmos: * Les moteurs turbo: Un moteur turbo a besoin de son turbo pour tourner avec un rendement idéal, il a été conçu de la sorte et prévue pour, il faut donc en règle général conduire sur la plage située entre le couple max (qui correspond au régime à partir duquel votre turbo atteind son régime de fonctionnement) et la zone rouge. Pour une conduite pour ne pas consommer, l'idéal est de rester près du couple max et de ne pas relancer pied au planché. Conduire en sous régime emmène à une surconsommation inutile et non pas une baisse de la consommation.   Qu'est qu'un sous régime??? C'est un régime à partir duquel le moteur force ou ne tourne pas en condition idéal, c'est donc un régime pour un moteur turbo ou le turbo ne tourne pas, ce n'est pas vraiment généralisable, car ça dépend de chaque bloc, mais on peut donner comme exemple: idéalement le 2.0TDDI se conduit au dessus des 1900T/min moteur chaud moteur froid minimum en dessus des 1500 un 1.6 TDCI 90CV par contre peut se conduire à partir de 1700TMin voir même 1500 car le turbo est plus petit et plus coupleux à bas régime.   Sur les moteurs diesel, la conduite en sous régime entraine une surconsommation et un encrassement inutile de la vanne egr, en règle général, les berlines et compact sont conçues (hors boite 6 ou la 4 peut être parfois utilisable) pour rester en 3 à 50 au régime idéal. Les citadines peuvent parfois concerver la 4 en ville à vérifier en fonction du régime et plus généralement c'est à partir de 60. Sachez qu'il vaut mieux être légèrement plus haut dans les tours que trop bas, car conduire sur un filet de gaz sur la plage moteur près du couple consommera bien moins, et à chaque décélération, au dessus d'un certain régime l'injection se coupe donc économie de carburant chose qui ne se fait pas à bas régime pour ne pas caller). Généralement les moteurs diesels n'ont pas forcément d'allonge, il n'est pas forcément utile de dépasser les 4000T/min passer le rapport au dessus pour profiter du couple est souvent l'idéal (sauf exceptions comme les diesels purs ford 2.0 et 1.8).    * Les moteurs atmos: il suffit de conduire au régime suffisant pour pouvoir relancer et maintenir la vitesse (éviter les régimes trop trop bas quand même) mais un moteur atmosphérique n'as pas la même contraite qu'un moteur turbo de ce point de vue là. Ne pas le faire forcer non plus car à part plus consommé vous n'y gagnerez rien.     Quelque soit le moteur et ce conseil est valable pour les moteurs diesels surtout. IL est utile de bien décrasser son bloc en tirant dans les tours pied au planché en 2ème puis en 3 (sans y rester) en passant au rapport supérieur juste avant la zone rouge (ou selon le moteur juste avant qu'il ne commence à trop forcer c'est à dire à stagner dans les tours sans vouloir monter si le moteur n'allonge pas avant la zone rouge) ceci afin de lacher la bride à son bloc et de nettoyer toutes les crasses qui pourraient stagner et de faire monter un peu son moteur à 100% de sa charge.   La fin du trajet et avant l'arret Quand vous n'êtes plus très loin de votre point d'arret (disons moins de 5km), il faut reprendre une conduite cool pour refroidir le bloc et le turbo, la clim peut aussi être coupée, comme ça vous reprennez progressivement la température extérieur. Une fois arrivé à destination il est recommandé de laisser tourner son moteur turbo pendant au moins 20 à 30s afin de le regraisser et de le laisser perdre ses tours avant d'éteindre le moteur et donc le circuit de lubrification. Mais si votre moteur à chauffé avant, même sur un moteur atmo, il est préférable de le laisser tourner au ralenti pendant un petit labs de temps afin de regraisser les soupapes et de bien uniformiser la température du bloc. Si votre ventilateur du circuit de refroidissement est enclanché, il est préférable de laisser tourner au ralenti jusqu'a son extinction afin d'évacuer la chaleur et d'uniformiser la température de tous les éléments.   Le respect des préconisations et des usages Il est très important de savoir qu'un diesel, n'est pas fait pour être utilisé en ville sur des petits trajet, qu'il pollue beaucoup plus qu'une essence dans ces cas là et qu'en plus du point de vue entretien tous les éléments sont malmenés. Un moteur turbo diesel n'est pas fait pour être utilisé constamment en ville sur des petits trajets moteur froid! Les préconisations d'entretiens sont souvent 20 000km pour un diesel et 15 000 pour une essence. En règle générale si vous ne faites que des longs trajets vous pouvez les suivre, mais vraiment il faut prendre ça en compte comme un max et pas comme un minimum. Si votre essence fait beaucoup de ville réduire la vidange à 10 000km n'est pas un mal.   Pour l'entretien je vous conseille ce site qui donne pas mal d'info sur le programme d'entretien de vos véhicules: http://www.etis.ford.com/fordservi [...] 4.walv0595 Il est important re respecter les préconisations constructeurs au niveau de l'huile! Si c'est marqué 5W30 c'est pas pour rien! Pour les manuels ford, ils sont téléchargeables à cette adresse: http://www.fr.ford.be/FordService/ManuelsUtilisateurs     II) Comment moins consommer du point de vue conduite? Moins consommer ce n'est pas conduire comme une mamie en sous régime et à 60 sur la route. Comment moins consommer??? C'est tout simplement anticiper: J'apperçois un panneau d'entrée de ville à 150m, je rétrograde en 4 puis 3 affin de perdre le plus de vitesse possible par décélération et je jauge le freinage pour arriver à la vitesse adéquate au panneau au lieu de freiner au dernier moment ou je ne gagnerais strictement aucun temps. Idem avec un rond point ou virage. La grande partie de l'économie c'est de bien juger les éléments et d'anticiper. Rétrograder  pour tomber à la vitesse adéquate sans freiner en fait partit. Laisser de la place entre la personne devant vous y est pour beaucoup aussi, ça vous permet de conduire à votre manière et même s'il rame, lui coller au cul ne changera rien, par contre vous vous allez...

Publié le 07/08/2008

Topic officiel " Alfa Mito Quadrifoglio Verde

    Alfa MiTo Quadrifoglio Verde   Alfa Romeo présente également à Francfort l'Alfa MiTo Quadrifoglio Verde. Cette version inédite marque le retour d'un symbole légendaire qui a signé par le passé quelques uns des modèles parmi les plus sportifs de la Marque italienne. Le fameux trèfle à quatre feuilles vert revient donc dans un nouveau concept alliant une sportivité très actuelle à une sensibilité accrue envers l'environnement. Cette nouvelle version sera commercialisée en France d'ici au tout début 2010. L'Alfa MiTo Quadrifoglio Verde intègre des contenus novateurs qui accentuent encore les qualités déjà reconnues du modèle d'origine. Tenue de route, sécurité, grande maniabilité sont ici exaltées par le nouveau moteur 1.4 turbo essence MultiAir de 170 ch qui est l'un des plus puissants de son segment. L'atout maître de l'Alfa MiTo Quadrifoglio Verde est son exceptionnel rapport poids/puissance. En effet, ses 6,7 kg/ch la placent au sommet de sa catégorie, en amélioration d'environ 10% par rapport à la version de 155 ch. En outre, avec une valeur de 124 ch/litre, le propulseur 1.4 Turbo essence MultiAir 170 ch s'affirme comme l'une des meilleures réalisations mondiales en termes de puissance spécifique, et même la valeur la plus élevée jamais enregistrée sur une Alfa Romeo, témoignant par là même de l'expertise technologique mise en oeuvre sur l'Alfa Mito.   En adéquation avec ces prestations remarquables, l'Alfa MiTo Quadrifoglio Verde dispose d'une riche dotation de série et de finitions luxueuses, accordant un grand soin aux détails. Le design des jantes de 17" de couleur titane satiné est directement inspiré de l'Alfa 8C Competizione. La même teinte titane est employée pour l'entourage des phares, des feux arrière et des coques des rétroviseurs alors que la parabole des projecteurs avant s'habille d'une teinte foncée spécifique. L'habitacle est quant à lui empreint d'une sportivité élégante, avec son ambiance noire, ses sièges baquets recouvert de tissu sport ou de cuir (de série en France) ou l'éclairage blanc des compteurs. A noter par ailleurs que le système Start&Stop est monté en série. Et pour optimiser son comportement dynamique, l'Alfa MiTo Quadrifoglio Verde propose le dispositif Dynamic Suspension, contrôle électronique actif et continu des amortisseurs développé en collaboration avec Magneti Marelli. Synthèse de l'expérience acquise en compétition, le dispositif Dynamic Suspension permet au modèle de se distinguer plus encore en termes de maniabilité et de sécurité en offrant d'exceptionnelles sensations de conduite. Les amortisseurs s'adaptent en permanence aux conditions de la chaussée en contrôlant tous les mouvements de la voiture au bénéfice de la stabilité et de l'adhérence. En gommant les aspérités de la route, le confort est également amélioré.   À noter que ce système est en interface permanente avec les trois différentes stratégies de contrôle du dispositif Alfa DNA. En position "Normal", la douceur des commandes est couplée à un plus grand confort de roulage tandis qu'en position "All Weather", le niveau de sécurité augmente grâce à l'interaction renforcée entre le système de stabilité VDC Vehicle Dynamic Control, la direction et les suspensions. Enfin, en position "Dynamic", le système transforme l'Alfa MiTo en supersportive littéralement collée à la chaussée. Le système Dynamic Suspension se compose de 4 amortisseurs à commande électronique, 5 capteurs d'accélération, une unité de contrôle et d'un interface avec l'Alfa DNA pour les différents paramétrages des systèmes électroniques embarqués.   Enfin, l'Alfa MiTo Quadrifoglio Verde adopte la boîte de vitesses mécanique à 6 rapports de toute nouvelle génération C635. Développée par FPT et fabriquée en Italie dans l'usine de Verrone (Biella), cette transmission inédite garantit des passages de vitesses précis et rapides ainsi qu'un silence de fonctionnement accru. Cette nouvelle boîte de vitesses est la première d'une famille appelée à équiper de nombreux modèles à l'avenir.   Technique Les motoristes de Fiat Powertrain Technologies s'étaient déjà illustrés en 1997 en présentant une injection à « rampe commune » qui améliorait ­nettement les performances du moteur diesel tout en diminuant sa consommation. Ces ingénieurs de talent se sont depuis ­penchés sur le moteur essence. Le fruit de leurs recherches est une nouvelle technologie baptisée MultiAir qui autorise une levée et une durée d'ouverture variables des soupapes d'admission. Le système Valvetronic de BMW ou le Variocam Plus de Porsche en ont déjà inauguré le principe mais avec une solution beaucoup plus complexe et onéreuse que celle développée par Fiat.   Le c?ur du système MultiAir est une commande électrohydraulique qui s'interpose entre l'unique arbre à cames et les soupapes d'admission. Ces petits vérins qui fonctionnent avec l'huile moteur gèrent très précisément l'ouverture des soupapes pour optimiser la quantité d'air admis et garantir ainsi une combustion optimale. Comparé à un moteur essence traditionnel de même cylindrée, le MultiAir progresse de 10 % en puissance et de 15 % en couple, tandis que sa consommation et le CO2 baissent de 10 %.   Cerise sur le gâteau, Fiat annonce une réduction spectaculaire des émissions polluantes (- 40 % pour les particules et - 60 % pour les NOx) particulièrement stratégique. Ainsi, il est prévu de monter le MultiAir sur les moteurs diesel du groupe, avec l'espoir de satisfaire à la future et très sévère norme de dépollution Euro 6 en se passant du coûteux piège à NOx.   En atte...

Publié le 28/09/2009

Presentation de ma Mercedes CLK 320 CDI

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------   Salut, nous sommes le 01-03-2010...... ça fait environ 15 mois que ce topic est ouvert   et vu que nous sommes a la 52 emes page, j'ai decidé de faire un index sur les pages qui ont marqués ce topic.   Page 1    = Presentation de la voiture au moment de la creation de ce topic. Page 3-4 =  Rabaissement de la caisse a l'aide de ressorts courts. Page 6-7 =  Pose d'un pack en 18 pouces (jantes+pneus) AMG et Vredestein. Page 10  =  1er Rassemblement a vincennes avec des FAiens... carlito, pascaf, claude, lediscret. Page 15  =  Bilan des 10000 km. Page 16  =  3eme rassemblement a vincennes avec des FAiens...carlito, pascaf, nininho, steve, popo. Page 20  =  4eme rassemblement a vincennes avec des FAiens... Page 13-17-24  =  Photos de mon CLK terminer et actuel. Page 26  =  Photos[reportage] sur mon voyage au musée Mercedes-Benz a Stuttgart. Page 27  =  5eme rassemblement a vincennes avec des Faiens... Page 30  =  Photos de vacances de mon copain Pascaf dans le var. Page 31  =  Photos de ma 106 (nouvel achat), et photos sur l'accident , quelques jours apres. Page 32  =  Dépose de mon CLK chez Mercedes-benz "St ouen l'Aumone" pour sa révision + Factures. Page 33  =  7eme rassemblement a vincennes avec des FAiens...pascaf, amel_the_white, lalienfou, claude, lediscret Page 34-35 = Photos de mon CLK en vacances. Page 38  =  Photos du CLK Page 39  =  8eme rassemblement a vincennes avec des Faiens...pascaf, nininho, carlito, nero75, gtpowa, rafael, zekiel. Page 40  =  Photos de mon CLK, exterieur, interieur. Page 46  =  Petite Arsouille     Page 48  = Reprogramation chez Digiservices et passage au banc de puissance (Photos et Courbes). Page 49 =  Chronos sur différents exercices pris avant la reprog et après la reprog. Resultat sans appel. Page 51 =  Explication complette sur le foncionement du FAP et sa régéneration. Page 52 =  Video du CLK sur le banc de puissance de Digiservices.     Apres quelques modifications, voici mon CLK actuel :       Passage au banc de puissance aprés Reprog Digiservices     ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- -----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------   Le 12 septembre 2008   Salut a tous!!! Je voudrais vous presenter, aujourd'huit, ma Mercedes CLK 320 CDI Avantgarde. En effet, après une Lancia Delta GT IE, Fiat UNO Turbo IE, Honda CRX GTI 16v, Rover 216 GTI 16v et 3 BMW, ( 318i de 1995 ), ( 320d de 2001 ), ( 320d de 2005 ), j'ai decidé il y a 3 mois de changer de marque et surtout de cylindres, je voulais passer aux 6 cylindres mais rester diesel pour la sobrieté.   Moteur: V6 3.0 L Turbo, Injection Direct, 24 soupapes. (REPROG. Digiservices) Puissance : 270 Cv Couple : 620 Nm   Performances : 0-100 km/h : 6.3 s 400m DA    : 14.4 s 1000m DA  : 26.2 s 80-120 (D) : 4.1 s 40-140 (D) : 9.1 s 60-160 (D) : 11.5 s Vitesse Maxi (Compteur) : 265 km/h   Options exterieur: Ligne avantarde                          Jantes 17                          Bi-xenon                          Double sortie d'echappement s...

Publié le 12/09/2008

Mon mazda CX-9 GT AWD

Bonjour a tous, - Suite a l'arrivee de 2 bebes (jumeaux) dans la famille en plus de mon fils de 2 et demie et ma mazda 6 GTsport 2006 etant a present trop petit, j'ai trouve d'occasion un cx-9 dans ma gamme de prix, ce qui va me permettre de faire rentrer toute la famille dedans sans probleme. (mon ancien post sur mon ancienne mazda 6 GT) http://www.autotitre.com/forum/Nouvelle-voiture-mazda-6-du-ca-76176p1.htm#v21 Presentation du CX-9: Moteur : V6, 3,7 litres, 24 soupapes Puissance : 273 ch à 6 250 tr/min Couple : 270 lb-pi à 4 250 tr/min Transmission : automatique 6 vitesses Suspension : indépendante/indépendante Freins : disques/disques Empattement : 287,5 cm Longueur : 507,4 cm Largeur : 193,6 cm Hauteur : 172,8 cm Poids : 2 056 kg Pneus : 245/50 R20 Capacité maximale de remorquage : 1 588 kg Coussins gonflables : deux à l’avant, deux latéraux, deux rideaux Consommation de carburant avec la version 4X4 Ville : 14 L/100 km (20 mi/gal) Route : 9,7 L/100 km (29 mi/gal) Pendant l’essai : 14,5 L/100 km (19,5 mi/gal) Température : 2 °C à 23 °C Émissions de CO2 : 5 760 kg/20 000 km Capacité du réservoir : 76 litres Type de carburant : essence régulière Accélération : 0-100 km/h : 8,4 secondes 60-100 km/h : 6,3 secondes Concernant le CX-9 que je viens d'acheter d'occasion voici un petit recapitulatif : - mise en circulation 17 janvier 2009 - 13000 kms. - couleur stormy mica - interieur cuir beige. - modele GT (finition canadienne). - AWD (transmission integrale) - option package luxe (hayon electrique, ouverture des portes et demarrage sans clef, système de surveillance des angles morts, etc...) - option systeme de navigation. - option systeme Bose 5.1 surround a l'arriere. - option capteur de proximite avant/arriere pour le stationnement Voici quelques photos de mon CX-9 avant la pose des pneus neige : Apres la pose des rims et pneus hivers Comparaison du CX-9 avec le : Le CX-7 Le mazda 5 Petite video du systeme video arriere : Petite video maison ( donc pas de super qualite de moi)sur le systeme video a l'arriere. C'est un systeme bose 5.1 dolby digital et dts avec un ecran de 9'' et 11 HP incluant le subwoofer. http://www.youtube.com/v/fNlMYyKHS5U&hl=en_US&fs=1& le son est excellent avec de bonne basse bien ronde et sans vibration, l'image est tres belle. Blind spot monitoring : une petite v...

Publié le 12/02/2010

Achat A3 Sportback 2.0L TDI 170ch S Line S Tronic

Bonjour à tous,   Ca y est, j'ai craqué pour une A3 Sportback TDI 170 S Tronic et finition S Line !   D'abord, je vous donne une explication rapide de ce choix. J'ai adoré mes deux 120d, notamment celle actuelle qui me procure un plaisir de conduite exceptionnel. Je change car je voulais une BVA, c'est vraiment un confort que je cherche depuis longtemps.   J'hésitais entre :   - une troisième 120d finition Sport Design 5 portes avec quelques options, mais l'essai de la BVA ne m'a pas du tout convaincu. La Série 1 reste une voiture que je recommande hautement pour son agrément, mais pas en BVA.   - une Golf GTD DSG 5 portes full options (full options au sens propre !!) mais le look ne plait pas à ma femme. J'ai pu l'essayer, l'agrément est top ! le 170CR est enfin agréable et silencieux, et la boite, tout simplement parfaite, que ce soit en D, S ou manuelle. Rien à redire, un régal !   - A3 SB S Line S Tronic. Je n'ai pas pu l'essayer mais j'aurai des prestations identiques à la G6 au niveau de l'association TDI170/DSG. J'adore le style intérieur et extérieur en S Line ! Et ma femme aussi, donc ça tombait bien, car je commençais à désespérer de trouver un modèle qui nous plaise à tous les 2 (elle m'a fait essayer RAV4, Qashquai, Tiguan? je n'ai eu aucun plaisir à conduire ces véhicules, même si au niveau du style, je me disais "pourquoi pas". Le style, c'est une chose, la conduite, une autre...)   Le seul petit "regret" sur l'A3, c'est de repasser à une traction. La propulsion, c'est vraiment agréable quand on pousse un peu (en conduite normale, zéro différence) ! L'A3 TDi/Quattro/DSG aurait été absolument parfaite     Voilà voilà? place à la config retenue !   Elle sera couleur noir brillant (je sais, c'est hyper original ), sans aucune identification à l'arrière à part les anneaux, et avec les jantes 7 branches doubles finition titane en option.   A l'intérieur, sellerie d'origine tissu/cuir noir avec surpiqûres argent. Pavillon noir.   Options (à part les jantes déjà mentionnées) :   - Pack hiver 2 (rétro dégivrables et escamotables électriquement) - Accoudoir central arrière - Fixations isofix (la bonne blague que ce soit en option? faut vraiment avoir l'oeil car la liste des options fait 3 pages !!) - Radar de recul   En accessoire, je prendrai aussi les embouts d'échappement chromés. J...

Publié le 10/12/2009

9-4x, le SUV made in Sweden

Aprés le lancement quasi-exclusivement outre Atlantique du 9-7x, le 4x4 vu par Saab (influence GM...) et distribué d'une manière ultra-confidentiel par la concession de Nanterre pour toute la France, on voit poindre un petit frère le 9-4x, lui officiellement destiné autant à l'Europe qu'au reste du monde.       J'en profite naturellement pour donner mon avis. J'ai croisé UNE fois en France un 9-7x cet été en Provence. J'étais extremement surpris !!! Bien que Saabiste par mon père, et conduisant régulierement une 9-3 Série Anniversaire de 2002, et occasionellement une 900 Aéro de 1992, je n'étais pas au courant de cette nouveauté venue des Etats-Unis ! Je roulais vers la maison dans la Saab lorsqu'à un croisement le véhicule non identifié, mais a la calandre bien identifiable m'est apparu. Je n'ai pas vraiment été repoussé par ce style décidemment trés Americain et qui parrait s'écarter de ce qu'est profondément Saab, moins élégant, plus lourd, et surtout particulièrement plus tape-à-l'oeil !... GM me parrait cependant avoir relativement bien respecté une ligne de style spécifique depuis toujours et pour laquelle on aime Saab à travers son histoire.   Que dites-vous de cette transfiguration du style moderne de Saab aux SUVs si porteurs en terme de marché, des possibilités pour la marque d'en profiter pour nous apporter toujours plus de ses innovations grave au succés qu'elle peut attendre ? Qu'en attendez-vous ? Y a t-il sur notre forum quelques heureux et potentiellements interessés ?!   J'ajoute quelques photos pour ceux qui par hasard ne l'auraient pas encore croisés :   Malgré ce qui apparait sur cette photo, nous ne perdons pas le positonnement central du contact ! Le conducteur reste toujours placé aux coeurs de l'auto, toutes les commandes sont tournées vers lui. Une photo de la 9-7x, trés massif... trés Chevrolet TrailBlazer... Et l'intérieur de ce dernier, dont on reconnait un volant typiquement Chevrolet TrailBlazer avec ses deux branches de chaques côtés, et qui n'est vraiment pas Saabiste...           Concernant enfin les caractéristiques techniques de ce futur SUV présenté à la fin de cette semaine au Salon International de l'Automobile à Paris aux Invalides et plus tôt à Détroit, on peut en résumé ceci : + Moteur "BioPower" bioéthanol (E85) et essence, 4 soupapes par cylindres, 4 cylindres 2.0L de 300 cheveaux en bioéthanol et 245 en essence, un couple de 400 nM en bioéthanol et 353 en essence, Turbo à double entrée = Transmission intégrale "Cross Wheel Drive" (XWD),différentiel arrière éléctronique à glissement limit...

Publié le 10/02/2008

Ze Caiada BMW Z4

Bon j'attend d'avoir le bon temps pour faire des belles photos.. mais je ne suis pas gatee pour l'instant. http://ti1ca.com/b9pvku57-0-190kmh-18sec-0-190kmh-18sec.wmv.html Donc je mets ici quelques des photos déjà connue ici http://www.autotitre.com/forum/Forum-BMW-Z4-46555p4.htm donc comme expliquée dans ce link avant , il s'agit d'une BMW Z4 3.0 (N52 si) car ca été changée avant pour le tuv ce qui ramène a 264ch/185kw a 6600trm c'est le modelé de 10/2006 phase2 avec 29000km a l'achat .. prix: 15100 euro TTC. ( la modification a couter 1250ht prise en charge par le vendeur Le modification en plus de quelques relais de plus pour les clignotent et aussi un bouton pour les feux de brouillard arriere car ca n'existe pas au Texas le moteur il s'agit tout bêtement de remplacer la bride mono-manifold ( ca n'existe pas en Europe cette bride) par la bride Tri-Manifold ( 3 entrées d'air a la place d'une) certes ils on aussi changer la cartographie du moteur. ca marche bien mieux.. avec des inconvenant comme la conso.. a trainer comme une larve.. tu arrive difficilement a faire en dessous de 10 L pourtant on ne peut pas dire que c'est du au poids car ca table a moins de 1300Kg. .Dans la modif ils m'avait cassée une prise qui ce branche en bas du bloc injection ce qui ma permis de rester au bord de la route en panne le jour après ces travaux avec dépanneuse et tout quoi. bon depuis plus de bobo. Je la roule souvent car j'adore la position de conduite très basse en plus la caisse a une assise très basse, plus basse que sur la porsche, aussi quand je suis personnellement on Mode Inconfort, avec la bmw je suis servie.. brouillant que se soit du au son moteur ce qui est une mélodie pour les oreilles ... que ce soit par le bruit de vent des qu'on passe les 120 130kmh capote fermer of course, a + de 200kmh c'est vraiment brouillant avec que des bruits parasites du au vent infernal sur long traject. aussi la suspat ca ne sert a rien d'expliquer.. ce truc c'est une planche a bois qui tourne comme un karting. il me reste a passer l'ordi de Miles en KM, pas fait encore, pour l'instant toute la partie digitalisée est en Miles a vrais dire je ne regarde jamais a part ce qui me reste a faire avec le plein ( en miles of course) on si habitue .. pour faire le calcule tu a une grosse calculatrice dans le compte km qui a les miles et les KM dessous... hors.. suffit de voie le nombre de miles pour voir en dessous les km que ca fait. si j'ai 350miles d'autonomie.. c'est simple.. je regarde le compteur et je sais que 100 miles c'est 160KM donc 480km + 50miles - 80km =560km pour la conso .. c'est par Galon par mile, ca montre 23.2mpg donc je fait 23.2 miles avec un galon. aujourd'hui je viens de me faire un 0-190kmh dans une route au revêtement a chier et ca monte car c'etait direction Itzig - Sandweiler. je me rappelle d'avoir fait dans les 160 avant les modification du moteur dans cette petite ligne presque droite ( c'est court comme distance et après faut appuyez comme il faut dans les freins si tu ne veut pas t'envoler dans le rond point direct après. la j'ai fait 190, j'ai filmée avec mon BBBold donc comme d'ab image son etc ,,, a chier! ca donne tout le charme. donc ce truc si je me base sur le temps de la vidéo fait 0-190kmh en 18sec. http://ti1ca.com/b9pvku57-0-190kmh-18sec-0-190kmh-18sec.wmv.html ici une foto si vous voulez avoir une idée du Compteur KM ( photo peut de temps après l'achat) il y a d'autres vidéo dans le link en haut mais avant la modification. J'attend le bon temps pour faire quelques photos plus convenables aujourd'hui j'ai fait 255kmh et bizarrement elle bloque carrément a cette vitesse pas un poil de plus... par contre pour filmer ou faire une photo ..c'est du suicide.. cette bagnole faut la tenir a deux main ca vibre ca bouge ca ronc, c'est infernal... a comparer.. a cette vitesse la je me gratte les couilles dans la porsche, un autre monde quoi. MAIS rien que pour vous.. avec un bon serrage de fesse j'ai réussit a faire une foto , aussi minable comme d'ab... c'est vrais que pour ce genre de truc .. les BB c'est la plus grosse merde au monde.. enfin.. on ne peut pas tout demander. bon je suis tout près des 250km au moment de la photo, le temps de viser appuiez sur ce bouton minable du bb etc ... javais leve a ce moment la un peut le pied. alors après 5000km environs.. les + : Moteur , son moteur Performance assise Pilotage BVA septronic pas mal du tou...

Publié le 07/02/2010

Laguna III Damfear [Photo-reportage]

Mises à jour : 14/03/2010 1an à son bord : bilan page 47                       08/03/2010 34.000km de la Laguna page 47                       26/02/2010 91.000km de la Mégane page 46                       18/02/2010 Vidéo carte mains libre Laguna page 45                       12/02/2010 Laguna, Scenic II de prêt et Mégane page 43                       09/02/2010 Traitement HD by Jonathan80 page 42                       05/02/2010 Totoshop by Damfear page 41                       29/01/2010 Laguna avec la Clio III qui remplace la Super 5 page 39                       29/01/2010 33.000km de la Laguna page 39                       26/01/2010 Mégane avec une Mégane III et des photos de Laguna page 38                       25/01/2010 Mégane en compagnie d'une Mégane II.2 pour fêter ses 2ans avec moi page 37                       10/01/2010 Mégane sous la neige page 34                       03/01/2010 Laguna sous la neige page 33                       31/12/2009 Mégane après la révision, toute propre page 33                       28/12/2009 32.000km de la Laguna et photo à Issy les Moulineaux page 33                       24/12/2009 Couinement repéré sur la Laguna page 32                       18/12/2009 Laguna sous la neige page 31, encore page 31, toujours page 31 et page 32                       13/12/2009 90.000km de la Mégane page 31                       07/12/2009 Tableau de bord de nuit et une veilleuse grillé page 30                       06/12/2009 31.000km de la Laguna page 29                       31/10/2009 Photos en couple, Mégane et Laguna ensemble page 27                       28/10/2009 30.000km et photos des vitres teintés page 27                       26/10/2009 Laguna en compagnie d'une GT 4Control page 26                                           Message "Faire révision" sur la Laguna page 26                       23/10/2009 Message "Prévoir révision sous 10 jours" sur la Laguna page 26                       15/10/2009 Nouvelles photos dans le sous-sol des vitres teintées page 26                       11/10/2009 Comparatif des compteurs de 3 M9R page 24                       10/10/2009 Teintage des vitres 5% pour 3/4 arrière 20% à l'avant à Royan page 24                       09/10/2009 Message "Prévoir révision sous 20 jours" sur la Laguna page 24                       01/10/2009 Sortie de ma fille et ma femme de la maternité en Laguna page 24                       30/09/2009 Message "VIDANGE A PREVOIR" sur la Mégane page 23                       26/09/2009 Vidéo démarrage à froid de la Laguna page 23                       18/09/2009 89.000km de la Mégane page 22                       31/08/2009 Totoshop by Bikinours page 20                       27/08/2009 Modus de prêt page 20                       24/08/2009 Vidéo démarrage à froid de la Mégane page 18                       23/08/2009 29.000km de la Laguna page 18                       16/08/2009 Laguna et son propriétaire page 16                       14/08/2009 Totoshop by Cliomax et Bikinours page 16                       10/08/2009 Laguna décorée pour un mariage accompagnée de quelques grosses voitures page 15                       30/07/2009 Laguna en compagnie d'une Mégane III coupé Orange Cayenne page 15                       25/07/2009 Coup de porte sur la Laguna page 14                       24/07/2009 28.000km de la Laguna page 14                       22/06/2009 Totoshop by Lagouna page 12                       20/06/2009 Avis sur mon vendeur page 1                                           Mégane après un nettoyage page 12                                           Message "DEFAILLANCE ELECTRONIQUE" sur la Mégane, nettoyage de la vanne EGR page 12                       11/06/2006 Pare-choc arrière sur la Lagu...

Publié le 12/04/2009

La Dodge Viper SRT 10 au Salon de Detroit

La Dodge Viper SRT 10 au Salon de Detroit     Dodge Viper SRT 10 2008 : une nouvelle démonstration de démesure !   Lorsqu?elle a été présenté en 1991, et pendant des longues années, la Dogde Viper était outrageusement puissante et brutale, c?était sa fierté, sa raison d?être: aucune comparaison n'était possible avec le reste de la production américaine. En effet la Viper occupe une place bien particulière par sa philosophie : d'une part c'est la plus puissante des voitures américaines de série, mais elle est la seule voiture de sport à se passer des technologies telles ques l'ESP ou la boîte séquentielle : la Dodge Viper laisse le pilote seul maître de sa monture.   Mais depuis quelques années, la concurrence se montre de plus en plus dangereuse, et vient remettre en question le titre de la Viper. Les nouvelles Mustang marquées de la griffe Shelby ou Saleen, et le retour du sigle Z06 sur la Corvette sont autant de mauvais signes pour la Viper. Il était donc temps de mettre les choses au point : voici une nouvelle version de la Viper SRT-10 qui vient remettre les choses en place au salon de Detroit 2007.   Le Salon de Detroit est l'occasion de remettre à jour cette icône de la production automobile Américaine, à la fois pour lui offrir le surcroît de puissance qu'il lui manquait par rapport à ses concurrentes, mais aussi pour l'adapter aux nouvelles réglementations en matière d'émissions polluantes. Même si la Dodge Viper 2008 affiche des performances de premier ordre, elle respecte les nouvelles normes antipollution californiennes LEV2.   Pour le millésime 2008, la Viper gagne 90 chevaux supplémentaires grâce à un moteur V10 modifié qui est passé de 8,3 l à 8.4 l grâce à un réalésage d'1 mm, ce nouveau V10 développe maintenant de 600 chevaux pour 760 Nm de couple ! Ceci permet à la Dodge Viper SRT-10 de réaliser le 0 à 100 km/h en moins de 4 secondes et le 0 à 160 km /h en moins de 12 secondes, avec une distance de freinage de moins de 30 mètres pour passer de 160 km/h à l'arrêt !   Pour faire passer le surcroît de puissance, la Dodge Viper se voit équipée d'un embrayage bidisque et d'une boîte de vitesse manuelle à 6 rapports Tremec modernisée avec une commande aux débattements plus courts, de quoi ravir les amateurs de pilotage. Les trains roulants ne sont pas oubliés, le freinage est assuré par des disques de 350 mm (14 pouces) pincés par des étriers Brembo, la voitures est équipée de l?ABS, de suspensions indépendantes en aluminium et un autobloquant à glissement limité. Les jantes en aluminium forgé et poli de 18 pouces à l?avant et 19 pouces à l?arrière, disponibles en 3 dessins différents, sont chaussées de pneus Michelin Pilot Sport.   Le bloc V10 en aluminium de la SRT-10 est équipé de pistons contrôlés par ordinateur CNC (Comput...

Publié le 20/02/2007

[Test Drive Rpt] Ford Focus III Titanium 1.0 Ecoboost 125ch - 2012

Essai réalisé le 23 Mai 2012Tout d'abord, l'essai de cette Focus ne doit clairement rien à son design : on ne peut pas le qualifier de fade mais son style intercontinental ne suscite aucune émotion particulière. Même chose en ce qui concerne l'habitacle, spacieux et correctement réalisé et équipé : ici, en finition Titanium (keyless, clim bizone, rétro électrochromatique, phares et EG auto, AB, feux AR LED, audio CD/MP3/USB, , BT, Aide au démarrage en côte - HLA, JA 16", etc... ) + pack City (aide au stationnement, rétro rabattables électriquement, etc...) Bref, le même package que l'on retrouve sur toutes les compactes du segment...bon, la poignée de frein à main évadée d'un cockpit d'aéronef est original et pratique. Non, tout l'attrait de cette Focus repose sur son tricylindre 1.0 Turbo, développant 125ch. Et cette mécanique est juste bluffante , toujours vaillante (que l'on soit en ville ou sur autoroute - limitée à 110 bicoze testée en France ), jamais à court de souffle (à faible vitesse et sur le second rapport, y'a juste un petit temps de latence d'1s lorsque l'on met le pied dedans mais, ensuite, ça repart comme en 14), en mode boucher, on parvient même à faire cirer les roues AV au démarrage, voire en 2nde...bref, en sensations, c'est assez proche des prestations d'un atmo 1.8 i-Vtec...vraiment très agréable à mener. De plus, l'isolation phonique est premium : à l'arrêt ou à faible vitesse, pas un bruit, pas une vibration ne pénètrent dans l'habitacle et lorsque l'on montre dans les tours, la mécanique sait rester discrète. Et le reste n'est pas en reste :- L'embrayage semblait un peu sec sur les premiers tours de roues, mais on parvient à le doser rapidement. - le châssis est à classer dans la catégorie des "bons élèves" , et la direction est précise, juste comme il faut. - Les freins font correctement leur boulot (notamment sur gros freinage) . - La position de conduite est nickelle et l'auto est confortable (bon il s'agit là d'un point subjectif car d'autres trouveront la suspension un peu sèche mais elle convient parfaitement à mon séant). - Le système Stop & Start est réussi : le moteur se coupe instantanément à l'arrêt (levier de vitesse au point mort, pédale d'embrayage relâchée) et le redémarrage s'effectue en 1/2 seconde, bref absolument pas perturbant. Arrêt sans Stop&Start (frein à main enclenché): Arrêt avec Stop&Start: - le seul point critiquable concerne le guidage du levier de vitesse (BVM6): ça accroche et il est parfois di...

Publié le 23/05/2012

L'art de mécaniquer une guez

Voila un petit topic qui peut servir a tous le monde. Surtout aux possesseurs de guez qui n?ont pas trop peur de se salir les mains, mais qui appréhende un peu le fait d?ouvrir la caisse a outil.Je vois ces futures pages comme un pot pourris de trucs et astuces pour se sortir de merdes que moi ou d?autres rencontrent tous les jours.La première chose que j?ai a dire concerne l?outillage.C?est un point a ne surtout pas négliger.Un mauvais choix d?outillage peut vous compliquer la vie a un point inimaginable.Perso, je fonctionne de la manière suivante :L?outillage de tous les jours, top qualité, Facom ou SAM, je ne me pose meme pas la question. Il y a quelques marques très spécialisée aussi, Knipex pour les pinces, Swisstool en cle 6 pans ou torxDes qu?ils s?agit de s?en servir occasionnellement, il faut rester dans du matos correct, mais pas besoin du top du top, des marques comme toolcraft, kraftwerk, ks tool ou expert font largement le boulot. Même une des gammes de norauto est pas mal du tout.Si vous voulez vraiment vous y mettre, ne négligez pas ce point, c?est important.Une mauvaise cle 6 pans a vite fait de vous foirer la tête en la rendant ronde...Mon premier pâté concernera les vis tient.Les vis sont partout, et des que l?on se mets a mecaniquer, on en rencontre.Et helas, quand on ne s?y prend pas de la meilleures façons (mauvais outil, mal utilisé, ...) ou que la vis est bloquée, on a vite fait d?etre dégoûté de la chose.Vous allez me prendre pour un taré, mais les vis sont devenu un jeu pour moi, j?ai tellement galéré avec mes premières vis cassées ou bloquées que chaque fois, c?est un nouveau défis.A force, a mon ancien taf, un mec disait toujours « avec Seb (oui, je m'appelle Sébastien) aucune résiste, sauf sa femme »Il existe une grande variété de vis, dans l?automobile les plus présentes sont les tête H (hexagonale mâle), HC (Hexagonales creuses), torx (mâle et femelle), fendue et cruciforme (philips et pozidriv, plus de philips, les pozidriv sont surtout utilisée dans le bâtiment).La première chose a faire lorsque la vis ne vient pas toute seule, c?est le dégrippant, a asperge partout ou c?est possible près de la vis.Si la vis a été freinée, un coup de chalumeau ou un simple bleuet sur la pièce recevant la vis pour le faire fondre, ne pas insister , ça fond a 100/120°CEnsuite on lui tape sur la gueule, mais pas directement avec le marteau, on risque d?abimer la tête.Donc jet en bronze ou en alu a défaut, et on lui met un bon coup sur la tronche, pas de caresse, elle ne vous rendra rien.Si elle ne vient toujours pas, rallonge. On augmente le bras de levier de l?outil pour décupler sa force. On ne rallonge pas un cliquet, le cliquet est un outil permettant de dévisser/visser plus rapidement, ce n?est, en principe pas fait pour serrer ou desserrer un gros couple, au risque de le casser.Petit rappel, des qu?il faut forcer un peu sur une tête hexagonale, privilégiez la clé a pipe 6 pans ou une douille 6 pans a une 12, sur cette dernière, la surface de contact vis / outil et moindre, du coup, les effort ont tendance a arrondir la tête. Idem avec un tournevis a frapper, il faut le tenir fermement et en appuyant sur la vis avec de frapper sèchement, sinon, au revoir la tête de vis.A ce moment, quelque chose est forcement venu, la vis ; l?empreinte de l?outil ou l?outil.Si c?est l?outil, on en récupère un autre de qualité, on remet un coup de dégrippant, un coup de jet, on reprend la rallonge, on peu maintenant chauffer en plus. On vas chauffer la pièce femelle dans laquelle la vis est insérée afin qu?elle se dilate et lâche la vis, si la vis est chauffée avant, vous empirez le probleme. Il faut chauffer de façon homogène, des que ca commence a changer de couleur, on desserre, il ne faut pas traîner sinon la vis prend la chaleur et se dilate aussi, et la on est marrons.Si c?est l?empreinte de l?outil qui lâche :-Dans le cas de l?hexagone creux (empreinte allen) on peut utiliser une cle torx frappée dans la vi...

Publié le 26/08/2013

Tiumph TR5 pi (overdrive) [Presentation]

Bonjour à tous,   Je suis le forum depuis plusieurs année et je me décide aujourd'hui enfin à apporter ma contribution en présentant l'une de mes voitures, il s'agit d'une Triumph TR5 pi (overdrive) de 1968, elle appartient à mon père depuis toujours et m'est destiné prochainement (j'ai bientôt 20 ans). Après un moteur explosé au tout debut des années 90 elle a passé pratiquement 10 ans dans un box jusqu'a ce que mon père se decide à la sortir pour la restorer entièrement  voyant la passion de l'automobile naitre en moi. Je vais tenter de faire un petit résumé de cette restoration qui a duré 7 ans ( et oui une restoration c'est toujours plein de rebondissement surtout lorsqu'on est perfectionniste), j'oublierai surement des choses mais je vais essayer au fil du temps de rajouter ce qui me reviendra et bien sur je pourrais demander à mon père.     Tout d'abord la voiture a été entièrement desossée puisque la restoration a été complète, pas une seul pièce n'as été oublié.   D'abord sur l'aspect esthetique. La peinture à été refaite deux fois ( soucis d'exigeance) la couleur est Dark Blue, une couleur d'origine au catalogue triumph si je me souvient bien. Tout les chromes ont evidement éte refait, etc ... Les moquettes on été refaite sur mesure en bleu marine ainsi que la sellerie dans un bleu clair, les sièges sont maintenant en cuir ( simili à l'origine). La capote est de la mème couleur que la carosserie aussi que que le couvre capote, et nous possedons aussi un Hard top lui aussi Dark blue et on couvre tonneau de même couleur. Le tableau de bord à lui aussi été fait sur mesure en ronce de noyer et les parties surplombant les portières à l'origine dans un plastique noir pas vraiement joli ont été egalement refaites sur mesure dans une ronce de noyer assortie au tableau de bord, pièces unique à ce jour sur une tr4 ou 5. Je crois que tout est dit concernant l'esthetique, on peut attaquer la mecanique, le plas de resistance.     La voiture a été entièrement preparée, mais dans les régles de l'art puisque toutes les pièce ou presque sont des pièce triumph et cela ne change pas l'esprit de la voiture, il ne sagit donc pas d'une préparation farfelue qui dénaturerait l'âme de l'auto. Le chassis à été renforcé, une bar antiroulis avant a été installée, la suspension à été preparée avec la pose d'amortisseurs koni couplé a des ressorts et cales speciaux plus fermes pour un comportement optimal. Les voix ont été très legerement élargies pour une meilleur assise et des jantes 68 rayons chromés posées couplés a des pneus collection michelin (monte d'origine). Concernant le moteur il a été entièrement préparé, vilbrequin sport, un système inedit pour decompressé le bas moteur, pistons forgés etc .. je n'ai plus le listing des pièces en tête mais il est assez consèquant. La puissance est aujourd'hui portée au tour des 200ch ( 150 à l'origine). Pour finir une ligne complète inox faite main (made in UK) à été installé pour une performance accrue et surtout une sonorité envoutante ! J'ai surement oublié de nombreuse choses mais cela me reviendra.   Après 7 ans de restora...

Publié le 04/04/2010

J'ai craqué pour la colt de chez Mitsubishi !!

[b] Et voilà... après essais de différents modèles, mazda2, opel corsa et colt... je me suis enfin décidé ! ça y est j'ai commandé ma nouvelle COLT diesel 95 CV !     faut dire que dans la gamme de prix que je m'étais fixé, c'est la seule qui a vraiment tenu ses promesses. Un moteur digne de ce nom, une bombe en effet ! Dès la première passée, et en légère accélération, la voiture fait un "bond" et décolle littéralement ! va falloir gérer les démarrages... On me confie la voiture et je quitte la concession pour une bonne demi heure. J'ai tout le loisir de l'essayer, et de mesurer ce qu'elle donne dans les différentes situations et aux différents rapports. Je dois préciser que je suis des alpes maritimes, et quel régal de la conduire sur des petites routes sinueuses, virevoltantes, en montées et en descentes. Le moteur est là, puissant, et docile tout de même. Sollicité , il répond au quart de tour, il donne une impression de sécurité, de puissance. J'avais l'impression d'être dans la golf diesel de mon frère ! En mieux... lol ! car la tenue de route, l'adhérence, l'amortissement, s'ils semblent être de filiation germanique, sont d'un très bon niveau. Peut-être cette impression est elle en lien avec le trois cylindres d'origine mercedez qui anime cette sympathique voiture. En accélération, le moteur ronronne et délivre un ronronnement "rauque" très particulier, mais qui fait sentir qu'on en a sous la pédale, et qui est vraiment amusant et agréable. Moi qui suis motard, par ailleurs, et qui apprécie les mécaniques vivantes, c'est réellement le cas, ici, du couple, de la générosité, une puissance presque "hors norme" vu le poids de la voiture... D'ailleurs n'est elle pas annoncée pour le 0 à 100 km/h départ arrêté à 9,9 secondes... incroyable ! elle pousse très fort, et peut s'aligner avec des gti et autres modèles turboncompresés en essence et d'un niveau de prix nettement supérieur ! Jolie bouille, design travaillé, sans trop en faire, un arrière hyper mimi, bref un capital sympathie, qui me fait craquer. Et sans rien sacrifier pour le reste ! une voiture hyper modulable, dont les sièges se rabattent, le plancher à plat, l'espace très généreux... (je pensais à mon vtt qui doit s'y loger en rabattant les sièges à l'arrière), le tableau de bord très bien fini, et même un espace dans la boîte à gants pour y loger une bouteille d'un litre et demi, réfrigéré... que ce sera agréable de boire frais au retour d'une de mes randos vtt !! Il y aurait encore tellement à dire... Mais là, je ronge mon frein car je vais chercher la belle la semaine prochaine en île de France chez un concessionnaire, je suis passé par un déstockeur pour aller plus vite. Voilà quelques photos... j'ai choisi celle en glamour grey après avoir hésité longuement avec le noir ! Mais je trouve cette couleur très sympa, nouvelle, ça nous change un peu des gris métalisés, des années 80/90... (ça me rappelle ma 104Z...

Publié le 26/04/2008

Ma premiere BMW, une serie 7 ! [Photo-Reportage]

J'avais poste ici-meme un topic de demande de renseignements sur les BMW, afin de recevoir des conseils et autres informations pour m'aider a denicher une voiture d'occasion. Le lien vers le topic en question: http://www.forum-auto.com/forum2.p [...] ost=393184   Donc voila, comme promis, une presentation complete de ma nouvelle acquisition, ma toute premiere BMW.     Il s'agit donc d'une BMW E38 740d, mue par un petit V8 bi-turbo diesel couple a une  boite Steptronic, que j'ai achete la semaine derniere en Allemagne. Elle a  maintenant 124.500 kms a peu pres, et fonctionne presque parfaitement   Le retour en France s'est fait en passant par la Suisse et l'Italie. En Suisse  aucun probleme, mais en Italie les douaniers m'ont fouille la voiture de fond en  combles... un jeune dans une 740 ca fait mafiosi je crois Bref, retour sans  encombres.   Passons a la presentation detaillee:     La couleur verte ne me plait pas plus que ca, mais je dois admettre qu'elle se  marie pas trop mal avec l'interieur beige... mais j'aurais tout de meme prefere du  noir, la couleur de reference pour l'E38 selon moi.         Le logo ne laisse planner aucun doute... c'est un diesel En contre-partie, il ne   m'a fallu qu'une soixantaine de litres de carburant pour redescendre en France, en  partant d'un village pas loin de Hockenheim pour arriver a Nice sur la cote d'Azur,  une distance estimee a environ 800 kilometres d'apres le GPS, le tout avec une  meteo execrable (pluie et neige) sur une bonne partie du parcours, et des pneux  neiges pas assez gonfles C'est tout de meme appreciable, on va dire.       Passons a l'interieur. Il est magnifique, c'est en grande partie ce qui m'a motive  a l'achat de ce paquebot.       Le cuir est en excellent etat, a l'avant comme a l'arriere, par contre, la voiture  ayant ete utilisee par le mecano du garage, la ceinture de securite est assez  noircie, tout comme le coin du siege ou elle frotte... un nettoyage s'imposera dans  les plus bref delais...       Le poste de pilotage qui m'a permis d'aligner tous ces kilometres dans un confort  royal. Quel pied... Dommage que les inserts ne soient que du plastique Enfin,  l'effet visuel est bien la, c'est le principal, moi j'adore.       Le coffre est tres grand, mais pas immense. C'est un peu la surprise en l'ouvrant,  y'a tellement de trucs sur les cotes (chargeur + lecteur GPS a gauche, batteries a  droite) qu'on perd beaucoup de place. Au final, je crois que le coffre doit etre  sensiblement le meme que celui de ma regrettee 605, a peu de choses pres. Bon,  n'hallucinons pas non plus, c'est grand !         Derriere les sieges conducteurs et passager, les tablettes rabattables (un truc  parfaitement inutile, au passage), et une sorte de pochette plastique derriere le  siege passager, un porte-documents, ou un truc du genre... une voiture de PDG, quoi         La console arriere, avec AV in et o...

Publié le 28/03/2007

[Toni Test Report] Die neue (b)Opel Meriva (tm)

Ja, ja ja ! J'ai eu un bô véhicule de location là, je ne résiste pas à vous en faire part Deutche Qualitat, mit Flex Door (tm) Très très intelligent système, qu'ils disent ExtérieurTrès honnêtement, j'aime bien la gueule du truc par rapport à l'ancien qui était immonde. Sauf l'espèce de machin noir "genre piano" sur le hayon, c'est moche.Ca fait camionette mais bon les plis latéraux, tout ça c'est pas mal. Faut pas oublier que cette boîte à sardines est concurrente des... Modus - haha ! - ou encore B-klass (mouarf !). Donc bon.Les jantes 16" là dessus, c'est pourtant "gros" mais ça nage dans les ailes ! Absolument ridicule comme tellement de caisses actuelles...Vivement l'option 20" qu'on se pète les dents en roulant sur les plaques d'égoûts...Intérior deutche technologieAlors là pour une fois je me suis mis à l'arrière le temps de tester ces fameuses places pour "suicidés" ! Magnifiques vitres à manivelles très fashion en plastoc de daube, tout ça. Le place centrale: mais elle sert à quoi ?! Impossible de se mettre dessus, l'accoudoir avant est prolongé et c'est juste pas possible de s'asseoir à moins de mettre les jambes en l'air !? Appellons-donc ça la place des blondes, ja ! D'où les perruques dans la pub.L'intérieur, franchement c'est pas mal fini avec des boutons partout, pourtant pack pauvre pas d'options, ça sert à quoi ? A rien. Ha bon ! Zouliii Frein de parking électrique; on y reviendra.La sonoBeat itttt, beaaat itttt, Just beat it, beat it, beat it, beat it No one wants to be defeated Bon bon ça chante fort on a compris, ta gueule toi. Das motorUn truc essence en boîte 5 qui ne fait pas "pshiiit", j'en déduis que c'est le 1.4l atmo un truc comme ça.Motor touine-porte moultisoupapes100PS de feu de la mort qui brûle le bitumeDeutche technologie bist do bereit fur dem poutrageDas konduite Sport (tm)Bon ben c'est pas tout ça, on démarre. Frein de parking électrique donc... Ha ben merde.Pas automatique leur truc ?! Parce que marche AR, hop on bouge pas. Déco' manuelle donc. Gné ? Heu non, marche pas. Dans l'autre sens marche pas non plus. Schkrouiiiiik Ha ça devait être un bug, en coupant le contact ça marche au redém' ! Deutche merguez Bon ben c'est pas t... et merde roule ma poule.Le gros couple de 0.001 mkg souffle le véhicule avec force. On décolle.La boîte engage ses rapports avec une fermeté toute germanique, justifiée par l'énorme puissance à passer aux roues avant. Embrayage longue course (3km jusqu'au fond) on dirait une BM, sans le feeling puisqu'on a l'impression d'enfoncer son pied dans un gros Flamby. Ja ja, les freins c'est pareil ? Et schiesse alors.Le système de freinage a montré cependant toute satisfaction: j'y reviens.Donc la pouissance... C'est bon on a fait 500m c'est chaud, broaaaaaaaa ! Clonk, broooaaaaaaaaaaa.... aaaaaaaa. Heu. Troisiè...

Publié le 19/07/2011

Nouvelle Honda Civic [Topic Unique]

/! ATTENTION : SI VOUS ETES EN FROID AVEC VOTRE BANQUIER, NE LISEZ PAS CE QUI EST EN DESSOUS !!! /!     Post Initial ici   1) Le Concept :     Citation : LE CONCEPT CIVIC à Genève   ? Le Concept Civic de nouvelle génération en première mondiale ? Un nouveau standard pour le segment C ? Une image sportive, porteuse d?émotion ? Parmi les motorisations proposées, le 2.2 i-CTDi et plusieurs versions essence ? Construite en Grande-Bretagne dans l?usine Honda Europe de Swindon   Le Concept Civic de nouvelle génération se présente sous la forme d?une cinq portes ?hatchback?. Une silhouette sculptée confère à ce modèle Honda, le plus vendu dans le monde, une image encore plus sportive. Cette huitième génération offrira un niveau inédit de performances associées à des motorisations d?une sobriété exemplaire.   Honda estime que la Civic de nouvelle génération va instituer de nouveaux standards dans un segment C de plus en plus exigeant, notamment dans son secteur le plus élevé. Plus large et plus basse que la version actuelle, la prochaine Civic sera elle aussi construite par l?usine Honda Europe de Swindon, en Grande-Bretagne. Maintes fois récompensé, le moteur i-CTDi sera bien entendu disponible sur cette gamme Civic et sera assemblé dans l?usine britannique. La puissance et le couple maxi de la Civic i-CTDi (respectivement 140 ch et 340 Nm) devraient la placer parmi les meilleurs véhicules de sa catégorie. Outre ce nouveau moteur i-CTDi, la gamme proposera plusieurs motorisations essence.   Le ?concept-car? présenté exprime la volonté de la compagnie de faire évoluer la nouvelle Civic par une approche qui la rendra plus sportive, porteuse d?émotion et encore plus plaisante à conduire. Dans tous les domaines, les nouvelles motorisations offriront des performances de très haut de gamme et, dans ces conditions, nul ne peut douter que la Civic de prochaine génération fixera de nouveaux standards pour le segment C.   Globalement, la Civic est le modèle Honda le plus vendu sur la planète. Ainsi, au cours des 33 dernières années, plus de 16 millions de Civic ont été construites et vendues de par le monde, ce qui représente 30% du volume total des ventes réalisées par Honda. C?est souvent par le biais de la Civic que Honda a introduit de nouvelles technologies, lesquelles ont ensuite été appliquées à la production de masse ? et cette nouvelle génération ne fait pas exception à ce ?principe?. Actuellement produite dans 11 pays, la Civic est vendue dans environ 160 pays.         2) Les photos :   Extérieur             Intérieur             A voir   Cliquez ici pour voir le fonctionnement de la banquette rabattable   Galerie de photos détaillées       3) Les tarifs :   Citation : -1.4l confort: 17400 €   -1.8l confort : 19400 €   -1.8l sport/sport + navi : 20800 € / 23200 €   -1.8l Executive: 22300 €   -1.8l Executive cuir/navi : 26000 €   -2.2l ctdi confort : 21400 €   -2.2l ctdi sport : 22800 €   -2.2l ctdi sport navi : 25200 €   -2.2l ctdi executive : 24300 €   -2.2l ctdi executive cuir/navi : 28000 €       4) Les essais :     Presse spécialisée :   Test de Auto Express (Anglais)   Citation : A retenir du test par AutoExpress :   it all adds up to a very impressive package. Not only is the Civic practical, well built and good value, it's also great to drive and uniquely styled. There's no doubt it's a winner, and Honda's rivals should be very worried indeed.   Test du Nouvel Obsevateur   Citation : A retenir du test par le Nouvel Observateur :   1) HON...

Publié le 22/11/2005

[Test Drive Rpt] Mia Electric 18kW (24ch) - Batteries Lithium-Phosphate de fer 12 kWh - 2012

Essai réalisé le 13 Octobre 2012Les Mitsu/Citroën C-zéro, Mitsu/Peugeot Ion et Nissan Leaf ayant déjà été largement test-drivées sur ce forum, restaient encore les fameuses Bolloré BlueCar, Renault/Samsung Fluence ZE ou Tesla roadster mais quid de la plus française des électriques...la petite Mia Enfin, plus très française depuis Juillet 2010 puisque l' Heuliez Mia a été rachetée par le germanique professeur Edwin Kohl et s'appelle désormais Mia Electric. Bizarre que, mis à part dans l'industrie du luxe, une marque française ne le reste jamais longtemps : la production reste tourefois du côté de chez Ségolène. De prime abord, la Mia ressemble plutôt à une voiture sans permis toute en plastique (c'est de l'ABS) : Le style est l'oeuvre du père de la Mercedes Classe A et de la Peugeot 206, le designer Murat Günak.Mais une fois à bord, on se retrouve aux commandes d'un minibus : L'accès à bord est facilité par les très pratiques portes latérales coulissantes : Lesquelles portes se commandent en appuyant sur les grosses fleurs blanches (intérieur/extérieur) : il ne s'agit que d'un dévérouillage, les portes s'ouvrent ensuite à l'huile de coude. Très compacte, la Mia, en version courte (L: 2.87m, l: 1.64m, h: 1.55m), ne propose que 3 places, disposées originalement : le siège conducteur en position centrale plus 2 sièges AR de chaque côté.Ainsi qu'un volume de coffre de 260L, équivalent à celui d'une VW Up : Royal, par rapport aux 140L d'une C1. Mais la Mia existe également en une très pratique version longue, la Mia L (L: 3.19, l: 1.64, h: 1.55), disposant de 4 places (siège conducteur central plus banquette AR 3 places) et d'un volume de coffre de 420L. Il existe aussi une version utilitaire "tôlée"...enfin, "plastifiée" ..., la Mia U, proposant un unique siège conducteur central et un volume de chargement de 1.500L.Les matériaux employés dans l'habitacle font cheap, les plastiques (sauf les parties laquées) se rayent facilement mais semblent assez costauds et léquipement de série est, lui, franchement chiche :- ABS + AFU- JA- Verrouillage centralisé avec Plip- Chauffage à impulsion- Prise 12V- Pré-équipement radio- Chargeur embarqué + 5m de câble de charge- Sélecteur Eco-drive- Feux Stop et clignotants AR à LED- Bombe anti-crevaisonMais le véhicule essayé disposait de qqs options supplémentaire comme la radio CD/MP3/USB, kit BT, pack confort incluant un chauffage programmable permettant de s'activer avant de s'installer à bord : Point de vitres électriques, non plus (seul le hayon se dévérouille avec le plip), mais coulissantes comme les portes du même nom : Par contre, les 4 roues de 14" sont toutes équipées de freins à disque : Il existe plusieurs possibilités de personnalisation niveau couleur carrosserie (blanc, aluminium brossé, noir carbone), TdB, (blanc, noir carbone, gris, cuir intégral incluant une sellerie cuir), JA et pare-chocs (noir, blanc, rouge), sièges (2 nuances de noir, orange, rouge, cuir noir ou cognac) ainsi qu'un pack cuir (volant, poignée de frein à main, contre-portes...), etc...Le mieux est de consulter le site officiel : http://www.mia-electric.com/En piste :En chiffre, une Mia Electric ça donne : moteur électrique asynchrone de 18kW (24ch), couple de 58Nm (de 0 à 5.000 tr/mn), Vmax de 100km/h, 2 possibilités de batteries Lithium/Phosphate de fer - 8 kWh permettant 80km d'autonomie - 12 kWh permettant 125km d'autonomie. Les batteries de 8kWh se rechargent en 3 heures, celles de 12kWh demandent 5 heures, sur une prise classique de 220V - 16A.Une recharge de 10mn (prise 220V) fournit 8 kilomètres d'autonomie (pas d'effet mémoire des batterie Lithium-Phosphate de fer).L'avantage est que la recharge des batteries de la Mia ne nécessite pas l'installation d'une WallBox (comme pour l'Ampera/Volt ou la prochaine Zoe), et les 15mn de branchement sur notre prise 220V (9A, de mémoire) nous on permis de rajouter 5-6km d'autonomie.Le câble de chargemen...

Publié le 16/10/2012

2 jours en BUGATTI 16.4 VEYRON

C'est ici, que j'ai mis ce post il ni a pas longtemps. http://2thering.bb-fr.com/viewtopi [...] 37&start=0 Il y a aussi les photos.       Me voila enfin arriver en alsace dans le saint des saints , je veux parler de des automobiles BUGATTI au château ST Jean. Muni de mon invitation personnel et attitré, je suis reçut comme un prince d'un jour, plutôt 2 jours. Tous d'abord visite de l'atelier de fabrication avec un ingénieur de la marque qui parle français (ouf ) Tous simplement impressionnant.Avec sans arrêt, les pourquoi et comment.j'ai prit des notes vous verraient après. A la fin de ma visite qui se faisait a mon rythme, nous somme aller dehors ou se trouver quelque Bugatti de colorie différent. Oui , j'avais la possibilité d'emmener avec moi une personne. Et j'ai choisie un pote passionnée qui avait en plus du gros matériel photos. Elle était la devant moi sans barrière sans écriteau (ne pas toucher). Elle et trop belle, je n'ose pas y toucher, j'ouvre la porte c'est beau Oui j'ai passer deux journées a l'essayer, il faut bien ça. Très dur au début, beaucoup de puissance et de G sans parler du freinage tous simplement difficile a supporter. La journée , avec des poses. Je me disais je vais mettre a fond, je vais freiner comme ça, et je vais relancer encore et encore. En faite ils y a eu plusieurs poses , pour me remettre des G positif et négatif. Oui je reste discret sur ses sujets en générale. Le pilotage c'est ma passion, découvrir le potentielle d'une voiture et un exercice toujours plaisant et aussi très difficile.Et la c'est la première fois que je suis obligé, de prendre des poses pour me reprendre un peut. Ont a sur les 3 a 4 premiers rapport le souffle véritablement coupé.Et c'est pour cela que les 10 premiers km se sont fait en passager avec un ancien pilote de F1 je veut parler de PEDRO LAMI. Qui ensuite ma laissé le volant toute la journée et surtout il ma laissé le temps de prendre mes mesures. En BUGATTI 16.4 VEYRON ont ne rigole pas, oui quand la puissance arrive c'est tellement enorrrrmmmme, que l'ont se doit d'être hyper concentré.La vitesse atteinte en quelque seconde et tous simplement hallucinante. La semaine dernière j'etais avec une Porsche type 996 GT3 C.S ,j'ai prit 295km/H en 5 e juste avant de mettre la 6 e pour un 340km/h. Avec La BUGATTI 16.4 VEYRON les 300km/H je les atteint en moins de 14 secondes.Alors "combien tu a pris" vous allez me dire et bien j'ai pris 350km/h plusieurs fois et une fois 375km/h et elle en demandé encore.pour info c'est 406km/h la vitesse maxi. Je reviendrais dessus un peut plus loin. La découverte du châssis et de l'amortissement sur cette voiture n'est pas chose facile, car le châssis et l'aero change de manière permanentes.Il suffit de voir les graphiques des acquisitions de donner pour sans rendre compte. Sur les très gros freinages l'ailerons ar prend une inclinaison de 113° pour donner de la stabilité sur l'ar. Voila j'essais de faire cour, mais avec elle je ni arrive jamais Avec ses 1001 ch et ses 125m/kg de couple sa boite a 7 rapports fond d'elle une voiture magique. J'ai passé une journée génial mais terriblement fatigante. Vivement demain sur le circuit de Wolkswagen en Allemagne.   Avec de telles performances en vélocité, on comprend que l?aérodynamique de l?ensemble est un élément essentiel dans la conception de l?auto. D?une part, la carrosserie doit offrir une résistance aérodynamique aussi faible que possible pour permettre des reprises hallucinante même aux vitesses supérieures à 200 km/h tout en autorisant une vitesse maximale de plus de 400 km/h. D?autre part, la portance négative mesurée aux essieux avant et arrière doit être répartie de manière à ce que la voiture colle littéralement à la route. Dernier point : tous les agrégats de haute performance regroupés sous la carrosserie en carbone / aluminium doivent être refroidis de manière optimale, quelle que soit la vitesse. Au c?ur du dispositif de régulation se trouve un système hydraulique central géré par ordinateur. Il gère la garde au sol de la Bugatti Veyron à transmission intégrale en prenant en compte trois niveaux, selon la vitesse du véhicule. Pour augmenter la portance négative à l?avant, la partie inférieure de la carrosserie possède des clapets diffuseurs, disposés de chaque côté pouvant se fermer ou s?ouvrir grâce à deux cylindres hydrauliques. Les flux arrière sont gérés par des diffuseurs inférieurs ainsi que par un aileron. Lors de la conduite de tous les jours, la garde au sol sera de 125 mm, aux deux essieux. Dans cette utilisation, les clapets de diffusion resteront ouverts, l?aileron arrière et les spoilers accolés à la carrosserie. Sauf dans un seul cas : lorsque la température des gaz s?échappant du moteur central dépasse un seuil critique, l?aileron situé au-dessus s?ouvrira à un certain angle. Cette position, dite « cool down », s?enclenchera de manière automatique. À partir de 220 km/h, l?ensemble de la caisse de la Bugatti s?abaisse automatiquement pour adopter une garde au sol de 80 mm à l?avant, 95 mm à l?arrière. Les clapets de diffusion demeurent ouverts, l?aileron arrière comme les spoilers s?extraient automatiquement. Dans cette position, définie comme celle de « handling », la portance négative augmente, tant à l?avant qu?à l?arrière du véhicule. Lorsque la vitesse retombe au-dessous de 140 km/h, l?aileron réintègre sa position de repos. Libre au conducteur de piloter au-dessous de 220 km/h avec une portance négative accrue : une touche sur la console médiane lui permet de sélectionner en tout temps le mode « handling ». Ce n?est qu?en annulant cette fonction que le système retrouvera son mode de réglage automatique. À 375 km/h, la voiture subit une portance négative de 350 kg. La décision d?évoluer au-delà de cette vitesse nécessite une manipulation du pilote. Cela doit lui permettre, notamment, de prendre conscience des dangers qu?une telle conduite impliquera. S?il estime qu?il peut frôler les 406 km/h, il doit utiliser une seconde clef, placée dans le cylindre à gauche du siège du conducteur. Il s?autorisera alors l?accès à une vitesse maximale située au delà de 406 km/h. L?affichage mentionnera alors « Topspeed ». Pour des raisons de sécurité, il faudra suivre une liste de contrôles indispensables. Dans cette configuration à grande vitesse, la carrosserie affiche une garde au sol de 6...

Publié le 12/10/2006

Présentation de la Sandero GPL de Julien DS

Salut à tous !! Sa y est, je me suis décidé je, crée un topic au sujet de ma voiture : Une dacia sandero Lauréate blanc glacier achetée il y a bientot deux mois ( 16/11 ), kilométrée à 2300km désormais. J'en suis agréablement fier et content ... Je n'ai aucun problème : consommation correcte : 7,5L/100 en mode GPL, pas d'odeurs etc ...   Mon entourage etant un peu septique, j'ai su leur prouver le contraire ces deux derniers mois : il faut dire qu'a la suite d'une Suzuki Wagon R+, ça change beaucoup       Je suis jeune et j'ai encore beaucoup à apprendre, je pourrais ici donc poser mes quelques question étant donné que je sais jamais vraiment où poster. J'ai par contre de bonnes connaissances en informatique couplé au fait que je fais mes études en DUT Réseau et telecom. J'habite la Vendée et j'en suis très fier !   Bref passons à ce qui vous intéresse le plus : la voiture !   J'y est déjà apporté quelques petites modif comme la : - mise en place de Bande LED facon audi sous les phares . - Atténuation des bruits des écopes avec du Blackson ! Qui sera en ligne prochainement.       J'y suis très attaché et à sa place dans son garage et je la lave bien toute les 2 semaines et un peu tout les samedi pour l'instant.   Je compte y apporter quelques modifications mais aucune de majeure, ci ce n'est peut etre des Jantes quand je serais plus étudiant.   J'ai apporté un peu de modifications pour l'instant pour augmenter l'agrément de ma voiture :     - Installation audio >> Focal 130 CVX dans toutes les portières accompagnés par un auto radio puissant de 4x60W RMS alpine Cda 9857. Le tout pour une installation puissante, nette mais manquant légerement de basse par moment.( il faut dire que en diametre 130, il ne faut pas s'attendre à des bass sur-puissantes. D'ailleurs je vend l'autoradio d'origine, le keenwood.   - Cannule d'échappement ( enjoliveur ) acheté à Norauto   C'est tout pour le moment mais j'ai quelques projets comme :   - l'atténuation du bruit des écopes,   - une isolation au niveau du capot ( ça dependras de l'utilité. )   - changer la couleur de l'éclairage du compteur ( malheuresement, pas à ma portée )   - changer l'éclairage de la voiture par des ampoules blue vision ( en fonction aussi de l'utilité car je trouve pour l'instant l'éclairage correct. )   - changer les enjoliveurs ou jantes ( vague projet )   - vérifier la présence du filtre à habitacle, j'ai essayé d'ouvrir le boitié rapidement l'autre jour mais j'ai pas réussi       - me faire une installation rudimentaire pour dormir dans ma voiture. J'en ai bidouillé une au nouvel an mais je voudrais m'y pencher ( Y'avais juste une planche de contreplaqué pour combler un trou et un matelas par au dessus et j'ai très bien dormis !     Merci à Gilles qui à su m'aider dans mes choix !         voila désormais, place au photos, j'en ferrais des plus belles plus tard, vu qu'il faut pas beau et que j'ai pas encore faire de belles photos !     Les Focal CVX :         L'auto radio Alpine :       l'emplacement du filtre à habitacle :     la cannule d'echappement :     Le compteur :       EDIT :     Comme promis, j'ai fait des photos de ma voiture malgré le fait qu'elle ne soit pas propre       Photos faites juste à coté de che...

Publié le 12/01/2010

magamobile mobile story2: Speedy turbo

tout le monde   La magamobile 2 est arrivée, rien à voir avec la "magamobile 1"  qui faisait 1550kilos/585nm et 275ch ( cf: http://www.forum-auto.com/forum2.p [...] w=0&nojs=0 )   La nouvelle voiture est pour un usage différent, loisir et piste.   C'est une Opel Speedster turbo numérotée (comme les +- 800 construites) de 2004. En Angleterre elle est appelée vx220 Vauxhall, il y a aussi la série spéciale "scorpions" en hommage au groupe de musique.   Mais c'est quoi une speedy au juste me demande la plupart des gens même ceux connaissant un peu les voitures ?...   C'est ce que je me suis demandé la 1ere fois que j'ai reprogrammé cette bestiole pour un client... (je connaissais mais sans m'y être vraiement attardé)   J'ai vu arriver cette voiture, j'ai été choqué par son gabarit et sa hauteur, puis par par son architecture puis par son intèrieur puis par ses perfs et sensations, sa philosophie entre claude lelouch dans la traversée de paris et madmax une fois un chouilla modifiée.   Voici un petit condensé de ce qu'est sur le fond et la forme une speedster:   Le père fondateur: Colin Chapman, son dicton "light is right" (léger = le top)   Citation : L'homme orchestre Difficile, en quelques mots, de définir Colin Chapman. Créateur et constructeur génial, homme d'affaires avisé, pilote talentueux, visionnaire? Presque impossible d'être exhaustif. Une chose est certaine en tous cas, il a marqué comme peu de gens, l'automobile, au sens large du terme. Son credo ? Créer, innover, quel qu'en soit le prix. Laurent Lepsch   Citation : La Lotus Elan fut la voiture de sport des années 60 (produite de 1962 à 1974) au même titre que la Lotus Elise aujourd'hui. Ses caractéristiques techniques, révolutionnaires pour l'époque, parlent d'elles mêmes   Mais pourquoi parler de Lotus c'est une Opel! Pas si sûr! L'interprétation d'Opel de la Lotus Elise, l'Opel Speedster (ou Speedy), fut commercialisé de 2001 à 2004 dans sa version atmosphérique, à partir de 2003 dans sa version turbo. Cette deux places découverte marque la volonté d'Opel de s'orienter vers des produits de niche séduisants, en coopération avec des partenaires spécialisés comme Lotus, et de susciter ainsi un engouement renouvelé pour la marque.   Segmentation du speedy: Les 3 segments placés selon les axes PRIX & PLAISIR DE CONDUITE : Tourisme, Jouets exclusifs & Machines de sport   Citation : Tout commence par un nouveau besoin d?image de GM, qui a jusqu? en 2000 a un sérieux problème, la firme au blitz ayant davantage une image de sagesse traditionnelle depuis son entrée définitive dans le giron GM en 1948?     Citation : La première vraie voiture a été construite en Janvier 99, pour le salon de Genève donc, et était basée sur un châssis Lotus Elise. En Mars 99, un deuxième prototype roulant fut construit avec un châssis modifié cette fois ci, pour qu?il puisse recevoir une Mécanique Opel maison. La collaboration directe avec les techniciens de Lotus, permis également de gagner un temps précieux sur le développement, car au fur et a mesure, ceux-ci confirmait ce qui était faisable et ce qui ne l?était pas ? Au niveau du design, la encore, le fait de travailler a deux et l?absence de hiérarchie décisionnelle pour le moindre détails, permis également d?aller très vite .   Entre temps, l?équipe redessina tout l?intérieur et notement les sièges et le volant, dans lequel il fallait pouvoir intégrer un airbag, et surtout, il fallu modifier profondément le châssis et la carrosserie pour implanter la mécanique Opel. Les roues de 17 pouces et les pneus spécifiques, obligère de profondes retouches au niveau des passages de roues et du dessin des ailes par rapport au concept car sur base Lotus. L?empattement et les voies des essieux furent modifiés, les capots redessinés, et les fixations de capote imaginés pour s?adapter au style de l?auto, et coïncidés avec les points d?ancrage du Hard top ?     Il s'agit de la première Opel de série réalisée avec un châssis aluminium et une carrosserie réalisée en panneaux de composites collés   Citation : Le Speedster dispose d'une structure réalisée en éléments d'aluminium extrudés fixés ensemble par collage, et d'une carrosserie réalisées en panneaux de matière plastique chargée de fibre de verre. Les ingénieurs ont choisi cette approche pour pouvoir arriver au poids notoirement bas de 945 kg, y compris les 75 kg du conducteur, pour leur prestigieuse sportive à moteur central. Et pourtant, elle jouit d'une grande rigidité de structure et un excellent fini de carrosserie. Cette technique permet d'offrir une base exceptionnellement saine pour une conduite active et un haut niveau de protection passive aux occupants. Elle comprend aussi un arceau et une ?crash box? à l'avant. Brevetée, elle est composée d?une structure légère en matière synthétique qui absorbe l'énergie d?une manière extrêmement efficace     Citation : La caisse de cette deux places est constituée en tout de 25 panneaux distincts, réalisés en matériaux plastiques renforcés de fibre de verre SMC (sheet molding compounds). A l'opposé de la plupart des voitures à carrosserie en composites, les éléments ne sont pas fabriqués à la main mais issus d?un procédé par ?moule fermé?. Il en résulte un excellent état de surface pour les panneaux extérieurs du Speedster, les autorisant à être mis en peinture sans autre traitement Ils sont évidemment totalement insensibles à la rouille. Comme c'est également le cas de la structure en aluminium, Opel peut offrir une garantie de dix ans contre la perforation par la corrosion sur la totalité de la caisse.       L?habitacle extrêmement robuste ne subit que très peu de déformation, même lors des crash-tests les plus sévères, prodiguant un ?espace de survie? primordial. Citation : La ?crash box? est réalisée selon un procédé breveté à partir d'un matériau plastique renforcé de fibres de verre. En cas de choc, l'élément se déforme et absorbe l'énergie de l'impact selon un schéma de déformation programmée. Le système de protection des occupants est complété par des prétensionneurs de ceinture à déclenchement pyrotechnique pour le conducteur et le passager, et par un airbag de grande taille logé dans le moyeu du volant pour le conducteur.   Les occupants du Speedster sont également bien protégés contres les chocs latéraux. Les robustes longerons latéraux du châssis empêchent un autre véhicule ou un objet de pénétrer trop avant dans l'habitacle. Les barres de portière sont conçues pour faire un second rempart. Elles aussi sont réalisées en aluminium extrudé et traversent toute la portière jusqu'à la serrure Citation : Peu de schémas de suspensions et de châssis font aussi peu de concessions que ceux du Speedster. La seule obligation était de se cantonner aux dimensions de cette sportive compacte (longueur 3.790 mm, largeur 1.708 mm, hauteur 1.112 mm) et à ses voies larges de 1.450 mm à l'avant et de 1.494 mm à l'arrière. Le dessin des épures de suspensions n'a donc pas été dicté par des considérations d'encombrement ou de prix, mais par l'objectif initial de parvenir à un comportement routier et à un plaisir de conduire souverains. ?Le comportement était notre priorité absolue?,   Citation : Chacune des quatre roues est ancrée à la structure très rigide en torsion au moyen d'un porte-moyeu forgé et d'une double triangulation dotée de bras de longueurs différentes. Ce dessin classique donne aux roues toute liberté d'encaisser les irrégularités de la route et de pouvoir utiliser à plein les débattements de la suspension. Il en résulte un contact toujours efficace entre les pneus et la route, et les occupants du Speedster bénéficient d?un confort sans violentes percussions. Les double triangles permettent aussi un meilleur contrôle de l?angle de chasse et du pincement. Il y a une barre stabilisatrice à l'avant, et un tirant supplémentaire à l'arrière pour donner plus de stabilité en s'opposant aux effets de lacet.     Citation : les spécialistes de l'ITDC ont procédé à une série de simulations en variant la largeur du montage des roues et pneus avant. Ils sont parvenus à des valeurs jamais encore utilisées jusque là: les jantes à cinq trous réalisées spécifiquement pour le Speedster sont des 5,5 J x 17 à l'avant, avec des pneus de 175/55 R 17; à l'arrière, des jantes de 7,5 pouces accueillent des pneus 225/45 R 17. Pour optimiser l?adhérence entre avant et arrière, le manufacturier de Formule 1 Bridgestone a mis au point des gommes spéciales pour le nouveau modèle Opel, dérivées de sa gamme sportive Potenza.   Et enfin pour finir cette prtie rappel/présentation du concept voici le speedy à côté de sa soeur l'élise dans la chaine de fabrication en UK Le Speedster est assemblé par Lotus Group en Grande-Bretagne à Hethel, environ 150 kilomètres au nord-est de Londres, d'où sortent depuis 1967 les voitures du prestigieux fabricant de voitures de sport et consultant automobile.   Les ingénieurs qualité d'Opel travaillent main dans la main avec leurs homologues de Lotus pour s'assurer que les directives et les méthodes du constructeur sont appliquées lors de la production du Speedster. En outre, les voitures sont soumises à un essai routier préétabli sur la piste contiguë à l'usine avant d'être livrées à leur propriétaire. Toutes les infos ont été tirées du trés bien fait site www.myspeedster.ch que je recommande à touus les amoureux de cette voiture unique! Merci à l'admin et aux autres passionnés dont quelques uns rôdent dans les antres de la pioeuvre FA!   Vous retrouverez toutes les infos et encore plus de détail: http://www.myspeedster.ch/~chrono/index.php   Maintenant passons à celle qui est dans mon garage, il va y avoir cette fois plus de photos que de texte!   Présentation de la magamobile 2:       Radiateur placé à l'avant presqu'horizontalement         Et on passe à la pratique tout en la présentant:   J'ai purgé le liquide de refroidissement, vidanger moteur et boite et aussi le looked de frein, j'ai modifié la boite à air, passer la pipe pelnum à 60mm, monté des durit aviation, fait le réglage des trains roulant.   Aller petite vidange boite   Et aprés on en profite pour modifirer la mise à l'air libre par un reniflard qui va bien, le but est d'éviter que l'huile de boite vienne dégueuler sur la roue droite avec tous les dangers que celà comporte en plus de tout saloper (maladie du speedster)     Le reniflard en place:     Vidange moteu...

Publié le 01/12/2009

Une Golf V GTI en Roumanie [Présentation]

Bonjour à tous   Nouveau venu en section VW, je viens de m'expatrier en Roumanie. A la base intégriste Renault Sport, je viens juste d'acquérir une Golf V GTI. Du coup je pensais faire un topic de présentation sur la base de celui que celui que j'avais fait pour ma clio 3 RS :   Une C3RS en Suède   C'est à dire mixer la présentation de la voiture avec celle du pays!     Mais comment ai-je pu me séparer de ma clio RS?     Je l'ai revendu pour des raisons bêtement financières. Mon entreprise qui m'expatrie accepte de ma payer le déplacement en avion avec une prime bagage monstrueuse, mais pas de ma rembourser les kilomètres. En plus si j'y vais en voiture la prime bagage ne m'est pas due. Je l'ai donc vendue mi-octobre en France, avec la ferme intention d'en racheter une en Roumanie.   Vanzari cu personal Arrivée en Roumanie début Novembre, et début de mon travail à l'usine Dacia de Pitesti. Je me renseigne, le personnel peut acheter la gamme Renault, Dacia et Nissan à -5%. Seulement -5% ? Oui mais il s?agit de -5% sur le prix public roumain, prix déjà plus faible qu?en France, qui en plus tient compte des grosses réductions dues au marasme économique actuel     Je demande à l'employé si mon contrat (VIE) me permet de bénéficier des offres au personnel. Il ne sait pas, me dit qu?il va demander à son chef (j?apprendrais plus tard qu?un employé roumain ne prend aucune décision sans s?en remettre à son chef, ce qui prend environ une semaine à chaque fois? ) Sans que je lui précise quel véhicule je veux acheter, il m?imprime la brochure des prix logan? Je lui précise que je veux acheter une clio RS, il ne connaît pas cette version, mais fini par la trouver dans sa base de données. Le prix : 17326€. Oui, neuve, avec la TVA, soit 6700€ de moins que le prix de base en France     En rentrant dans le détail je m?aperçois qu?il faudra rajouter 1100€ d?options pour arriver au même équipement que la trophy Française (baquet recaro notamment), ce qui facilitera la revente.   Une semaine plus tard la réponse tombe : oui j?ai droit aux offres du personnel, mais je ne peux pas acheter la voiture hors taxes. Or les directives européennes sont formelles : la TVA doit être payée dans le pays d?immatriculation, même si elle a déjà été payée dans le pays d?achet (cas d?un véhicule neuf). N?étant pas citoyen roumain, je ne peux pas immatriculer la voiture en Roumanie. J?insiste pour acheter la voiture hors taxes, on me revoie les documents pour me faire rembourser la TVA roumaine quand j?aurais payé la TVA française. Vu comment je galère ne serait-ce que pour commander une pizza, l?idée de me lancer dans une procédure administrative en roumain m?enchante moyennement.     Fin de l?épisode donc.     Renault Pitesti Reste donc la possibilité de retenter sa chance dans une concession, en tirant un trait sur les 5% de remise supplémentaires. Arrivée chez Renault, le vendeur connait la voiture, mais n?a aucun véhicule en stock dans la région, ni même une brochure. Il m?avoue qu?il n?en vend pas souvent. Dans un pays où le salaire moyen est de 350€ par mois ça n'a rien d'étonnant. Je lui explique que je veux acheter le véhicule hors taxes. Il doit s?en remettre à son chef, et me rappelle demain matin.   Une semaine et demi plus tard (j?apprendrais plus tard que « tomorrow morning » veut en fait dire « la semaine prochaine » en roumain), le vendeur me rappelle : il y a deux clio RS en stock en Roumanie dispo sous 3 jours, il peut me vendre la voiture hors taxes? à condition de l?envoyer par camion en France, seul moyen de justifier l?export auprès des autorités Roumaines. Bilan : prix du camion + prix de l?avion + prix du retour à 10L/100 + temps perdu? J?abandonne l?idée.       « Vous êtes chez Volkswagen ici Monsieur » Cette phrase ? entendue dans une concession VW en France, après que j?ai fait une remarque sur les différences de finitions entre une Clio RS et une Golf GTI ? reflète bien l?esprit commercial de VW. Arrivée dans la concession VW flambante neuve de ma ville d?adoption. Spot à led de partout, accueil souriant, vendeurs à l?anglais impeccable? chez VW on sait vendre   Je lui explique que je suis intéressé par une Golf 6 GTI et là miracle? il y a une rouge tornado en exposition avec 10 kms au compteur, fait improbable dans une ville secondaire de la province Roumaine. Je lui explique que je veux acheter le véhicule HT. Pas de problème, ils en vendent régulièrement, il me suffira de signer un papier qui certifie que je vais payer la TVA dans mon pays d?origine. Le vendeur attrape la fiche de prix et sans même que je lui demande quelque chose, barre le prix et rajoute au stylo une réduction de 1000€, en plus des 1400€ déjà indiqué. « Very special price, especially for you Sir » Chez VW on sait vendre. Mais le bilan est simple, même si j?acceptais de dépenser les 24700€ que nécessitent l?acquisition d?une GGTI neuve en Roumanie, je n?ai pas l?argent. En plus, malgré la présence de nombreuses (et couteuses !) options, elle n?a ni le l?amortissement piloté, ni la boite DSG. Dommage.   Retour chez Renault où je leur explique que chez VW on accepte de me vendre une caisse HT, sans l?envoyer par camion en France. Le vendeur m?explique que c?était possible auparavant, mais que la loi vient juste de changer, et que vraisemblablement le vendeur de VW n?est pas au courant. Malgré mes recherches, et celles du vendeur, on ne trouve pas de clio RS d?occasion en Roumanie. Et là je commence à amèrement regretter la vente de ma clio RS.       Weltauto Lors de mon passage chez VW, je fais un tour chez Weltauto (la filiale véhicule d?occasion de VW) pour me renseigner sur les prix des Golf GTI d?occasion. Il y en a deux à vendre dans tout le pays   , dont une qui a été tunée. Mais le vendeur m?informe qu?un de ses amis veut vendre la sienne, et qu?elle devrait être visible la semaine d?après. Mais bon une occasion en Roumanie, vu l?état des routes (bosses, poussière), c?est des kilomètres comptent double. En plus elle a pas la boite DSG, et j?avoue qu?elle me fait beaucoup fantasmer. Ce n?est que quand j?ai été sur que je ne pourrais pas acheter de clio RS que j?ai regardé l?offre de près. On prend RDV pour mettre la voiture sur un pont. Le moteur est sale, mais il n?y a pas de fuites. On branche la valise, il y a un défaut : le capteur de fermeture du coffre qui déconne de temps en temps. C?est bon signe, la voiture ne semble pas maquillée.     Au détour d?une discussion au travail, un collègue me dit qu?il a un ami qui bosse chez VW en roumanie. On lui donne le code VIN de la voiture, il nous sort tout l?historique, qui correspond au carnet d?entretien que ma présenté le vendeur. Ok, la voiture est clean.   Reste à voir ce que ça vaut     Honnêtement je recherche en priorité l?authenticité mécanique, donc une voiture avec les commandes du téléphone sur le volant? Et puis pour avoir fait un tour en passager dans une golf 5 GTI DSG, j?avais trouvé le moteur très linéaire. Contact. On dirait un diesel au démarrage? injection directe ? Heureusement le reste du temps le bruit rauque est plutôt agréable, même si il es...

Publié le 29/11/2009

Ma Suzuki Swift Sport [Cosmic Black Pearl]

Bonjour à tous,   voila je me présente je vais sur mes 21 ans et j'ai depuis Novembre pris possession d'une Suzuki Swift Sport couleur Cosmic Black Pearl.     Pour la présentation de titine que dire? bin c'est un vrai bonheur. C'est une 1.6L VVT de 125 chevaux, pesant 1030 kg et accompagnée d'une boîte manuelle à 5 rapports c'est une vraie petite bombinette qui correspond tout à fait à l'esprit des anciennes GTi. Côté spécificités la SSS reçoit entre autre des pistons forgés à refroidissement par jet d'huile, des conduits d'admission polis et une double sortie d'échappement. Tout cela autorise une conduite sportive soutenue sans aucun problème. Avec un 0-100 fait en 8,3 s, cela suffit amplement à surpasser une bonne partie des voitures que l'on peut rencontrer sur nos routes. La SSS permet une conduite relativement souple et coulée sur des plages de régime moteur ne dépassant pas les 4000 trs/min. C'est à partir de 4500 trs/min que le caractère sportif de la voiture se fait ressentir et que les accélérations se font plus "brutales", le tout accompagné du son enivrant de la double sortie d'échappement (sur route de montagne c'est vraiment le pied total).   Côté design extérieur rien de trop excessif, c'est une Swift un peu plus costaud avec un look général très réussi. Avec des chaussons en 195/45 R17 (pneus d'origine = Goodyear Eagle F1) la belle est collée à la route. On retrouve des pare-chocs avant et arrière spécifiques pour la version Sport, des passages de roues légèrement élargis et un becquet qui finalise la ligne générale.   A l'intérieur on trouve 2 "baquets" en tissu bi-ton rouge et noir (tout comme pour l'assise arrière); un volant gainé de cuir incorporant les commandes du poste (radio, CD, MP3); un pédalier en aluminium; une console centrale commune aux autres modèles Swift avec climatisation automatique; un affichage déporté comprenant la date, l'heure et la consommation; vitres électriques (avec descente automatisée côté conducteur mais pas de remontée automatisée dommage); rétroviseurs réglables électriques; compteurs cerclés de chrome et enfin le petit bouton "ESP OFF" situé à côté du frein à main. L'ambiance générale est réussie et allie sportivité et confort de belle manière.   Voila pour ce qui est de la présentation générale, maintenant pour moi les qualités et défauts principaux de la voiture :   Qualités : - Look très sympa, et qui ne passe pas inaperçu.                - Voiture peu commune.                - Moteur vraiment très joueur couplé à une boîte de vitesse très précise et à une direction parfaite.                - Confort général de la voiture, je m'attendais à pire pour une petite sportive.                - Consommation relativement correcte (je fais du 8,8L/100 sans rouler comme un papi et avec pas mal de ville).                - Voiture qui plaît beaucoup à la gente féminine.           Défauts : - Il manque peut-être une 6ème vitesse (dû au bruit du moteur et de l'échappement) mais ce n'est pas une voiture conçue pour l'autoroute et je ne l'utilise pas en tant que tel donc personnellement ça ne me gêne pas plus que ça.               - Présence de couinements assez agaçants au niveau des sièges conducteur et passager, mais apparemment Suzuki aurai...

Publié le 19/02/2009

Bienvenue chez Porsche !

Bonjour à tous. Je cré mon premier topic sur la section porsche, et ce ne sera pas le dernier ! Papa va en effet être l'heureux propriétaire d'un porsche Cayman.     Mais en attendant l'arrivée de la belle, je vous propose une immersion dans cet univers magique et de partager ensemble mes premières expériences chez Porsche !   Ce premier post vous raconte notre venue à la concession ! Le premier moment fort de l'aventure en fait ! Bonne lecture !         Alors commençons par le commencement !!     Vendredi soir barbeuk chez ma copine, couché à 6h du matin !! Samedi matin, réveil à 8h30, hop une douche, un jean, un polo des converses et je pars de chez ma copine pour aller chez moi, retrouver mon père à la maison, on prend la 407, et 9h30 me voici sur l'autoroute en direction de Lyon. Nous arrivons à Lyon (enfin Champagne en Mont d'Or plus précisément) un peu avant 11h. On arrive devant la concession, on se gare à coté d'une 607 ^^(notre ancienne voiture). Le hall d'exposition est superbe, les voitures toutes garées dans le même sens, des 911 en veux tu en voila, des cayenne, une Panaméra, un Boxster, et deux Cayman S ^^dont un Porsche design edition 1.   On commence à regarder le cayman et quelqu'un nous salue, nous propose un café et nous informe que notre commercial est à notre disposition dans 2 minutes. Truc sympa, les vendeurs ne sont pas en costard cravate, mais décontractés, j'aime assez !! Enfin Le vendeur arrive, très cool comme mec, il nous montre le Cayman, nous explique un peu comment a été conçu la bête et ce que ça donne aujourd'hui !!!!!!!! après 10 minutes de blagote, il nous propose 3 essais : un Cayman 245 ch, un Boxster 2.9 260ch et un Cayman S.   Nous raisonnable et en quête d'un 245ch, bah on essaye le 245 ch ^^   Papa part avec le vendeur, moi je reste dans la concession et me pose dans un Cayenne pour me reposer un peu (dormi 2h la nuit précédente ^^). Je sors après une demie heure, je reste devant la concession, à coté du portail, et la mon père revient, le son du flat 6 est formidable, même sans être monté dedans en marche il est génial !!   Il gare la voiture, sors un sourire jusqu'aux oreilles. Le vendeur et lui discute sur la voiture en question, qui est à vendre, et le vendeur me propose un essai !!!!!!!!!!! Alors la c'est Noël avant l'heure !!!!!!!!!!!!! Au début il voulait me laisser y aller seul, en me demandant si je connaissais le coin. en moi se mélange de l'appréhension, de la joie, de l'excitation, et finalement je lui demande de venir avec moi car je ne connais pas le coin etc ... mon père préférant également cette solution. Papa retourne donc dans le hall, et me voilà parti avec le vendeur pour faire un tour d'une quinzaine de minutes.     Le premier truc qui frappe , c'est cette douceur à bas régime : on passe la seconde très rapidement, et la voiture part sans faire la moindre vibration !! Ensuite, au bout de 5 minutes, on a le sentiment d'avoir déjà conduit une Porsche, de se sentir chez soi, de toujours avoir connu cette voiture, et malgré tout on est vraiment curieux de la découvrir ! Effet saisissant.   On a fait un tour en zone urbaine, avec des vitesses limitées à ...... 50km/h !!! ^^   Bon problème, avec ce ge...

Publié le 01/11/2009

Mégane III GT et GT Line

Voici les infos du dernier communiqué de presse de Renault.   DEUX NOUVELLES OFFRES SPORTIVES POUR COMPLÉTER LA FAMILLE MÉGANE La famille Mégane s?enrichit de deux nouvelles offres sportives GT et GT Line développées par Renault Sport Technologies. Leur ambition : rendre accessible plaisir et sportivité au plus grand nombre en mettant à profit le savoir-faire de Renault Sport Technologies. Disponibles sur les carrosseries berline, coupé, break et coupé-cabriolet, ces deux versions intègrent des attributs sportifs spécifiques : ? des réglages châssis plus sportifs, ? des boucliers avant et arrière redessinés, ? des jantes alu Celsium de 17?? (GT Line) ou Jetow de 18?? (GT), ? des sièges sport à maintien latéral renforcé issus de Mégane R.S. avec sellerie GT spécifique, ? un pédalier alu et une ambiance carbone foncé soulignée par des éléments carbone brillant, ? et un badging sur la calandre et la malle arrière. La version GT, la plus exclusive des deux, est associée aux moteurs essence TCe 180 et diesel dCi 160. Elle reprend en plus certains éléments de châssis de Mégane R.S. Sur la base de la finition Dynamique, la version GT Line dispose du châssis Sport de Mégane Coupé, couplé à des motorisations écologiques et économiques comme le dCi 110 FAP (114 g de CO2 / km), désormais disponible avec la toute nouvelle transmission à double embrayage EDC (Efficient Dual Clutch). Renault Mégane GT et GT Line seront commercialisées à partir de juin 2010.   DISTINCTION AU QUOTIDIEN Les Renault Mégane GT et GT Line se distinguent des versions standard de la famille Mégane par des attributs sportifs extérieurs et intérieurs, soulignés par différents éléments Dark Metal (gris anthracite) et carbone brillant, propres à ces versions. La version GT Line adopte un nouveau bouclier avant avec une entrée d?air centrale redessinée et soulignée par une traverse noir brillant sur laquelle vient se fixer la plaque minéralogique. De part et d?autre du bouclier, des écopes sculptées Dark Metal englobent les antibrouillards. Couplés à des projecteurs à fond noir, ces éléments spécifiques confèrent aux Mégane GT Line une très forte personnalité. La partie inférieure de bouclier arrière devient ton caisse et intègre un diffuseur aérodynamique. Des jantes alu Celsium de 17?? et des rétroviseurs Dark Metal, ainsi qu?un badging « GT Line » sur la calandre et la malle arrière complètent cette offre. Nouvelle Mégane Coupé-Cabriolet adopte en plus une baie de pare-brise et un enjoliveur de ceinture de caisse Dark Metal. Dans l?habitacle, on retrouve cet esprit sportif à travers : - la sellerie sport R.S. TEP / Tissu carbone foncé 1 - un pédalier en aluminium - un tableau de bord avec compte-tours analogique à fond gris - des poignées de tirage, aérateurs et baguettes de planche de bord carbone brillant, - un badging « GT Line » sur la baguette de planche de bord, les appuie-têtes et seuils de porte avant Pour garantir un confort maximal aux occupants et une meilleure tenue en virage, le maintien latéral des sièges est assuré par les sièges développés pour Nouvelle Mégane R.S. Encore plus exclusives, les Nouvelles Mégane GT intègrent tous les éléments design proposés sur GT Line avec en plus : - un volant en cuir à jantes épaisses et cale-pouce développé pour Mégane R.S. - des seuils de porte avec marquage Renault Sport 2 - un badging « GT » sur la baguette de planche de bord et sur les appuie-têtes avant - de jantes alu Jetow de 18?? teintée Dark Metal - un badging « GT » sur la calandre et la malle arrière   9 teintes sont disponibles pour l?ensemble de ces nouvelles versions : - 1 teinte (Bleu Malte) est réservée à ces versions dans la gamme Mégane, - 3 teintes pour sont dédiées à Mégane Berline, Coupé et Estate : Orange Cayenne, Blanc Glacier et Gris Platine - 2 teintes sont spécifiques à Mégane Coupé-Cabriolet : Blanc Nacré et Bleu Roy - 3 teintes sont communes aux 4 carrosseries : Rouge Dyna, Noir Nacré et G...

Publié le 02/03/2010

Compte rendu essai Murciélago

Alors vu que ça a l'air de vous intéresser, je vais vous livrer mes impressions...     Première visite chez Lamborghini Porrentruy (Garage Affolter) alors que je ne roulais pas encore en voiture de sport, c'était aux portes ouvertes d'octobre 2007. Mes parents et moi-même avons été remarquablement bien accueillis par un responsable, dans l'ambiance des concessions suisses, à savoir "cool", jean-basket de rigueur... le top du top ! "os clients s'emmerdent toute la semaine à faire des courbettes en costard, alors le week-end, ils apprécient de pouvoir être en jogging pour venir chez nous", explication tout à fait rationnelle du vendeur. Une ambiance très appréciable, et vraiment proprice à la détente... et à l'achat ! Après quelques minutes de discussion, j'ai pu y essayer une Gallardo e-Gear, qui m'avait à l'époque convaincu, même si je n'étais pas fan du design...   Quelques mois plus tard, achat de ma Modena, donc je reviendrai dans le PR que je vais faire tout à l'heure...   Puis, lundi dernier, RDV chez Lamborghini pour prendre contact, dans le cadre de l'acquisition éventuelle d'une Murciélago pour moi, d'une Maranello ou 456GT pour mon ami qui m'a accompagné. Prise de contact sympa avec un autre vendeur, café, cigarette, discussion, très cool, il nous propose de venir l'essayer la semaine prochaine.   C'était donc hier, arrivée sur place vers 9h30, une demi-heure de parlotte où j'ai pu poser les questions qui me tenaient à coeur, principalement sur l'entretien de ce bolide exceptionnel. Un budget qui semble relativement raisonnable (en dehors des imprévus, ce sont toujours eux qui font gonfler la note), notamment grâce à la présence d'une chaîne de distri et non d'une courroie.   On part donc en essai pour 20 minutes de plaisir, un gros bolide noir arrive devant la concession...     Il commence par rouler pour sortir de la concession, je prends le volant 500m plus loin. Passage sur nationales, puis village, manoeuvre pour faire demi tour, et retour par nationale puis autoroute.   Mes impressions (les mauvaises d'abord) :   Tout est très dur, de la direction à la boîte de vitesse manuelle, par ailleurs le gabarit de la voiture donne vraiment l'impression de conduire un camion aplati. Prise en main très très difficile, voiture pour experts.   Impression d'ultra sportivité, mais associée psychologiquement à de la fragilité et à un manque de fiabilité car les finitions intérieures sont très "brouillon", j'aurai pu me croire à bord d'une réplique sur base Fiero (j'exagère volontairement), et ça tremble, c'est dur, c'est capricieux...     Ergonomie à revoir notamment au niveau du pédalier, pour information j'étais en baskets (Air Max) et je touchais l'accélérateur en freinant. J'ose pas imaginer ce que ça donnerait avec des chaussures de ville !   Je note aussi la qualité du cuir en net recul par rapport à une Ferrari ou même à une Mercedes.   Je précise pour les amoureux de la note d'échappement, comme moi, une grosse déception à ce niveau. L'échappement était certes d'origine, mais le bruit n'a absolument rien à voir avec celui d'une Ferrari Modena avec échappement d'origine.     Par contre, un design absolument sublime, des détails "bling-bling" super frime, du genre les "flaps" sur les ailes arrières, les portes papillon, les échappements centraux, etc.   Au niveau d...

Publié le 22/07/2008

La Phaeton a caiada

Attention une vidéo TRÈS importante suivras en bas de cette page.Et bien, je profite d'un peut de replis pour mettre ici la phaeton et un petit teste rapport.Avant de commencer, avec le temps qu'il fait dehors il est impossible d'avoir des belles photos, et encore pire dans les photos de la voiture a l?extérieur, et bien elle est salle on voie peut être pas bien mais elle est.pour les vidéos le iphone a un micro très sensible, fait vous même l?expérience, donc ce qu'on entend dans les vidéos et parait si haut en realitee on entend presque pas. pareille pour les photos de l?intérieur ça parait foncée, mais en vrais c'est un intérieur claire. avec le soleil je ferais d'autres photos.Bon commencent..La Phaeton, et vraiment une caisse agréable a conduire et bourrée de gadgets, d'ailleurs j'en trouve chaque jour.. La suspat pneumatique est a ce jour la meilleur que j'ai pu essayez en confort c'est royale en mode Sport ça filtre très bien et ça tourne relativement a plat, donc sachant qu'on peut régler sur des multiples dégrées, je l'ai toujours dans la position du milieux donc entre sport et confort .. c'est un bon compromis.Niveau freins, ça freine ce truc, et puis la dimension des freins le font bien comprendre. moteur 3.0TDI même si la voiture est lourde, associée a cette boite auto, il y a de la bonne pêche et des relances impecables, mieux dans tout les domaines que la jag rien a dire.Par contre le moteur de la jag été plus silencieux que ce soit dedans que extérieur sur ça ils avait fait fort, mais je dis bien mais... la phaeton est un cran plus haut a l?intérieur, ce truc est hyper silencieux, ces même déconcertant, par contre a l?extérieur tu a un vrais bruit de tracteur ... j'avais oubliée qu'un diesel pouvais être si brouillant... la jag n'avais rien comme bruit.. chaud froid eguale.. ce point été un must dans la jag ( je parle extérieur) maintenant parlent finition ... c'est incroyable comment c'est bien assemblée bon déjà que toute les pheaton sont assemblée a la main, il y a une vrais attention au détail, c'est du très bien cossu.et a l?extérieur de même on peut voir une qualitee assez impressionnent dans les matériaux.pour les options ou l?intérieur si on veut, ce truc est bourrée de tout, bon j'en ai chier a crée les profils pour moi et pour ma femme, car il faut dans le menu de l?écran central crée un profil pour chaque cle ou personne, et la il faut régler les rétros extérieur, aussi avec la fonction marche arrière, régler le miroir intérieur ( qui ce régle électriquement une fois sur mémoire) puis la radio avec les réglages de son aussi ou l?émission de radio ou si sur cd etc , la clim avant arrière ( 4 zones complétement indépendants ) l'ajustage des 18 positions du sièges plus siège passager plus réglages ceintures en hauteur , plus suspat si en sport ou confort etc etc etc, tu peut bien sure ajuster le volant en hauteur profondeur etc voir le chauffée automatiquement en mettent ça aussi dans le profil voir le chauffage stationnaire etc etc.. aussi réglages de temps d?éclairage extérieur etc .. LA radio avec le system a 12 hp est tout juste sublime, c'est incroyable a qualitee de son sans même pas allez chercher des watt plus haut Les phares en xénon, ce truc est incroyable, ils tournent au même moment que tu tourne le volant, ça te donne un angle d?éclairage incroyable, donc ils ce réglant de gauche a droite et de haut en bas.. en plus de ca quand tu tourne dans un angle assez imp...

Publié le 25/12/2011

Le déplaçoir de Ricouille

Salut les filles ! Les 3000 bornes sont passées, ce topic donc servir à la présentation de ma DS3 que certains connaissent déjà, et c'est également l'occasion, avec un peu de recul, de dresser un petit bilan au cours duquel je vais m'efforcer d'être le plus objectif possible. Pour info j'ai quitté une Civic Type R FN2 201 pur-sangs (à contre-cœur), et avant j'avais une Saab 9-3 2LT 185cv. Tout d'abord, voici la bête, vue de l'extérieur. La configuration est gris Thorium, toit rouge Carmen, et jantes 17" Bellone diamantées noires. Assez rependue, cette combinaison est plutôt sobre, passe-partout. J'ai rajouté en accessoire les sous-paupières de phare ainsi que les inserts chromés de feux arrières. Les photos : L'intérieur Les photos : Après cette petite présentation photo, voici le moment de dresser un petit bilan au bout d'un peu plus de 3000 km. 1) Présentation, finition - Extérieur : Cette DS3 possède beaucoup de charme, un design plutôt réussi. Elle dégage une forte personnalité grâce à ses optiques bien travaillés, des lignes sur le capot qui renforcent l'agressivité, des ailes body-buildées qui imposent presque le 17", et ces Leds implantés à la verticale, j'aime. L'arrière est plutôt massif d'aspect, mais dégage une certaine impression de force, tout comme l'ensemble de la voiture qui fait penser à une petite boule de nerfs. Elle ne passe pas inaperçu, et génère plutôt la sympathie des personnes qui viennent en faire le tour. Et souvent, la même remarque : " Citroën fait de belles voitures maintenant ! " Mission accomplie pour les designers. - Intérieur : Là aussi un gros travail a été effectué en terme de présentation et de finition. La qualité des matériaux utilisé a fait un net bon en avant par rapport à l'ancienne C3, la présentation propose un design intérieur soigné, personnalisable selon les envies. Pour ma part j'ai opté pour le cuir rouge Amarante (qui semble de bonne facture), le kit décor Carmen rouge, l'ensemble est vraiment beau, très classe. Des petites coutures sont présentes sur les sièges, le frein à main, les portes. La qualité des plastiques correcte, sauf si on se penche un peu... Les commodos datent un peu, comme l'auto-radio. L'assemblage est plutôt bon, aucun gri-gri pour le moment à déplorer. Plutôt satisfait au global. 2) Ergonomie, confort Les - : - Le frein à main difficilement accessible à cause de l'accoudoir central. - Le nombre de rangements un peu limite. - Kit Décor assez salissant, prend vite la poussière. - L'absence de prise USB lorsque l'on prend le GPS, sympathique. - Le GPS qui n'est pas en 3D, pas tactile non plus, mais relativement simple d'utilisation quand même. - Commandes sur le volant absentes. - Absence de Xénons. Les + : - Confort des sièges époustouflant, et excellent maintien. - L'ergonomie générale, plutôt bonne. - Prise en main rapide de l'ensemble des commandes. - Visibilité plutôt bonne (bon je sors d'une Civic) - Clim efficace. 3) La conduite - Bon, n'ayons pas peur des mots, c'est vraiment le pied cette DS3 motorisée du bloc 1.6l THP 156cv. Vu que le poids de cette Citroën est contenu, bah ça donne un bon petit pétard. Coupleux, disponible à bas régime (240 Nm à 1400 trs), ne s'essouffle pas ou presque jusqu'à la zone rouge, il fait merveill...

Publié le 14/06/2010

Alfa Romeo 166 [ Topic officiel ]

Bienvenue aux Alfistes et aux autres faïens sur le second topic officiel de l'Alfa-Roméo 166   Le premier étant en section générale car lorsque je l'avais crée la section Alfa n'était pas beaucoup fréquentée:   http://www.forum-auto.com/automobi [...] 347282.htm     Alfa 166 phase I (1999-2003)     Alfa 166 phase II (2003-2008)       Certains membres de forum auto roulent en 166, voici donc ceux dont nous avons connaissance:   - Alfadusudest => 2.4 JTD 140 Pack 2001'     - AR166TI => 2.4 JTD 175 (pack TI/ bleu nuvola)     - Audipowaaa => 2.4 JTD 140 PACK 2000'     - Boonka75 => 3.0 V6 24S     - Chris1419 => 2.4 JTD     - Classic => 2.0 TS 1999'     - Enzo-sf => 2.4 JTD 150 2003'     - gregetmimi => 2.4 JTD 175     -italfa => 3.0 V6 24S     - jul88 => 2.4 JTD       - lambek => 2.0 TS (teinte nacrée)     - Supraman => 2.0 Ts 1999'     -tom smg2 => 2.4 JTD 20V 175 sportronic     - TOPAZE166 => 2.4 JTD 136     - Alfiste16 (enfin son père ) => 166 2.0 Ts 2000' (revendue)     - l'islandais => 2.0 Ts bleu ontario   (Si vous souhaitez voir votre 166 ici, dites le moi).   Présentation PHASE 1   La 166 phase I est assez discrète surtout vu de l'avant. Ses petits feux pour certains la rendent trop gentille, trop timide. Je trouve que ca ne me choque pas plus que ça, et que ca lui donne un faciès sympa contrairement à d'autres véhicules avec des feux avant globuleux . Le profil est très sympa avec le capot plongeant et une certain touche d'agressivité que je le lui trouve.   Son habitacle n'est pas trop original mais par rapport à la concurrence (allemande pour ne citer qu'elle) c'est autre chose: une ambiance un peu décalée avec la magnifique sellerie cuir disponible en plusieurs teintes. Le tableau de bord sors également de l'ordinaire avec d'origine le grand écran couleur servant à l'ordinateur de bord appelé " ICS ", la climatisation et pouvant également servir d'écran pour le système de navigation à cd rom.   L'habitabilité arrière se révèle trop réduite pour un véhicule de cette catégorie mais suffit quand même (à noter que le dessin de la banquette arrière est plus destiné à deux personnes), le confort réservé aux occupants des places avant est à mettre en exergue.   Les documents de bord et les clefs:     Cette photo montre des clefs de 166 première génération. Les clefs ne sont pas forcément rouges et par la suite Alfa adoptera une clef rétractable Places avant de la 166 phase I (avec sièges en cuir beige électriques/chauffants et volant/pommeau en cuir):     Places avant de la 166 phase II (avec sièges en cuir noir chauffants et volant avec commandes radio et pommeau en cuir):       Sièges en cuir noir:     Sièges en cuir bleu pétrole avec option "blue style":     Sièges en velours (chauffants et électriques à mémoire) :     Sièges en cuir bordeaux avec option "red style":     Tableau de bord avec compteurs noirs:     Le pare soleil arrière très pratique, la visibilité pour les manoeuvres est n'est pas excellente :   Conduite   L?agrément de conduite d?une Alfa 166 ne peut être dissocié de l?émotion offerte par des mécaniques de tempérament. Premier de cordée, le 2.0 Twin Spark de 150/155 ch se montre déjà fort généreux en sensations et bénéficie d?une appréciable souplesse de fonctionnement. Avec lui, les plus longs périples routiers sont totalement envisageables sans avoir à redouter la moindre lassitude au volant (avec une Alfa c'est normal en même temps ).   Suivent deux motorisations V6, nettement plus musclées (2.5 de 188/190/192 ch et 3.0 de 220/226 ch) dont les très hautes performances répondent parfaitement aux attentes des conducteurs les plus exigeants. En diesel, le 5 cylindres JTD de 136 ch était le diesel disponible dès le départ sur 166. Il verra sa puissance augmentée à 140 puis 150ch sur la phase I. Ce diesel mérite amplement d?être cité pour son agréable sonorité (pour un diesel hein , sa grande disponibilité à bas régime et ses reprises (boîte manuelle à six rapports uniquement disponible). Il consomme évidemment moins que les versions essences.   Equipements   Il existe différents niveaux de finition selon les pays et au fil du temps.     J'ai pu noter: "impression" - "progression" - distinctive" - "selective" - "luxury" -"Ti".   -Progression avec les motorisations 2.0Ts de 150/155 ch, 2.5V6 de 188/190/192 ch, 3.0V6 de 220/226 ch et 2.4 jtd de 136/140/150 ch (phase I), 150/175/185 ch (phase II).   Cette finition comporte entre autres :     -climatisation automatique -régulateur de vitesse -trappe à skis -ordinateur de bord -feux antibrouillard -peinture intégrale -aérateurs arrière -airbags fronteaux et latéraux.   La version 3.0 V6 reçoit en plus un chargeur six Cd et un rétroviseur photosensible   Le niveau suivant est Distinctive et se part en plus de :   -lave-phares avec feux aux xénons -de jantes alliages de 17 pouces.   Ici aussi, la 3.0 V6 se distingue en recevant une alarme, un pare-brise chauffant et un téléphone GSM.   Le dernier niveau de finition est Séléctive     Technique   -2.0Ts : 4 cylindres en ligne transversal, 1970 cm3. -Alésage x course (mm) : 83 x 91. -Puissance maxi (ch à tr/min) : 150 à 6300. -Couple maxi : 18,5 à 3800. -Boîtes de vitesses à 5 rapports manuels.   -2.5V6 : 6 en v à 60° transversal, 2492 cm3. -Alésage x course (mm): 88 x 68,3. -Puissance maxi (ch à tr/min) : 188 à 6300. -Couple maxi : 22,5 à 5000. -Boîtes de vitesses à 5 rapports manuels.   -3.0V6 24V : 6 en v à 60° transversal, 2959 cm3. -Alésage x course (mm): 93 x 72,6. -Puissance maxi (ch à tr/min) : 220 à 6300. -Couple maxi : 27 à 5000. -Boîtes de vitesses à 6 rapports manuels ou 4 automatiques/séquentiels   -2.4JTD 150 : 5 cylindres en ligne transversal, common rail. -Alésage x course (mm): 82 x 90,4. -Puissance maxi (ch à tr/min) : 150 à 4000. -Boîtes de vitesses à 6 rapports manuels ou 5 automatiques/séquentiels.     Côté sécurité   Airbags frontaux et latéraux,ABS, anti patinage, disques ventilés avant, disques arrières, régulateur de vitesse     Vous aimerez :   -Son comportement routier sûr. -Son équipement de série bien fourni au vu du prix. -Sa ligne agréable et racée. -Son ergonomie bien pensée. -Son confort. -Ses moteurs convaincants. -Sa rareté.   Vous aimerez moins :   -L'habitabilité arrière limite pour deux, insatisfaisante pour trois. -Son rayon de braquage important (mais bon c'est une Alfa ). -L'absence de banquette rabattable. -Ses moteurs agréables mais pas assez sobres (sauf jtd). -Son gps à cd rom.     Côté fiabilité   Sur la motorisation 2.4 Jtd en version 136/140 et quelques rares 150 ch :   -Usure prématurée de la pompe d'injection. -Consommation d'huile importante en début de vie (mais s'altère au fil des kilomètres).   Sur toutes motorisations et millésimes :   -Réglage périodiques du train avant conseillés afin de réduire l'usure prématurée des pneus. -Usure rapide des roulements de roues sur quelques voitures.     Côté budget   -Assurance : attendez-vous a payer le prix fort, car la 166 est mal aimée des assureurs En Belgique ce n'est pas le cas, je ne sais pas comment c'est en France...   -La monte pneumatique est plutôt onéreuse (les pneus sont larges en 16 ou 17" )   En résumé : cette belle italienne fait mentir l'adage: elle est fiable Pour le reste, elle reste une vraie transalpine, vivante et performante   Catalogue accessoires:   Maintenant, la PHASE II     ALFA ROMEO 166 II : un regard plus franc !   Redessinée par le Centre de Style Alfa Romeo, la 166 reçoit une nouvelle face avant renforcant ainsi son appartenance esthétique à la marque. Elle allie l'élégance d'une voiture de prestige à l'allure sportive d'un coupé.     La partie avant a été entièrement redessinée et intègre une calandre plus imposante inspirée de l'Alfa 156. Les ouies d'aération, les groupes optiques, le capot et le pare-chocs avant ont été revus et les antibrouillards avant modifiés.     Par ailleurs, de nouvelles jantes à rayons de 16", 17" et 18" ainsi que 4 nouveaux coloris font leur apparition.   Dans l'habitacle, l'Alfa 166 allie toujours un excellent confort, des revêtements raffinés et des finitions soignées.         L'Alfa 166 propose une gamme complète de six moteurs différents capables de répondre aux exigences des clients les plus avertis. Quatre moteurs à essence : 2.0 TS de 150 ch, 2.5 V6 24v de 188 ch, 3.0 V6 24v de 220 ch et 3.2 V6 24v de 240 ch. Deux moteurs turbo diesel sont par ailleurs proposés : le 2.4 JTD 10v de 150 ch et le nouveau 2.4 JTD Multijet 20v de 175/185 ch.     Les moteurs sont accouplés à une boîte de vitesses mécanique à 6 rapports, à l'exception du moteur 3.0 V6 24v de 220 ch, uniquement proposé avec une boîte automatique. Par ailleurs, le brillant 2.4 JTD Multijet 20v de 175 ch/ est également disponible avec une transmission automatique à 5 rapports d'une nouvelle conception, extrêmement sophistiquée.     Parmi les nombreux équipements disponibles sur l'Alfa 166, on retiendra : l'ABS à capteurs actifs avec répartiteur électronique de freinage, l'amplificateur de freinage d'urgence, le contrôle de stabilité VDC(ESP), les airbags frontaux, latéraux et window bags, le climatiseur automatique, le régulateur de vitesse, le système de navigation GPS avec écran couleurs et guidage vocal, le téléphone GSM "mains libres", le système Hi-Fi avec 10 haut-parleurs ou le chargeur de CD. La nouvelle Alfa 166 y ajoute désormais les projecteurs bi-Xénon, les capteurs de recul et le verrouillage automatique des portes au delà de 20 km/h.   PACK Ti   TI, Tourisme International, tel est le sigle qui - dans l?histoire d?Alfa Romeo - a toujours distingué les voitures sportives et racées. Le Pack TI, disponible en option, propose une assiette surbaissée qui vous assure un plaisir accru pour une conduite à la fois sûre et plus maniable. A l?extérieur, le Pack TI est caractérisé par un sigle spécifique apposé sur les deux pare-boue et par des jantes en alliage ...

Publié le 27/01/2009

Présentation de notre Chrysler 300C Touring CRD

Après une très longue (et douloureuse... ) attente, notre 300C Touring CRD est enfin arrivée chez notre concessionnaire Chrysler .   Pour résumer il s'agit d'une 300C CRD Touring grise claire (Bright Silver), doté du Pack Technologique (GPS avec carthographie européenne, chargeur 6 CD compatible MP3 et sono  Boston Acoustics avec amplificateur de 276 watts). Elle provient d'Allemagne (voiture collaborateur Chrysler), notre concessionnaire Chrysler s'est occupé de rapatrier la voiture et s'occuper de tous les démarches. La voiture venant d'Allemagne, elle est en WW ( ). Elle est d'octobre 2006 (donc avec encore un an et demi de garantie) et en parfait état mécanique et au niveau de la carrosserie.   Son moteur est un V6 Diesel de 218 cv (en réalité 224cv , on est plus à ca près!) d'origine Mercedes (moteur notamment de la CLS 320 CDI, on aurait pu tomber plus mal...), couplé à une boite automatique (américaine oblige!) à 5 rapports, elle aussi provenant de la banque d'organe de la marque de Sttugart, avec la possibilité de changer séquentiellement de vitesses via le levier. Donnée pour près de 230Km/h et moins de 8 secondes au 0-100, la 300C, meme en Diesel, n'est pas à la traine (et ce malgré les presque 2 tonnes de l'engin!).   En ce qui concerne les liaisons les liaisons au sol, la 300C repose sur le chassis de l'ancienne Mercedes Classe E (encore du Mercedes!). La logique des commodos sont eux aussi repris sur les modèles Mercedes, ainsi le régulateur de vitesse en est directement prelevé.     Mais assez de ces considérations techniques, autant etre clair, cette voiture est FABULEUSE! C'est simple si je pouvais je dormirais dedans!     Je sens déjà les avis moqueurs, les brimades, mais oui j'aime cette 300C. Elle est si différente de toutes ses concurrentes à mes yeux -presques- toutes ennuyeuses, excellentes certes mais chiantes à en crever car trop répandues. Il suffit de passer dans un petit village de province pour s'en convaincre. Les rendez-vous chez le kiné ont du exploser après notre passage...   "Hé Germaine, c'est quoi ce mostodon- euh cette voiture???"   Ce que j'aime c'est cette relative exclusivité -a peu près 1200 300C vendues l'année dernière-, ce qui soit dit en passant n'a rien de ridicule, bien au contraire! C'est pas pour se la raconter mais faut avouer quand meme c'est assez jouissif d'etre a ce point regardé . Se retourne t'on sur une Classe E ou une Série 5? J'ai rien contre ces dernières (bien au contraire, je concède qu'elles dépassent la 300 sur certains points) mais la réponse est toute entendue (à part une M5 ou une AMG bien sur) : NON! A bord de la 300C au se croirait dans une avenue de New York avec du Nas à fond la sono (gansta style), ou alors carrément dans un épisode des Sopranos (Mafiosi style). Toujours est-il que monter dans cet voiture fait toujours son petit effet.   Justement parlons-en d'intèrieur. Beaucoup de choses ont étés dites à propose de la finition "à l'américaine", "indigne d'une voiture de ce prix" etc etc... Je tiens à préciser que jsuis pas concessionnaire Chrysler mais pourtant je lui reproche pas grand chose. Certes elle arrive pas à l'excellence d'une A6 ou d'une de ses autres concurrentes teutones (à part l'Opel Signum bien sur   ...) mais rien n'est autant catastrophique que ca, bien au contraire. Le tableau de bord est généreusement moussé, les poignées de portes sont en chrome, le logo Chrysler est "gauffré" dans les sièges avant, la finition "écailles de tortue" (je sais je sai...

Publié le 12/07/2007

Opel Corsa B 1.4i City

FAiennes, FAiens, bonjour !   Cela faisait longtemps que je voulais créer ce topic pour vous présenter "ma" voiture, je me lance enfin.     Enfin, quand je dis "ma" voiture, ce n'est pas tout à fait le cas. Je n'ai pas encore 18 ans (plus que trois mois et demi ! ) et je la conduis en conduite accompagnée depuis 2008. J'ai effectué environ 10 000 kms à son volant. Elle a aujourd'hui 187 723 kms.     Un peu d'histoire   Janvier 2006. La Clio 1.9D de ma mère, la bien surnommée "Castagnette", rend l'âme, après 12 ans et 182 000 kms de bons et loyaux services. En fait, il s'est avéré que le compteur avait été trafiqué, et qu'elle en avait parcouru au moins le double.   Bref, nous voilà à pied. Ma mère et moi cherchons donc une voiture répondant à deux critères : petit prix et disponibilité immédiate. Dans un garage attenant à un station Total (on n'est pas allé chez lui par hasard ! ), nous trouvons cette petite Corsa : 137 320 kms, première immatriculation le 21/11/95 (millésime 96, donc), dans un état plutôt satisfaisant. On craque pour sa bonne bouille, et le 27 janvier, on récupère les clés. Je la baptise aussitôt "Aliénor" : dans ma famille, c'est une tradition de donner des noms à nos autos. Aliénor succède donc à Castagnette.   J'ai commencé la conduite accompagnée en janvier 2008, et depuis, c'est presque autant ma voiture que celle de ma mère !   Caractéristiques techniques   Ma Corsa est donc équipée du moteur 1.4 à injection, qui développe 60 chevaux (le "C14NZ" comme on dit chez les pros ). Voici ses principales caractéristiques.   Type du moteur : 4 cylindres en ligne (type C14NZ) Energie : essence Disposition : transversal avant Alimentation : injection monopoint Multec Distribution : 1 arbre à cames en tête, 8 soupapes, courroie Cylindrée : 1388 cm3 Puissance max : 60 chevaux à 5 200 tr/min Couple max : 10,5 mkg à 2800 tr/min Boîte de vitesses : manuelle, 5 rapports (type F13/5 WR) Direction : à crémaillère, 4,1 tours entre les butées Suspension AV : type McPherson Suspension AR : essieu semi-rigide Freins AV/AR : disques ventilés / tambours Pneus : 165/70 R 13   Longueur : 3,73m Largeur : 1,61m Hauteur : 1,42 Coffre : 260 litres Poids : 890 kg (selon la carte grise)   Vitesse max : 155 km/h (non vérifiée ) 1000m DA : 35,9 secondes   Consommations (selon Opel) : 5,4 L/100 km à 90 km/h, 7,2 à 120 et 8,9 en parcours urbain) Capacité du réservoir : 46 litres.   Je vous entends d?ici : "Mais assez de lecture, on veut des photos !"           N'est-elle pas mignonne tout plein ? Allez, c'est parti pour une présentation en détail.   Extérieur     Les formes rondouillardes de cette génération de Corsa suscitent aussitôt la sympathie. Elle possède une ligne agréable et nullement démodée (à mon goût ! ). Malheureusement, l'extérieur est la partie qui a le plus souffert en 13 ans et demi. On ne le voit pas beaucoup sur les photos, mais les portes et les ailes arrières sont constellées de petites rayures, et il y a deux bosses : une sur le hayon et l'autre au niveau du bas de caisse droit. Il est vrai aussi qu'elle dort dehors, sur un parking même pas fermé, à la merci des coups de portes et autres p de gamins avec leurs vélos. Et ce sont pas les embrayons de baguettes latérales qui protègent quoi que ce soit.   Aliénor est également affectée d'une maladie typique des Corsa : les extensions d'ailes blanchissent au soleil. Enfin, le pare-brise est lui aussi rayé, l'ancien propriétaire ayant laissé fonctionner des essuie-glaces usés jusqu'à la corde...   Quelques détails extérieurs.   T'as d'beaux yeux, tu sais !   Gros plan sur les plastiques décolorés :   C'est comme sur le Port-Salut, c'est écrit dessus !   L'intérieur   (Admirez le tapis de sol "premier prix" qui gondole ! )   C'est la partie qui a le moins souffert des affres du temps. Les seuls soucis concernent le soufflet du levier de vitesses, qui se détériore, et le plastique des poignées de portes, facilement rayable (photos ci-dessous).       Le confort ? Il faut aimer le ferme. Les sièges sont fermes (et nullement avachis), les suspensions sont fermes... Sur les longs trajets, il faut penser à faire des pauses pour soulager les dos endoloris.   L'habitabilité ? Plutôt bonne compte tenu du petit gabarit de la voiture. Je n'ai pas de problème pour m'installer au volant, malgré mon 1m85. La position de conduite est assez bonne, sauf que le volant a tendance à tomber sur les genoux.   A l'arrière, c'est pas mal non plus. Ma tête ne frotte pas contre le ciel de toit (ce qui arrive dans une Clio 2, par exemple) grâce à une assise implantée assez bas. La place pour les jambes est fonction de la position du siège avant, de très bonne à très mauvaise.   En fait, la pire place est celle du 5e passager, au milieu de la banquette, avec notamment le rembourrage dans les fesses et l'assurance d'être serré de (très) près par ses acolytes des places latérales.   Les places arrières : (Notez au passage le dépouillement de la garniture de porte : une poignée, une manivelle, un "truc" pour s'accrocher... et c'est tout !   Et là, voilà la place qu?il reste quand le siège avant est réglé pour ma taille? Pas grand-chose.   Quant à la finition, elle est bonne... mais seulement aux endroits où on pose le regard. Voyez par exemple l'ajustage pifométrique de la jonction entre console centrale et console de frein à main :   J'ai vérifié, elle ne semble pas avoir été démontée, mais probablement assemblée par un ouvrier pressé de débaucher !   Quelques détails de l?intérieur :   La console centrale, avec un bout de tong.   Que la lumière soit !   La boîte à gants est petite, mais suffisante pour y caser tout un tas d?objets absolument utiles.   Le coffre, malheureusement assez exigu (et toujours colonisé par un bidon d?huile).   Et en dessous se terre la roue de secours, un peu rouillée par une fuite de lave-glace. Il est vrai aussi qu?elle n?a servi qu?une fois en 13 ans, comme en témoigne le pneu Michelin Energy encore neuf !   Equipements   Ce chapitre va aller assez vite. Les accessoires se résument à une banquette rabattable d'un bloc, une radio cassette même pas auto-reverse, des ceintures réglables aussi bien à l'avant qu'à l'arrière, et enfin, un afficheur central regroupant heure, date / infos radio et température extérieure (très optimiste).   Aliénor possède aussi des équipements inédits : direction insistée, fermeture décentralisée, vitres manutractées... Hein ? Quoi ? Comment ça c'est pas inédit ?   Quelques détails des équipements.   La pointe de la technologie audio !   Ceintures réglables, à l?avant comme à l?arrière !   L?afficheur central, qui n?affiche plus grand-chose puisque l?ampoule de droite est morte.   Admirez le magnifique marsupilami jaunâtre qui sent(ait) bon. Comme c?est avant tout la voiture de ma mère, l?intérieur est bardé de bibelots idiots que j?aurais bien enlevé sur-le-cha...

Publié le 30/06/2009

Pontiac Trans Sport 2.3 16v GPL [Présentation]

Donc, voila ma derniere acquisition...   Il s'agit d'un Pontiac Trans Sport, en version 2.3i 16v, montage GPL d'origine, d'avril 1995.   Petit rappel pour ceux qui découvrent : Le Trans Sport a été commercialisé en France en 1991, sous la marque Pontiac, alors qu'il existait déjà aux Etats Unis chez Oldsmobile ( Silhouette ) et Chevrolet ( Lumina APV ). Motorisation V6 3.1L et BVA au programme, uniquement. Puis apparait le 3.8, toujours en BVA... Rien de tres adapté pour l'Europe en fait. Ce qui était fort dommage car au contraire du Chrysler Voyager il avait tous les arguments pour contrer l'Espace : modularité quasi identique ( brevet Matra ), carrosserie en "plastique" et ossature inox, suspensions indépendantes, design avenant et équipement surabondant.   C'est donc fin 1993, pour le restylage, que fut présenté cette version uniquement déstinée à l'Europe, avec un moteur plus à la mesure de notre vieux continent et une boite mécanique. Pour celà, c'est un bloc moderne qui fut employé, 4 cylindres alu avec culasse à 16 soupapes et double arbres à cames en tete ( ca change de la technologie américaine classique ! ), distribution par chaine et allumage-injection couplé DELCO-ROCHESTER. Le tout pour 147ch DIN et 11cv fiscaux. Proposé en 5 ou 7 places, sans option si ce n'est une "version clim", il offrait de sérieux attouts sur le papier. Hifi de qualité, Regulateur de vitesse, ABS, correcteur d'assiette, Airbag étaient de serie... Que disait l'Espace à cette époque pour le meme prix ? ....pas grand chose ! Tres vite l'importateur Francais proposa d'équiper des la livraison les véhicules avec du GPL, en integrant sous le chassis deux bonbonnes de 65L au total, avec un montage Necam Koltec et une jauge qui reprend celle de l'essence.   Il s'agit donc de cette version que je vous présente aujourd'hui, qui fut achetée neuve à la concession GM d'ORLEANS, équipé de la clim, des 7 sieges et du GPL.   Je l'ai repris en 2e main, avec encore sa facture d'achat et le dossier de financement neuf qui allait avec...     La carrosserie plastique ne craint pas les petits choc, ni la corrosion, et meme apres 13 ans, le brillant est encore impeccable. Remarquez les lave phares de serie, et le pare brise athermique, que RENAULT a repris des 1998 sur toute sa gamme de l'époque...   Vraie galerie d'origine, feux arriere en hauteur ( avant la Volvo 850 Break et la mode qui a suivi....), pare chocs servant de marchepied et attelage démontable.   Une seule porte coulissante ( bien et pas bien à la fois...) et une ligne effilée, completement "monocorps", qui masque bien les 4,95M de long ( 4,43M pour un Espace de la meme année...)   A l'intérieur, coté conducteur. Remarquez les tapis de sol d'origine, habituellement protégé par d'autres tapis en fait...  Le bloc compteur comprend un voltmetre et la pression d'huile, introuvables ailleurs sur les monospaces équivalent ( sauf sur le Voyager, lui aussi Yankee...) Pommeau de levier de vitesses enorme, spéciales mains de cow-boy, et frein à main à l'européenne...Paradoxe !!   Vue du coté passager, on peut distinguer les portes cannettes 1L, et le design très marqué US de l'interieur : Tape à l'oeil mais mal fini... Plastiques brillants, ajustages approximatifs...Mais finalement ca vieillit pas si mal que ca.   Les sieges du 2e rang, tous rabattables et amovibles. Ventilation independante, portes gobelets, spots de lecture, éclairage de pieds, cendrier...mais pas d'appuie tete ni de poignées au plafond ! Bravo l'amérique !   Le 3e rang, encore accessibles pour des adultes. On contin...

Publié le 06/08/2008

[TTR] Horch Tappeur

Guten tag. Amis du soir bonsoir.Tout d'abord bon je sais mon jeu de mot est pourri (Audi > Horch) mais c'est pas grave. Ca donne l'occasion de rendre hommage à l'un des plus grands acteurs du siècle dernier J'ai pris des photos alors voilà, mince bon OK j'ai mis 2 jours à me bouger le derrière. Haha oui les photos sont pourries c'est normal c'est moi hein, ja.Bon je présente quoi moi... Vouala c'est la remplaçante du Meuh 3 ! RS4 biturbo couatreau ! C'est marqué partout dedans tu peux pas l'oublier Elle est sale je vais faire le lavage total.Le topo métaphysique autour de la ouatureAlors oui j'avais acheté une S2000 blabla cédlamerde tu vas te tuer même en ligne droite etc, bon 3 ans plus tard merde je suis pas mort.On a donc pu lire sur le forum, oui en 2011 ça sert à rien reblabla bon OK donc je vais prendre ça aussi, merci !Je vais donc être clair tout de suite:1) Ca consomme et en 2011 c'est cher > Oui ça consomme à mort on s'en branle.2) La répression tout ça > J'ai poutré la BAC tu peux pas test.3) Ouiii bon les sensations c'est moins bien qu'une Lightomachina Chépakoi RSSSR HP Cup > Et mon cul c'est du poulet, ça poutre.4) Ouala Derrick a parlé > Bon j'ai pris ça alorsEt pourquoi pas une E55k alors ? Il y en avait des bien mais j'en ai loupé une Parisienne, j'ai été voir de la B5 et en fait j'aime bien. La faute à Krisnet j'aimais bien la sienne.Celle-là je l'ai trouvée chez un négociant, y'a une garantie garage mais c'est surtout le dossier factures qui est fourni. Je vais faire quelques trucs (plaquettes, vidange...) et ça va le faire j'aime bien que tout soit clean.Pourquoi une B5 plutot qu'une B7 finalement: ben j'aime bien le look des B5, bien larges et non ça ne fait pas Akat tdi tuning , la RS2 fait vraiment trop vieillote ça m'attirait pas. La B7 ben pas top en fiab' et bon les perf n'apportent rien.Freude am farhen quand mêmePour faire un petit résumé (je complèterai selon les conversations), l'engin est quand même bluffant en agrément bref ce matin pour sa 1è vraie sortie au taf, j'avais la banane En roulant cool ça fait pas trop de bruit (j'ai juste un supersprint en échap), c'est assez confort malgré les 255/30 en tout cas plus confort que l'E36 ! Dommage j'ai pas le TOE, par contre la sono Bose est très bien et les sièges kouir sont juste nickel. Un peu trop glissants, mais du maintien et une super assise, ça fait beaucoup.L'embrayage a 2000km mais sa réputation de dureté n'est pas vaine, c'est assez ferme mais pas insupportable comme les grosses 911 modernes. La commande de boîte est un peu pérave mais bon y'a du couple, au passage vu que sur la M3 cédlamerde aussi je suis pas dépaysé.C'est peu surprenant à dire, mais la sérénité à bord est surprenante , évidemment le grip est énorme, la tenue de cap inamovible, les mises en virage sont nettes. J'ai pas encore poussé trop mais bon pour suivre mon collègue en Williams, y'a pas besoin de forcer en virages c'est limite une main sur le volant, l'autre à se gratter les roustons ou régler la radio... Enfin bon peinard.Tiens voilà Derrick Williams Je pensais pas provoquer un gros attroupement, mais bon ça aura fait du monde autour et dans la caisse. Bon là ils se cassent, certe Mais cette bagnole a encore une grosse cote affective, beaucoup connaissent et trouvent ça chouette ! L'intérieur est terrible, bon très noir mais franchement ça ne bouge pas.Le réservoir part vite, donc vu que c'est les vacances j'ai fait le plein ma...

Publié le 28/10/2011

135i DKG TwinPower

      Voici la DKG 7 rapports qui débarque sur la 135i.     Au passage, elle perd un turbo, mais profite de de la technologie TwinPower (Twin-scroll). Elle dispose désormais du Valvetronic (levée variable des soupapes) et elle conserve l'injection directe HPI.     Sa consommation moyenne est de 8.5L/100 (contre 9.2L/100 auparavant).   Puissance inchangée (306 ch), mais le couple (400 N.m) est disponible dès 1200 tr/min (contre 1300 auparavant).   Le 0 à 100 km/h serait alors abattu en 5.2 s !   Du coté des nouveautés : - Pack M. - Suspension M. - DSC (avec plus de paramètres modifiables). - Direction et réponse à l'accélérateur revus.   Les commandes sont déjà possibles, disponibilité mars 2010.     Press Release: The Top Performers in the Compact Class: New Generation of Engines in the BMW 135i Coupe and the BMW 135i Convertible.   Munich . The by far most sporting and dynamic models in the compact segment are now increasing their leadership in terms of driving dynamics and efficiency. Starting immediately the BMW 135i Coupe and the BMW 135i Convertible come with a straight-six power unit of the latest generation for the first time combining BMW TwinPower Turbo Technology, High Precision Injection and fully variable VALVETRONIC valve management, all interacting with one another to set new standards for economy with the highest level of performance.   In conjunction with the seven-speed double-clutch gearbox (DKG) featuring Sport Automatic available as an option for the first time in the BMW 1 Series as of March 2010, these superior technologies offer a further significant reduction of fuel consumption and emissions on these top-flight performers, setting up new records in acceleration and dynamic performance.   The top engine featured in both versions of the BMW 1 Series develops maximum output of 225 kW/306 hp at 5,800 rpm from a capacity of three litres, combining spontaneous and direct response with unleashed free-revving driving qualities. Peak torque of the six-cylinder is 400 Newton-metres/295 lb-ft delivered from just 1,200 rpm all the way to 5,000 rpm.   The seven-speed double-clutch gearbox with Sport Automatic shifting gears without the slightest interruption in power and torque, is likewise designed and built for dynamic performance of the highest standard.   Sport Automatic offers not just the option to shift gears manually on the electronic gear selector lever or via the shift paddles on the steering wheel, but also the usual comfort and convenience of a BMW automatic transmission.   The combination of these two innovations in a compact car naturally guarantees driving pleasure of a new standard never seen before. Accelerating from 0 ? 60 mph in just 5.0 and from 0 ? 100 km/h in 5.2 seconds, the BMW 135i Coupe with its double-clutch gearbox offers the same supreme standard as a thoroughbred sports car even more than in the past.   A truly unique achievement in this performance class is average fuel consumption in the EU test cycle of 8.5 litres/100 kilometres (equal to provisional combined of approx. 22 mpg US), almost one litre/100 kilometres better than the comparable figure in the former model with its six-speed automatic transmission.   This significant reduction of fuel consumption, together with acceleration to 60 mph improved once again by 0.2 seconds, clearly confirms the progress made through BMW EfficientDynamics with this new engine and transmission technology.   The BMW 135i Convertible with double-clutch gearbox accelerates to 60 mph in 5.3 seconds and reaches 100 km/h in 5.5 seconds. Average fuel consumption in the EU test cycle is 8.6 litres/100 km (provisional combined US figure approx 22 mpg), which is 0.8 litres better than on the former model with automatic transmission.   On the same fuel consumption, this is better even than the acceleration and consumption figures of the respective models with a six-speed manual gearbox: the hand-shifted version of the BMW 135i Coupe accelerates to 60 mph in 5.1, the manual-gearbox version of the BMW 135i Convertible in 5.4 seconds (0 ?100 km/h on the Coupe in 5.3, on the Convertible in 5.6 seconds).   At the same time the combination of the BMW TwinPower Turbo engine with the manual gearbox also newly developed likewise enhances all-round efficiency by a significant margin. In practice, this means a reduction of average fuel consumption by the BMW 135i Coupe to 8.5 litres and a reduction on the BMW 135i Convertible to 8.6 litres/100 kilometres (provisional combined US figure for both models approx. 22 mpg).   Outstanding innovation for optimised efficiency: first-ever VALVETRONIC on a turbocharged engine.   Outstanding innovation for optimised efficiency: first-ever VALVETRONIC on a turbocharged engine. The new straight-six power unit of the BMW 135i Coupe and the BMW 135i Convertible owes its exceptional efficiency to the first-ever combination of BMW TwinPower Turbo Technology, High Precision Injection, and VALVETRONIC valve management.   The turbocharger system following the twin-scroll principle separating the ducts for three cylinders at a time both in the exhaust gas manifold and in the turbocharger, as well as VALVETRONIC developed to an even higher standard of efficiency, contributes accordingly to the extremely spontaneous and direct response of the drivetrain.   This kind of technology allows infinite adjustment of valve stroke and valve timing on the intake valves. Throttle losses in the charge cycle are reduced to a minimum and the energy contained in the fuel is put to maximum use. In conjunction with High Precision Injection likewise optimised to an even higher standard, this offers an unparalleled balance of driving performance and fuel economy never seen before in this class.   The BMW 135i Coupe and the BMW 135i Convertible come as standard with a wide range of BMW EfficientDynamics technologies combined with one another in an appropriate symbiosis for each specific market, including features such as Brake Energy Regeneration, a gearshift point indicator on models with a manual gearbox, a map-control...

Publié le 20/01/2010

[TTR] Horch Tappeur 2.7l biturbooo couatreau

Guten tag. Amis du soir bonsoir.Tout d'abord bon je sais mon jeu de mot est pourri (Audi > Horch) mais c'est pas grave. Ca donne l'occasion de rendre hommage à l'un des plus grands acteurs du siècle dernier J'ai pris des photos alors voilà, mince bon OK j'ai mis 2 jours à me bouger le derrière. Haha oui les photos sont pourries c'est normal c'est moi hein, ja.Bon je présente quoi moi... Vouala c'est la remplaçante du Meuh 3 ! RS4 biturbo couatreau ! C'est marqué partout dedans tu peux pas l'oublier Elle est sale je vais faire le lavage total.Le topo métaphysique autour de la ouatureAlors oui j'avais acheté une S2000 blabla cédlamerde tu vas te tuer même en ligne droite etc, bon 3 ans plus tard merde je suis pas mort.On a donc pu lire sur le forum, oui en 2011 ça sert à rien reblabla bon OK donc je vais prendre ça aussi, merci !Je vais donc être clair tout de suite:1) Ca consomme et en 2011 c'est cher > Oui ça consomme à mort on s'en branle.2) La répression tout ça > J'ai poutré la BAC tu peux pas test.3) Ouiii bon les sensations c'est moins bien qu'une Lightomachina Chépakoi RSSSR HP Cup > Et mon cul c'est du poulet, ça poutre.4) Ouala Derrick a parlé > Bon j'ai pris ça alorsEt pourquoi pas une E55k alors ? Il y en avait des bien mais j'en ai loupé une Parisienne, j'ai été voir de la B5 et en fait j'aime bien. La faute à Krisnet j'aimais bien la sienne.Celle-là je l'ai trouvée chez un négociant, y'a une garantie garage mais c'est surtout le dossier factures qui est fourni. Je vais faire quelques trucs (plaquettes, vidange...) et ça va le faire j'aime bien que tout soit clean.Pourquoi une B5 plutot qu'une B7 finalement: ben j'aime bien le look des B5, bien larges et non ça ne fait pas Akat tdi tuning , la RS2 fait vraiment trop vieillote ça m'attirait pas. La B7 ben pas top en fiab' et bon les perf n'apportent rien.Freude am farhen quand mêmePour faire un petit résumé (je complèterai selon les conversations), l'engin est quand même bluffant en agrément bref ce matin pour sa 1è vraie sortie au taf, j'avais la banane En roulant cool ça fait pas trop de bruit (j'ai juste un supersprint en échap), c'est assez confort malgré les 255/30 en tout cas plus confort que l'E36 ! Dommage j'ai pas le TOE, par contre la sono Bose est très bien et les sièges kouir sont juste nickel. Un peu trop glissants, mais du maintien et une super assise, ça fait beaucoup.L'embrayage a 2000km mais sa réputation de dureté n'est pas vaine, c'est assez ferme mais pas insupportable comme les grosses 911 modernes. La commande de boîte est un peu pérave mais bon y'a du couple, au passage vu que sur la M3 cédlamerde aussi je suis pas dépaysé.C'est peu surprenant à dire, mais la sérénité à bord est surprenante , évidemment le grip est énorme, la tenue de cap inamovible, les mises en virage sont nettes. J'ai pas encore poussé trop mais bon pour suivre mon collègue en Williams, y'a pas besoin de forcer en virages c'est limite une main sur le volant, l'autre à se gratter les roustons ou régler la radio... Enfin bon peinard.Tiens voilà Derrick Williams Je pensais pas provoquer un gros attroupement, mais bon ça aura fait du monde autour et dans la caisse. Bon là ils se cassent, certe Mais cette bagnole a encore une grosse cote affective, beaucoup connaissent et trouvent ça chouette ! L'intérieur est terrible, bon très noir mais franchement ça ne bouge pas.Le réservoir part vite, donc vu que c'est les vacances j'ai fait le plein ma...

Publié le 28/10/2011

Focus RS 2009 [Photo reportage]

Depuis 2 jours, je suis l'heureux possesseurs d'une Focus 2 RS. Commandée il y a plus de 6 mois, j'ai donc enfin pu la réceptionner.   Premières impressions en voyant la bête : pas vraiment discrète (mais ça on le savait déjà, sauf que, in situ, elle est beaucoup plus "étincelante" et ses formes sont mises en valeur de façon beaucoup plus prononcées qu'en photo. On aime ou on aime pas. Personnellement, c'est son design qui me rebutait le plus en raison de son apparence très WRC. Elle est jolie, mais toujours trop voyante selon moi. Je m'en accommoderai comme prévu.   L'ergonomie des commandes est très traditionnelle et ne pose pas de soucis particulier. Ayant pris le pack RS techno, il y a le GPS. Il est aussi facile d'utilisation et l'écran tactile est vraiment très pratique. Un bon "+".   Il y a aussi la caméra de recul. Je ne suis pas encore familiarisé à cet outil, mais ça semble pas mal fait avec des indications de gabarit qui apparaissent sur l'écran. Ca semble pas mal aussi, surtout que la FRS est relativement imposante et que les manoeuvres ne seront pas particulièrement faciles avec (elle est large) et vu que son rayon de braquage est ridicule et oblige à s'y prendre parfois à 2 fois (pour faire un demi tour ou pour la mettre dans un box. La série 3, bien que plus grande, était plus facile à rentrer dans le box à titre de comparaison.   Et j'ai aussi le démarrage sans clé (!) alors qu'il me semble que cette option était normalement pour la Pack RS, que je n'ai pas pris.     Ce pack contient également le contrôle de la pression des pneus, l'alarme et le bluetooth.   Les sièges enveloppent bien et sont assez confortables pour des sièges typés compétition. Je ne trouve pas la position trop haute contrairement aux critiques formulées, mais juste à la bonne hauteur et plus basse que dans les Renault par exemple.   Un point négatif : la trappe d'essence ne semble pas se fermer et du coup le réservoir est équipée d'un clapet anti-retour qui oblige à attendre 10 secondes à la fin d'un plein et de se balader avec un embout en plastique à utiliser en cas de panne d'essence. Pas top. Heureusement la boîte à gant, dans laquelle on peut le laisser, est assez profonde.   Passons aux choses sérieuses. Au démarrage du moteur, il se fait entendre. Pas mal, mais la sonorité à l'arrêt n'est pas ce qui me restera... Une 130i fait un bruit autrement plus sympa au démarrage. Mais au moins, il n'y a pas le clac-clac d'une 335d.       Et voilà, après la présentation des fonctionnalités, c'est parti pour 500 km.   Première impression et qui se confirmera tout au long du trajet : la sonorité à vitesse constante ou à faible charge moteur est très discrète. On peut faire un long parcours sans être gêné par une sonorité trop présente. C'est un bon point. Quand on appuie un peu plus, il sait se montrer bien plus audible, avec un bruit qui me rappelle un peu celui de... la 335d à forte charge moteur (si, si !) Toutefois, il faut ici préciser un élément important : voiture en rodage et donc pas de pied au plancher et pas plus de 3500/4000 tours. Donc la sonorité "ultime" pourra s'apprécier un peu plus tard seulement. Je la qualifierai pour l'instant de rauque mais pas très mélodieuse.   Un autre point qui m'a tout de suite impressionné : la capacité de la voiture à reprendre sans broncher à très bas régime. On peut rouler ou reprendre assez franchement à 1000 tours sans qu'il y ait le moindre toussotement. C'est assez impressionnant.   Niveau perf moteur, difficile de donner un avis définitif (rodage), mais j'ai bien l'impression qu'elle arrache vraiment méchamment. Sans jamais dépasser les 0,7/0,8 bars au turbo, elle donne déjà une bonne petite sensation de poussée même en 6ème à 130 ! Avec 1,4 bars, je pressens la tornade.       Le châssis a l'air d'être...

Publié le 26/07/2009

La Phaeton de Caiada

Attention une vidéo TRÈS importante suivras en bas de cette page.Et bien, je profite d'un peut de replis pour mettre ici la phaeton et un petit teste rapport.Avant de commencer, avec le temps qu'il fait dehors il est impossible d'avoir des belles photos, et encore pire dans les photos de la voiture a l?extérieur, et bien elle est salle on voie peut être pas bien mais elle est.pour les vidéos le iphone a un micro très sensible, fait vous même l?expérience, donc ce qu'on entend dans les vidéos, et parait si haut, et bien en realitee on entend presque pas. pareille pour les photos de l?intérieur ça parait foncée, mais en vrais c'est un intérieur claire. avec le soleil je ferais d'autres photos.Bon commencent.. caisse avec 70500km et j'ai laisser la Jag et donner 7500 euro cash pour celle si avec en plus 450 pour les jantes avec pneu hiver ( celles d'ete en 18" dans mon garage) et aussi 18 mois de garantie VW , cette voiture na jamais été vendu privée elle appartenez a VW donc grosso merdo je l'ai payée 18000 euro ( jag plus cash) la jag ete de 2006 et avais un choia plus de 220000km La Phaeton, et vraiment une caisse agréable a conduire et bourrée de gadgets, d'ailleurs j'en trouve chaque jour.. La suspat pneumatique est a ce jour la meilleur que j'ai pu essayez en confort c'est royale en mode Sport ça filtre très bien et ça tourne relativement a plat, donc sachant qu'on peut régler sur des multiples dégrées, je l'ai toujours dans la position du milieux donc entre sport et confort .. c'est un bon compromis.Niveau freins, ça freine ce truc, et puis la dimension des freins le font bien comprendre. moteur 3.0TDI même si la voiture est lourde, associée a cette boite auto, il y a de la bonne pêche et des relances impecables, mieux dans tout les domaines que la jag rien a dire.Par contre le moteur de la jag été plus silencieux que ce soit dedans que extérieur sur ça ils avait fait fort, mais je dis bien mais... la phaeton est un cran plus haut a l?intérieur, ce truc est hyper silencieux, ces même déconcertant, par contre a l?extérieur tu a un vrais bruit de tracteur ... j'avais oubliée qu'un diesel pouvais être si brouillant... la jag n'avais rien comme bruit.. chaud froid eguale.. ce point été un must dans la jag ( je parle extérieur) maintenant parlent finition ... c'est incroyable comment c'est bien assemblée bon déjà que toute les pheaton sont assemblée a la main, il y a une vrais attention au détail, c'est du très bien cossu.et a l?extérieur de même on peut voir une qualitee assez impressionnent dans les matériaux.pour les options ou l?intérieur si on veut, ce truc est bourrée de tout, bon j'en ai chier a crée les profils pour moi et pour ma femme, car il faut dans le menu de l?écran central crée un profil pour chaque cle ou personne, et la il faut régler les rétros extérieur, aussi avec la fonction marche arrière, régler le miroir intérieur ( qui ce régle électriquement une fois sur mémoire) puis la radio avec les réglages de son aussi ou l?émission de radio ou si sur cd etc , la clim avant arrière ( 4 zones complétement indépendants ) l'ajustage des 18 positions du sièges plus siège passager plus réglages ceintures en hauteur , plus suspat si en sport ou confort etc etc etc, tu peut bien sure ajuster le volant en hauteur profondeur etc voir le chauffée automatiquement en mettent ça aussi dans le profil voir le chauffage stationnaire etc etc.. aussi réglages de temps d?éclairage extérieur etc .. LA radio avec le system a 12 hp est tout juste sublime, c'est incroyable a qualitee de son sans même pas allez chercher des watt plus haut Les phares en xénon, ce truc est incroyable, ils tournent au même moment que tu tourne le volant, ça te donne un angle d?éclairage incroyable, donc ils ce réglant de gauche a droite et de haut en bas.. en plus de ca quand tu tourne dans un angle assez important, tu a une lampe qui s'allume entre les deux loupes xénon avec le feux de brouillard. pl...

Publié le 25/12/2011

Il est beau, il est beau, il est beau mon lavabo .

j en ai pris 1.peugeot partner HDI 112 zenith 2011 . ca fait 25000 en calalogue.En finition zenith on a tout sauf 3 choses : la peinture metal , le bloutouf , l esp, les jantes .( j ai pris les jantes, le bloutouf , la PM ) L interet d un esp la dessus .... m apparait sans interet pour moi sur cette categorie de vehicule . 16% en concession francaise et reprise du berlingo 2004 a l argus . Pour le choix d un modele essence je me suis meme pas posé la question de linteret la dessus .... Voila pour la transaction .Les tistiques principales du modele : abs, toit vitré avec rangement partout en hauteur , essuis glace auto, phare auto , clim auto bizone , ordi ( pas ridicule .. en plus ) .. MEs impressions objectives ( plus ou moins ... ) : biensur mon avis est influencé par mon berlingo d une conception de 2002... 8 ans entre deux generations c est un peu enorme forcement esthetique Pour la premiere fois dans cette categorie je me retrouve avec un truc " regardable " : la peinture metal , les roues , l allure generale lui donne un coté agréable a l oeil . LE passage a des jantes me l a fait passer en 16 pouces en 215 . C est plus sympa l oeil , un peu désagréable pour le toucher de route : les gommes rendent la direction trop sensible aux irregularités de la route .Je remarque que c est ma plus grosse monte de pneu que j ai jamais eu . Ma bm en 150ch etait en 205 par 16. Le moteur Je quitte mon vaillant 2.0 HDI 90cv ( genration 1998 ) pour un 1.6 HDI 112 de 2010 . Forcement et sans exploit je suis agréablement surpris mais il valait mieux pour 12 ans d ecart ...La tache n etait pas gagnée : 90cv pour 1300 kg contre 112cv pour ....1527 kg , je m attendais a un truc kif kif en toute logique . Bah non . Grosso modo ca marche en 5e comme la 4e de l ancien modele et ainsi de suite ... La fonction overboost est sympa aussi a l utilisation avec une deuxieme poussée ( bon toute proportion gardée ) qui intervient quelque secondes en cas d appui fort .Le truc semble mou a 1200 trs alors que le 2.0 HDI m apparaissait plus plein tout le temps . Mais le plus marquant reste pour moi l insonorisation : je sais pas si c est du au moteur ou aux insonorisants mais c est un bonheur a l interieur . Ca claque pas a l arret , et c est inaudible en roulant . C est encore et toujours a l accélération que le grondement reste désagréable a l oreille ....Un petit plus quand meme : le sifflement du turbo est permanent et lui donne dans les phases des retrogradages un bruit sympa et velouté .Les bidules L autoradio : il s agit du modele de base . Celui equipant le berlingo etait extremement désagréable : a 130 km/h j arretais la lecture d un cd pour remettre la radio . Ici on a un son plus enveloppé , plus sourd qui reste potable pour de l entréée de gamme . Associé a la prise USB on peut y brancher n importe ipod iphone et il va chercher la zic et recharge en meme temps l appareil .Le bloutouf : le truc m inquietait pour son coté usine a gaz c est pour ca que je l ai pris en option usine et non accessoire apres monte ... je suis agréablement surpris : couplé a l autoradio on a le repertoire de l ihpone qui apparait sur l ecran et ca sort sur les haut parleurs en baissantautomatiquement la musik . Pareil pour navigon sur iphone : ca guide et une fois que la garce a parlé , la musik en son faible redevient fort . La musique en bloutouf fonctionne aussi a la perfection : ca va chercher la musik sans fil tout seul . Pour parametrer l iphone ca se fait en 2 secondes et apres le mobile est reconnu et se connecte tout seul des qu on s aproche du vehicule L essui galce auto : désactivé ( c est un bonheur de te pourir le parebrise pour 2 gouttes ) , je sais pas sur les autres constructeurs mais sur PSA c est médiocre .L allumage des feux : activé ( sympa et réactif sur cette generation , 1 seconde avant intervention ) L ordi : ne rigolez pas ...si si . Tres correcte en plus : tempé , autonomie estimée , conso moyenne , instanta...

Publié le 31/01/2011

La Phaeton du mec le plus cool du forum - Dr. CAIADA

Attention une vidéo TRÈS importante suivras en bas de cette page.Et bien, je profite d'un peut de replis pour mettre ici la phaeton et un petit teste rapport.Avant de commencer, avec le temps qu'il fait dehors il est impossible d'avoir des belles photos, et encore pire dans les photos de la voiture a l?extérieur, et bien elle est salle on voie peut être pas bien mais elle est.pour les vidéos le iphone a un micro très sensible, fait vous même l?expérience, donc ce qu'on entend dans les vidéos, et parait si haut, et bien en realitee on entend presque pas. pareille pour les photos de l?intérieur ça parait foncée, mais en vrais c'est un intérieur claire. avec le soleil je ferais d'autres photos.Bon commencent.. caisse avec 70500km et j'ai laisser la Jag et donner 7500 euro cash pour celle si avec en plus 450 pour les jantes avec pneu hiver ( celles d'ete en 18" dans mon garage) et aussi 18 mois de garantie VW , cette voiture na jamais été vendu privée elle appartenez a VW donc grosso merdo je l'ai payée 18000 euro ( jag plus cash) la jag ete de 2006 et avais un choia plus de 220000km La Phaeton, et vraiment une caisse agréable a conduire et bourrée de gadgets, d'ailleurs j'en trouve chaque jour.. La suspat pneumatique est a ce jour la meilleur que j'ai pu essayez en confort c'est royale en mode Sport ça filtre très bien et ça tourne relativement a plat, donc sachant qu'on peut régler sur des multiples dégrées, je l'ai toujours dans la position du milieux donc entre sport et confort .. c'est un bon compromis.Niveau freins, ça freine ce truc, et puis la dimension des freins le font bien comprendre. moteur 3.0TDI même si la voiture est lourde, associée a cette boite auto, il y a de la bonne pêche et des relances impecables, mieux dans tout les domaines que la jag rien a dire.Par contre le moteur de la jag été plus silencieux que ce soit dedans que extérieur sur ça ils avait fait fort, mais je dis bien mais... la phaeton est un cran plus haut a l?intérieur, ce truc est hyper silencieux, ces même déconcertant, par contre a l?extérieur tu a un vrais bruit de tracteur ... j'avais oubliée qu'un diesel pouvais être si brouillant... la jag n'avais rien comme bruit.. chaud froid eguale.. ce point été un must dans la jag ( je parle extérieur) maintenant parlent finition ... c'est incroyable comment c'est bien assemblée bon déjà que toute les pheaton sont assemblée a la main, il y a une vrais attention au détail, c'est du très bien cossu.et a l?extérieur de même on peut voir une qualitee assez impressionnent dans les matériaux.pour les options ou l?intérieur si on veut, ce truc est bourrée de tout, bon j'en ai chier a crée les profils pour moi et pour ma femme, car il faut dans le menu de l?écran central crée un profil pour chaque cle ou personne, et la il faut régler les rétros extérieur, aussi avec la fonction marche arrière, régler le miroir intérieur ( qui ce régle électriquement une fois sur mémoire) puis la radio avec les réglages de son aussi ou l?émission de radio ou si sur cd etc , la clim avant arrière ( 4 zones complétement indépendants ) l'ajustage des 18 positions du sièges plus siège passager plus réglages ceintures en hauteur , plus suspat si en sport ou confort etc etc etc, tu peut bien sure ajuster le volant en hauteur profondeur etc voir le chauffée automatiquement en mettent ça aussi dans le profil voir le chauffage stationnaire etc etc.. aussi réglages de temps d?éclairage extérieur etc .. LA radio avec le system a 12 hp est tout juste sublime, c'est incroyable a qualitee de son sans même pas allez chercher des watt plus haut Les phares en xénon, ce truc est incroyable, ils tournent au même moment que tu tourne le volant, ça te donne un angle d?éclairage incroyable, donc ils ce réglant de gauche a droite et de haut en bas.. en plus de ca quand tu tourne dans un angle assez important, tu a une lampe qui s'allume entre les deux loupes xénon avec le feux de brouillard. pl...

Publié le 25/12/2011

Impressions de conduite - Alfa Montreal - BMW Alpina B7 Turbo - Aston MArtin V8 Vantage

La dernière photo de l'année: Blanche-Neige avec ses deux copines: Chantal la Montreal et Alison l'Aston. En fait la photo est improvisée, et prise avec mon smartphone, donc pas "top". J'ai fait faire un dernier galop d'essai hier aux trois anciennes, avant l'hivernage (bien m'en a pris: ce matin il neige).Voici mon ressenti, dans l'ordre ou je les ai prises en mains.La Montreal: une voiture d'homme ! La direction est vraiment très dure. Elle est chaussée de pneus en 205, et je comprends mieux pourquoi la monture d'origine est 195. Par contre l'embrayage est très léger. On est assis très bas. Le V8 Alfa chante à la moindre occasion, c'est une vraie drogue. C'est un moteur de course (il équipait les Tipo 33 des années 60), à carter sec (11 litres d?huile !), et on sent qu'il aime tourner vite. On dépasse 5,000 trs sans s'en rendre compte. Question comportement, c'est très "daté". Le pont arrière est rigide, et la voiture se "tord" parfois en virage, même lent. Heureusement, elle est équipée du "handling kit", sensé la maintenir mieux au sol. Je me demande ce que doit être la version de base... La visibilité est très mauvaise. L'absence de rétroviseur droit n'aide pas. Dans le trafic actuel, c'est rédhibitoire. Son terrain de jeu favori sont les routes secondaires, où je ne me lasse pas de monter et descendre les vitesses (boite ZF avec 1ere en bas, parfaite) pour faire chanter le moteur, très coupleux, ponctué de pétarades à la décélération. Sur autoroute, à 140 réels le moteur tourne à 4500 trs... envahissant. Pas de vibrations dans le volant, mais les bruits et la sensation de légèreté ne m'incitent pas à dépasser le 150 réel, ce qui est déjà pas mal pour une mamie qui va bientôt fêter ses 40 ans. La B7: venant de la Montreal? on est assis très haut ! Pourtant auparavant, je trouvais qu?on était bas dans une série 6. Tout est relatif? Quelle place dans l?habitacle, et surtout, quelle visibilité ! Un vrai aquarium ! C?est très agréable dans le trafic. Je retrouve les bienfaits d?une direction assistée, surtout lorsqu?il s?agit de m?extirper du garage. Avant de démarrer, je refais connaissance avec un embrayage dur comme du béton. Il faut vraiment de gros mollets. Dès les premiers mètres, les différences sont frappantes. Tout d?abord, le velouté du moteur. Il ronronne avec une régularité de moteur électrique, comparé au V8 Alfa, qui fait trembler la voiture à l?arrêt. Ensuite, sur revêtement dégradé, tout tient ensemble, rien ne couine. On sent que les suspensions, silent blocs sont neufs, et que les 4 roues sont indépendantes. La barre anti-rapprochement rigidifie nettement l?avant. Tout comme l?Alfa, le moteur a besoin de temps pour être à température. Je retrouve le temps de réponse du turbo, folklorique, mais à vrai dire, assez désagréable , car la voiture manque de réponse immédiate, et peut même passer pour ne rien avoir dans les tripes sous 3,000 trs, contrairement à l?Alfa. Mais soit, j?attends que l?huile soit à température, confortablement installé dans cette grande GT, et je profite d?un chauffage bien plus efficace que dans l?Alfa, ainsi que de la radio. Dès l?autoroute, c?est un autre monde. La limite que j?avais atteinte avec la Montreal est dépassée sans que je m?en rende compte. Je règle la pression max du turbo (il faut toujours réajuster un peu le « by-pass » en fonction de la pression atmosphérique) et à nouveau, même après 8 ans, je suis scotché. Sans grand effort apparent, et sans bruit tonitruant, la mise en vitesse est monumentale. Je passe les vitesses vers 5,000 trs (elle monte en régime avec moins d?allégresse que la Montreal), mais peu importe le régime ou le rapport engagé, le couple de buffle (500 nm) la pousse de façon identique, dès que l?admission dans le moteur est forcée, soit 0,8 bar de surpression. Alors que la Montreal doit se ranger pour laisser passer les plus pressés, la B7 joue dans une autre ligue. Rien ne lui fait peur. Une Cayman qui vient manger mon pare-choc ? Un coup de gaz, même pas de rétrogradage, et la B7 part comme une balle, passant de 150 à 200 en une poignée de secondes. Quitte à se ranger pour laisser passer un peu plus loin, mais au moins, elle le fait quand elle veut, pas quand elle peut. Les reprises sont telles qu?elle fait jeu égal avec presque toutes les voitures modernes. Grosse différence avec la Montreal. Sur les routes secondaires, l?effet « on-off » du turbo rend la conduite moins plaisante. Il faut choisir soit de rouler tranquille sous 3000 trs, soit .. de rouler à tombeau ouvert, car la voiture est projetée en avant vers chaque virage avec un effet retard très handicapant. Il faudrait presque accélérer quand on doit freiner et vice versa, tant le temps de réponse est grand ! La B7 reste une méga-GT faite pour l?autoroute, mais le plaisir de conduite sur routes secondaires revient à la Montreal. C?est comme cela ! L?Aston. Un monument. Une cathédrale. En tout. 1,83 de large sans les rétros. V8 de 5,4 litres, 375 ch, 520 Nm, 4 carburateurs Weber 48 mm qui réagissent au centième de seconde. Une aspiration d?air telle que les pipes d?admission créent un effet vortex. Voir cette vidéo hallucinante : http://www.youtube.com/watch?v=zWrZTFB4_Ns...

Publié le 02/12/2012

Présentation de ma camaro Z28 LS1 V8 5,7 de 1999

Bonjour à vous tous,   je post sur ce forum depuis quelques années, mais avec un pseudo qui ne me correspond plus du tout, car c'était "mondeotdci130". J'en cherchais une en 2003 et voilà.....bon....donc tous les posts précédent étaient sous ce pseudo là.   Il y a donc des choses que j'ai déjà dites sur d'autres posts, mais je préfère repartir de zéro en créant celui-ci.   Je possède donc depuis un an tout pile une superbe chevrolet camaro z28 LS1. C'est un modèle de juin 1999.   C'est un modèle Européen, vendu en juin 1999 à un Luxembourgeois. Il l'a gardé de juin 99 à Décembre 2007, ne roulant que par beau temps et jamais l'hiver. Il a fait 61500 kms avec en 8 ans et demi. Ensuite, un ami passionné de voitures US, est tombé dessus et l'a achetée puis importée en France en décembre 2007. Il l'a faite immatriculé en Carte grise Française, puis a changé les rétroviseurs européen pour ceux magnifiques US (cout 200 euros), a fait mettre une barre anti-rapprochement qui a bien rigidifé le train avant. Pour des raisons personnelles, il n'a roulé que 6 mois avec et 3000 kilomètres.   J'en suis donc le 3eme propriétaire et je suis passé de 64500 kilomètres à 76000 kilomètres.   En un an j'ai fait environ 1500 euros de frais d'entretien, et pneus avant. (Je ne parle pas des 21cv de carte grise plein tarif !   )   Les frais : Vidange Moteur + Filtre / Filtre à air K§N / Vidange Pont + additif / Vidange BVA + Changement de la crépine / Changement du joint spy de pont qui suintait un peu / 2 pneus 245-50-16 ZR 97W / Une reprogrammation de la cartographie moteur et boite /4 jeux de plaquettes High Performance Systeme HPS Hawks pas encore montées.     A venir deux pneus Arrière.   A l'origine en Europe, elle fait 288 chevaux, au lieu des 305 de la version US. Ceci s'explique par un bridage à l'échappement pour les versions europe.   En ce qui concerne la mienne, elle a gardé son simple échappement européen homologué, mais il est possible que dans les mois qui viennent elle retrouve un échappement plus adapté à son statut.   Venons en AU moteur...un superbe Bloc tout Alu à l'architecture V8 de 5,7 litres (5666 cm3 en fait) nommé LS1. Il se partage chez GM avec la Transam de 99 à 02, la camaro z28 des mêmes années, et la corvette C5 (avec sur la corvette des chevaux en plus, l'admission, le système d'échappement et la carto étant différents).   Je ne suis pas passé au banc, mais avec deux ou trois modifications très bien gérées, ma z28 est à environ à 300 chevaux aujourd'hui, sans aucune puce. (Une modification de l'arrivée d'air qui était bridé, un filtre à air K§N, une reprogrammation de la cartographie moteur et de la gestion de la BVA, beaucoup plus réactive et générant moins d'accoup maintenant). A savoir, qu'il est tout à fait possible de revenir en arrière en ce qui concerne la reprogrammation qui a été faite par un passionné roulant en corvette C5 et ayant une très grande expérience des blocs V8 LS1 et de leur reprogrammation via HPtuners)   Source : Sport Auto     Vitesse Maxi :  254 Km/h     0 à 80 :  5 s.     0 à 100 :  6.9 s.     0 à 120 :  9.1 s.     0 à 160 :  14.9 s.     0 à 180 :  19.9 s.     0 à 200 :  26.1 s.     80 à 120 :  4.1 s.   80 à 180 :  14.9 s.   100 à 0 :  37.8 m.     Suffisantes non?  Sachant que depuis la reprogrammation, ces données sont améliorées.....et la vitesse maxi également, mais je n'ai absolument pas testé.         J'ai crée un blog pour faire vivre cette passion :   http://camaroz28.canalblog.com/     Au niveau consommation, en étant honnete au maximum cela donne ça :   Minimum = Autoroute à 130 au régulateur avec quelques accélérations = 10 litres au cent (véridique)   Ensuite cela va de 11/12 de moyenne en ballade selon que les ttop soient enlevés ou non, à 15 en ville ou en utilisation quotidienne sur petits trajets (15 kilomètres). Comptez donc une moyenne haute de 13 litres au cent, mais certains possesseurs arrivent avec la même, et en boite automatique, à faire 11/12 de moyen...

Publié le 21/06/2009

Reduction importante pour cartographie moteur

Bonjour, Je travaille pour la société www.dynatek.be qui propose des cartographie et des boîtiers électronique depuis plus de 15 ans. Nous avons les plus belles installations de Belgique, ce qui nous amène une clientèle venue des pays limitrophes et plus loin encore; Allemagne, Luxembourg, France? Fort de notre expérience, nous offrons un travail de très haute qualité avec une précision digne d?une horloge Suisse. Je vous envois cette email afin de vous proposer des conditions exceptionnels si vous me contacter directement. La réduction peut aller  jusque 40% sur le prix d?origine. En moyenne le prix est de 595 euros + 100 euros pour un passage sur le banc, cela dépend des voitures. Bien conscient que d?autres sociétés propose des prix alléchants mais pouvant parfois cacher un travaille très « limité » et pas assez précis, ce qui peut provoquer un creux dans la courbe de puissance. L?offre peut se faire aux garagistes comme aux particuliers. Nous allons faire des mises à jour sur notre site car les résultats sont souvent supérieurs à ce qui est annoncé. Si vous avez une demande précise, je peux vous donner les résultats que nous avons eu pour un modèle identique. Sans oublier que chaque voiture à une cartographie qui peut varier par rapport aux données d?origine. Je vous invite à visiter notre site www.dynatek.be. Vous pourrez ainsi vous rendre compte de nos installations qui  ne font que s?agrandir vu la demande grandissante.   Pour bénéficier d?une importante remise, vous pouvez me contacter par email: dynatek@live.be     A titre d?exemples, voici les dernier résultats après cartographie:   GOLF 6 TDI 2.0 110cv 250NM = 175 cv et 390NM BMW 116D 115CV 260NM = 184CV et 399NM AUDI A3 105CV 250NM = 158CV et 375 NM Alfa Roméo 159 136CV 319NM = 182CV et 415 NM     7 bonnes raisons de faire confiance à Dynatek 1   Vous profitez d?une expérience de 15 ans dans la conception et la gestion électronique de moteurs de voitures participants à des championnats aussi prestigieux que le WRC, le FIA GT ou des courses comme les 24h du Mans   2   Vous bénéficiez d?un matériel high tech probablement unique en Belgique avec notamment un banc de puissance 4 roues motrices.   3   Vous obtenez la preuve, via un passage sur le banc, démontrant l?amélioration de la puissance et du couple avant et après l?optimisation du programme d?origine. Il est impossible de faire cette démonstration sur route.   4   Vous avez la garantie que la modification ne se fait que par l?apport de données informatiques sans aucun ajout de matériel comme un boîtier additionnel.   5   Si vous le souhaitez, nous reprogrammons gratuitement les données d?origine afin de rendre à votre véhicule les performances initiales (par exemple en cas de revente de votre voiture).   6   Nous réimplantons gratuitement le programme modifié dans le cas ou votre concessionnaire ou garagiste aurait du effectué une mise à jour du logiciel d?origine.   7   Nous vous garantissons que les normes anti-pollution de votre véhicule restent dans les tolérances acceptées par le constructeur et que le passage au contrôle technique se passe sans problème.     15 ans d?expérience à votre service Motoriste de formation, David Curnel et Bernard Waty se sont surtout construits, en 15 ans, une solide réputation dans la conception et le développement de moteurs pour la compétition automobile. Jugez plutôt : Super Tourisme   FIA GT (Lamborghini)   WRC (championnat du monde de rallyes)   24H du Mans   LMES   Japan GT   24H de Spa Francorchamps   Championnat BTCS Vous trouverez ci-dessous le détail de leur palmares Autant de circuits ou ils ont pu s?illustrer dans la gestion des informations de données moteur. Fort de cette expérience, ils ont souhaité également mettre leurs connaissances au service du véhicule de « Monsieur Tout le Monde ». Ils ont donc créé DYNATEK, société spécialisée dans l?optimisation de boitiers électroniques (calculateur ou ECU) pour tous les types de véhicules. Ils ont également acquis un matériel ultra performant et notamment un banc de puissance quatre ro...

Publié le 04/04/2010

=[Road Test]= Nouvelle Audi A6 3.0 TDI Multitronic

Bonjour à tous,Comme je suis actuellement en Finlande et que ma douce est en Allemagne (et aussi que le temps est vraiment en Finlande?), je suis donc allé lui rendre visite. Je n?avais que quelques jours donc pas question de perdre du temps dans les transports en commun; je loue donc une voiture m?étant mis en tête de louer une Série 5. Je n?ai pas encore eu l?occasion d?essayer une F10/11. Manque de bol, arrivé à l?aéroport on me refile une A6? Je partage quand même ces quelques centaines de kilomètres à son bord même si ça n?a absolument rien d?excitant; un poêle à mazout somme toute. Pour du plus gros poêle à mazout je vous réfère à ce précédent post: http://www.autotitre.com/forum/1000-km-en-740d-xDrive-107342p1.htm#v40Bon je dois avouer que je n?ai pas pris le temps de faire des photos correctes, ça n?en valait pas la peine. Prise en main et intérieur Excusez moi, je n'ai pas pris de photo de l'intérieur mais il ressemblait exactement à ça...La première chose en la voyant : c?est fade. Certes celle-ci n?était pas aidée pas sa couleur noire et ses jantes quelconques; c?est une berline familiale passe-partout. Je prends quand même, y?avait pas de 5 sur le parking alors pas le choix?L?intérieur maintenant et c?est là qu?il y a plus de choses à dire. Il y a des quantités astronomiques de personnes qui y voient le saint graal alors que bon, c?est bien fini certes, mais ce n?est pas non plus au-dessus des concurrents. Un exemple : le plastique du porte-gobelets qui est entre le MMI et l?accoudoir est simplement affreux, et je pèse mes mots; le toucher est assez inattendu. C?est dur et ça aurait davantage sa place plus bas, vers les pieds. Certains pourraient dire que c?est le détail que j?évoque juste pour faire chier. N?empêche que c?est vrai. Maintenant autre point que je trouve désagréable (je ne remets pas en cause la qualité), les boutons font « clic ». J?ai seulement eu l?occasion de monter dans 3 Audi récentes : une A4 Avant, une A3 Sportback et cette A6; à chaque fois les boutons cliquaient. À mon goût ça fait cheap. Enfin. Après ces quelques lignes « plastiques moussés » ( ) on va parler de ce qu?on voit et de comment c?est (à voir) même si c?est subjectif. Déjà le volant de ce modèle n?était pas des plus beaux mais moyennant quelques euros supplémentaires il y a le volant sport trois branches. La planche de bord est selon moi trop tortueuse, le dessin manque de simplicité. Tout cela étant du domaine subjectif. Maintenant vient l?ergonomie et je dois avouer que les premiers kilomètres j?étais simplement perdu. J?ai rentré ma destination sur le parking et je me suis mis en route de suite. Je ne peux pas dire que l?ergonomie du MMI est mauvaise car c?est faux, mais elle requiert un temps d?adaptation. Il y a beaucoup de boutons autour de la molette centrale et en roulant on ne peut pas quitter la route des yeux tout le temps pour faire attention sur quel bouton on appui. Malheureusement ce modèle n?avait pas le MMI haut de gamme avec le truc touch (l?équivalent de la Navigation Business de chez BMW) donc j?ai pas eu droit aux jolis graphismes? ni au relief? Mais honnêtement ce GPS suffisait amplement. Je n?ai juste pas pu trouver (dans des délais raisonnables, moins de 5 minutes) comment déplacer la carte pour voir les routes empruntées. Aussi quelques indications vocales étaient parfois floues et les indications en général manquaient de réactivité m?ayant causé de rater des sorties. (genre une sortie qui se décompose en deux ou trois sous-sorties). Autre détail chiant avec ce GPS et son écran rétractable: il est possible de juste le rétracter quand on en a pas besoin mais dès que l'on modifie quelque chose de la ventilation, là il ressort pour afficher ce qui à était modifié.. De plus on a besoin de l'écran pour voir les momifications apportées à la répartition des flux d'air... *clic* *clic* *bzzzzzzzzzzzzzzzz*.......*bzzzzzzzzzzzzzz* Ensuite il y a l?ordinateur de bord qui est entre les compteurs; beaucoup d?informations, trop même? En jetant un coup d??il rapide on ne parvient pas à saisir instantanément l?information désirée. Sur ce point je préfère BMW qui a éclat...

Publié le 24/11/2011

BMW Série 7 e65/68

Bienvenu à tous sur le forum de la 7     La quatriéme génération de série 7 fut dévoilée en 2001 avec sa version courte (e65) et longue L (e66). Elle bénéficia peut de temps aprés de sa version blindé Protection (e67).   En 2005, elle bénéficia d'un restylage et de remise à jour.   La version à Hydrogéne (e68) fut présenté pour sa part en 2006.     Conçu pour devenir la meilleur voiture du monde, elle commença par un handicap, comment devenir meilleur que l'excellente e38 ?? BMW a pour cela été sur une conception radicalement nouvelle tant du point de vu design que technologique.   Le design fut le début de l'ére Bangle, même si il est signé Adrian van Hooydonk. L'électronique pris une nouvelle dimension avec l'apparition de l'I-Drive. Les moteurs ont quand a eux réussi a conbinner puissance en hausse et consommation en baisse.   Le résultat a polarisés le monde comme aucune autre voiture auparavant,   avec des félicitation d'etre aller dans une nouvelle direction mais le plus souvent avec des critique.   Le design a été critiqué et comparer avec la classe S w140, reconnu pour sont design mais pas sa beauté. L'éléctronique a reçu sont lot de critique avec l'I-Drive et le peur des pannes.   Au final et malgré la critique des média (surtout Européen quand même), BMW a réussi a construire une des meilleur voiture si ce n'est la meilleurs. Ce n'est surement pas les ventes qui diront le contraire, meilleur que la e38.   La BMW Série 7 à partir de 2001.   Style?   ou l?allure et le toucher du progrès.   Le style. Comme nul autre modèle dans l?histoire récente de BMW, la nouvelle série 7 représente un bond vers l?avenir : avec la nouvelle série 7, BMW ne fait pas seulement jaillir un véritable feu d?innovations techniques, mais interprète de plus les valeurs qui font la marque BMW dans un nouveau langage de style adapté au naturel du vaisseau amiral de BMW. Sportivité et esthétisme se mettent à l?air du temps pour conférer une allure empreinte de dynamisme à la nouvelle série 7.   Les formes sculpturales de la voiture évoluent selon l?angle sous lequel on l?observe, mais elles restent toujours typées BMW. Les antinomies comme long et court, haut et large ou encore angulaire et arrondi ne s?opposent pas, mais sont ressenties comme des transitions fluides et harmonieuses. La fière allure ne s?exprime pas que par les dimensions, mais est symbolisée par des lignes pures, par les proportions dynamiques des roues et par le traité original de l?arrière.   Les flancs : l?élégance d?un coupé.   Une ligne centrale nette, sans rupture, prend naissance à l?avant, passe par les flancs de la voiture et englobe tout l?arrière. Elle souligne l?élégance de la nouvelle série 7 et visualise fiabilité, confiance et sérénité.   Les grandes roues dégagent une impression de puissance et d?agilité d?une part, de solidité et d?endurance de l?autre. Quant à la ligne de toit, on dirait presque celle d?un coupé. Dans le galbe typique de BMW avec le petit retour vers l?avant dans le coin inférieur de la vitre arrière latérale, elle file naturellement avec le compartiment à bagages. La «verrière», soit la partie vitrée de l?habitacle, reste également dans le style coupé et renforce la ligne sportive d?ensemble de cette limousine de luxe. Les poignées de porte et l?antenne aérodynamique en forme d?aileron accentuent son exclusivité et son élégance.     La proue : le nouveau visage captivant des éléments familiers de la marque.     Faire du neuf ne signifie pas forcément mettre au rebut ce qui a fait ses preuves. Il va sans dire que les stylistes BMW ont gardé les éléments de style distinguant la marque, tels que les naseaux et les phares doubles, mais ils leur ont conféré une expression adapté à l?esprit du troisième millénaire. Les «yeux», éléments les plus expressifs de tout visage, ont été remodelés. Désormais, les projecteurs avant adoptent une ligne élégante se prolongeant sur les flancs du véhicule et surlignée par les clignotants qui s?étirent au-dessus des «yeux» tel un trait de mascara. La série 7 en retire un regard plein d?expression. La forme et le rayonnement lumineux des phares au xénon ainsi que les anneaux lumineux les cerclant confèrent à la série 7 une identité sur laquelle on ne saurait se méprendre, même pas de nuit. Le capot avant ne descend plus aussi bas et n?enveloppe plus les naseaux comme par le passé. En même temps, il arbore un fléchage plus large et plus galbé conférant dynamisme et vigueur à l?avant de la voiture.   La poupe : détermination et tonus.     L?arrière de la voiture est aussi fort de caractère que l?avant : il est volontaire et puissant. Il épouse la ligne d?ensemble épurée avec rigueur, mais pourtant d?une manière ludique. Les optiques arrière sont larges et lumineux. L?éclat brillant de la nouvelle technique d?éclairage est valorisant et avant-gardiste. Le traité intéressant de l?arrière marie esthétique et innovation d?une part avec utilité pratique et confort de l?autre. A la différence d?une berline présentant à la base un modelé conique, une ligne continue souligne ici le caractère à la fois intéressant et original de la nouvelle partie arrière. Sa tridimensionnalité fait que l?observateur découvre une perspective nouvelle de la voiture à chaque fois qu?il l?examine sous un angle nouveau ? comme sur une personne forte de caractère qui sait envoûter son vis-à-vis par sa physionomie.     L?intérieur : élégance et raffinement s?inspirant de l?architecture moderne.     L?impression dégagée par l?extérieur trouve son équivalent logique à l?intérieur. Le style et l?ergonomie font ensemble un grand pas en avant : l?homme n?a plus besoin de se faire à son poste de conduite, parce que la série 7 s?adapte à ses besoins. L?ergonomie qui est donc rigoureusement axée sur l?homme permet aussi de nouvelles libertés de style : c?est ainsi que le concept iDrive réussit une association fascinante entre ergonomie et style. Toutes les fonctions de base relevant de la conduite sont regroupées autour du volant, les fonctions de base assurant le confort et utilisées systématiquement, sont gérées par des éléments de commande traditionnels disposés sur le tableau de bord. Les fonctions de confort et de communication utilisées de manière moins systématique sont en revanche intégrées au nouveau système de commande et d?affichage, le «centre de commande» (Control Center). Pour la première fois, BMW a ainsi intégré plus de fonctions ? et plus de luxe ? dans une structure plus simple : une innovation véritablement révolutionnaire. Grâce au concept iDrive, des possibilités inconnues se sont ouvertes aux stylistes leur permettant de créer une ambiance généreuse et confortable au profit des occupants. Résultat : une élégance raffinée s?inspirant de l?architecture moderne aux lignes épurées. Le concept stylistique recherche d?ailleurs un parfait équilibre horizontal apte à renforcer l?impression d?un espace généreux tout en dégageant sérénité et stabilité. Le tableau de bord est entièrement repensé et s?adresse tant au conducteur qu?à son passager avant. Les éléments de commande sont réduits au strict minimum. Résultat : un environnement esthétique et bien ordonné flattant le conducteur et son passager avant.     Les matériaux : un agencement respirant le prestige.     Le choix des matériaux et des couleurs met en valeur l?intérieur comme une réalisation extraordinaire qui saura servir d?exemple.   Le traité des surfaces et le choix des matériaux assemblés en d?envoûtantes harmonies de tons soulignent les surfaces généreuses. Celles-ci établissent des rappels insolites entre certains éléments et certaines structures créant par là des proportions nouvelles.   Les boiseries abondantes confèrent une nouvelle note d?exclusivité à l?habitacle tout en accentuant son architecture. La finition des détails engendre, lui aussi, un caractère nouveau, peu habituel.   L?on peut choisir entre deux bois d?expression fort différente : le frêne brillant poli et le cerisier satiné, le clair et le foncé.   Ce sont les détails qui font ressortir la noblesse des matériaux. Le grené que l?on perçoit sur le poste de conduite et les portières est discret et fin. Les surfaces métalliques que l?on trouve dans les parties particulièrement exposées au toucher ? telles que le bouton multicommandes, les touches Steptronic et le sélecteur au volant ? amplifient le côté prestigieux. Toutes les parties synthétiques sont enduites d?un vernis structuré. D?autres éléments plans et toutes   les unités de commande pour les lève-vitres, les sièges, les grilles d?aération? sont mis en relief par un vernis métallisé. Le matériau choisi pour le ciel de pavillon souligne l?ambiance élégante grâce à son look fin et soyeux. Le microvelours habillant le plancher offre une surface fermée fort élégante. Le coffre à bagages est garni d?un nouveau revêtement prestigieux en microfibre. L?équipement intérieur fait appel soit à du tissu très haut de gamme soit à différentes variétés de cuir. En plus d?une finition de style classique, les stylistes ont créé des variantes de finition plus extravagantes ; celles-ci sauront séduire les clients en quête d?un style hors du commun.       La BMW Série 7 à partir du printemps 2005.   La BMW Série 7 actuelle qui a connu le plus de succès de tous les temps se prépare pour la deuxième moitié de son cycle de vie.   Augmentation substantielle du dynamisme et de la sportivité, raffinement du luxe et de la prestance.   ? Cinq nouveaux moteurs sur six   ? Performances routières accrues pour une consommation stable ou en légère baisse ? Optimisations au niveau du châssis   ? Style peaufiné ? Système de commande iDrive optimisé ? Nouveaux équipements     A partir du printemps 2005, la Série 7 actuelle qui a connu le plus de succès de l?histoire BMW fixera à nouveau des références dans le segment des limousines de luxe. Bénéficiant de performances routières nettement accrues pour une consommation inchangée, voire même en baisse, d?optimisations au niveau du châssis, du système de commande iDrive et des équipements, la BMW Série 7 réaffirme son ambition de leader.   Peaufiné, son design visualise le surcroît de dynamisme et de sportivité de par sa ligne extérieure.   La prestance charactéristique de la BMW Série 7, lui confère comme par le passé élégance et charisme.     Cinq variantes de moteur sur six : nouvelles ou profondément revues. Mis à part la motorisation de pointe, le V12 de la BMW 760i/Li, la BMW Série 7 recevra au printemps 2005 une gamme de moteurs en grande partie renouvelée. Pour ce qui est des modèles à huit cylindres à essence, les BMW 750i/Li et 740i/Li viennent se substituer aux modèles 745i/Li et 735i/Li. La BMW 740d cède sa place à la BMW 745d animée par un huit cylindres diesel de conception entièrement nouvelle. Le six cylindres en ligne diesel de la BMW 730d a fait l?objet d?une refonte complète. Et le modèle d?accès à la gamme, la BMW 730i/Li, fait désormais tourner sous son capot le six cylindres en ligne à essence avec carter moteur magnésium/aluminium déjà connu de la BMW 630i. Sur tous les modèles, une boîte automatique à six rapports avec fonction Steptronic fait partie de la dotation standard. Tous les moteurs se distinguent par une puissance spécifique élevée, une large plage de régimes utile, une courbe de couple de haut niveau, un excellent velouté et une consommation modérée.     BMW 750i/Li et 740i/Li : puissance accrue pour une consommation constante.   Les moteurs clé de la limousine de luxe BMW, qui équipent plus de 60% de toutes les BMW Séries 7 dans le monde   ? les huit cylindres à essence à distribution entièrement variable du type VALVETRONIC qui se distinguent par leur fonctionnement souverain et velouté ? ont vu leur cylindrée augmenter ; ils délivrent désormais une puissance de respectivement 270 kW (367 ch) et 225 kW (306 ch) et un couple maximal de respectivement 490 et 390 Nm. Mais alors que la puissance et les performances routières se sont nettement accrues, la consommation est restée quasiment inchangée.     BMW 745d et 730d : bond technologique pour les moteurs diesel.   Avec l?introduction d?un carter moteur tout aluminium, d?une injection à rampe commune de la 3e génération et commande piézo-électrique et de la   technologie Euro 4 avec filtre à particules de série, les moteurs diesel animant la Série 7 effectuent un bond technologique : le huit cylindres diesel   équipant la BMW 745d est une conception entièrement nouvelle qui, fort de 220 kW (300 ch) et d?un couple maximal de 700 Nm disponible entre 1750 et 2 500 tr/mn, fixe la nouvelle référence pour les limousines de luxe dotées d?un V8 diesel. Entièrement revu, le six cylindres en ligne diesel coupleux équipant la BMW 730d délivre désormais 170 kW (231 ch) et un couple maximal de 520 Nm entre 2 000 et 2 750 tr/mn. Grâce au carter moteur tout aluminium, le poids du moteur des deux modèles, BMW 745d et 730d diminue de respectivement 30 et 25 kg. Les deux modèles diesel atteignent ainsi un nouveau niveau d?agilité et de dynamisme dans la catégorie des limousines diesel de luxe. Et bien que les performances soient en nette hausse, la consommation des deux moteurs est à nouveau en baisse.     BMW 730i/Li : six cylindres en ligne essence avec un carter moteur magnésium/aluminium.   Inauguré sur la BMW 630i, le six cylindres en ligne essence avec carter moteur magnésium/aluminium et distribution entièrement variable du type VALVETRONIC est désormais aussi disponible sur la Série 7. Ce moteur affiche la meilleure puissance au litre et le meilleur rapport poids/puissance et passe ainsi au rang du moteur à essence le plus innovant actuellement construit en grande série. Plus léger de 10 kilogrammes par rapport à son devancier, il délivre une puissance de 190 kW (258 ch) et fournit un couple maxi. de 300 Nm, et bien que sa puissance ait progressé de 12 pour cent,   il consomme 4,7 pour cent de moins que son devancier équipant la BMW 730i jusqu?ici.     BMW 760i/Li : douze cylindres à injection directe essence et VALVETRONIC ? une symbiose unique.   Lancée en 2003 seulement, le douze cylindres animant la BMW 760i/Li reste inchangé. Il développe donc 327 kW (445 ch) et un couple maximal de 600 Nm. Pouvant se vanter d?une technique qui associe la culasse à quatre soupapes par cylindre à la VALVETRONIC, au VANOS double et à l?injection directe essence, la BMW 760i/Li continue à occuper une position absolument exclusive sur le marché mondial. Dans ce contexte, le système VALVETRONIC se porte garant d?une consommation de carburant exemplaire en charge partielle. L?injection directe est, quant à elle, mise à profit pour augmenter le couple et la puissance de cette mécanique.     Lors du développement de nouveaux moteurs BMW, tous les paramètres et tous les composants sont examinés pour repérer le moindre potentiel.   Des principes acceptés sont remis en question. Des matériaux innovants, de nouvelles méthodes de traitement et des séquences de fabrication optimisées sont autant de réponses. Le client BMW bénéficie ainsi de moteurs nettement plus puissants et plus légers se distinguant par une consommation et des émissions nettement réduites. Les moteurs qui font aujourd?hui leur entrée massive sur la BMW Série 7 et qui procurent des sensations encore plus sublimes au volant, en témoignent de manière impressionnante.     Dynamisme efficace : résoudre des conflits antagonistes. Découpler la puissance et la consommation, augmenter l?agilité et la vivacité et amplifier le dynamisme de conduite vécu au volant :   le «dynamisme efficace» est le principe directeur régissant tout développement et toute innovation BMW, y compris dans la construction des moteurs. Le dynamisme efficace, c?est essentiellement la solution systématique d?antagonismes ? car traditionnellement, puissance accrue signifie aussi consommation accrue, confort accru signifie poids accru et, donc, à nouveau consommation accrue et ainsi de suite.   Et sur de grosses limousines de luxe, comme la BMW Série 7, surmonter ces dilemmes représente un défi particulier.   BMW vainc cette spirale en misant sur des matériaux et des systèmes intelligents. Par exemple l?aluminium qui confère sa vivacité au train de roulement de la Série 7. Ou bien le magnésium encore nettement plus léger que l?aluminium, mis en ?uvre sur le carter moteur du 3,0 litres à essence innovant qui tourne désormais aussi sous le capot de la Série 7. Le concept du dynamisme efficace comprend aussi les travaux de recherche entrepris depuis plusieurs décennies déjà par BMW sur le moteur à hydrogène ? ainsi, une Série 7 de série fonctionnant avec ce carburant propre verra le jour dans les années à venir(voir plus bas).     Train de roulement optimisé ? trois packs différents en départ usine. Dotée du train de roulement standard en aluminium, la BMW Série 7 se distingue par une précision directionnelle extrême, par une vivacité extraordinaire et un comportement routier très équilibré. Avec le train de roulement de la Série 7, BMW a réussi à concilier agilité et sportivité avec un confort hors du commun. Le train de roulement de la BMW Série 7 a été revu et perfectionné. BMW n?a pas seulement élargi la voie arrière de 14 millimètres et retravaillé la cinématique des essieux ? deux mesures ayant un impact positif sur les qualités dynamiques de la voiture ? mais a en même temps recentré l?offre plurielle dans le domaine des liaisons au sol.   Désormais, le client pourra choisir entre le train de roulement standard et deux packs proposant des tarages différents : ? Le train de roulement standard revu et perfectionné offre l?équilibre typiquement BMW entre dynamisme et confort. ? Le train de roulement haut de gamme «Adaptive Drive» regroupe le système antiroulis «Dynamic Drive» et la commande de l?amortissement à variation continue «EDC-K». Il représente une synthèse inédite entre dynamisme maximal et confort au plus haut niveau. Grâce à une barre antiroulis entièrement variable sur l?essieu avant et sur l?essieu arrière, Dynamic Drive élimine presque totalement le roulis du véhicule en virage et améliore encore son comportement propre en fonction de la situation de roulage donnée. EDC-K adapte inlassablement les amortisseurs aux conditions de route, de conduite et de chargement changeantes ? grâce à une variation en continu entre un tarage confortable et un tarage sportif et ferme. ? Le pack sport vise très clairement le dynamisme sportif et combine pour cela un tarage sportif du train avec «Dynamic Drive». Dans le segment des limousines de luxe, BMW offre ainsi le plus grand choix de tarages différents pour le train de roulement. Enfin, le système de freinage a également évolué pour se conformer aux performances routières accrues.     Style peaufiné : sportivité et dynamisme accrus, prestance et élégance incomparables. Si les nouveaux moteurs amplifient la sportivité et le dynamisme de la BMW Série 7, les raffinements esthétiques en sont le reflet extérieur.   L?avant n?arbore pas seulement un nouveau dôme marquant sur le capot moteur, mais aussi des naseaux, des phares et un bouclier discrètement restylés. L?arrière est dominé par des surfaces aux contours plus marqués parées d?une nouvelle barre chromée, par des ensembles optiques redessinés et un bouclier modifié. En vue de côté, une ligne horizontale plus prononcée dans le bas de caisse qui reflête la lumière souligne le surcroît de sportivité et de dynamisme de la BMW Série 7. Dans l?ensemble, la limousine de luxe signée BMW garde sa prestance expressive et se démarque dans la rue de par son allure distinctive, élégante et charismatique.   A l?intérieur, la sensation de séjourner dans un espace somptueux et serein est encore plus intense, le choix des matériaux et des couleurs ennoblissant encore l?ambiance. Les éléments de commande reprennent les lignes principales qui parcourent le tableau de bord et rendent ainsi l?habitacle de la Série 7 encore plus luxueux et plus prestigieux. Système de commande iDrive : affiné dans le détail et encore plus convivial. Le système de commande avant-gardiste iDrive, inauguré en 2001 par BMW et plusieurs fois copié depuis, a été affiné dans le détail pour le rendre encore plus convivial. L?association ergonomiquement judicieuse de la commande par bouton unique et de l?écran disposé dans une position centrée sur le tableau de bord a été systématiquement perfectionnée. Aucun système disponible sur le marché ne permet au conducteur de mieux se concentrer sur la route que le système de commande iDrive de BMW. La gestion optimisée des menus sur l?écran de contrôle, la nouvelle présentation des menus et l?accès direct aux fonctions de divertissement ? surtout la commande directe des sources audio et des fréquences radio ? sont les éléments centraux de l?actualisation du système iDrive sur la BMW Série 7.     De nouveaux équipements destinés à rehausser encore la sécurité, le confort et la personnalisation. A partir du printemps 2005, la BMW Série 7 offre une dotation standard encore mieux nantie et encore plus de possibilités de personnalisation : ? Les phares au xénon et les lave-phares sont proposés en dotation standard sur tous les modèles de la BMW Série 7. L?éclairage directionnel adaptatif reste disponible en option.   ? Les verres de clignotants blancs sont maintenant de série. ? Toutes les BMW Série 7 sont désormais équipées des feux stop bi-intensité.   En cas de freinage violent, les usagers de la route qui suivent sont ainsi avertis par des feux stop plus grands émettant une lumière plus intense. ? Avec la généralisation croissante de la télévision numérique terrestre, la Série 7 peut aussi se doter d?un récepteur DVB-T. Outre la réception   de chaînes de télévision analogiques, il est donc possible de recevoir aussi des chaînes de télévision numériques. ? Le chargeur CD optionnel est dès maintenant compatible MP3. ? Lorsque le téléphone et le système de navigation sont installés en départ usine,   l?équipement de la voiture comprend automatiquement le service télématique «BMW Assist» et le portail Internet «BMW Online». ? L?offre est enrichie de quatre nouvelles couleurs de carrosserie et trois nouveaux coloris de garnitures,  ainsi que deux nouvelles jantes de 18 pouces et une nouvelle jante de 19 pouces.     Dynamisme et sportivité, luxe, prestance et élégance : la BMW Série 7 actuelle est le modèle Serie 7 qui a connu le plus de succès de tous les temps.   Près de 160 000 Séries 7 ont déjà été remises aux clients dans le monde, ce qui fa...

Publié le 03/02/2007

[Test Drive Rpt Xpress] Citroën DS3 1.6 THP 150 Sport Chic

Essai réalisé le 27 Mars 2010. Tout d'abord, petite explication sur le format réduit (Xpress) : d'une part, la présentation de l'auto, en statique, a été faite sur le Topic DS3 officiel, d'autre part, devant le succès actuel de leur nouvelle citadine, Citroën n'organise plus que des essais de 20mn max (bien que programmé un Samedi à 9H, l'auto repartait en test dès 9H30)...autant dire que je n'ai jamais pu passer le 6ième rapport sur autoroute. Niveau style, Citroën a bien réussi son coup : Le mufle impose juste ce qu'il faut d'agressivité , laquelle est renforcée par les barettes de LED verticales. Le profil dégage une réelle personnalité , notamment grâce à son montant central en forme d'aileron de requin inversé , à son pavillon de toit style Mini Cooper , dont la couleur tranche bien avec la reste de la carrosserie et à ses magnifique jantes alliage de 17". Il n'y a guère que la poupe rondouillarde qui manque de caractère : elle est loin d'être ratée, mais malgré ses feux retravaillés, son bas de bouclier en forme de diffuseur, son double échappement et ses touches de plastiques chromés, elle nous renvoie dans l'univers de la grande série, car trop proche de la C3. Les parements chromés (poignées de portes, bande latérales et coques de rétroviseur) apportent une touche de chic supplémentaire , mais attention , cela ne fonctionne que sur certaines configurations....enfin, ce n'est que mon avis. La personnalisation a d'ailleurs été poussée au delà des limites habituelles, car pas moins de 38 configurations sont proposées au catalogue : difficile de faire son choix, du coup. Toujours dans l'optique de faire chic et sport ("Sport Chic" est la dénomination de cette finition haut de gamme ), la présentation de l'habitacle a été soignée : Cuir de bonne facture (et facturé 950EUR ), pédalier en aluminium perforé, cadrans cerclés de chrome, placages de plastiques laqués....pas de tromperie sur la marchandise, bien qu'un peu saturée par le plastique, l'ambiance chic et sport est une réalité. Personnellement, je préfère le plastique laqué Piano noir à cette imitation carbone, mais elle a l'avantage de ne pas présenter le défaut de fabrication, constaté sur un autre modèle exposé (et vendu ), avec ces marbrures opaques qui font partie intégrante du plastique (teintées dans la masse) : Seul petit bémol, les commodos font plutôt léger, surtout quand on réalise que ceux de notre C1 sont plus costauds. Et, même si c'est une histoire de goût, le volant trop chargé de plastiques chromés aurait mérité un traitement plus discret comme sur celui de la Focus 2 RS ou encore celui du futur coupé Peugeot RC-Z. L'équipement de cette finition haute est très complet , mais les finitions de base "Chic" et intermédiaire "So Chic" offrent déjà des prestations décentes : ESP, régulo, AB AV, OdB, Plip, Audio MP3, volant cuir sur la "Chic", Clim', pavillon bi-ton, barrettes de LED, éclairage d'ambiance, jantes alu 16" sur la "So Chic". Par contre, les enjos de la finition de base, ça fait tout de suite moins beau : L'habitacle de la DS3 est très accueillant à l'avant , et si l'accès aux places AR n'est pas le plus aisé de la catégorie, l'espace dévolu aux deux adultes est très suffisant . Quant au volume du coffre, il est excellent. Pour clore ce chapitre, je dirais que la DS3 présente bien mais j'ajouterais que, contrairement à l'image d'exclusivité que le badge DS3 voudrait suggérer, si la C3 n'est pas une Toyota, la DS3 n'est pas une Lexus, non plus. Voyons à présent ce que cette petite sportive a dans les tripes : Le modèle essayé est doté du 1.6 THP 150ch à injection directe + turbo (des caractéristique de diesel moderne ) couplé à une boite manuelle à 6 rapports : la Vmax atteint les 214 km/h et le 0-100 est abattu en 7.3s, le tout pour une conso mixte de 6.7 L/100 (8.3 en ville, 5.1en dehors) ce qui semble pas mal du tout pour cette auto de 1165kg. Les formalités de prêt du véhicule effectuées (1.834EUR de franchise en cas d'accident, 3.049 en cas de vol ou de vandalisme...plus cher que pour le prêt d'une 997 Carrera S, pendant 24H ), il me tarde d'aller tâter du bitum...

Publié le 30/03/2010

Caiada in ze SLK 250..... mazoute du frangin qu'on a rien a futre.

Alors voila mon frangin viens de la recevoir il y a 4 ou 5 jours, faut dire que ça été une longue attente, 6 mois d'attente pour être franc.Le Prix de cette Merco SLK 250 CDI BlueEfficiency Roadster équipée comme elle est et aussi inclue l?immatriculation et toute la paperasse et % garage inclue, ça lui a coûtée très exactement 46705 euro TTC Le moteur est donc le 4 cylindres 2100cm3 de 204ch Bi-Turbo (2xturbo) avec a la clé 500nm, tout ceci pour une conso de 5 L a rouler normal ( mon frangin la fait et en roulent pas mal en ville) Niveau perf - elle abat les 0-100 en 6.5 et une vitesse de pointe de 244kmh et 124g/KMIl y a pas bien sure toute les options, sont budget a lui été de 47000 euro donc ça été pil poil, cela dis il y a déjà pas mal dedans tel que:- Intérieur cuir Nappa chais pas quoi avec couseurs en rouge assortie au ceintures de sécurité- Pack retro extérieur rabattable chauffant jour nuit et tout ce bordel - Essuie glace avec capteur de pluie - Toit escamotable panoramique - Pack Sport AMG ( jantes , Disque de freins perforée , suspat sport , changement de carrosserie etc etc - Tapis de sol AMG -Commande éclairage spécial LED ( éclairage Diurne) -Sièges Chauffants -Climatisation de base -Chauffage espace niveau de la tête ( grille dans le haut du dossier des sièges) - Pack éclairage intérieur- Éclairage Ambiance ( couleur rouge dans les portes et console central) - Stationnement Guidée -PDC avant et Arrière-Vide poche avec prise 12V console central etc-AirGUIDE - pare-vent en verre avec plaque tournant -Soutiens lombaire réglable hauteur et inclinaison -Pack protection anti-vol-Module Bluetooth SAP ( avec transfert de MP3 etc )-Becker Map Pilot ( gps)-Radio Audio 20 CD- Assistant de feux de route -Avertisseur angle mort -Avertisseur Franchissement de ligne -Rappel de limitation de vitesse -ILS Phare Bi-xenon directionnel etc -Phares arrière LED-VE VC telecomande -Volant Multifunction Sport -Voice Control-Iimitateur et régulateur de vitesse ( Avec fonction KickDown même en BVM) -Boite Manuel a 6 rapport et je crois que c'est tout .... Le moteur faut pas s'attendre a un bruit SPORT injection.. non disons que c'est pas vraiment diesel pas vraiment sport donc a l?intérieur c'est un son sans plus on peut vide de charme mais ca ronc bien quand on pousse, je pense même que les échappement lui donnent trop de résonance, pour un essence pourquoi pas mais dans un diesel j'aurais plus étouffer le bruit que le mettre en valeur comme ils on fait, aussi j'ai pas entendu aucun turbo a l?intérieur de la caisse, je sais qu'il y a deux mais ils restent discret, bon j'avais un peut de music donc j'ete pas nom plus dans le silence le plus total.en reprise un 80-120 ça ce fait en 4 sec tout au plus, rapide ce truc, en boite BVM, la première et la deuxième sont violente et très courtes, ce qui fait que même avec toute les aides ON et avec des énormes pneus tout neuf et route sec etc, ça burn en première et deuxième. Niveau suspat c'est ferme et c'est un régal, rien a voire avec mon tabouret named Z4 que te démonte les organes en un rien de temps, ici dans la merco c'est comme sur les porsche, tas pas de coup sec qui te font faire une grimasse quand tu passe une bosse au autre, c'est vachement bien filtree propre et tenue de route, faut vraiment y allez comme un bourrin pour la faire partir, et si on fait exprès de la faire partir du Q dans un virage serrer par exemple ça ce rattrape les fingers in ze ass. ( les jantes AMG reste toujours en 18")La direction c'est aussi un régal, un truc qui ma surpris, le rayon de braquage tu peut faire demi tour n'importe ou, la direction est précise assez dure en dépend de la vitesse et ce volant on la bien on main et franchement il en jete ce volant. La boite BVM, c'est comme celles que j'ai connu dans les previous SLK, ca passe comme dans du beurre, le seule hic c'est que tu a 500nm a 1500trm a gouverner,donc tu a nécessitée de t?habituer lors du démarrage pour empêcher des démarrage brusque ou des a coups suite au relâchement de l'embrayage, mais après une 50 aine de km on commence a si faire et a comprendre le truc. bon c'est un roadster qui est pas léger, ça affiche tout de même 1590kg, mais espace réduit qu'a 2 occupants uniquement et avec ce moteur et couple il na aucun mal a p...

Publié le 16/07/2012

Peugeot 207 RC Noir obsidien '07, Photos 24/07 [Presentation]

a tous,   Voilà ça fait quelques temps que je me ballade sur ce forum mais je trainais plus particulièrement dans les sections 206 et / ou Clio .   Suite à ma nouvelle acquisition, je viens créer mon topic dans la section adéquat .   Avant tout je vais retracer un peu d'historique en photos sur mes précédentes :   1st car : Opel Corsa 1.7D '00 Bon je ne m'attarderais pas sur cette auto, ma toute première permis en poche. Très bonne voiture pour commencer, rien dans le sac mais c'est pas ce qu'on lui demande .     2nd car : Peugeot 206 XS 1.6 16v '02 La deuxième et vrai première est arrivé 1 an après la Corsa. J'en ai été ravi! 110cv en sorti de 60, ca pousse, en plus cette gueule !!     3rd car : Peugeot 206 S16 '01 Le passage naturel après la 1.6 sachant que j'ai beaucoup apprécié cette auto ne pouvait être qu'une S16 (n'ayant pas les finances pour une RC ). Cette voiture a été très connue sur les forums, c'était celle d'un dénommé Supra HKS (:coucou: ) qui est d'ailleurs un posteur de FA . En sortant de la 1600, une voiture pleine de coffre .       4th car : Peugeot 205 1.6 GTi 115 '88 Pendant la période ou j'ai eu la S16 s'est ajouté une tite puce trouvé dans la section Annonces de FA, une GTi 115 de 88 gris garphite. J'ai acheté cette voiture qui "pourrissait" porte dauphine suite à un accident sur le périph', je l'ai un peu retapé, remise sur roue et vendu car il fallait changer le train AR . Au moins elle est partie chez un passionné qui comptait finir la restauration .     Pour l'anecdote, la S16 et la GTi sont parties le même jour, la petite le matin et la grosse l'A.M .   5th car : Renault Sport Clio II ph.2 '02 Voilà, après trois lionnes je passe chez la concurrence pour ma première petite sportive. La première fois que je l'ai prise en main je me suis plus senti . C'était une vrai petite sportive comparée aux autres . Des envolées jusqu'à 7000tr/mn . Un coup de pied au cul @4500 c'était magique .     La dame se faisait âgé : 130000km et étant passé dans "petite couronne", dans le 92 je ne pouvait plus profiter de ses envolées dans les tours étant donné que j'étais toujours arrêté par les bouchons .   Now : Peugeot 207 RC '07 La vente de la clio s'est faite courant janvier et j'ai retrouvé l'actuel le 14 février . C'est madame qui était contente d'aller chercher la voiture le jour de la st valentin .   Pour données les détails de l'annonce trouvé, les caractéristiques : 207 RC noir obsidien du 04/2007 avec 30000km. Pas d'option, il y a juste mais je crois que c'est de série : Détecteur de sous gonflage et Roue de secours en 17" (un ami Menar, m'a dit que c'était des options ).   La voiture est très propre niveau carrosserie bien que je suppose qu'elle a gouté aux joies du rouleau , le propriétaire précédent était relativement maniaque avec des tapis en caoutchouc au dessus des tapis en velour et des garnitures supplémentaires sur les passages de porte pour éviter de rayer .   Depuis son achat, j'ai fait 2600km et très bien, seul soucis elle a fait un passage en garantie chez Pijot pour le bloc ABS / ESP, de la buée dans un antibrouillard et une ampoule de la console de clim grillée. J'ai toujours un petit bruit au niveau de mon "cardan" (je suppose) gauche lorsque je roule sur route déformée et la fenetre ouverte. Mais ce n'est pas très gênant et la voiture est plus sous garantie .   J'ai dénommé ce topic : Contact car la voiture est dans un sale état et que je n'ai pas de photos digne de ce nom . Je fais donc juste la présentation, avec une petite photo et mes impressions par rapport à la RS .   Des shoots pas cadré digne de ce nom arriveront par la suite . :     Donc petit comparo par rapport à la RS2 .   1 - Le moteur.   D'un côté le bloc rentabilisé du losange : le F4R et de l'autre une nouvelle mouture PSA / BMW ou BMW / PSA, l'EP6DTS (si je trompe pas). L'un a des technologies récentes : Turbo, injé directe... l'autre rien de tout ça. Premier tour de clé, tiens on attend un petit ronflement . On accélère, ca a du couple en bas un vrai diesel . La petite déception arrive en montant dans les tours , c'est performant, l'aiguille du tachymètre grimpe très vite mais de coup pied au cul comme sur la clio et vers 6000tr on change de rapport alors que a ce moment y'avait un bruit de bouche sur la clio (aspiration) et qu'on pouvait encore continuer jusqu'à l'allumage du témon de passage de rapport .   Le moteur est très bien, performant mais c'est v...

Publié le 08/04/2009

Ma Grande Punto Abarth [ Turbo heart ]

Salut à tous !   Voila deux jours maintenant que j'ai reçu ma Grande Punto Abarth, après des problèmes informatique pour l'immatriculation, j'ai enfin pu prendre posséssion de mon petit scorpion blanc   Première impressions après être sortie de ma Punto 2 sporting, c'est grand ! je veux dire par la que je ne me fais pas encore totalement au gabarit de la voiture, avec la sporting je me faufilais partout, je frolais les murs et les voitures, avec l'Abarth je ne m'amuse pas à faire ça, grosse et large la cochonne   Enfin j'ai été surpris par la qualité de construction globale de la voiture, il y a en effet un mieux certains par rapport à la Punto 2, on a voulus faire plus ferme, pas spécialement mieux assemblé mais dans l'ensemble on a clairement l'impréssion d'être passé presque deux générations d'auto au dessus, pour exemple, quand je monte dans l'abarth j'ai toujours cette impréssion bizarre d'entrer dans une A3 ! et je ne plaisante pas, avec le plafonnier qui s'éteint et s'allume progréssivement, ou encore l'ordinateur de bord qui affiche "Abarth" comme pour souhaiter la bienvenue à bord, à noter au passage que la clé ressemble également à s'y méprendre à une clé tout droit sortie de chez Audi ...   Pour conclure sur ce passage de la qualité globale, les sièges sont vraiment de bonnes facture, ils m'intiennent très bien le corps notemment quand on attaque un peu ( ).   A noter qu'il y a une fermeture à l'arrière des deux sièges certainement pour enlever le tissus afin de les laver. Question ergonomie général c'est très positif, je précise également que le volant est réglable en hauteur, mais également en profondeur, je précise ce dernier détail car j'ai pu lire dans la presse que le réglage en profondeur n'était pas possible, ce qui avait bien évidemment pénaliser le véhicule   Passons au paragraphe que le permis n'aime pas beaucoup   Mes impréssions les tous premiers kilomètres, voiture très sage et silencieuse quand elle est froide, et qui ronronne avec un très sympathique bruit d'échappement une fois chaude, j'ai été agréablement surpris par la sonorité de la voiture, mais je crois que ce que j'ai le plus aimé c'est les accélérations, le bruit fait pensé par moment au bruit d'une M3 pour ceux qui connaissent, et je ne déconne pas, sur le coup je ne savais même pas que c'était l'Abarth qui faisait ce bruit   Autrement comme je l'ai dit ailleur, je n'ai pas pu m'empêcher de tirer un coup dedans, mais sans trop forcer, à ce jour n'ai pas dépassé les 3500 trs, par contre j'ai été plus dur avec le Turbo qui est régulièrement monté franchement en pression, en faite je conduisais trop sagement avec la voiture, le probleme c'est qu'il a quand même fallu que j'entre sur les autoroutes, et donc accélérer, j'ai un peu laisser mon pied sur l'accélérateur, l'habitude de la sporting certainement, un automobiliste en BMW 118d a voulus me coller certainement pour jouer, je l'ai laissé faire un moment mais il se rapprochait un peu trop (dangereusement à mon gout ) j'ai accéléré doucement au début pour laisser de la distance, il est revenue plus fort pour me coller à nouveau, bon la j'en ai eu un peu marre, rodage ou pas la j'ai accéléré franchement en partant sur la droite pour revenir sur la gauche et lui mettre au moins 12 voitures       Bizarrement le monsieur est vite devenue sage et il a arrêter de coller, je l'ai laissé revenir sur la gauche Si il y a bien une chose qui a radicalement changé depuis que j'ai cette voiture, c'est le comportement des autres automobilistes, mis à par celui avec la BMW, aucun n'a osé me coller, j'ai LA PAIX !!! Avec la sporting j'étais souvent collé/emmerdé, pas avec cette voiture, pour moi c'est très important car je commençais à être de plus en plus énervé au volant à cause des autres automobilistes qui vous collent au derriere pour jouer les Schumacher, la ils n'osent plus surement de peur d'être ridicule, et je préfère ça   Bref au niveau performance la voiture m'a l'air plutôt honnête, je conclurais quand la mécanique sera libéré, et pour je ne sais plus qui, si je compare avec la Uno Turbo ie que j'ai possédé, l'Abarth est plus violente dans l'ensemble, au début je ne la trouvais pas extra et j'ai vite montré du doigt le poids de l'auto, mais en réalité il faut bien se faire aux rapport de boite et éviter de conduire la voiture sur le couple comme un diésel en attendant que le Turbo fasse tout le boulot, même si la mécanique est très à l'aise avec les reprises, passer les rapports comme il faut, franchement la Grande Punto Abarth peut être redoutable, par contre je laisse pour ainsi dire le bouton "sport bosst'" tout le temps activé, je trouve que sans, la voiture est assez feignante, mais c'est surtout la grande différence de performance qui me perturbe avec ce bouton, je suis beaucoup plus habitué à conduire avec plutôt que sans.   Au niveau chassis et comportement routier je n'ai pas pu vraiment juger car je reste encore gentil dans le domaine étant donné l'état du véhicule, mais pour les passages que j'ai pu fair...

Publié le 18/10/2009

WRC 2011

la saison 2010 est finie, alors passons a la saison 2001les autos seront motorisée par un 4 cylindres turbo à injection directe de 1600 cm3. les moteurs seront soit fabrique de A a Z soit repris de la serie. ils developperont 300 cv avec un couple qui tournera autour de 350 N.m. les boîtes de vitesses séquentielle à six rapports seront accouplée à des différentiels mécaniques avant et arrière. La commande semi-automatique et le différentiel central sont désormais interdits. les moteurs auront certainement une bride de 33mm et une suralimentation soufflant a 2.5 bar (contre 3.5 des C4, focus..). La principale mesure concerne les moteurs puisque le communiqué précise qu'"après la quatrième épreuve de la saison 2011 du WRC, les constructeurs et les équipes du WRC n'auront le droit d'utiliser que deux moteurs par voiture au maximum pour les neuf épreuves suivantes de la saison.passons aux equipes presente:Citroen Racing: CHÂSSISStructure Coque renforcée par arceau multipoints soudéCarrosserie Acier et compositeMOTEURType Citroën Racing - 1.6 turbo à injection directeAlésage x course 82x75,5 mmCylindrée 1598 cm3Puissance maxi 300 ch à 6000 tr/mnCouple maxi 350 N.m à 3250 tr/mnPuissance au litre 188 ch/L Distribution Double arbre à cames en tête entrainés par courroie crantée4 soupapes par cylindreAlimentation Injection directe pilotée par boîtier Magneti Marelli SRP-HPEMBRAYAGE Type Bi disque céramétalliqueTRANSMISSION Type Intégrale Boîte de vitesses Séquentielle à six rapports Sadev Commande Mécanique Différentiels Avant et arrière mécaniques, autobloquantFREINS Avant Disques ventilés 355 mm (asphalte) et 300 mm (terre)Etriers 4 pistons refroidis par eau (asphalte)Arrière Disques ventilés 300 mmEtriers 4 pistonsRépartition Réglable de l?habitacle Frein à main A commande hydrauliqueSUSPENSIONS Avant Type McPherson Arrière Type McPherson Amortisseurs Citroën Racing réglables 4 voies(compression et détente basse vitesse, compression et détente haute vitesse)DIRECTION Type Assistée hydrauliqueROUES Asphalte Jantes 8x18?? Terre et neige Jantes 7x15??DIMENSIONS, POIDS ET CAPACITÉSLongueur 3948 mmLargeur 1820 mmEmpattement 2461 mmVoies 1618 mm (avant et arrière)Réservoir 75 litresPoids 1200 kg avec équipage (règlement)elle sera pilote par Sebastien Loeb copilote par Daniel Elena puis de Sebastien Ogier copilote par Julien Ingrassia Chez Ford maintenant je n ai pas encore trouve la fiche technique de la fiesta WRC les pilotes seront:Mikko Hirvonen copilote par Jarmo Lehtinen et Jari-Matti Latvala copilote par Miikka Anttila place a la nouvelle arrivee: Mini prepare par Prodrive pas de fiches technique non plus pour cella les pilotes seront Kris Meeke copilote par: ???et certainement Dani Sordo copilote par Diego Vallejo ensuite Munchi's Ford World Rally Teamavec pour pilote Federico Villagra copilote par ?????ensuite Adapta Motorsportcomme pilote: Mads Østberg copilote par Jonas Andersson pour le moment, personne ne sait ce que fera Petter Solberg et de meme pour Kimi Raikkonen apparement Ken Block (ou canard WC) serait de retour l annee prochaine avec une fiesta WRC, mais je n ai pas plus d info la dessus.le calendrier:1: Rallye de Suede le 13 fevrier sur neige2: Rallye du Mexique le 6 mars sur terre3: le rallye du Portugal le 27 mars sur terre 4: le rallye de Jordanie le 17 avril sur terre5: le rallye d Italie le 8 mai sur ???6: le rallye d Argentine le 29 mai sur terre7: le rallye de Grece le 19 juin sur terre8: le rallye de Finlande le 31 juillet sur terre9: le rallye d Allemagne le 21 aout sur asphalte10: le rallye d Australie le 11 septembre sur terre (ha non!! pas encore!!!) (je serai bourre )11: le rallye de France le 2 octobre sur asphalte12: le rallye d Espagne le 23 octobre sur asphalte13: le rallye d Angleterre le 13 novembre sur terrepetit plusArrivée du championnat production 2RMLa FIA va lancer un nouveau championnat afin d?encourager l?engagement des pilotes roulants sur des voitures du Gr R. On y retrouvera ainsi le même fonctionnement que dans le championnat PWRC 4RM ou les pilotes devront sélectionner un nombre de manches sur le calendrier pour participer. Sur chaque rallye, un classement séparé sera effectué afin d?attribuer en 2RM les points sur le même barême que le PWRC 4RM.Super-spéciales obligatoires et points bonusChaque rallye, dès 2011, verra à chaque fin d?étape une super-spéciale télévisée afin, d?après la FIA, d?ajouter du suspens et de l?intérêt pour les médias. Lors de la dernière super-spéciale, des points bonus seront attribués aux 3 pilotes les plus rapides à raison de 3, 2 et 1 point au championnat du monde. Une nouvelle réglementation qui n?a pas tardé à faire beaucoup de bruit sur Internet, Wilson pourrait-il être champion du monde en 2011 ?Protocole de départCette modification est des plus étonnantes, bien qu?elle aille dans le sens du spectacle et du plaisir des spectateurs. Les voitures ne partiront plus à deux minutes d?intervalles mais à seulement 1 minute. Un bon point pour tous ceux qui sont sur le bord de la route, mais que feront les équipage...

Publié le 19/11/2010

Avis EssaieToyota Yaris 100 VVT-i boite manuel

Salut tout le monde, je suis nouveau sur le forum mais je vous lis depuis plusieurs mois, plusieurs fois par jour. Grace à vous je suis moi aussi l heureux possesseur d' une Yaris 100 VVT-i 5 porte finition UP boite manuelle couleur gris Atlas.     Avant cette voiture j ai eu une Ford fiesta 1986 essence, et après une clio 1.9 diesel 1996.     Après 3500 km parcourue je trouve la voiture de mieux en mieux et je commence à vraiment à trouver mes repères.   Boite de vitesse ::  Lors des 1 er Km la boite de vitesse sera accrocheuse et l indexation de la boite de vitesse vous paraitra flou. On notera aussi une marche arrière accrocheuse voir difficile à passer, ainsi qu' un retrogradage de la 6 eme à la 5 eme difficile à trouver. Ces problèmes s' estomperont avec le temps et la boite sera douce malgré un passage de marche arrière pas encore totalement parfait.   Moteur :: Moteur ultra silencieux au ralentie, lol les fenêtres ouvertes on n' entend à peine le bruit de la voiture. Démarrage du moteur à froid net et efficace. Le gestion du ralentie se faisant à mon avis electroniquement car il varie suivant si le moteur est froid ou si la batterie se recharge. On notera quand même un moteur qui n' a que tres peut de couple au démarrage, et un petit temps de latence lors de la sollicitation de la pédale d accélérateur. Conséquence de nombreux calage lors des 1ere fois. Pareil pour les démarrage en cote petite ou grande, il sera impératif de bien accélérer et de faire patiner pour ne pas caler. Juste une question d habitude, car une fois les marques prises vous serez toujours devant au démarrage au feux, le tout sans specialement faire le KéKé.     Apres 3500 km le moteur sera de plus en plus souple, et pousser la seconde à plus de 70 Km/heure vous donnera pas le sentiment de faire le fou furieux du rupteur. Le moteur une fois stabiliser est assez silencieux. Par contre des que l on accélère et qu on met la voiture en charge, le moteur se laisse entendre, mais rien de desagreable bien au contraire ca donne un petit coté dynamique à la voiture.     N ' étant pas un pilote mais un simple conducteur, je trouve quand même que la belle en à dans le ventre. Doubler ne lui fais pas peur, elle se montre volontaire et rassurante à condition bien sure d etre raisonnable dans ses dépassement ... Pareil pour les routes  montagne ou je trouve quelle est tres à l aise et souple, on se prend souvent à talonner la personne de devant en se disant que celui de devant na pas une Yaris 100 VVT-i       Freinage :: Sur ce point je vais être assez rapide, la voiture freine super bien, freinage à la fois super progressif tout en étant très puissant. On se sent rassurer. J apprécie en ville ca souplesse, ce qui n est pas le cas de certaine voiture qui au moindre effleurement de la pelade vous mette un bon pile.   Insonorisation :: Sur ce point moi ça me va, bien sur à 130 km/h le moteur commence a se faire entendre, mais ca reste acceptable. On notera aussi le bruit du moteur qui devient plus roque lors des phases d accélération pour redevenir discret à vitesse constante. Je dirais que l on entend plus le bruit des turbulences que le moteur. En bruit surprenant on notera aussi, le coté loupe des passages de rouges et du toit. Je m explique, lors ce que vous roulerez dans une flaque d eau, lol vous pouvez être sure que tout passager sera au courant de la chose, on a vraiment l impression qu' une simple feuille de plastique sépare l intérieure de la voiture des roues. Pareils pour le toit, si il se mets a tomber de grosse goute , ca fera un bon bruit de tôle au dessus de votre tête. Perso moi je trouve que c est un avantage, au moins on à un bon retour d information de ce sur quoi on roule et je peux vous assurez que vous serez beaucoup plus prudent.   Stop and Start :: Le système est bluffant et je trouve qu' il devrait être obligatoire pour tout les modèles essence. Tout est gérer électroniquement et il le moteur se stoppera que si les conditions sont favorables ( moteur chaud, rapport engager, niveau de batterie etc ... ) Quel sensation agréable que d être dans le silence le plus totale, effet garantie quand vous êtes seul à un feux la nuit. On a la une sensation d être ecolo, d être différent et on au feux rouge moteur en veille on se regarde les autres voitures avec d' un oeuil équeurré. Le redemarage se fait sans aucun gène pour l utilisateur. Redémarrage en 0.4 seconde oblige ...     Consommation :: Après avoir relever tout les 500 km ma conso, je fais en moyenne du 6.5 l/100 conso valider par l ODB et par mes soins. Le tout mêlant route de montagne , autoroute ville et départementale. On regrettera juste une jauge difficile à jauger lol. Disons que moi perso je remet de l essence quand l ODB me dit que je peux plus faire de Km. En gros tout les 500 km le calcul de distance restante avant le prochain pleins arrive à 0km et la je passe a la pompe et je remet jusqu' a que ça bloque ce qui fais en moyenne 32 L    L ordinateur se prend plus de 10L de réserve ...   Qualités intérieur :: Effectivement les plastiques sonne creux et ils sont très facilement rayable. En un peut Hors sujet, le bruit des portes et quand lui rassurant sur la qualité, un bruit lourd et sourd, pareil pour le coffre qui nous rassurer sur la qualité des joints. On regrettera le faite qu il n y est pas de protection la ou l on repose le pied gauche, l usure de la mo...

Publié le 26/04/2009

présentation de mon coupé 330d E92 sport design

bon, je me décide. mais avant d'aller plus loin, je préfère annoncer immédiatement que je fais un topic pour les passionnés, pas pour me la raconter.   mais comme la majorité (silencieuse) est ici par passion et non par jalousie je me lance!   après avoir vendu ma belle 320d E92 sport design titansilber + koralrot,           voici la remplaçante :             c'est une 330d E92 sport design 231cv, sparkling graphite et inserts ronce de noyer. bon, je dois reconnaitre que la ronce de noyer n'a jamais été mon truc, mais j'avoue que c'est quand meme très classe, et que la combinaison intérieure/extérieure est une réussite, enfin, dernier point le cuir dakota noir qui fait plutot anthracite, d'une couleur très réussie et qui n'a rien à voir avec le montana schwarz des E46 niveau teinte!     elle est équipée encore mieux que la 320d! (si, c'est possible!)   en voici le listing non exhaustif :   BMW 330d 231cv finition sportdesign comprenant :  - jantes 18 pouces M style 193 avec pneus runflat  - systeme de navigation professional (CD + DVD) à double affichage  - pack M : volant M sport gainé cuir, ciel de pavillon anthracite BMW individual, sieges avant sport, pommeau M, suspensions M, shadow line brillant BMW individual, kit aérorynamique M (jupes avant M jupe arriere avec deflecteur, bas de caisse spécifiques...)  - détecteurs pluie/lumière, volant cuir M multifonctions...  - régulateur de vitesse avec fonction freinage, séchage des disques de freins - ...     options :   MET peinture métallisée sparkling graphite :   LC  cuir dakota schwarz :   4AB inserts en bois précieux de ronce de noyer :   217 direction active AFS :   430 rétroviseurs intérieur et extérieurs anti éblouissement auto, rabattables electriquement : 508 systeme d'aide au stationnement PDC avant/arrière :   313 rétros ext. rabattables electriquement :   524 projecteurs bixenon directionnels avec éclairage annexe d'intersection :   563 pack lumiere int/ext :   415 store pare soleil electrique pour lunette arrière :   470 fixations isofix :   459 sièges avant électriques à mémoire conducteur : de série sur 330D E92 494 sieges avant chauffants 3 positions : 358 pare-brise confort avec traitement anti-infrarouge :   761 vitrage foncé (programme BMW individual) : 322 accès confort (ouverture, fermeture par effleurement, et démarrage sans clé du véhicule) :   403 toit ouvrant :   423 sur-tapis de sol BMW : 464 sac à skis : 493 kit rangement :   302 alarme antivol : 4AE accoudoir central avant coulissant : Z34 kit non fumeur :   620 systeme de commandes vocales : 0€ avec bluetooth et GPS professional 644 preparation pour telephone portable bluetooth :   672 chargeur 6CD MP3 :   6FL interface audio USB/Ipod (dans la boite a gants) : 676 systeme de haut-parleurs HI-FI (10 Haut Parleurs - puissance totale de 180W) :     je dois reconnaitre que le 6 en ligne m'a trop manqué!     je vais essayer de faire un comparatif des 2 voitures :     confort :     la 330d est plus confortable, on ressent moins les aspérités de la route, c'est flagrant lorsqu'on passe aux memes endroits qu'avec la précédente. de meme, les informations renvoyées par la direction sont plus feutrées. les mouvements de caisse sont toutefois un peu plus marqués, et ce que la 330d prend en confort à la 320d, elle le rend en précision de conduite :     conduite :   si la direction active fait des merveilles, les 100kg supplémentaires sur le train avant se font un peu ressentir malgré tout. cela ne veut pas dire que la 330d est pataude, elle reste très incisive, elle se place parfaitement bien mais cela veut dire surtout que la 320d en la matière était exceptionnelle! elle semblait etre sur un rail en courbes, memes rapides, mais donc au prix d'une rigidité plus marquée.   moteur :     quel régal... mais alors quel régal! la 320d était donc très, très incisive en courbes mais elle manquait de punch en relances, en sorties de virages... la 330d enfonce tout à ce niveau! si on ressent un peu plus les mouvements de caisse, il n'en demeure pas moins qu'elle conserve un comportement très dynamique (manquerait plus que ça!), et avec ce moteur...! comme un journaliste l'avait écrit dans un comparatif A5 3.0 TDI/330D E92, pas étonnant par exemple qu'elle mette 1 seconde dans la vue à la rivale aux anneaux sur le 6° rapport, alors que l'A5 fait comme la BM 500Nm en couple, car les relances sont très toniques au delà de 2500 tours et on n'a pas envie de passer le rapport supérieur, tant l'accélération se fait de plus en plus forte à mesure que l'on se rapproche de la zone rouge!   un autre détail marrant réside dans le fait que ma conduite est plus douce, (pas seulement à cause du comportement plus confortable de la voiture) car comme elle est nettement plus coupleuse que la 320d, les régimes de fonctionnement en mode tranq...

Publié le 25/05/2009

Caiada test reported BMW 335i

Alors, que dire de cette 335i avec sont 6 cylindres 3.0L bi-turbo avec ces 306ch (225kw a 5800trm) et un couple de 400nm de 1300 a 5000trm?? les perf constructeur BMW ca donne du 5.5 le 0-100 pour une vitesse limité a 250 ( mon Q oui, ce truc a mon avis vos affiche prés de 280 a fond ( 270 par mes soins ) et un 1000m DA en 24.5 sec pour 218gr cagé au km et un poids sans l'animal au poste de pilotage de 1600 kg. donc alors ?? que dire?? et bien.. déçue! oui vous avez bien lu. mais rassurez vous pas sur tout heiin.. Je m'attendez a un truc qui te fout un collage digne de ce nom... et non.. du tout. Les premiers tours de roues dans le parking fermer me font connaître un bruit de roulement, assez connu dans les beheme, mon Z4 a exactement cela. Le bruit aussi déplaisant a bas régime, on s'y crois dans un 4 cylindres, MAIS,,,, si vous appuyez, la bête ce réveille.. et la.. ce truc ronke a vous dresser les poils. ca n'arrête pas jusqu'au rupteur. une fois sur route, en joue avec la boite a vitesse.. surtout les palettes au volant, kel plaisir, c'est la seule a part les S-tronic , qui me fait flipper, le passage des vitesse c'est du instantanée, la pas de chichi, cela dis ont peut ressentir un trou dans l'accélération, je pense que l'électronique niveau gestion moteur chie un peut dans tout le bordel, mais pour qu'on ressent ce phénomène de trou, il suffit de rouler trankilos et soudain faire un kick down ou bien utiliser les palettes en retrogradent ( ce qui ce fait sans aucune hésitation) et appuyant a toc, mais les trm on un genre de trou puis ca pète sévère, . sinon croyez moi ou pas, cette boite est pour le quotidien, " parfaite" elle peut être d'une douceur déconcertante en ville, en mode D, pas d'acoup, en tout cas j'ai rien ressentie, pas de truc brusque, un régal, et si on veut suffit d'appuyer a moitiez pour avoir de quoi enterrer c e qui tourne au tour. en appuyant le bouton Sport, niveau direction je ne ressent pas grand chose, voir rien, par contre le moteur et plus sensible des qu'on touche l'accélérateur et aussi ca prend plus de temps pour rétrograder dans les bas tours. en mode + - on peut utiliser ce manipule minuscule en avant on rétrograde en arrière on fout les vitesse, au volant les palettes pareille, exactement pareille que dans mon Z4 a part qu'ici dans cette 335 la boite est un truc magnifique qui na rien a voir avec ma cagade bva septronic dans la Z4. franchement j'aime cette BVA 7 rapports a double embrayage et sans ces double coup d'accélérateur comme on avais avant ( ce que je trouvait un peut débile d'ailleurs) dans cette boite au passage de vitesse le régime ce maintien et ca rentre en faisant un PAA a chaque passage,, c'est beau ( Attention ca ne fait ca que en utilisent en mode +- ou palettes ) autrement les vitesses passe au rupteur de manière " classique" la direction, bien plus précis que celle bien rater du Z4, ici on ne cherche pas la route et on a pas un coup de revers a chaque mauvaise formation dans les routes même les plus dégradés. Par contre, je la trouve trop assistée a mon goût, cela dis le volant bien épais on le tiens en main et ca aide. La Suspat et une Sport. rabaissée etc .. mais.. vraiment MAIS... c'est moux. tu a intérêt a futre la caisse dans le virage comme il faut car, ca balance, la répartition de poids ce ressent assez vite ca penche même si qu'un peut, je m'attendez a quelque chose plus " dure" cela dis dans le " quotidien" c'est un compromis plus tôt confortable mais absolument pas " sport" niveau freins.. ca freine ... pas essayez en circuit.,. mais sur autoban etc,, ils on de l'endurance et mordent. Le moteur, ca monte bien ca réponds bien, mais... je trouve un peut trop linière. tu a un coup de secousse au moment ou ca commence a prendre les tours puis ca vas comme dans une ligne.. ( linaire quoi) cela dis, on regardent le compteur KM... ca monte ca monte ca monte,,., c'est dingue. Le bruit si on utilise le mode palettes ou on peut vraiment la futre au régime qui tue, la on appui et c'est que du bonheur . Niveau option il y a pas a chier, ce truc est plus que complet pour ce qu'on besoin, quelques détails, en mettent sur R ( marche arrière) le rétro droit descend ( ce régule) pour montrer le bord de la jante arrière. les ceintures de sécurité a l'avant sont aidée par un machinisme genre bras qui les ramène a la hauteur de notre épaule donc facile a prendre sans ce courber comme dans le yoga. L'ecran GPS ect, est de grande taille en 16:9 avec un gps en 3D ou image terrestre genre google, jai essayez mais la ou je vie ca ne montre pas ce truc, que le gps " classic" cela dis en grand format. c'est beau 'est pratique c'est bien 3d . puis une multitude de functions entre autres une qui me fait plaisir, une fonction qui montre l'état de la voiture, donc on voie la caisse avec le moteur et transmission et rues complets a l'ecran et a chaque point dans le menu, la partie de c emenu deviens vert, exemple... tu veut voir la pressions des pneus, tu a les pneus qu...

Publié le 10/06/2010

Honda Civic 1.6VTi, mon petit kart à moi

Et hop je me lance et je refais le premier post |!   Voilà voilà, je viens vous parler de cette bestiole là   C'est toujours la même (ou presque ) depuis bientôt 4 ans, achetée en janvier 2005. C'est donc une Honda Civic VTi de 1992. Aujourd'hui, pas de soucis majeurs et 247 000km passés hier, pas trop mal vu la finesse de la mécanique et une utilisation pas toujours cool . En contrepartie, pas mal d'entretien aussi .     Et si on parlait vite fait méca? Le bloc en lui-même est resté d'origine . C'est le B16A2 Honda, premier moteur atmo de série à avoir atteint le cap de 100ch/L, soit 160ch pour 1.6L en Europe.   Le couple max est faible, la puissance max est délivrée très haut dans les tours, ça n'empêche pas le moulin d'être extrêmement souple et de permettre une utilisation de tous les jours hors plage VTEC sans avoir l'impression de ramer .   Mais rien ne parle mieux qu'une photo   Le rupteur est placé à 8400trs/min . Bon, un moteur c'est une chose, mais ça ne fait pas tout .     Le chassis en configuration d'origine n'est pas excellent, une de mes premiers investissements a été la pose de 4 Bilstein B8 Sprint, avec ressorts courts Eibach, qui ont aussi induit un carrossage négatif assez marqué principalement à l'avant .       Accessoirement, l'arrière a été entièrement vidé, et les actuels pneus avant (Toyo T1-R) sont légèrement plus tendres que les arrières (Bridgestone Potenza RE720).     Vidage soft, étape 1   Puis étape 2   Bref, dans cette config, on obtient une auto qui ne connait pas le roulis, et au survirage à la demande mais dans une mesure pas piégeante, pourvu que ça ne glisse pas (sinon soit, il faut faire ultra gaffe ). Cette tenue a un prix forcément, celui du confort, d'un rabaissement prononcé (ça passe partout, mais doucement ), et des pièces en amont qui morflent un peu plus (triangles, rotules, cardans...) .     Mais bon, une auto c'est aussi des freins, et d'origine il fallait dire qu'on était loin de la perfection. Puissance et mordant inexistants, voilage systématique, endurance des années 30... Pour remédier à ça sans passer à du trop lourd, pose de durites avia     Passage au DOT 5.1, pose de plaquettes AV sport (OMP 971C, puis Ferodo DS2500 maintenant), pose de disques Zimmermann Gr.N, puis désormais percés       Quoi d'autre? Quelques modifs autour du bloc. Typiquement, dans le genre trucs inutiles :     Mais aussi fabrication d'une admission maison (boîte à air d'origine mais gaine alu ramenant de l'air frais, plutôt que le labyrinthe d'origine principalement destiné à réduire les nuisances sonores), et ligne d'échappement quelque peu tarabiscotée (plus de cata, plus de silencieux terminal) . La ligne d'échappement manouche va bientôt virer au profit d'une Gr.N Oreca, je pense .     Ensuite, il y a les "accessoires". Bon, j'ai pas fait grand chose moi-même, les trucs mineurs (pédalier alu, pommeau...) étaient déjà là quand j'ai acheté l'auto. Au fond, faut reconnaitre que c'est quand-même un tantinet mieux que les équipements d'origine dès qu'on veut attaquer un peu.     Après, de mon propre chef il y a eu le volant tulipé, ce qui change pas mal la précision de conduite     Et plus récemment, les deux baquets fibre, entre autres pour pouvoir rentrer dans la bagnole avec un casque malgré ma taille .     Bon, ça doit être à peu près tout côté modifs . Avec ces quelques frais, on obtient une bagnole vraiment attachante et dont je ne me lasse pas depuis le temps. Alors certes, ça n'est pas la bagnole la plus pratique qui soit dans le vie de tous les jours, le confort est plus que critiquable, mais c'est un choix et j'en profite tant que je peux me le permettre .   Merci à extremlyflamable pour cette photo     Pour la suite et fin du topic, je vais meubler un peu le post avec quelques anciennes photos retrouvées par-ci par-là .   Et comme sujet, le dernier à aborder, fiabilité et entretien . C'est simple, je suis pas taliban, ma prochaine auto ne sera peut-être pas une jap, je fais juste des constats .   A Spa-Francorchamps en 2005 lors des Honda NSX Days   C'est une bagnole qui m'a parfois fait des emmerdes par paquets de 10, j'ai été dégoûté, blasé, déçu... Et j'ai aussi eu de bonnes passes. Au final, vu l'utilisation, le bilan n'est pas si dégueu .     Niveau moteur, rien à redire. Au prix d'un entretien scrupuleux (jeux vérifiés souvent, vidange tous les 5000-7000 à la 10w40 Castrol), il s'en prend plein la gueule sans rechigner et sans montrer le moindre signe de faiblesse par rapport à des autos plus récentes mais de même RPP.     La Civic est donnée pour 1080kg sur la CG, ce qui nous donne un RPP d'origine de 6.75kg/ch. Maintenant, on doit être plus près des 1030kg.     Côté boîte, super soit dit en passant, rien à redire non plus, pas le moindre signe de faiblesse. Pourtant, quand j'ai acheté, on m'a conseillé...

Publié le 13/01/2005

Caiada teste drive Cadillac SRX 2013

Voila, je me prend quelques minutes pour ce teste rapport de ce 4x4 American.Cadillac SRX 4x4 avec un 3.6 V6 VVT essence a injection directe, qui développe 318ch/234KW a 6800trm et a un 360nm a 2400trm associée a une boite auto de 6 rapport Hydramatic le tout avec une transmission intégrale équipée d'un système innovant incluant un différentiel électronique a glissade limitée qui transmet plus de couple au roues arrière droite ou gauche dépendant les virages ou en cas de plusieurs changement de direction rapides, un 0-100 en 8sec et une vitesse max de 220kmh, a la balance tout dépend la finition, si on prend le plus simple le poids est de 1850kg... si on prend le toute option donc la version luxe ça fait 2015kg le prix de base en europe 47200 euro TTC pour le SRX Elegance ou bien 51800 le SRX Sport Luxery ( les deux avec le 318ch )La suspat Sport, a l'hauteur variable électroniquement, si tu roule vite sur route plate, le bas de caisse descend et tu a la direction plus ferme, si tu roule sur route défoncée le châssis ce levé au point le plus haut dépendent les situation. Donc full auto, toi tu ne peut pas agir sur ce point toi même.Le xenon directionnel est top, les sièges électriques aussi on trouve une position assez aisément, l'instrumentation du tableau de bord et pour moi le plus beau rendu en éclairage que j'ai vu et de loin, faut être a cote pour s'apercevoir. J'ai lu que c'est en collaboration avec Apple qu'ils on fait toute cette interface appellee aussi CUE.donc par exemple tu écoute la radio, a la place d'avoir ces icônes partout et tout ce pinguin, l?écran ne montre que le nécessaire, le nom de l?émission par exemple, tout le reste de l?écran est " vide" avec un magnifique fond d?écran de couleur bleu foncée très beau. Donc il y a des capteurs de mouvements partout au tour de l'ecran qui en cas de detection allument l'ecran menu avec tout le pinguin, en gros suffit de approcher la main a 10 centimètres pour avoir le menu ou tu peut choisir téléphone nav pandora météo radio etc etc etc.. il y a un chier de truc, tres facile a utiliser donc.l?écran lui même est de haut définition, comme un Ipod, un truc de dingue, et la taille de l'ecran haptique est grand de 8 pouces, avec touche screen, avec donc contrôle de proximité et contrôle gestuel, par exemple si tu écarte les doigts tu peut faire un zoom par exemple, en plus de ca tu a aussi un ecran de 5.7 pouce couleur HD dans les compteurs qui est connecter avec le CUE avec un chier de menus aussi et tu peut configurer l'affichage a ta guise, en plus de ca tu a 3 connections USB un lecteur SD Carte, plus des prises auxiliaires audio, le tout associée a un système BOSE 5.1 de 10HP.( terrible)l?écran haptique c'est quoi? et bien un truc de malade jamais vu de ma par Null part dans une caisse. Quand tu touche une icône dans ce gros écran, je ne sais pas comment ça marche, mais tu a une vibration dans ton doigt pour dire OK tu a le contrôle, ceci empêche de dérégler l?écran car on a passer la main ou toucher sans vouloir ou passer un chiffon pour nettoyer l?écran, vous pouvez le faire sans que rien ne change dans le menu, - bien pensée, donc cette vibration vous etoneras a coup sur, tout les boutons de la contrôle central on ce système a vibration, je ne sais pas comment ils on fait un truc pareille et carrément inedie dans le monde auto enfin d?après leur doc, par exemple le bouton de volume, c'est juste une long barre en alu qui faut dans les 6cm de long, tout ce que tu a besoin de faire, tu touche avec ton doigt tu a la vibration donc tu est en contrôle et tu glisse le doit de gauche ou droite comme tu veut et ca augmente ou descente le son avec le graphic qui vas avec a l?écran, pour la clim pour les sièges chauffant pour tout ce bordel, ça ce passe comme ça et tout affichée comme il faut a l?écran aussi. ce truc de vibration.. sérieux, allez y juste voir et essayer,,, c'est derrotent. ta aussi via vie une impulsion toute une partie du panneau central de commande qui s'ouvre électriquement pour laisser place a un énorme espace de rangement anti'vibration ( suspendu comme ils disent) qui sert a accueillir un disque dure par exemple, il y a les prises USB dedans ainsi qu'un éclairage de rangement, avec une simple impulsion le panneau central ce ferme électriquement, quand c'est ouvert toute les fonctions sont OFF donc on ne peut rien changer, quand ca ce ferme tout deviens opérationnel. Le système phone. est tres bien aussi, ca ce connecte même a iphone sans aucun soucie ça prend le répertoire les photos et touti quanti ( il y a un ici que vas dire ici.. ahh pas de RSAP.. non pas de RSAP a la con et tans mieux)... le streaming ce fait comme rien, on a la chanson la photo de la chanson etc etc, pas besoin de câbles ou quoi que ce soit, la téléphonie aussi marche super bien avec les messages etc .. enfin un truc a jour quoi. Niveau radio la par-contre tu a deux système tu a le classique comme on a tous dans nous caisses, radio FM AM etc.. et le système radio HD travaille avec SiriusXM Satellite Radio, et aussi des app tels que Pandora ou OnStar ou Help par exemple qui passe par ce satellite, aussi tu peut mettre en pause pendant max 20 minutes l'emission radio et si tu fait play ca reprend la ou tu a mis pause ( je parle que de emission radio ) aussi chaque music a le nom de la chanson de l'artiste etc tu peut aussi " tager " une chanson que tu aime a la facon Itunes, que plus tard tu peut regarder les titres que tu aime et les acheter sur itunes par exemple, en gros c'est une Digital broadcasting via satellite ce qui te donne un son digital de qualitee supérieur, tu crois ecouter le meilleur de ton cd ou dvd ou ipod musiqueTu peut programmer 60 commandes vocales a ton choix dans cette radio ou ordinateur de bord, tu sélectionne un truc et tu dis ok je veut que ce truc s?appelle *connasse*, donc des que ta femme te fait chier et tu dis connasse la radio augmente de volume jusqu'au niveau que tu avais programmer tout seule comme ca ta femme s?en prendras a la radio et tu futras la paix... Pas bete. Ta aussi des info trafic par raport a ta position sans que tu soit en GPS. ca aussi c'est top.bien sur Pandora Onstart etc il y a un abonnement faut faire part sinon c'est désactivée. sauf Help fonctionne tout le temps en cas de besoin.enfin.. va chier. on a marre de cette radio en plus j'oublie des trucs ,, mais pas grave.un link qui montre un tout ptit peut de ce qu'il fait ce truc http://www.cadillac.com/cadillac-cue.htmlallez suivant.. ahh oui .. le bouton a droit a cote de la colonne quand on bouge ce bouton ca fait ziiiiiiiiiii et on voir rien. en bien si vous avez un pied dans le pédalier, vous verrez alors, ce truc avance ou recule le pédalier, c'est cool pour ceux qui on ces petites jambes, on les admire ces energomene collée au volant en roulent le siégé tout droit dans le Q, et bien avec ce système associée au volant réglable les petits pourront avoir presque une allure d'homme digne du nom assis au volant.les sièges elect ventilée a mémoire -- memoire qui reprend la position du pédalier du volant des retros sieges etc .. c'est cool. ouee c'est cool.Les retros extérieur sont équipée du système anti collision, dommage que ce ne soit pas si perfectionnée que dans ma phaeton qui est équiper de deux radars dans le pare choque arrière de chaque cote qui mesurent la vitesse de motard ou voiture qui arrive derrière en dépassement et ...

Publié le 02/07/2013

Mise à jour prescriptions huile moteur des X_trail VDI/DCI

Salut à tous,   Comme j'ai constaté qu'il y avait un grand flou artistique entre les anciennes prescriptions d'huiles moteur, ce qu'indique maintenant le manuel et ce que mettent réellement certains concessionnaires lors des révisions tous les 20000km, j'ai rassemblé un maximum d'informations pour être sur que votre DCI/VDI est correctement lubrifié.   En clair, on peut pas aller chez son concessionnaire tous les 20000km, lui donner carte blanche et revenir 20000km plus tard en se disant que tout baigne. C'est une illusion dangereuse qui peut conduire à une usure prématurée du moteur et bien entendu du turbo qui est en première ligne.   Mon expérience récente de mon concessionnaire qui m'a mis une BP Visco3000 10W40, donc semi synthétique, hors recommandation du manuel et pas vraiment étudiée pour tenir les fatidiques 20000Km est là pour le prouver. Aucune proposition d'huile de meilleur qualité ne m'a été faite ni d'avertissement quant aux limitations éventuelles liées à la qualité de l'huile! J'ai donc fait un petit topo sur les prescriptions actuelles amendées en fonction des conditions d'emploi:   Les nouvelles prescriptions qui suivent concernent tous les modèles VDI et DCI. Le bloc moteur est strictement identique entre les deux modèles, ce qui explique cette absence de différenciation. Les utilitaires disponibles chez certains huiliers, même ceux qui font le distingo entre le DVI et le DCI, donnent des prescriptions identiques. D'autres proposent comme Shell, l'huile indice C3(FAP) en prescription unique pour respecter l'aspect long life des 20000km. J'en ai proposé une autre adaptée aux autres cas.   Il s'agit d'huiles nouvelle génération, comme l'indique la mise à jour des prescriptions; elles sont adaptés à des moteurs récents. Elles sont à faible viscosité et proposent un certain nombre d'avantage comme une moindre usure au démarrage et une diminution de la conso et de la température de l'huile. Le film mince assure de meilleurs échanges thermiques. Il ne faut donc plus voir, comme leurs grades les suggèrent, : 0W30, 0W40, 5W30 et 5W40, des huiles dhiver qui n'existent plus.   Elles dépassent de par leur performance les huiles synthétiques d'ancienne génération; la fameuse Carrefour 5W50 alias Mobil 1 5W50 était assez représentative de cette catégorie.     Voilà ce que le dernier manuel prescrit comme type d'huile recommandé:   Avec FAP: ACEA C3 LOW ASH 5W30 HTHS Le C3 est un indice qui s'ajoute à l'indice B*. On trouve donc typiquement du ACEA A4/B4 C3 Sans FAP: ACEA ACEA B1/B3/B4/B5 API CF4 5W30 de préférence   Les modèles avec FAP n'ont pas été vendus en France. Il est possible qu'un modèle import en soit équipé.   Il faut avoir à l'esprit que toutes ces huiles C3 sont toutes long life par définition et adaptées à un espacement des vidanges prolongé. Il convient de les utiliser en priorité si l'on souhaite s'en tenir aux révisions standards en conformité avec le carnet d'entretien, c'est à dire tous les 20000Km ou 2 ans. Autrement, il faut bien vérifier si l'huile est prévue pour; ce qui n'est pas standard même chez des huiles synthétiques non C3. Les périodes d'espacement de vidanges allant de 20000Km à 40000Km sont considérées par les huiliers comme du long life. Les tests montrent qu'une huile plus classique, fut elle synthétique, n'offre pas cettte garantie si elle ne contient pas les additifs adaptés. Les prescriptions du manuel ne sont pas trés claires et la confusion existe entre les révisions tous les 20000Km, et les vidanges au même rythme quelquesoit l'huile et les conditions d'usage.  Il y a par exemple incohérence des prescriptions du CD et des anciens manuels pour toutes une palette d'huiles dont des minérales(20W40), et des vidanges tous les 20000Km; surtout si l'on sait qu'une minérale ne tient guère plus que 5000 à 7500Km. D'ailleurs, aucune desprescriptions du CD n'est capable des 20000 en question. Il y a d'ailleurs un amendement en fonction des conditions d'utilisation et l'on s'aperçoit qu'on doit réduire à 10000Km max ou un an.   Les huiles homologuées C3 long life sont à utiliser de préférence par ceux qui souhaitent rester dans le rythme des révisions standards des 20000Km ou deux ans. En annexe elles sont à teneur en soufre, etc... adapté au FAP. C'est aussi bon pour les retours de suies abrasives via l'EGR, si pas désactivé, dont on retrouve une partie dans l'huile:   YACCO: VX1703 FAP 5W30 MOTUL: 8100 X clean 5W40-C3 ou SPECIFIC LL04 5W40 Groupe BP: CASTROL EDGE turbo diesel 0W30 SHELL: HELIX ULTRA EXTRA 5W30 ELF: Solaris RNX 5W30 TOTAL: Quartz(Activa) INEO MC3(doit être surement identique à la ELF) MOBIL: Mobil ESP Formula 5W30 idem ESSO: ULTRON ESP Formula 5W30   Nombre de ces huiles portent clairement dans leurs fiches techniques des recommandations/homologation Renault/Nissan     Pour ceux dont le kilomètrage annuel est inférieur à 10000Km avec des conditions d'utilisation peu sévères: pas de froid, pas de mise en action rapide, pas de condition de circulation difficiles(embouteillages). Il conviendra de toute façon de ne pas dépasser un an dans le carter. Toute la game des semisynthétiques typiquement des 10W40. Ce sont des huiles économiques qu'on peut considérer bas de gamme maintenant. Perso, je ne ferais pas la promotion quelquesoit les conditions de ce type d'huile surtout si des escapades en montage l'hiver sont prévues.     Maintenant, si vous êtes dans le cas que je considère général et le plus sur avec une vidange intermédiairetous les 10000Km avec possibilité d'aller jusqu'à 15000 sans trop de soucis:   Liste des huiles ...

Publié le 29/10/2007

le Fiat Multipla ? : n'hésitez plus ;) Présentation :

Le MULTIPLA : La voiture de demain ! :   Notre style de vie, ainsi que notre façon de concevoir l'automobile, ne cessent d'évoluer. Jusqu'à hier seulement, "status-symbol" ou bien objet convoité par son style, son image agressive ou raffinée et sa technologie avant-gardiste, l'automobile est désormais devenue un outil de travail ou de loisirs, auquel nous demandons un maximum de fonctionnalité en toutes circonstances.   D'où l'idée de réaliser une voiture sans compromis sur le plan du confort dans l'utilisation quotidienne : Fiat Multipla   Six places confortables et un coffre à bagages spacieux en moins de quatre mètres de longueur. Un tempérament agressif et très innovant. Une polyvalence hors du commun. Ce sont là les points forts d'un modèle qui, proposant une nouvelle façon de "vivre" l'automobile, invente l'avenir. En effet, il inaugure une nouvelle typologie de véhicules, caractérisés par une extrême liberté : liberté psychologique dans l'exploitation de l'espace physique, liberté par rapport aux schémas préétablis et enfin, liberté par rapport aux dogmes du passé.   Le Fiat Multipla est un véhicule parfaitement adapté aux longs voyages durant lesquels il est bien agréable de disposer de six places confortables ainsi que d'un coffre à bagages digne d'un break. C'est une voiture conçue pour les loisirs, qui permet d'adapter le nombre des sièges (de trois à six) à celui des passagers, en exploitant tout l'espace restant pour le transport d'objets divers. La configuration trois places permet de disposer d'un plancher totalement dégagé pour transporter des objets longs et volumineux. Grâce à ses dimensions compactes et à sa visibilité optimale, le Fiat Multipla est parfaitement à son aise dans la circulation urbaine.   Plusieurs voitures en une seule. Le Fiat Multipla est capable de se transformer en fonction des exigences les plus diverses, en offrant tout à tour la configuration d'un break, d'un monospace, d'une berline ou d'un fourgon. Elle "multiplie" (comme son nom l'indique) les possibilités d'expression et de mobilité de chacun, en permettant une exploitation libre et originale de son espace intérieur.     Le segment des MPV (Multi Purposes Vehicles) traditionnels, qui a enregistré une nette croissance au cours de ces sept dernières années (leur part du marché européen étant passée de 0,5% en 1990 à 2,6% en 1997), se devait d'inclure un créneau de véhicules "compacts", capables d'offrir les mêmes caractéristiques de base que leurs "frères aînés", mais avec des dimensions et des prix plus contenus.   En renonçant à l'architecture propre aux véhicules monospace et MPV, comportant trois rangées de deux sièges, le Fiat Multipla adopte six sièges individuels (sans différence en matière de dimensions et de confort), disposés sur deux rangées. Cette configuration a permis de ne pas dépasser 4 mètres de longueur.   (le Fiat Multipla mesure 399 cm de long, soit 4 cm de moins que la Fiat Bravo), tout en offrant un coffre à bagages très spacieux (430 à 1300 litres, suivant la configuration des sièges arrière).   Le plancher est complètement dégagé. En effet, au lieu de présenter la surélévation "classique" sous les sièges arrière, il est plat et suffisamment haut pour incorporer dans sa partie inférieure les composants des versions équipées de moteurs à faible impact environnemental.   Aux deux versions traditionnelles, équipées respectivement d'un moteur à essence (1.6 Torque 16v) et d'un turbo diesel (1.9 JTD), s'ajoutent en effet deux motorisations "écologiques" : "blupower" au gaz naturel et "bipower" avec double alimentation gaz naturel/essence. Cette gamme sera bientôt enrichie d'une version à propulsion hybride (essence/électrique).   Chaque version est proposée avec deux niveaux de finition (SX et ELX) très riches, ainsi que treize teintes de carrosserie (trois pastel et dix métallisées). Un large éventail d'options et d'accessoires permet de personnaliser la Multipla Fiat en fonction des exigences et du goût personnels.   Mais ce n'est pas tout, le nouveau modèle offre une vaste gamme de services spécialement conçus pour chaque marché et capables de garantir une tranquillité et une sérénité maximales sur le plan financier, de l'assistance et de la sécurité. Toutes ces qualités font de la Multipla Fiat une voiture au rapport qualité/prix extrêmement élevé.   Le nouveau modèle est innovant, y compris sur le plan industriel. Grâce à sa structure réalisée en profilés d'acier ("Space Frame" ), il répond à deux exigences différentes : une grande flexibilité de production (indispensable dans un segment en forte expansion) et des investissements contenus en immobilisations techniques. Le Fiat Multipla est fabriqué dans l'établissement de Mirafiori, à Turin.   Les moteurs à essence et diesel sont produits respectivement à Mirafiori et à Pratola Serra (Avellino), tandis que les versions "écologiques" sont réalisées à Arese (Milan). Production prévue à plein régime: 60.000 unités/an. Le nouveau modèle sera commercialisé dès novembre en Italie et début 1999 sur les autres marchés européens.   LES ACCESSOIRES   Avec le Multipla, Fiat confirme une fois de plus sa politique commerciale, qui la signale parmi les Constructeurs les plus attentifs aux besoins de chaque client, en répondant à son désir de personnalisation de sa propre voiture en fonction de l'utilisation, et de son goût personnel. La Gamme des Accessoires du Fiat Multipla a été conçue par le Centro Stile parallèlement au développement du modèle, afin de l'adapter parfaitement aux caractéristiques de la voiture et mettre en valeur les qualités de celle-ci.   Les accessoires proposés optimisent les caractéristiques de polyvalence et de confort de le Fiat Multipla,avec un style innovant et original. La gamme est complétée par une série d'objets pratiques et fonctionnels, étudiés pour s'harmoniser parfaitement avec le tempérament original et sympathique du nouveau modèle.   La capacité de s'adapter aux exigences et aux situations les plus diverses est le véritable point fort du Fiat Multipla . Souligner cet aspect signifie porter un soin particulier à tous les détails, en créant - pourquoi pas - des accessoires qui paraîtraient déplacés sur une autre voiture.   A commencer par le coffre "fourre-tout", équipé et personnalisé, qui peut remplacer un des trois sièges arrière pour ranger les jouets des enfants, des boissons, etc. De couleur gris comme les habillages du Fiat Multipla , il est muni d'un couvercle intégrant de petits compartiments multifonctions ainsi que d'un échiquier pour tromper le temps pendant le voyage.   Une série de sacs en matériau ignifuge, lavable et très résistant, permet d'exploiter rationnellement l'espace intérieur : certains sacs peuvent être fixés sur les panneaux de portes, d'autres à l'arrière des dossiers des sièges avant ou arrière.   Sans oublier les repose-pieds pour les passagers arrière, le réfrigérateur qui peut remplacer un des sièges arrière et l'appareil Hi-Fi haut rendement sonore. Bref, de petites attentions conçues pour reconstituer dans l'habitacle du Fiat Multipla une atmosphère accueillante et pour se sentir comme chez soi.   Un aménagement multifonctions du coffre à bagages a été étudié pour répondre aux exigences particulières de transport. Une grille pratique permet de disposer d'un deuxième plateau de chargement, au-dessous duquel on peut ranger les bagages. L'espace supérieur, sûr et confortable, peut accueillir, par exemple, un chien, qui peut ainsi voyager sans gêner les passagers arrière.   Le Fiat Multipla pour le travail est équipé de cintres pour le transport des vêtements. Le Fiat Multipla pour les loisirs peut être dotée d'une "freebox" à installer sur le toit, ou bien d'une galerie de toit au dessin spécifique, qui permet de transporter des skis et des snow-board.   Parmi les solutions techniques les plus sophistiquées, il y a lieu de rappeler le porte-vélos, à placer en position longitudinale à la place des sièges arrière. Grâce à une utilisation modulaire de l'espace, il permet de transporter jusqu'à un maximum de trois vélos.   Le Fiat Multipla propose enfin une série d'accessoires d'usage courant, très soignés sur le plan de la fonctionnalité et de l'esthétique : des surtapis, des chaînes à neiges, un crochet d'attelage, des housses pratiques pour ranger les sièges démontés dans le garage. Parmi les housses de sièges, disponibles en plusieurs couleurs dynamiques, citons celles en tissu "jeans", pleines de poches pour ranger les objets les plus disparates.   Le Centro Stile a également dessiné deux types différents de jantes de 7,5x17 avec pneumatiques 215/45 17, respectivement à 5 et 6 branches, pour satisfaire à toutes les préférences de la clientèle. Mais ce n'est pas tout. La Gamme des Accessoires est aussi le synonyme de sécurité. En effet, elle comprend plusieurs types d'alarmes qui intègrent les fonctions du Fiat CODE et garantissent une protection totale de la Multipla Fiat. Parmi les accessoires du nouveau modèle, figure également un capteur de stationnement à l'ultrason, qui relève la présence d'obstacles, facilitant ainsi les man?uvres dans les espaces restreints. Ce dispositif est incorporé dans les parties avant et arrière de la voiture. Pour les plus petits, il existe une gamme complète de sièges et une série d'accessoires pratiques et fonctionnels : trousse de toilette, sac porte-goûter, sac-poubelle, plaid "double face", dont une imperméable.   OBJETS :   Liberté de se déplacer, de sillonner les routes du monde avec sa famille et ses amis, sans renoncer au sport, aux bagages, à ses habitudes. Liberté des schémas préétablis, désir de posséder un véhicule décontracté, simple, sympathique, anticonformiste et original.   Le Fiat Multipla est aussi tout cela, comme en témoigne la ligne d'objets spécialement réalisés pour ce modèle. Des objets conçus pour répondre aux multiples exigences de notre quotidien, des loisirs et des vacances.   Deux catégories précises ont été identifiées parmi les possibles acquéreurs du Fiat Multipla. D'une part, les automobilistes qui ont du caractère, inventifs et anticonformistes, qui devancent et créent les modes au lieu de les suivre. D'autre part, les familles, avec leur gaie turbulence (les enfants, les amis, le petit chien, etc.).   Pour le premier groupe, les vacances sont le synonyme de liberté. Voici donc les sacs sportifs multi-usages, le mini-hamac, le plaid en laine polaire, les couverts pliables, la gourde et ses gobelets en acier, les T-shirts multicolores. Et encore : le compas, l'altimètre, les sacs à dos, la montre, le sac porte-chaussures de ski et la parures de serviettes-éponges pour le club de gym. Bref, des objets qui permettent de vivre de manière originale les moments de relax ou les vacances. En ville et sur le travail, ces mêmes personnes pourront utiliser le porte-documents multifonctions, l'organiseur, les lunettes de soleil, le stylo Rotring, le veston en goretex et les cravates spécialement dessinés pour le Fiat Multipla.     Naturellement, le Fiat Multipla a été conçue aussi pour les déplacements de toute la famille. D'où l'idée de proposer un ensemble "pluie" pour les enfants, comportant un imperméable, une cape, un chapeau, un parapluie et un petit sac à dos ; une valise "trolley" avec sac amovible, idéale en vacances ; une série de sacs de voyage ; un sac et un drap de plage ; des sacs de couchage pour adultes et enfants ; un réveil de voyage. Les enfants ne manqueront pas d'apprécier les jouets en bois (dont des puzzles sympathiques du Fiat Multipla ), le cerf-volant technique, le petit Fiat Multipla à pédales ou le modèle réduit à l'échelle 1:43. Et pour les randonnées : le réfrigérateur portable, le canif multi-usages, le thermos, les gobelets en acier inoxydable, les casquettes et les vêtements sportifs pour homme, femme et enfant.   Les niveaux de finition. Capable de s'adapter parfaitement à toutes les exigences des clients et permettant à chacun d'exprimer son propre tempérament, le Fiat Multipla propose une vaste gamme de versions et deux niveaux de finition : SX et ELX.   Dès son lancement, la gamme du nouveau modèle se décline en six versions : - 100 16v essence SX et ELX - JTD 105 turbodiesel SX et ELX - 100 16v "blupower" SX - 100 16v "bipower" SX   Une version "hybride" avec alimentation mixte (électrique/essence) et la Multipla Fiat Taxi viendront s'ajouter dans un deuxième temps.   EQUIPEMENT DE SERIE ET OPTIONS :   Le Fiat Multipla a été conçu à l'enseigne d'un rapport qualité/prix élevé. Ses deux niveaux de finition de série offrent donc un éventail complet d'équipements. En plus des sièges multifonctions (tous rabattables, repliables et amovibles à l'arrière) et des nombreux dispositifs de sécurité (dont l'air-bag côté conducteur de série), toutes les versions proposent les équipements suivants : direction assistée, verrouillage centralisé des portes, lève-vitres avant à commande électrique, rétroviseurs extérieurs électriques, volant réglable en hauteur, jantes de 15" et Fiat CODE de la deuxième génération.   Sur la marché italien, le niveau de finition ELX propose également une série d'accessoires exclusifs : télécommande de déverrouillage des portes, lève-vitre électrique côté conducteur à impulsion, miroir de courtoisie côté passager avec éclairage, vitres teintées "Solextra" et habillages intérieurs spécifiques. D'autres équipements sont également disponibles en option sur le niveau de finition SX : le climatiseur, les phares antibrouillard, les lave-phares pressurisés, les rétroviseurs extérieurs repliables et dégivrants à commande électrique, le rangement sous le siège passager droit, les poches à l'arrière des sièges et le siège arrière central coulissant.   Toujours parmi les options, rappelons l'ABS, les air-bags latéraux et le système de navigation avec cartes mémorisées (qui peut être positionné face au conducteur ou au passager). Sans oublier la peinture métallisée, le double toit ouvrant à commande électrique, l'alarme avec télécommande, deux autoradios (dont une avec chargeur de CD), le capteur de recul et les jantes en alliage léger avec pneus larges. Enfin, deux "kits" sont proposés. Le "pack confort" comprend le réglage électrique en hauteur du siège conducteur et les appuis-tête arrière (en option sur les versions SX et de série sur les versions ELX). Le "pack audio", en option sur les deux niveaux de finition, propose six haut-parleurs et le pré-câblage pour le téléphone cellulaire (antenne double fonction, haut-parleur pour le dispositif "mains libres" et câblages d'alimentation). Un troisième kit "coffre à bagages" (de série sur les versions SX et ELX) comprend la plage arrière et une prise de 12 V.   De plus, le niveau de finition ELX offre en option le climatiseur semi-automatique et les lève-vitres arrière à commande électrique.   Le respect de l'environnement. Le Fiat Multipla est le dernier né d'un Constructeur automobile engagé depuis de nombreuses années déjà dans la mise au point de produits et de processus de fabrication de plus en plus respectueux de l'environnement. Cela a permis d'obtenir d'excellents résultats dans plusieurs domaines : de la réduction des émissions et du bruit des moteurs, en passant par l'emploi de matériaux recyclables et recyclés et le contrôle des substances utilisées et produites au cours du processus de fabrication.   A l'instar des autres modèles les plus récents du Groupe, le Fiat Multipla a été construit sans employer de matériaux toxiques. Certaines versions fonctionnent au gaz naturel, un carburant intrinsèquement "écologique", et tous les moteurs adoptent des dispositifs avancés et efficaces de contrôle des émissions gazeuses.   Le catalyseur du moteur 1.6 à essence est du type à trois voies avec sonde lambda. Cette dernière analyse sans cesse la quantité d'oxygène présente dans les gaz. En fonction des informations reçues, la centrale électronique module la quantité de carburant injectée, de manière à obtenir un mélange "stoechiométrique", comportant exactement la quantité d'air nécessaire pour brûler tout le carburant. Le catalyseur peut ainsi supprimer une grande partie des substances polluantes.   Le moteur 1.9 JTD, quant à lui, est équipé d'un catalyseur oxydant qui remplit une double fonction : utiliser l'excédent d'air présent à l'échappement pour brûler l'oxyde de carbone et les hydrocarbures imbrûlés, et éliminer presque totalement les particules de carbone et les hydrocarbures condensés, responsables de la fumée noire.   Par ailleurs, ce moteur est muni d'un système à commande électronique EGR (Exhaust Gas Recirculation), qui recycle un certain pourcentage des gaz d'échappement, supprimant ainsi une grande partie des oxydes d'azote.   Les deux versions au gaz naturel du Fiat Multipla sont équipés de catalyseurs expressément étudiés pour ce type de carburant. En effet, le gaz naturel imbrûlé qui sort de la chambre d'explosion brûle à une température plus élevée par rapport aux hydrocarbures émis par l'essence. D'où la nécessité de disposer d'un catalyseur capable d'atteindre lui aussi une température plus élevée. Pour ce faire, le nouveau modèle adopte une tubulure d'échappement comportant un catalyseur situé tout près du collecteur d'échappement du moteur. Afin de favoriser les réactions chimiques, le catalyseur des versions au gaz naturel utilise une plus grade quantité de métaux nobles par rapport au moteur à essence.   AUTONOMY :   A l'instar des modèles Fiat les plus récents, le Fiat Multipla adhère au programme Autonomy (mis en place depuis longtemps en Italie et proposé en Europe depuis début 1997), dont l'objectif est d'assurer le droit à la mobilité aux handicapés moteurs, de façon à faciliter leur intégration dans la société.   Le Fiat Multipla peut être équipé de dispositifs spécifiques permettant la conduite aux porteurs de handicaps moteurs. Citons, entre autres, l'accélérateur électronique à anneau et le frein de service par levier, fabriqués par Guidosimplex ; le dispositif "Ears" pour les malentendants et les commandes vocales (Guidosimplex), particulièrement indiquées pour les tétraplégiques, qui ne peuvent pas utiliser les commandes secondaires.   En plus des équipements qui permettent aux handicapés de conduire, des dispositifs ont été spécialement étudiés pour faciliter leur transport.   Par exemple, les sièges avant (fabriqués par la société britannique Elap) qui facilitent l'accès à bord des personnes âgées ayant des problèmes de déambulation. Le coffre à bagages généreux du Fiat Multipla permet de charger, à l'aide d'un bras mécanique spécialement prévu à cet effet, des scooters à trois ou quatre roues. Très faciles à utiliser, ils permettent de se déplacer à courte/longue. Ils ont été expressément conçus pour le troisième âge et les handicapés.   Teintes de carrosserie et habillages intérieurs. Le Fiat Multipla propose une vaste gamme de teintes de carrosserie, capable de satisfaire aux exigences tant des automobilistes qui aiment les tons vifs et personnels que de ceux qui privilégient les couleurs sobres et "classiques".   Les teintes pastel sont au nombre de trois : Bleu Jump, Beige Météore et Vert Gardena. Les dix teintes métallisées offrent un éclat et une transparence particuliers. Elles s'appellent Jaune Chic, Turquoise Bio, Vert Street, Gris Moon, Rouge Ponant, Rouge Baroque, Bleu Way, Noir Soie, Gris Bronze et Gris Alsace.   Les deux niveaux de finition se caractérisent par des habillages intérieurs différents. Les sièges du Fiat Multipla SX sont habillés d'un tissu faux uni ("type Satellite" ), rouge ou bleu selon la teinte de carrosserie. La planche de bord, les panneaux de portes et la plage arrière sont couleur gris. Sur la Multipla Fiat ELX, le tissu des sièges revêt aussi les autres éléments : il s'agit du type "Argent", bordeaux ou bleu en fonction de la teinte de carrosserie.   LA CONSTRUCTION :   Le Fiat Multipla est fabriqué dans l'usine de Mirafiori, à Turin. Les moteurs à essence et turbo diesel sont produits respectivement à Mirafiori et à Pratola Serra (Avellino), tandis que les versions "écologiques" sont réalisées à Arese (Milan).   MIRAFIORI :   L'établissement turinois a été réalisé en 1939 et vient de fêter sa 25.000.000ème voiture. Il occupe une superficie totale de près d'un million de mètres carrés. Il est organisé selon les principes de l'"usine intégrée" et du "just in time". Ainsi, l'approvisionnement de la ligne est continu, sans aucune accumulation de matériel. Les pièces arrivent sur le lieu même de leur utilisation, dans la quantité strictement nécessaire. Le processus de production est du type à "flux tendu": les voitures sont assemblées selon une séquence fixe.   A l'instar de tous les nouveaux modèles, de nombreux prototypes du Fiat Multipla ont été réalisés dans "l'établissement pilote" avant le démarrage de la production de série. Etant donné le caractère original du nouveau modèle, la mise au point et l'essai des équipements ont demandé 35.000 heures de travail.   Le "Space Frame" est réalisé dans l'atelier de Ferrage, en assemblant d'abord les différents sous-groupes. Il est ensuite acheminé sur la ligne principale où, à partir de l'ossature avant, l'on ajoute les profilés qui forment le "frame" et les tôles qui constituent le plancher de la voiture. Ces opérations sont exécutées dans plusieurs postes de soudure à haute technologie.   La coque du Fiat Multipla exige 4.500 points de soudure. Les nombreuses jonctions demandent une grande attention, notamment en regard des "noeuds" de la carrosserie soumis aux contraintes les plus sévères. Au terme du cycle, une machine électronique très sophistiquée vérifie la géométrie de la coque, en mesurant des centaines de cotes au moyen de deux palpeurs commandés par un ordinateur.   La coque est ensuite transférée dans l'atelier de Peinture, où la ligne a été adaptée aux dimensions du Fiat Multipla. Le processus, caractérisé par un niveau élevé d'automatisation, assure une qualité irréprochable du produit fini. Les coques "brutes" sont d'abord soumises à un prétraitement destiné à améliorer l'adhérence de la peinture sur la tôle. Vient ensuite la cataphorèse, un procédé par immersion durant lequel une couche de protection se dépose sur toutes les surfaces intérieures et extérieures. On procède ensuite à l'application automatique d'une deuxième couche de peinture, suivie de la couche finale de laque, pulvérisée par des automatismes électrostatiques.   Une ligne spécifique est consacrée à l'assemblage du Fiat Multipla. 85.000 heures de formation ont été dispensées au personnel préposé. L'ergonomie de chaque poste de travail a été étudiée avec attention. Pour les opérations les plus pénibles, le personnel dispose de systèmes qui lui facilitent le travail. Parmi ceux-ci, les crochets de support de la voiture permettent de la faire pivoter le long de son axe longitudinal, donnant la possibilité de réaliser les opérations dans le bas de caisse, dans une position normale et avec une visibilité excellente. Un dispositif assemble avec une précision maximale les moteurs et la coque. Des servomécanismes sont destinés au montage des composants de grandes dimensions. La planche de bord, comme d'autres composants complexes (par exemple, les moteurs, les suspensions, etc.), est assemblée et testée sur une ligne séparée.   Au bout de la ligne, la vérification des fonctions globales de chaque voiture est confiée à des appareillages automatiques à commande électronique en mesure de garantir la qualité optimale et la parfaite conformité de tous les paramètres aux valeurs prescrites. C'est de cette façon que sont réalisés le réglage du pincement, le diagnostic de l'équipement électrique et des centrales électroniques du moteur, la vérification des suspensions et des freins, le contrôle des émissions gazeuses, la recherche des fuites et la simulation du comportement sur route.   PRATOLA SERRA :   Le moteur 1.9 JTD qui équipe le Fiat Multipla arrive de l'établissement de Pratola Serra (à quelques kilomètres à peine d'Avellino). Inauguré en 1994, il s'agit d'une des usines les plus modernes d'Europe dans le domaine de la fabrication des moteurs.   Les lignes de production, constituées de postes primaires et secondaires de travail et de contrôle à haut niveau d'automatisation, ont été réalisées à l'enseigne de la flexibilité maximale. Elles sont donc en mesure d'usiner et d'assembler des composants, des groupes, des sous-groupes et des moteurs complets de tous types, essence ou diesel, à quatre ou cinq cylindres, à deux, trois ou quatre soupapes. Les principaux usinages mécaniques effectués dans l'usine de Pratola Serra concernent les cinq composants de base du moteur : le bloc, le vilebrequin, la bielle, la culasse et l'arbre à cames.     Le flux des matériels est entièrement automatisé et est géré par un ordinateur central. Le stockage est réduit au minimum et la production est organisée selon le principe "just in time". Seule la quantité strictement nécessaire de moteurs est produite chaque jour dans l'usine. Dans l'usine de Pratola Serra, chaque phase de la production est notée sur un dispositif électronique qui accompagne les composants tout au long du cycle. Les systèmes de monitorage et de contrôle des différents postes sont connectés à l'ordinateur central. Le résultat : des standards de qualité extrêmement élevés.   LA FACILITE DE CONDUITE :   Donner au conducteur la sensation d'être au volant d'une voiture beaucoup plus compacte et plus agile qu'un monospace : tel a été l'objectif poursuivi par les techniciens Fiat lors du développement du Multipla et de ses suspensions. Toutes les qualités de maniabilité et de confort ont d'abord été étudiées par ordinateur, puis testées de manière virtuelle en faisant appel à des modèles mathématiques. Enfin, elles ont été vérifiées sur des voitures confiées à des pilotes professionnels, sur les pistes de Nardò et Balocco (haute adhérence), de la Mandria (faible adhérence) et d'Arjeplog, en Suède (très faible adhérence).   Il en résulte une voiture caractérisée par une facilité de conduite extraordinaire. Le comportement du Fiat la Multipla dans les virages, par exemple, comporte un modeste effet sous-vireur, avec une légère fermeture de la trajectoire dans la phase de relâchement. Cela signifie que la voiture est extrêmement docile et se comporte toujours de manière prévisible, assurant une réponse progressive et, donc, parfaitement maîtrisable en toutes circonstances. La direction est très directe. Le rapport entre la course de la crémaillère et la rotation de la colonne de direction (51 mm/tour) se situe entre les valeurs de la Fiat Bravo et du Coupé Fiat. D'où une maîtrise rapide et sûre de la voiture. Sur les parcours mixtes rapides, cela permet également de conduire sans déplacer les mains sur le volant et, en autoroute, de changer rapidement de trajectoire avec des mouvements réduits du volant.   A l'approche d'un virage, le Fiat Multipla garantit une réponse immédiate et suit la trajectoire sans incertitudes. Autrement dit, il demeure "plat" et donne au conducteur le sensation d'une stabilité de cap irréprochable. En effet, l'angle de roulis, très contenu, est proche de celui d'une Fiat Bravo 155 20v HGT, voiture au tempérament résolument sportif.     Le Fiat Multipla rétablit la trajectoire avec un moindre effort au volant. Dans les tests de "coup de volant" de 60° à 100 km/h, les oscillations du volant sont extrêmement réduites. Cela signifie qu'une fois relâchée, la voiture tend à rétablir automatiquement la position correcte. La géométrie "classique" de la suspension avant à roues indépendantes du type Mc Pherson et de la suspension arrière à bras tirés, assure une excellente capacité d'absorption des petites aspérités de la chaussée, ainsi qu'une réponse progressive dans les virages. Les ressorts à flexibilité variable et tous les éléments des suspensions ont été conçus pour minimiser le frottement et les émissions sonores et optimiser le confort dans toutes les conditions de charge. Les moteurs qui équipent les Fiat Multipla garantissent d'excellentes performances en termes d'accélération et de vitesse de pointe, alliées à une souplesse hors pair. A la facilité de conduite contribuent grandement la bonne visibilité, la maniabilité dans les man?uvres de stationnement et l'utilisation aisée des instruments de bord. Le Fiat Multipla est aussi tout cela.   Ce nouveau modèle se faufile avec désinvolture dans la circulation urbaine. Les larges vitres latérales, les sièges surélevés et la ligne de ceinture très basse sont les gages d'une visibilité optimale. En particulier, la visibilité arrière vers le bas se situe au sommet de cette catégorie de véhicules : la route est déjà visible à une distance de 13,75 m de l'arrière de la voiture (soit 15,82 m des yeux du conducteur).   Pour éliminer "l'angle mort", le rétroviseur côté conducteur est dédoublé. Celui côté passager l'est également : sa partie inférieure est orientée vers la roue arrière droite pour une visualisation exacte des espaces lors des man?uvres de stationnement. Ils sont tous les deux réglables électriquement et peuvent être repliés (également électriquement) pour réduire la largeur de la voiture afin de faciliter le passage dans des zones étroites (comme l'entrée d'un garage).   Les man?uvres sont rendues plus aisées grâce aux dimensions compactes de la voiture, au rayon de braquage restreint (5,5 m) et à la direction assistée précise et légère. Le Fiat Multipla est également équipée d'un détecteur anti-collision (en marche arrière) signalant la distance des obstacles.   Le Multipla est la première voiture Fiat équipée d'un système de navigation, intégré dans la planche de bord. Il s'agit du Route Planner de Magneti Marelli, doté d'un écran-afficheur en couleurs. Il peut être positionné face au conducteur ou bien légèrement excentré à droite, de manière à être accessible aux deux passagers avant. A travers des messages visuels et sonores (disponibles en six langues), le système de navigation indique au conducteur l'itinéraire qu'il doit suivre pour arriver à destination. Il suffit de signaler au système le lieu d'arrivée. Le "copilote" électronique informera en avance le conducteur des changements de direction.   Par ailleurs, un certain nombre de destinations sont déjà mémorisées dans le système (hôtels, monuments, établissements de loisirs, aéroports, stations-service). Les cartes numériques et le logiciel de navigation sont mémorisés sur CD-Rom, ce qui permet une mise à jour rapide des données.   L'entretien et l'assistance. La réduction des coûts d'exploitation et d'entretien d'une automobile est étudiée exactement comme la ligne ou l'architecture mécanique du nouveau modèle. En effet, dans la phase de projet du véhicule, il est possible d'adopter des solutions permettant un démontage et un remontage plus rapide des pièces à remplacer, qui se traduit par une réduction des coûts et un moindre risque d'endommagement des pièces concernées, au profit de la fiabilité et de la qualité globales de l'automobile.     Le Fiat Multipla bénéficie de nombreuses solutions techniques qui facilitent les opérations les plus courantes. Le boîtier porte-fusibles est placé face au conducteur, sur la partie supérieure de la planche de bord, dans un endroit facilement accessible et avec des instructions bien visibles. Pour le réglage du hayon arrière du Fiat Multipla , il suffit de retirer le cache à ressort qui protège les vis. L'aile avant est fixée au moyen de vis garantissant une plus grande rapidité et facilité en cas de remplacement. Pour atteindre le filtre anti-pollen, il n'y a rien à démonter. Les canalisations du carburant sont munies de raccords rapides. Le niveau des liquides est facile à contrôler et à rétablir. La disposition des organes dans le compartiment moteur a été soignée dans les moindres détails. Tous les parcours des canalisations et les câblages ont été étudiés de manière à minimiser les risques de montages erronés. L'équipement électrique est précâblé et ne demande donc que très peu de connexions.   L'élimination des inconvénients est grandement facilitée par les fonctions de diagnostic prévues sur tous les systèmes de commande du moteur. Sur les versions à essence, ces derniers sont du type à adaptation automatique. Autrement dit, ils s'autocorrigent pour maintenir les principaux paramètres (combustion, régime de ralenti et contrôle du cliquetis) dans des plages idéales de fonctionnement.   Ces caractéristiques réduisent la durée des interventions sur la mécanique, l'équipement électrique et la carrosserie du Fiat Multipla. Par ailleurs, elles ont permis d'éliminer ou de réaliser en usine des opérations de vérification et de serrage, exécutées auparavant en atelier. Cela a donc permis de supprimer le coupon des 1000-1500 km et de simplifier les interventions d'entretien programmé.   La périodicité entre deux vérifications est de 20.000 km. Le réglage du jeu aux poussoirs n'est plus nécessaire (sauf pour le moteur diesel). Le contrôle de la tension des courroies des différentes commandes et des serrages des collecteurs d'admission et d'échappement, a été éliminé. Pour le contrôle de l'usure des garnitures des freins, un coup d'oeil suffit après avoir démonté les roues. Enfin, tous les remplacements et les vidanges sont prévus à des échéances plus longues: 40.000 km pour les bougies, 20.000 km pour l'huile moteur et le filtre du moteur à essence, 10.000 km pour le turbo diesel. Pour un parcours de 100.000 km, le Fiat Multipla exige un nombre d'heures d'entretien programmé nettement inférieur à celui requis en moyenne par les voitures appartenant à son segment.     LA MECANIQUE :   BOITE DE VITESSES :   Le Fiat Multipla adopte deux boîtes de vitesses différentes: une pour le moteur 1.6 Torque et une pour le 1.9 JTD. Ces deux transmissions se caractérisent par un fonctionnement silencieux, une précision remarquable et une grande facilité d'utilisation. Cette dernière qualité est encore accentuée sur le Fiat Multipla , grâce à l'ergonomie du levier de changement de vitesses. Réalisées en faisant appel à des composants avant-gardistes, les différentes commandes ont été testées au banc durant un an et demi, dans des conditions climatiques extrêmes. Un soin particulier a été apporté à l'assemblage, pendant lequel le composant est soumis à un essai préliminaire comportant la mesure électronique de tous les paramètres qui en déterminent l'efficacité. Une attention particulière a été portée à la réduction des émissions sonores, d'où l'adoption d'une masse inertielle qui permet de supprimer les vibrations les plus désagréables.   SUSPENSION AVANT :   La suspension avant du Fiat la Multipla assure un excellent confort et une parfaite tenue de route. Le schéma classique à roues indépendantes du type Mc Pherson a été en effet amélioré afin d'obtenir un compromis idéal entre ces deux exigences.   Les ressorts hélicoïdaux à flexibilité variable s'adaptent parfaitement à toutes les conditions de charge. Leur position excentrée par rapport à l'amortisseur minimise le frottement dû au coulissement. Leur fonctionnement silencieux est garanti par une bague en caoutchouc interposée entre les coupelles inférieure et supérieure. La butée de fin de course est réalisée en "cellasto", un matériau permettant une intervention très graduelle et une réponse plus progressive dans les virages. A cette rapidité de réaction contribue également la barre stabilisatrice, reliée directement à l'amortisseur. Par rapport à la solution traditionnelle de la barre reliée au bras de suspension, cette nouvelle configuration permet également de réduire le poids d'environ 1,5 kg. Des amortisseurs hydrauliques pressurisés à double effet ont été adoptés pour réduire encore les émissions sonores de la suspension. L'élimination du segment racleur d'huile et l'adoption d'une bande en Téflon intégral sur le piston ont permis de réduire le frottement dû au coulissement.   Enfin, les bras oscillants sont en acier forgé, ce qui réduit d'environ 1 kg le poids des masses non suspendues. Ils sont inclinés de 5° dans le sens de la marche, de façon à minimiser le tangage de la voiture au freinage (effet anti-plongée).   SUSPENSION ARRIERE :   La suspension arrière du Fiat Multipla adopte une géométrie à roues indépendantes avec bras tirés et berceau auxiliaire suspendu à la coque de façon élastique. Cette solution contribue, elle aussi, à limiter le tangage du véhicule, à garantir une bonne stabilité et un survirage minimum au freinage. Ajoutons par ailleurs que la réduction de l'encombrement transversal et vertical de cette suspension augmente la capacité et l'uniformité du plan de chargement, caractéristique particulièrement importante pour une voiture comme le Fiat Multipla, dont le plancher plat est le gage d'une polyvalence maximale. A partir de cette structure de base, d'autres améliorations ont été apportées. La voie a été élargie, en allongeant l'élément tubulaire qui forme le châssis intermédiaire. Les silent-blocs élastiques en caoutchouc et métal qui relient le châssis à la coque ont fait l'objet d'une mise au point particulière, d'où un meilleur rendement et un compromis idéal entre maniabilité, facilité de conduite et confort.   Les amortisseurs arrière, hydrauliques et pressurisés, sont reliés au bras de la suspension par l'intermédiaire d'une bague en matériau à faible coefficient de frottement (Krilon), qui réduit les charges de torsion et de coulissement, au profit de la fiabilité. Les bagues anti-frottement ajoutées sur le guide de tige et le piston, minimisent le frottement à l'intérieur de l'amortisseur, d'où une meilleure absorption des aspérités de la chaussée. Le pont arrière, aux roues convergentes, est le gage d'une meilleure stabilité de la voiture dans les man?uvres de dépassement, au profit de la sécurité et de la facilité de conduite. Les ressorts à flexibilité variable assurent un confort de haut niveau dans toutes les conditions de charge.   FREINAGE :   Le système de freinage du Fiat Multipla est du type à double circuit croisé (chacun agissant sur une roue avant et sur la roue arrière opposée en diagonale). Il garantit donc un freinage équilibré même en cas de panne. Ce système est doté de disques auto ventilés à l'avant et de tambours à l'arrière, dimensionnés de manière à assurer un freinage puissant et sûr dans les conditions les plus sévères (par exemple, à pleine charge).   Les étriers des freins avant, du type flottant, sont munis d'un dispositif qui élimine le bruit de cognement, ainsi que d'un témoin d'usure des plaquettes. Les freins arrière à tambour sont dotés de garnitures à centrage automatique et d'un dispositif de rattrapage automatique du jeu. La pédale de frein, réglée de manière ergonomique, n'exige pour son actionnement que l'effort le plus approprié : ni trop important pour ne pas fatiguer le conducteur, ni trop faible pour ne pas empêcher une bonne modulation du freinage. Le mérite en revient aussi au servofrein de 9 » et à la pompe de 13/16 », gages d'une réponse immédiate.   Un correcteur de freinage garantit une bonne répartition de la force de freinage entre les essieux avant et arrière, et ce dans toutes les conditions de poids et de roulis : du véhicule à vide avec le seul conducteur à bord jusqu'à la condition de pleine charge, sur ligne droite ou dans les virages.   L'ABS   Toutes les versions du Fiat Multipla proposent en option un système antiblocage des roues ABS Bosch 5.3, le plus évolué parmi les dispositifs disponibles à l'heure actuelle. Il est muni de quatre capteurs actifs, de quatre voies et d'une centrale hydraulique à huit clapets, dans laquelle est intégré un correcteur électronique de freinage EBD (Electronic Brake force Distribution).   Fiat utilise des capteurs actifs dont le rôle est, comme pour les capteurs traditionnels, de mesurer la vitesse des roues, mais qui élaborent eux-mêmes le signal au lieu de l'envoyer à la centrale. Cette solution assure une intervention plus rapide du système ; la capacité à reconnaître des signaux de vitesse proches de zéro (les capteurs passifs ne "lisent" pas les vitesses inférieures à 4 km/h) ; une sensibilité moindre aux perturbations causées par les champs électromagnétiques. Le correcteur électronique de freinage EBD répartit la force de freinage sur les quatre roues de façon à empêcher le blocage des roues arrière et garantir ainsi une parfaite maîtrise de la voiture en toutes circonstances. Par ailleurs, il adapte le fonctionnement du circuit aux conditions d'adhérence des roues et à l'efficacité des plaquettes. Enfin, il réduit la puissance requise par le servofrein.   DIRECTION :   Légère et maniable dans les man?uvres de stationnement et en agglomération, la direction du Fiat Multipla s'avère précise et sûre aux vitesses élevées. Toutes les versions sont équipées de série d'une direction assistée particulièrement silencieuse. Le boîtier de direction présente une crémaillère et des tringles surdimensionnées pour assurer une grande précision de conduite et une fiabilité constante dans le temps (ce qui réduit les défaillances élastiques). La logique de variation du débit de la pompe a été optimisée en fonction du nombre de tours du moteur, d'où un maximum de confort et une grande facilité de conduite dans ...

Publié le 02/09/2009

Mon Honda Odyssey 2011

Bonjour a tous,Voila un post pour presenter le remplacant de mon Mazda cx-9, le Honda Odyssey en version Touring (modele Canadien), je voulai le changer en fin d'ete mais une belle occasion est apparue en debut de semaine sur le net chez un concessonnaire honda qui liquide les modeles neuf 2011 avec 6000$ de rabais et une excellente reprise de mon Mazda, ce qui fait que demain vendredi 11 Mai, je vais prendre possession du nouveau vehicule ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------HS:Pour ceux que ca interresse voila un lien du post (5 pages)de mon mazda cx-9, remplie de photos avec de belle decouverte de la region de quebec avec le cx-9 et plein d'autres choses.http://www.forum-auto.com/marques/mazda/sujet1723.htm---------------------------------------------------------------------------------------Voila qui resume bien ma situation il y a quelques semaines avec ma femme.-extrait d'un article de journalisteOn ne se le cachera pas, beaucoup de personnes sont gênées d?être vues au volant d?une fourgonnette. C?est comme si le fait d?en conduire une était l?équivalent de renoncer à son sens d?aventure ou d?accepter à changer des couches pour le restant de ses jours. Preuve à l?appui, lorsque je suis arrivé à la maison avec cette nouvelle Odyssey, la première chose que ma femme (jeune femme de vingt-cinq ans consciencieuse de son image) m?a dit est : « tu ne me verras pas au volant de ça! ». Cette réaction ne m?a pas surpris, après tout c?est à cause de cette réaction courante que le marché du sport utilitaire et du multisegment ont pris autant d?expansion. Aussi bon qu?un véhicule puisse être, s?il n?est pas attrayant, il ne se vendra pas.Mais entre vous et moi, j?aime l?aspect pratique des fourgonnettes et après avoir passé une semaine au volant de cette Honda Odyssey, j?ai de la misère à justifier l?existence des VUS et des multisegments. D'un point de vue pratico-pratique, les fourgonnettes sont plus spacieuses, plus économiques, elles ont un plus grand volume de chargement, l?accès est plus facile et la tenue de route est plus saine que celle d?un VUS. Si ce n?était pas de leur ressemblance à une livre de beurre sur roues, tout le monde serait au volant d?une fourgonnette, ma femme la première.Un autre commentaire :Oui l?Odyssey est pratique, polyvalent, confortable, bien pensé, et j?en passe. Mais mon Dieu que cette fourgonnette est laide? En plus d?être vu au volant d?une fourgonnette, il faut qu?elle ressemble à cela? Il faut dire que la nouvelle Nissan Quest est loin d?être mieux à ce niveau. Donc je comprend très bien pourquoi beaucoup de consommateurs se retournent vers les VUS. Ces derniers consomment plus d?essence sans être aussi polyvalent, mais au moins leur look est généralement acceptable et de bon goût. Bref, si vous trouvez l?Odyssey de votre goût (tous les goûts sont dans la nature il faut croire), vous ne pouvez vous tromper car il s?agit sûrement de la meilleure fourgonnette sur le marché.---------------------------------------------------------------------------------------Pourquoi un minivan :Mes enfants ont a present 5 ans pour le plus vieux et 2 et demie pour les jumeaux, les 3 loustiques ont maintenant chacun un rehausseur britax parkway gs (marque europeenne), plus etroit que les modeles nord americain, helas cela ne suffit pas et la banquette arriere du cx-9 n'est pas assez large pour les recevoir sans etre oblige de jouer des coudes pour mettre les ceintures de securite, et l'acces a la troisieme rangees n'est pas des plus pratique pour un enfant de cet age, et le vehicule est relativement haut, gros VUS oblige.La decision a ete difficile pour nous de prendre un minivan et plus encore pour ma femme qui aime pas vraiment ce genre de vehicule. mais la raison et le cote pratique a ete plus forte.----------------------------------------------------------------------------------------On avait prevu de changer notre CX-9 en fin d'annee (fin de la garantie) pour un acura MDX elite :'(ca sera pour plus tard quand les enfants sront grand----------------------------------------------------------------------------------------Caracteristiques :Moteur : V6, 3,5 litres, 24 soupapesPuissance : 248 ch à 5 700 tr/minCouple : 250 lb-pi à 4 800 tr/minLe moteur qui se retrouve au c?ur de cette Odyssey est un V6 de 3.5L avec VCM (Variable Cylinder Management), un système de gestion variable des cylindres, où dépendamment de la demande en puissance, le système utilise seulement quatre ou même trois des six cylindres. Les 248 chevaux et 250 lb de couple permettent des accélérations et des reprises qui dépassent toute attente et on retrouve une transmission automatique cinq vitesses dans tous les modèles à l?exception de la version Touring qui est munie d?une transmission six vitesses. Les principaux avantages de cette transmission six vitesses sont des accélérations plus rapides et une meilleure économie d?essence.Transmission : 6 vitessesFreins : disques/disquesLongueur : 515,2 cmLargeur : 201,1 cmHauteur : 173,7Poids : 2 070 kgPneus : P235/60R18Capacité maximale de remorquage : 1 588 kgConsommation de carburant :Selon Transports Canada :Ville : 10,9 L/100 km (26 mi/gal) Route : 7,1 L/100 km (40 mi/gal)Pendant l?essai : Moyenne mixte de :10,5 L/100 km (27 mi/gal) avec une Température de : - 7 °C à 5 °CÉmissions de CO2 : 4 232 kg/20 000 kmCapacité du réservoir : 79,5 litresAccélération :0-100 km/h : 7,8 secondes 60-100 km/h : 5 secondesConcurrents : Chrysler Town & Country, Dodge Grand Caravan, Kia Sedona, Nissan Quest, Toyota Sienna, Volkswagen Routan----------------------------------------------------------------------------------------Dimension interieur pour les passagers :Dégagement aux hanches ?avant/centre/arrière (mm) 1 479/1 680/1 230 Dégagement aux épaules ? avant/ centre /arrière (mm) 1 637/ 1 613 / 1 546Dégagement pour les jambes avant/centre/arrière (mm)1 040 /1 038 / 1 077 ----------------------------------------------------------------------------------------Parmi les nouveautés de l?habitacle, il faut s?attarder au fait que les sièges de la 2eme rangee offre la possibilité d?accroître de 3,8 cm la distance entre chacune des trois sections de la banquette, c'est le seul vehicule qui permet de mettre 3 coque bebe sur la meme rangee. De plus, la section centrale peut être déplacée longitudinalement dans toutes les versions.2nd Row and 3rd Row Magic Seat (2011 Honda Odyssey)----------------------------------------------------------------------------------------Securite des occupants lors d'un impactDans les nouveaux tests du gouvernement américain, l?Odyssey obtient cinq étoiles, sur cinq, pour la protection des occupant...

Publié le 17/05/2012

X5 ///M & X6 ///M

Comme vous le saviez, BMW avait confirmé travailler sur des versions ///M de ces dernièrs SUV/SAV, j'ai nommé les X5 et X6. Voici les premières photos officielles qui ont été publiées.     Ces deux modèles étrennent le dernier V8 4.4 bi-turbo, développant 555cv et 680nm de couple (moteur de la prochaine M5???) Les spécifications techniques détaillées ont été également communiquées (sorry elles sont en allemand) et les chiffres annoncés sont très impressionants pour de tels gabarits (à vérifier par la suite lors des premiers tests).     BMW X5 M     - V8-Hochleistungsmotor M TwinPower Turbo mit Benzin-Direkteinspritzung, 4.395 Kubikzentimeter Hubraum und einer Höchstleistung von 408 kW/555 PS bei 6.000 min?1. Maximales Drehmoment von 680 Newtonmetern von 1.500 bis 5.650 min?1   - Weltweit erstes Antriebsaggregat mit zylinderbank-übergreifendem Abgaskrümmer und Twin Scroll Twin Turbo Technologie: Turbolader und Katalysatoren sind im V-Raum zwischen den Zylinderbänken positioniert.   - BMW Ef?cientDynamics mit Bremsenergie-Rückgewinnung, bedarfsgerechte Steuerung der elektrischen Kraftstoffpumpe, Klimakompressor abkoppelbar, volumenstromgeregelte Hydraulikversorgung der Wankstabilisierung.     - Allradantrieb BMW xDrive und mit M-spezifischer Abstimmung der Dynamic Performance Control. BMW xDrive, Dynamic Performance Control, Dynamische Stabilitäts Control   - (DSC), Servotronic und Adaptive Drive werden vom Integrated Chassis   - Management (ICM) zentral koordiniert. - Servotronic-Lenkung mit zwei variablen Kennlinien für komfortable Parkmanöver und Lenkpräzision bei hohem Tempo. Spotr-Modus mittels EDC- beziehungsweise M Drive Taste abrufbar.   - Launch Control   - Fahrwerk mit M spezi?scher Elastokinematik.   - Luftfederung mit Niveauregulierung an der Hinterachse sowie Adaptive Drive mit elektronisch verstellbaren Dämpfern (EDC) und aktiver Wankstabilisierung.   - Über die EDC- beziehungsweise die M Drive Taste können Dämpferabstimmung und Servotronic-Kennlinie im Normal- oder Sport-Modus angewählt werden.     - BMW iDrive mit M Drive Menü für Einstellungen von EDC einschließlich Servotronic, DSC, Power-Modus und optionalem Head-Up-Display. Die bevorzugte Kon?guration ist über die M Drive Taste am Lenkrad abrufbar. - Innenraum mit M Sitzen, M Lederlenkrad, M Fußstütze und M spezi?sches Cockpit einschließlich Kombiinstrument mit variablem Vorwarnfeld im Drehzahlmesser   - Head-Up-Display optional. - Serienausstattung u.a.. elektrische Sitzverstellung mit Memory-Funktion und Sitzheizung vorn, 2-Zonen-Klimaautomatik, BMW Individual Instrumententafel mit Lederbezug, Leder Merino mit erweiterten Umfängen, M Einstiegsleisten, Interieurleisten in Aluminium Shadow gebürstet.   - Frontgestaltung mit großen Lufteinlässen. Motorhaube, Frontschürze und vom BMW X6 abgeleitete Scheinwerfer-Gra? k. - Kiemenelemente in den vorderen Seitenwänden sowie BMW M 20-Zoll Leichtmetallfelgen.   - Abgasanlage mit zwei Doppelendrohren.     Technische Daten BMW X5 M. Karosserie   Anzahl Türen/Sitzplätze: 5/5 Länge/Breite/Höhe (leer) mm: 4.851/1.994/1.764   Radstand mm: 2.933   Spurweite vorne/hinten mm: 1.660/1.672   Wendekreis m: 12,8   Tankinhalt ca. l: 85   Kühlsystem inkl. Heizung l: 17,0   Motoröl l: 8,5 Getriebeöl: Dauerfüllung   Hinterachsengetriebeöl: Dauerfüllung Leergewicht nach EU (DIN) kg: 2.380 (2.305)   Zuladung kg: 600 Zulässiges Gesamtgewicht kg: 2.905   Zulässige Achslasten v./h. kg: 1.400/1.520   Zulässige Anhängelast gebremst (12%)/ungebremst kg: 3.000/750   Zul. Dachlast/Zul. Stützlast kg: 100/120   Kofferraumvolumen DIN 70020 l: 570?1.450   Luftwiderstand cx x A: 0,38 x 2,90     Motor   Bauart/Anzahl Zylinder/Ventile: V/8/4 Motorsteuerung: MSD85.1 Hubraum cm3: 4.395   Bohrung/Hub mm: 89,0/88,3   Verdichtung :1 : 9,3   Kraftstoff: ROZ 95 min.   Leistung kW/PS: 408/555 bei Drehzahl min?1: 6.000   Drehmoment Nm: 680   bei Drehzahl min?1: 1.500?5.650   Elektrik   Batterie/Einbauort Ah/?: 90/Gepäckraum   Lichtmaschine A/W: 210/2.940     Fahrwerk   Vorderradaufhängung:   Doppelquerlenkerachse; kleiner, negativer Lenkrollradius; Bremsnickreduzierung   Hinterradaufhängung:   Integralachse; räumlich wirkende Radaufhängung mit Anfahr- und Bremsnickausgleich     Scheibenbremse vorne: Vierkolben-Festsattel   Durchmesser mm: 395 x 36, belüftet   Scheibenbremse hinten: Einkolben-Faustsattel   Durchmesser mm: 385 x 24, belüftet     Fahrstabilitätssysteme:   DSC III (HDC, DBC, ABS, ASC-X, ADB-X, DTC, Anhängerstabilisierungskontrolle)     Lenkung:   Zahnstange-Servolenkung   Gesamtübersetzung Lenkung  19,5     Getriebeart:   6-Gang-Sport-Automatic mit Steptronic, elektronischem Gangwahlschalter und Schaltpaddles am Lenkrad     Getriebeübersetzung:   I 1:4,171   II 1:2,340   III 1:1,521   IV 1:1,143   V 1: 0,867   VI 1:0,691   R 1: 3,403   Hinterachsenübersetzung : 1:3,909   Reifen vorne: 275/40 R20 106Y XL RSC   Reifen hinten: 315/35 R20 110Y XL RSC   Felgen vorne: 10J x 20 LM   Felgen hinten: 11J x 20 LM     Fahrleistungen   Leistungsgewicht   (DIN-Leergewicht) kg/kW: 5,6   Literleistung kW/l: 92,8   Beschleunigung   0?100 km/h s: 4,7   0?200 km/h s: 16,9   0?1.000 m s: 23,5 im 4./5. Gang 80?120 km/h s: 4,3/5,1   Höchstgeschwindigkeit km/h: 250 (275/Drivers Package optional)     Verbrauch im EU-Zyklus   Städtisch l/100 km: 19,3   Außerstädtisch l/100 km: 10,8   Insgesamt l/100 km: 13,9   CO2 g/km: 325     Sonstiges   Emissionseinstufung: EU 5   Perm. Allradantrieb,   Kraftverteilung: variabel     BMW X6 M     - V8-Hochleistungsmotor M TwinPower Turbo mit Benzin-Direkteinspritzung, 4.395 Kubikzentimeter Hubraum und einer Höchstleistung von 408 kW/555 PS bei 6.000 min?1. Maximales Drehmoment von 680 Newtonmetern von 1.500 bis 5.650 min?1   - Weltweit erstes Antriebsaggregat mit zylinderbank-übergreifendem Abgaskrümmer und Twin Scroll Twin Turbo Technologie: Turbolader und Katalysatoren sind im V-Raum zwischen den Zylinderbänken positioniert.   - BMW Ef?cientDynamics mit Bremsenergie-Rückgewinnung, bedarfsgerechte Steuerung der elektrischen Kraftstoffpumpe, Klimakompressor abkoppelbar, volumenstromgeregelte Hydraulikversorgung der Wankstabilisierung.     - Allradantrieb BMW xDrive und mit M-spezifischer Abstimmung der Dynamic Performance Control. BMW xDrive, Dynamic Performance Control, Dynamische Stabilitäts Control   - (DSC), Servotronic und Adaptive Drive werden vom Integrated Chassis Management (ICM) zentral koordiniert. - Servotronic-Lenkung mit zwei variablen Kennlinien für komfortable Parkmanöver und Lenkpräzision bei hohem Tempo. Spotr-Modus mittels EDC- beziehungsweise M Drive Taste abrufbar.   - Launch Control   - Fahrwerk mit M spezi?scher Elastokinematik.   - Luftfederung mit Niveauregulierung an der Hinterachse sowie Adaptive Drive mit elektronisch verstellbaren Dämpfern (EDC) und aktiver Wankstabilisierung.   - Über die EDC- beziehungsweise die M Drive Taste können Dämpferabstimmung und Servotronic-Kennlinie im Normal- oder Sport-Modus angewählt werden.     - BMW iDrive mit M Drive Menü für Einstellungen von EDC einschließlich Servotronic, DSC, Power-Modus und optionalem Head-Up-Display. Die bevorzugte Kon?guration ist üb...

Publié le 05/04/2009

Topic officiel des Nissan Sunny N14

Après concertation, ce topic va devenir, le topic officiel des Nissan Sunny N14   Bienvenue donc sur le Topic officiel des Nissan Sunny N14   Information importante aux possesseurs de Nissan Sunny N14 et aux possesseurs de véhicules équipés de moteur Nissan type GA (essence 1.4 et 1.6 carbu ou injection) Par expérience personnelle, je recommande l'usage d'un filtre à huile Purflux LS830 à chaque vidange, Denisss quant à lui n'a pas de problème avec les filtres à huiles Nissan .   L'utilisation d'un filtre d'une autre référence a entrainé sur mon moteur type GA16DE l'apparition d'un problème que je n'avais pas avant : La pression d'huile ne se faisait pas instantanément au démarrage mais au bout de 3-4 sec . Après changement du filtre à huile "pro filters" par un filtre Purflux LS 830 je n'ai plus eu ce problème .   L'explication est sur la photo qui suit, au niveau de la flèche bleu, le filtre à huile Purflux présente une membrane qui empêche la vidange du filtre à l'arrêt, la pompe à huile n'a donc pas à reremplir le filtre au démarrage suivant, ce qui lui permet de faire la pression d'huile immédiatement .     Je précise que le filtre à huile "pro filters" m'avait été vendu par un professionnel après recherche ce problème arriverait aussi avec des filtres à huile Knecht et Mann filters, la liste n'est pas exhaustive et le problème n'est peut être pas lié à la marque du filtre, pour la bonne et simple raison qu'il existe un filtre similaire à celui pour les moteurs GA qui se montent très bien en lieu et place (même joint, même filetage) mais qui n'a pas cette membrane .   Pour être toujours sur de la bonne compatibilité du filtre que vous montez, vérifiez que celui ci ait 6 trous et qu'ils soit tous obturés par une membrane, comme sur le Purflux LS830 .     Liste des liens importants   Changement des tendeurs de chaines, moteur GA par Denisss   http://www.forum-auto.com/pole-tec [...] 458209.htm   Article wikipedia ENG sur les moteurs GA   http://en.wikipedia.org/wiki/Nissan_GA_engine   Article wikipedia ENG sur les moteurs SR   http://en.wikipedia.org/wiki/Nissan_SR_engine       Et l'ancien message   Citation : Photoreportage Exclusif Nissan Sunny 3 2.0D   Comment y pète grave le titre   Alors voila je me lance, depuis le temps que j'étais sur FA et que j'attendais de pouvoir faire ça, LE photoreportage sur "ma" Sunny 2.0D Slx (cherchez pas une signification précise au SLX, a moins peut être une sorte de prototype X de Luxe Sportif, mais c'est pas prouver )   Pour cela il fallait valider 3 étapes, pouvoir la conduire, c'est désormais chose possible avec la Conduite accompagné, la poussait un brin, c'est aussi possible grâce a la conduite accompagné avec ma mère, et avoir un APN qui vient d'arriver avant hier   Désormais tout le monde saura ce qu'est réellement une Sunny 2.0D Slx   Après cette brève introduction, passons aux choses sérieuses ( ça reste encore une fois à prouver )   Je vous présente donc la seule donnée objective qui sera présente dans ce topic, car tout le reste ne pourra être que subjectif pour la bonne raison qu'on ne peut rester de marbre fasse a l'impression de performance que dégage une telle voiture   Voici donc sa fiche technique   Mais finalement pour pas que ça fasse tache, je vais plutôt la mettre a ma sauce de peur que cela soit trop objectif .     La Nissan Sunny 3eme génération fut produite de 1991 à 1996 . Cette voiture pèse 1090 kg à vide, bien évidement cette voiture ne pouvait se mouvoir décemment sans un moteur de dernière génération, il lui fallait donc un bloc, puissant et moderne pour enfin concurrencer toutes les GTI des années 90 et même celle à venir : le 2.0 Diesel s'imposa naturellement . Ce moteur est une 4 cylindres 8 soupapes commandées par arbre à came en tête, lui même entrainé par une courroie de distribution, celle ci ne commande d'ailleurs que l'arbre a came, le reste de la mécanique est entrainé par une autre courroie de l'autre coté du bloc (si mes souvenirs sont bons )   Ce moteur à une course de 88mm et un alésage de 84.5mm ce qui porte sa cylindrée a 1973cm3 exactement . Grâce a l'injection indirecte ce bloc moteur développe la puissance impressionnante de 75 chv au régime suprastratosphérique de 4800 tours, oui, mais par minutes Cette avalanche de puissance ne serait rien sans un couple camionesque de 13.5 mkg a 2800 tours par minutes . Pour pouvoir dompter la bête, il fallait naturellement une direction assisté Mais il est évident qu'il faut bien a un moment calmer la cavalerie, c'est a ce moment qu'interviennent 2 puissants disques ventilés a l'avant bien aidé par de virulents Tambours qui siège avec grâce sur le train arriere . Cette tornade de force de décélération et d'accélération s'abat gravement sur de larges gommes de 175 par 70 par 13 ce qui fait, mesdames et messieurs, une largeur de gomme de 175*70*13 = 159,250 mètres de gommes   Voici donc quelques photos de ce bloc moteur qui a l'époque a tant défrayé la chronique pour la bonne est simple raison que cette voiture a parcouru la boucle nord du Nurburgring en 10 minutes 75 secondes, je vous entends déjà dire que c'est très peu, OUI mais, elle a fait 2 tours   Voici donc le bloc moteur       Passons désormais à la présentation extérieure, à la présentation de ces lignes souples brutales et racées largement inspiré de la Ferrari F40 et de la Golf 3 GT TDI, deux des plus belles supercars de l'époque   la voici donc sous différents angles           Mais je ne vais bien évidement pas vous laisser en totale béatitude devant ces lignes sublimes de "ma" Nissan Sunny 2.0D Slx, car je préféré plutôt mettre un terme à cette lente agonie dans laquelle vous porte ce topic, car vous pensez forcement a votre voiture en voyant la "mienne", et cela vous donne une grande impression de solitude, et c'est bien normal, quand on peut presque toucher la perfection d'une Nissan Sunny, on ne peut être que déçu en retombant dans sa triste réalité   Voici donc le coup de grâce, la présentation de l'intérieur, toute en classe et en luxe, vous aurez certainement remarqué que ces coloris sombres et charmeurs qui compose cet intérieur ont très largement insp...

Publié le 11/08/2006

[Bob's TDR] La pouissance de l'OPC touch

Bien le bonjour chers amis Autotitreurs.Ce TR me tenait à c?ur depuis quelques temps ! Et pourquoi ?Tout simplement car ici, et ce depuis la nuit des temps, les modèles OPC sont la cible de railleries toutes plus violentes qu?infondées (enfin on va dire hein !) Alors je tenais à présenter moi-même, d?un ?il tout à fait neutre un modèle qui a le pourvoir de vous faire rêver. Pour commencer, resituons un peu le produit. OPC, c?est quoi ? Et bien OPC, c?est ça La passion ! La passion, c?est ce qui nous anime tous ici ! La passion des belles voitures, la passion de la pouissance, la passion des mécaniques de précision, la passion des envolées lyriques ! Bref, l?Auto, avec un grot A ( , Max n?y est pour rien !!!)Un bon petit TR commence toujours par un excellent teaser, alors à moi de vous faire rêver.Un engin exceptionnel a débarqué durant l?été dans notre concession. Pourquoi tout ce temps avant de vous faire découvrir ce TR me direz-vous ? Tout simplement car il faut du temps avant de se remettre du choc visuel et émotionnel que provoque cette bestiole ! Un rapide coup d??il aux logos gaiment collés sur les portes en dit déjà long, on va voyager dans l?univers du sport ! Le becquet de toit est également de la partie, et croyez-moi il n?est pas là pour faire beau ! Il va falloir coller cette bestiole au sol pour exploiter toutes les subtilités. Et croyez-moi, des subtilités, il y en a ! Et bien entendu, si il faut de l'appuis, c'est qu'il y a de la violence à faire passer, et à évacuer... Et pour ça, la sortie d'échappement chromée est évidemment de la partie! Vous noterez le bon goût dont Opel a fait preuve dans le choix des matériaux... On est loin quand même des échappement courbés dont même Shrek avait honte sur SON BM! Allez, je sens bien que vous trépignez d'impatience à l'idée de découvrir cette création de Russelsheim, ce pur produit de sportivité et de luxe ostentatoire! Rien que le blason sur la calandre annonce la couleur: ça va pourtrer! Sans plus tarder, je vous laisse profiter du spectacle! Car ça vaut le détour! Bienvenu dans le monde de la sobriété allemande, dans le monde du bon goût, et de la discrétion! Avant que tout le monde ne parte changer de caleçon, je fais les présentation:Nous sommes en présence d'une Opel Corsa Design Edition (je trouve que le mot Design n'a jamais autant mérité sa place) en version 3 portes, pour encore plus de sportivité!!!Il faut quand même savoir que l'armada est de sortie. Jantes alliage 17'' blanches, bandes blanches sur le toit, le capot, le becquet et le hayon, coquille de rétroviseurs blanches (mais attention, UNIQUEMENT les coquilles, surtout pas les bras de support!! ), et surtout kit carrosserie OPC Line 1. Sous-entendez par là, le formidable kit Irmscher avec lequel, en partant d'une Corsa 3 portes standard, et en ajoutant de la colle à pare-brise, on peut rajouter le becquet sport, la lèvre de pares-chocs AV et AR sport, et les bas de caisse....sports évidemment!Bien entendu, qui dit kit OPC Line 1, sous entend qu'il existe un kit OPC line 2 n'est-ce pas.... Eh bien non! Il n'y en a qu'un au catalogue! Messieurs de département marketing, je vous aime!! Passons désormais à l'intérieur.Petite revue des forces en présence... Alors là, c'est un autre univers qui se présente à nous! Des sièges....pas sport en tissu, des pédales......pas sport....pas en alu, un volant.........pas cuir, des phares.......pas automatiques!! Je continues??Non, la liste des options PAS est en effet assez impressionnante, mais après tout, il ne faut pas oublier que nous ne sommes QUE sur une Opel Corsa à 21220? prix catalogue!!! (à combien ça démarre une Clio RS déjà? )Heureusement, un élément est là pour rassurer l'acheteur compulsif dans sa folie acheteuse. Il s'agit du moteur! Ce petit bijou de technologie a quand même fière allure dans son écrin de "deutche kwalitaïte" Les plus habiles auront repéré le turbo, élément indispensable à tout modèle OPC qui se respecte! Car oui messieurs les autotitreurs, à l'Opel Performance Center, on profite des progrès de la technologie. Le turbo est un peu comme un Dieu à Duddenhofen, et faut avouer qu'il permet à ce monstre de technologie up-to-date de nous offrir des performance impressionnante, tout en nous faisant profiter d'envolées diabolique jusqu'à des régimes stratosphériques, et qui laisse rêveur. Il parait que les plus courageux des pilotes ont réussi à grimpé une fois ou deux jusqu'à près de 4600tr/min... (vous me voyez venir? )Et comme je ne veut pas vous laisser dans l'ignorance, je tenait à vous le présenter. Lorsque vous aurez l'occasion de le croiser, vous pourrez trembler. Je pense que ces 4 lettres suffisent à vous plonger dans le rêve: Ses géniteurs (les Dieux créateurs d'Isuzu) nous permettent depuis plus de 20 ans de profiter d'un bloc qui "a fait ses preuves" dans le monde de l'automobile! Loin des bateaux aseptisés au possible comme les MRS ou Peugeot GTi! Ici, ça vibre, ça claque, ça tremble, ça sent (mauvais... )! Ici ça vit!Roi du rendement, ce magnifique bloc 1,7 CDTi délivre ici l'impressionannte cavalerie de 130ch au très mauvais caractère!Un coup de clé suffit à vous mettre dans l'ambiance racing, et de réveiller () votre passion, et vous même par la même occasion!On enclenche la première avec le levier d'1m70 de long, avec un toucher métallique "moussé" (entendez par là caoutchouteux), la première dont le seul et unique objectif est de lancer la bête jusqu'à la vitesse folle de 18km/h environ (rapport ultra court inside) ou vous retrouver pendant 0,2 dixième de secondes proprement collés au siège, puis le nez dans le pare-brise lorsque le limiteur de couple (fait pas semblant celui-là, il limite dur!! ) fait son boulot. Reste ensuite à tendre le bras, attraper le levier, et demander au passager arrière de vous tirer la main en arrière pour passer la deuxième, où là, on grimpe jusqu'à la vitesse folle de 42km/h puis on refait l'opération inverse pour enclencher la 3ème!Et c'est bien en 3ème qu'on découvre le caractère ingérable des ces foug...

Publié le 24/09/2011

La Xsara 2.0 16s WindowsCE de XsaraWin

[color=red]Salut le forum![/color]   Après avoir tourné autour du pot et posé dix mille questions sur citroen-compactes (j'y suis en tant que zxavantage et suis arrivé ici comme plein d'autres), me suis finalement décidé et ai fait l'acquisition d'une Xsara 2.0 16s 5 portes.     (fil de discussion précédent mon achat ici : http://www.citroen-compactes.com/f [...] sc&start=0   Donc, me voici propriétaire d'une Xsara, et mon surnom ZxAvantage du forum citroen compactes ne rime plus à rien  dommage, mais en son bon souvenir, je ne créerai pas de nouveau profil   Alors la voiture en questions ressemble à ça :     les photos en compagnie de ma ZX Avantage :   Et le moteur :     [color=blue]Sa description :[/color] [color=red] Marque :[/color] Citroën (What else?) [color=red]Modèle :[/color] Xsara 2 (phase 2.3 pour être plus exact me semble t il) [color=red]Année :[/color] 2003 [color=red]Kilomètrage à l'achat :[/color] 104 000 [color=red]Couleur :[/color] Rouge Lucifer [color=red]Nombre de portes :[/color] 5 [color=red]Moteur :[/color] 2.0 16s 137ch (EW) [color=red]Finition:[/color] Windows CE (base Exclusive)   [color=red]Equipements (dans le désordre) :[/color]   - ABS   - 4 airbags   - Climatisation Automatique   - ESP déconnectable   - Aide au freinage d'urgence AFU   - 4 vitres électriques   - Antibrouillards AV   - Radar de recul   - Régulateur de vitesse - Rétroviseurs électriques dégivrants rabattables électriquement   - Fermeture centralisée à télécommande HF - Jantes alliage 5 branches 15 pouces - Phares et essuie glaces automatiques - [color=blue]AutoPC de Clarion[/color] et PSA  qui est une solution tout en un regroupant : Citation : - Ordinateur de bord avancé (à base de [color=blue]Pentium 166MMX[/color], 32 de RAM) - Système d'exploitation Windows CE 2.12 - Ecran couleur 256*64 pixels (8 couleurs seulement) - GPS NavTech, cartographie 2002-2003   - Chargeur 6 CD - Tuner RDS (30 présélections FM, 10 AM) - Ampli 4x35w musicaux - Téléphone intégré (carte sim dans le coffre, utile en cas d'urgence 112) - Fonctions SMS et Mail, gestion des contacts, carnet d'adresses - Info traffic TMC - Mémo vocal - Et le tout pilotable par commandes vocales!   Une petite illustration :   Voilou, ça suffira, vous l'aurez vite compris, la liste d'équipements est pléthorique sur cette Xsara!   Une petite photo du tableau de bord (pas prise de ma Xsara, mais une autre Xsara Windows CE, 100% identique): [color=red] Son histoire :[/color] Elle appartenait à une société et n'a eu qu'un propriétaire, un c** de fumeur qui n'a jamais pris soin de sa voiture!!! Je l'ai donc récupérée dans un piteux état, même pas nettoyée par le professionnel qui l'avait trouvée pour me la revendre!! Son prix a été de 4800€ ce que je trouve raisonnable même si on trouve du 1.6 16s exclusive avec moins de km et surement en état nickel... mais le 2.0 16s c'est quand même autre chose (ESP de série par exemple, indisponible sur les motorisations autres que celle ci plus hdi 110).   [color=blue]Mes premières impressions (par rapport à la ZX que j'ai eu un an et demi et 20 000km) : [/color] [color=red]Confort :[/color] Et bien là, je dois dire qu'il y a un recul... la ZX était plus habitable à l'arrière en tout cas (largement!) et les suspensions de la ZX gommaient vraiment tout, presque à la manière d'une suspension hydraulique Xantia etc... La Xsara est bien plus rigoureuse et ferme, mais ça participe à sa meilleure tenue de route (on y revient chapitre suivant). Le coffre est plus grand (408l contre 350 env), mais n'a pas l'avantage d'être aggrandissable par banquette coulissante, ce qui fait que la ZX avait au moins aussi grand coffre une fois la banquette avancée de 20cm) Enfin dans l'ensemble, très bon confort de roulement, amortissement bien mieux qu'une allemande (moins tape cul sur les dos d'ane par ex). Un petit bémol pour l'insonorisation, mais ça peut aller.. juste que dans les tours, le moteur est assez sonore et pas assez insonorisé au niveau du silencieux arrière (le bloc moteur avant l'est par contre très bien). La position de conduite n'est pas aisée à trouver (surtout que ma mère s'en sert de temps en temps et dérègle tout à chaque fois) L'ensemble des équipements de confort participe à ce que le voyage se passe bien dans tous les cas ^^.   [color=red]Tenue de route et performances :[/color] Là je dois dire qu'elle est conforme à ce que j'en attendais! une vraie GT, à savoir une voiture confortable, habitable, et qui sait hausser le rythme quand on lui demande, sans pour autant avoir la sportivité que j'aurais souhaité... mais on ne peut pas tout avoir (dommage que le 5p et le 167ch n'existent pas!) Sur route, la fermeté relative des suspensions procurent un réel sentiment de rouler sur des rails, avec un train arrière autodirectionnel qui la rend vive, mais pour l'instant jamais traître (juste fait deux glissades ne déclenchant même pas l'ESP!). La voiture enchaîne les courbes sans prise de roulis (ou si peu) et est plutôt stable à haute vitesse. La direction est ma foi trop lourde en ville et en manoeuvre on a l'impression de conduire un camion (heureusement que les pneus ne sont qu'en 195!). Le ressenti de lourdeur disparait en roulant normalement heureusement. Concernant les pneus, ce sont des Michelin Energy E3A et non du pilot sp Sport, comme la roue de secours (et donc la monte d'origine) et ils s'en sortent assez bien, tout le monde reconnaît la qualité de ces pneumatiques made in France! La prochaine monte redeviendra Pilot Sp Sport ^^. Niveau performances, je n'ai pas vraiment testé outre mesure ce qu'elle pouvait donner. Disons qu'elle est très nerveuse en 1ère (pas facile à doser, et trop courte). En seconde, à 4000 (couple maxi) on peut mettre le pied dedans et elle s'envole (jusqu'à 100 environ) et la troisième permet de prendre de la vitesse jusqu'à 150 environ. Les deux derniers rapports sont un poil longs comme le dit le moniteur auto, mais ça suffit bien (10 et 14s en 80-120 d'après les mesures auto plus). J'ai testé en 3è le 80-120, mais n'ai pas eu de résultat terrible, on était 4 dedans, ça a donné 9.5s.. pas terrible. Enfin, rouler avec 137ch, ça permet de laisser venir pas mal de kékés (premier kéké déposé : un portugais en 307 tuning hdi... qui slalomait sans clignotants et à toute vitesse da...

Publié le 28/11/2008

Audi A5 3.0TDI Quattro Test Report [Engine TR]

Bonjour,Peu avant les fêtes de Noël, j?avais pour projet de fin d?année de renouveler à 100% notre parc auto. L?idée était de remplacer notre E90 320D et mon Z4 3.0 par 2 nouvelles à vocation spécifique :1 petite citadine essence, pour du déplacement ponctuelle, sortie en ville, petit trajet?1 « grand » coupé mazout pour tout les jours et les vacances (je vous remets le CdC de l? époque)Bon, le Cahier des charges stipule quoi (?) :- Déja niveau moulin, ce sera un mazout...ou un essence plutôt frugal, mais avec mini 220-240 Chx (du coup, le commentaire concernant la conso' disparait quelque peu...), et plutôt avec 6 cylindres (peu importe la structure, en V, en L...) ne perdons pas de vue, que cela devient le véhicule principal utilisé par ma douce au quotidien, la plupart des week-end et les grandes vacances...- Un minimum de place, et c'est là que cela devient chiant, on partirait plutôt sur un "grand" coupé plutôt qu'une berline ou un break...le tout avec un coffre, au moins aussi "grand" que celui de l'E90, à quelques litres prés...pareil, un truc assez "fonctionnel" comportant banquette rabattable ET surtout de quoi mettre un siège bébé à l'arrière (ma petite n'a que 10 mois) même si l'idée du coupé impose quelques contorsions...(m'en fou, c'est ma moitié qui s'y colle)...- Question budget dans les 27-30k? max,- Récent, pas plus vieux que 2007 et pas trop kilométré, 80 000 km max...- Plutôt bien équipé (intérieur cuir, gps, xenons..)- Boite manuelle, y a pas à faire, hormis, la S-tronic de chez VAG (et encore), j'ai quand même un peu de mal avec ces bestioles là (trop compliqués pour moi ) et puis même mon amie y est hyper réfractaire...Bref, la conclusion de l?histoire est qu?à fin Décembre, j?avais acheté une Micra 1.4 Lolita Lempicka en petit déplaçoir et une A5 3.0TDI Quattro Ambition Luxe.L?histoire et le TR?.Pour ceux qui avaient suivis mon premier Top?, après de multiples recherches 2 autos avaient retenus mon attention, toute 2 avec config? quasi similaire : - A5 coupé 3.0TDI Quattro Ambition Luxe (Noire/ cuir noir) mars 2009/ 54600 Km- A5 coupé 3.0TDI Quattro Ambition Luxe (Grise/ cuir noir) Septembre 2008/ 52000 KmToutes 2 en concession Audi (1 sur Orleans et 1 sur Bourges) première main, état nickel?Le 24 Décembre dernier ( !!) au petit matin, 10h00 je porte donc mon verdict sur la première pour sa config? bonifiée notamment avec sa teinte noire mais surtout pour la négoce? commerciale bien plus attrayante (comprenant entre autre 2 ans de garantie?) qui me mettait l?auto à un tarif vraiment attrayant compte tenu de l?état, de l?age, du faible kilométrage et de la garantie (et même aujourd?hui, quand je regarde le marché, elle reste moins chère que bien des occases de particuliers?) Voilà pour les formalités, l?idée serai de garder l?A5 quasiment le temps de la garantie, sachant que la grosse révision des 60 000, les 4 pneus et les plaquettes ont été fais avant la vente, et donc pas de gros frais à prévoir dans les 2 ans, ça c?est good, juste une p?tite vidange en fin d?année et puis c?est tout?Bon alors elle vaut quoi cette A5 ?En quelques mots, cette caisse est bluffante?C?est surement et assurément le meilleur compromis que j?ai eu sur la route.Présentation (les photos sont pourraves, prisent avec le camescope ( ) Perso, j?adore (objectivement parlant, hein) sa ligne est superbe, c?est propre, racée et moderne. De plus le combo noir nacré et jante 19 (255 pan !!) en Y est plutôt réussi à mon sens.Le coffre est grand, de type super carré (environ un peu plus d?un mètre dans les 2 sens) et permet d?emmener tout ce qui faut pour ma petite et ma douce, même sur plus de 2 semaines de vacances. Et il y a toujours possibilité de rabattre la banquette, en partielle ou totale, pour libérer encore des litres? L?intérieur est du même acabit, surtout dans cette finition Ambition Luxe Oui c?est un poil triste (et encore) car majoritairement de noir vêtu mais monstrueusement bien fini et de qualité (Deutsh qualité inside ne l?oublions pas?) Un seul regret, le ciel de pavillon noir, une hybridation en blanc aurait été plus sympathique?Bref, on s?installe, tout y est : Intérieur full couir (option plaquage alu et couir étendu pour les garnisage des portes?) Siéges electriques, Radars de recul, GPS adavanced, xenon plus avec bandeaux à leds, chargeur en façade, commandes vocales et au volants?et j?en passe et des meilleurs et comprenant une full de petits gadgets sympathiques au quotidien (le programme efficiency pour le passage des rapports, les pleins phares à gestion auto?, le démarrage en cote auto??) bref, du pure confort au quotidien?Les 4789 réglages électriques permettent de trouver une position parfaite pour le drive.Les places arrières sont très correctes même pour 2 adultes, seule la garde au toit pour les plus d?1.8m comme moi est un peu limite, sinon même pour l?instal? du siège de ma petite, pas de soucis, et il y a largement assez de place pour ma douce, une fois tout cela en place.On the road.Contact, on insert la grosse ( !!) clé dans le contact, pied sur le frein et on pousse?sur la clé (hein)Brooaaa? et puis c?est tout, même à froid, le moulin est vraiment un modèle du type discret (ce qui change radicalement, me direz-vous de mon ex? avec son gros six pattes en ligne carburant au pétrole noble, normal) enfin de l?intérieur surtout, il se montre un poil plus bruyant en ext, mais largement acceptable. Pas une vibration, ni dans le volant, ni dans le pédalier?allé, passage de la première. Ah, pur bonheur, une « vraie » boite précise, souple et avec des verrouillages efficaces. On décolle en douceur, passage de la 2 puis de la 3? puis de la 4??bon sang, la boite est hyper courte, ça fait plaisir, à l?heure où tout le monde allonge ces boites pour gagner 10 g de CO², là c?est du bonheur, seul regret juste la première est vraiment trop courte, limite on préférera démarrer directement en 2?, pour donner un ordre d?idée, je vous donne les intermédiaires lus à 2000 Trs : 2? à 37.5, 3 à 58, 4 à 73..cela donne jusqu?en 6 où à 130, on tourne à environ 2100 Trs?court je vous ai dis.Le moulin monte doucement en température, compter au moins une petite dizaine de bornes par temps froid, le temps d?atteindre les 90° bah oui y a 3.0 Litres à réchauffer, au fur et à mesure de cette douce montée en temp? le moulin se fait de plus en plus oublié pour carrément finir inaudible ( !!) bah ouais c?est pourtant un mazout. Cette période permet d?apprécier le confort de l?ensemble, pour ne rien cacher, j?était hyper soucieux de l?ensemble chassis sport (...

Publié le 05/02/2012

Tout ce qu'il faut savoir sur le V6 Arese

Il me semble qu'il est temps de faire un point sur le V6 Arese, car en repassant sur pas mal de sujets et de MP reçus, je retrouve très souvent les mêmes questions et il pourrait être utile, pour tout ceux que cela intéresse, de créer un sujet sur ce magnifique moteur. A noter que vos apports sur le domaine sont les bienvenus, car je sais très bien qu'il va y avoir des omissions voire des inexactitudes  Et pour finir, on va traiter des V6 sur les modèles les plus connus (donc pas la peine de sortir un prototype (Diva, ...) en exemple ou non officielle (autodelta 3.7) Les déclinaisons principales : 2.0 V6 12v (6 et 90) 2.0 V6 turbo 12v (GTV 916, 164 et 166) 2.5 V6 12v (GTV 116, 6, 75, 90 et 155) 2.5 V6 24v (156 et 166) 3.0 V6 12v (Spider 916, 75 SZ, RZ et 164) 3.0 V6 24v (Spider 916, GTV 916 et 166) 3.2 V6 24v (147 GTA, 156 GTA, 166, GT, Spider 916 et GTV 916) A noter que seule l'Alfa 6 a eu droit à la version V6 avec carburateurs (6), c'est elle qui a d'ailleurs été la première Alfa de série à être dotée du V6 Arese. Pour ses qualités, je pense qu'il faut l'essayer pour s'en faire une idée, mais globalement (je ne les ai pas tous essayé hélas et donc je parlerai pour ce que je connais : surtout les versions 24v et un peu celui de la GTV6 116) En résumé : - Moteur plein à tous les régimes, pas de phénomène d'essoufflement, bien au contraire, plus on s'approche de la zone rouge, plus le moteur se libère, le sensation de poussée commence vers 4200-4500 tr/min, là où le couple est le plus fort. - Sonorité comme on en entend plus de nos jours hélas. Rauque à bas régime et aïgu et métallique à haut régime. En gros, de 500 à 4200 tr/min, moteur pétillant, souple, disponible et son relativement sourd, puis de 4200 à 6900/7200tr (suivant le modèle de voitures) moteur explosif, bruit qui monte dans les aigus, ... Bref tout ce qui est sono Bose ou autre, laissez tomber, un concerto se passe sous vos yeux ... - Souplesse extraordinaire, c'est simple, il répond présent à tout régime, il reprend sans broncher en 6ème à 60km/h ... (évidement, le but de ce moteur n'est pas de faire du sous régime mais dans certaines situations la souplesse est fort appréciable) - Fiabilité reconnue (naturellement si le moteur a été respecté, sans quoi, il peut s?avérer être une ruine à entretenir) En négatif, évidement il y a des points : - Consommation d'un autre temps, difficile de faire moins de 9 litres en général (évidement certains arrivent à 8 litres, mais c'est en se traînant et en 6ème), la moyenne se situerait plutôt vers les 11 litres (évidement, il y a forcement un écart entre une version 3.0 250cv et une 2.5 160cv, car je parle de façon globale) Après pour le maximum, hummm 20 litres à 25 litres en sport En ville, il faut en conduite souple s'attendre à tourner dans les 18/20 litres. - Pollution, voilà là raison de sa mort après pratiquement 30 ans de bons et loyaux services chez Alfa. Des rejets de CO2 qui datent d'un temps où on ne se souciait pas encore de cela. - Coût d?entretien relativement élevé, pas à la portée de n?importe quel petit garagiste ne traitant que du renault/peugeot.  Bref un moteur passion ? si c?est pour pleurer à la moindre augmentation du SP ou râler sur le prix de l?entretien, passez votre chemin ? la rationalité à ses limites ici. Sur le poste entretien, sans doute celui qui intéresse le plus avant de sauter le pas, voici ce qu?il faut savoir :  Courroie de distribution & pompe à eau : Oubliés les mauvais souvenirs du Twin Spark pour ceux qui en viennent, oui ! Enfin une courroie qui tient ses promesses dans la durée aussi bien dans le kilométrage que le temps. 120 000km ou 5 ans préconisé. Évidement, par précaution, 100 000km serait mieux (sachant, que cela fait donc une moyenne de 20 000km / an, donc fort peu probable que vous fassiez plus) Là où le bas blesse, et oui, il y a bel et bien une faiblesse quelque part, sinon ce ne serait pas un vrai moteur Alfa ! Il s?agit de la pompe à eau. Celle-ci est à changer à CHAQUE courroie, sous peine de joue au petit bonheur la chance. Les ailettes finissent par casser et là, c?est la surchauffe et tout ce qui suit (joint de culasse, ?) D?après ce que j?ai pu lire sur internet, de nouvelles pompes à eau en métal seraient maintenant disponibles, mais prudence, Alfa est toujours capable de vous refourguer leur vieille came en plastique. Évidement, il faut changer en même temps les galets et tendeurs, cela va de soit. Autre point à faire car accessible à ce moment : la courroie accessoire. Celle-ci avec le temps peut casser (pas très grave cela) mais hélas, celle si peut faire sauter la distribution si elle s?enfile dedans et là les dégâts seront énormes. Dernier point : il est conseillé de faire changer les 2 silentblocs moteurs pendant l?intervention, toujours pour une histoire d?accessibilité, surtout pour le silentblocs inférieur. Au niveau du coût, cela va du simple au double suivant par quel réseau vous passez. Mais de façon générale, il faut prévoir 1500€ pour le changement distri/pompe à eau/courroie accessoire.  Bougies : Il est conseillé sur les versions atmosphériques de les changer tous les 100 000km (version platinium) Conseil : sur les versions transversales (156/166/GTV 916/GT/?.) il est préférable de les changer pendant un changement de distribution la rangée supérieure de bougies est accessible à ce moment là facilement, sans quoi il faudra compter plus de MO pour tout changer en temps normal. Pour la version 2.0 turbo, c?est tous les 20 000km. Il faut compter 300€ pour le changement.  Vidange : L?huile c?est un peu une question de philosophie, certains ne veulent que de la 10W40, d?autre conseilleront de la 10W60 (préférable pour ceux qui aiment côtoyer souvent les hauts régimes), même la 5W40 peut être conseillée si beaucoup de petits parcours sont effectués et par conséquent, le temps de chauffe est limité. Naturellement, une huile au minium semi synthèse est recommandée et au mieux une 100% synthèse. Périodicité : tous les 10000km ou 1an. Après certains font des vidanges intermédiaires à 5000km, pourquoi pas si il y a réellement une grande sollicitation du moteur.  Calorstat : Point faible à citer, le thermostat de température qui a tendance à se gripper et à reste coincé en position ouverte ou fermée. En général, il se bloque sur la position longue, ce qui fait que le moteur monte très difficilement en température et en général n?atteint pas les 90° (80° sur les anciennes) ou les atteint mais une fois sur route en stabilité, la température chute. C?est anormal, une température doit être stable. La pièce n?est pas très coûteuse et ne nécessite pas beaucoup de MO (1H avec une  purge de liquide de refroidissement) (+/- 150€ l?intervention au final)   Embrayage :  Je parlerai ici principalement sur les dernières Alfa produites. L?embrayage n?est pas le point fort de la voiture. En effet, ce n?est pas réellement le disque qui est mauvais, celui-ci peut tenir sans souci 150 000km en l?utilisant bien, mais c?est la butée qui pose problème. Celle-ci a tendance à voir son état se détériorer rapidement et finit par casser (plus possible de débrayer) Les symptômes sont les suivants: pédale dure, impression de cran en milieu...

Publié le 28/03/2010

Audi S4 (B8) Avant 3.0 TFSI S-Tronic [Photo-Reportage]

 PASSAGE D'UNE S4 AVANT A UNE S4 AVANT     Depuis quelques temps nous recherchions une voiture pour remplacer notre vieillissante S4 (B6).   Tout naturellement, et en bon passionné de la marque aux anneaux, mon ?il averti s'est avant tout porté sur la gamme Audi.   La volonté de changer de véhicule remonte à un an grosso modo.     A cette date là, la nouvelle Audi S4 n'était pas encore dévoilée officiellement.   Mon père, qui en avait un peu marre de passer trop souvent à la pompe à cause de son glouton de V8, se demandait même si il n'allait pas passer du côté obscur de la force (le diesel).     Il a, par le passé, déjà fait cette erreur en achetant dans la précipitation une A4 cab' 2.5 TDI Multitronic (une jolie voiture mais ennuyeuse à souhait).     Ce changement de voiture s'est effectué dans l'urgence car nous nous étions fait "home-jacker" notre S6 4.2 Avant noire peu de temps auparavant. Cette voiture était vraiment une très bonne routière confortable.   Après avoir conservé son cab' pendant près d'un an et demi (il a tenu...), nous nous sommes donc décidés à reprendre quelque chose de plus radical : une S4 (B6) Avant 4.2.         Revenons à nos moutons... Après 3 ans de bons et loyaux services, cette S4 était trop usante au quotidien (tout est relatif), mais pour la définition d'une telle auto (sportive routière), elle ne savait pas conjuguer l'un et l'autre avec brio.     Sa suspension et son amortissement étaient trop raides et les places arrières trop étriquées.     Quant à la boite, elle était bien trop courte pour nous permettre, aussi téméraires que nous sommes, à des voyages sur longue distance dans un confort acceptable (140 km/h en 6ème =>+ 3500 tr/min si mes souvenirs sont bons...)   Le bruit du moteur, agréable en conduite sportive, se trouvait vite envahissant sur long parcours.     Quelques mois passèrent et vint alors la présentation officielle de la S4 au mondial.   Le fait qu'elle délaisse le V8 n'était pas pour nous déplaire pour des raisons évidentes précédemment citées.   Cependant, nous ne savions pas encore ce qu'elle valait vraiment.   Vint alors l'heure des premiers essais presse. Et là, la presse semble globalement conquise, EVO qui n'avait pas tellement bien noté lors de sa sortie l'Audi S5, attribue à la S4 une note de 4.5/5, encourageant.     L'article consacrée à cette voiture dans Sport-Auto semble plutôt encourageant et là aussi ils semblent plutôt enthousiastes, étonnant de la part de Sport-Auto envers une Audi quoique de moins en moins rare ces derniers temps.     Je me fie donc essentiellement à ces retours presse et m'empresse d'aller "vendre" les mérites de cette voiture à mon père, qui s'est montré peu réticent voire enthousiaste (ce qui est rare) après avoir lu les essais.   Nous sommes donc aux environs de Noël 2008.   Début janvier, après avoir tanné mon père, nous nous rendons chez Audi Nantes à la concession Océan Automobile (pour ceux qui connaissent).   Nous discutons avec notre interlocuteur de toujours et il en arrive à nous dire qu'une flopée de S4 (alors en production) allait être attribuée d'office à toute concession se trouvant sur le territoire Français.     Un coup de fil est passé à un responsable Audi France pour savoir quelles voitures sont disponibles, nous étudions divers modèles et au troisième proposé, c'est celui qui nous convient le plus.   Nous avons donc trouvé la configuration la plus proche de nos envies... pas tellement compliqué étant donné que la voiture que l'on possède actuellement est pas loin d'être "full options".     Le vendeur nous donne donc un délai approximatif qui donnerait une livraison aux alentours de fin février début mars (le délai a donc été globalement respecté), et nous repartons chez nous.   Ces deux mois d'attente ont été assez long, cela m'a permis de lire et relire tous les articles que je trouvais au sujet de la-dite S4, de regarder toutes les vidéos possibles et imaginables à son sujet, comme vous pouvez l'imaginer.     Deux mois passèrent et vint alors une annonce de livraison fin février. Je trépigne d''impatience, à priori, la voiture aurait quitté le lieu de stockage dans l'Aisne (02, département se trouvant souvent sur les plaques des voitures essayées par les journalistes) où elle se trouvait mais ne se trouve pas en concession.   Il s'avère en fait que la voiture était immobilisée afin d'installer le système d'immobilisation du véhicule par satellite IdSat..., plusieurs jours passent, une semaine.     Mon père, s'impatiente tout autant que moi ou presque (ce qui est rare !) et met la pression chez Audi.   La voiture sera finalement livrée le Jeudi 5 mars 2008 à 17h30 après 2 (longs) mois d'attente.     ...   Elle nous attend là, sous sa bâche noire, le voile se lève et... elle s'avère vraiment superbe, les lignes sont époustouflantes, les jantes vont vraiment bien, dommage qu'elles soient trop répandues sur les TDI               Nous assimilons les différentes fonctions de la voiture aux côtés d'une personne compétente quoique peu bavarde et après avoir terminé les quelques formalités administratives, la patronne de la concession déboule dans l'espace livraison une bouteille de champagne à la main et l'offre avec la voiture... sympa.   Nous vidons l'ancienne S4 des diverses affaires qu'elle avait en son sein et remplissons la nouvelle.   Vient le moment de faire les adieux à l'ancienne voiture, vraiment sympa sur laquelle j'ai fait toute ma conduite accompagnée, une super bagnole, mais lorsque je monte dans la nouvelle, je ne regrette rien, pas même le bruit du V8, c'est dire !   Nous quittons la concession et rentrons à la maison. Sur le trajet du retour, mon père s'arrête sur le bas côté déboucle sa ceinture et me dit : "à toi maintenant !" Je prend mes repères rapidement, la voiture me semble plus imposante que l'ancienne derrière le volant, j'appuie de plus en plus et là la tête se colle, merci le compresseur !   Premières impressions, la poussée est franche, très franche. A 3500 tr/min le timbre du moteur s'approche vraiment de celui d'un Flat 6 Porsche.   Il paraitrait que l'architecture du moteur soit semblable... certainement, je n'y connais rien en mécanique     La voiture se révèle plus confortable que son ainée, et ce, quelque soit le mode du "audi drive select" choisi.   C'est un bon point que l'on redoutait avant de prendre la voiture en main.   La voiture est impériale quelques soient les les conditions météorologiques rencontrées, elle est sure stable, bref tout ce qu'il faut à une grande routière.   Mais là où elle surprend le plus c'est lorsque l'on accélère le rythme. Le moteur pousse drôlement fort même lorsque l'on ne dépasse lpas es 4500 tr/min, les rapports de la boite S-Tronic 7 s'égrènent à vitesse grand V sans que les passages soient réellement perceptibles.           Bref cette voiture est harmonieuse et complète, elle semble savoir vraiment tout faire, et bien.   Voilà pour un premier post qui m'a pris une heure de rédaction, je vais me reposer un peu.   Ne me tenez pas tellement rigueur du manque d'activité sur ce topic, je n'aurai pas souvent accès à internet la semaine et je ne peux conduire la S4 que le weekend.     Je compte donc sur vous pour le faire vivre et je viendrai de temps en temps pour ajouter de nouvelles choses     Des nouvelles de la S4...   La voiture est pour le moment immobilisée au garage des suites du problème technique que nous avions constaté.   Ce n'est donc pas une erreur lors de la préparation de la voiture qui a été commise par l'équipe technique mais bien un soucis avec un boitier électronique (en commande).   La S4 est, selon les dires de notre interlocuteur, immobilisée dans le garage avec plein de fils qui sortent de la voiture. Elle est en ce moment directement reliée à l'usine (Ingoldstadt je présume) qui travaille dessus.   Le problème est pri...

Publié le 08/03/2009

- 70 000 kms-Bilan P300 [Mégane 2.0 dCi 150 Expression 2007]

[Mégane 2.0 dCi 150 Expression]   Voilà à mon tour de rejoindre le clan des Méganeux   Petit rappel: J'ai fait mes armes comme beaucoup sur une twingo I - 55 cv  moteur C3G que ma famille possède toujours (180 000 kms - 15 ans) -> 2001   2001-2004 206 HDi 90 Xt Premium: une fusée pour moi à l'époque, une excellente citadine polyvalente qui a rencontré, je pense un franc succès http://www.forum-auto.com/les-club [...] t86166.htm   2004-2007 Clio dCi 100 Luxe privilège: après la 206, on garde la même tranche de puissance, mais un petit moteur plus alerte, plus sobre et plus silencieux... tout dans la modernité http://www.forum-auto.com/forum2.p [...] w=0&nojs=0 http://www.forum-auto.com/les-club [...] 244919.htm     Et puis... un beau jour de novembre 2007, je suis allé cherché ma nouvelle... mégane 2.0 dCi 150   Ca faisait un an que ca me titillait... voir même plus, car j'ai suivi le lancement de ce moteur au travers de ce topic http://www.forum-auto.com/forum2.p [...] w=0&nojs=0   J'ai longuement hésité entre les modèles suivants:   147 JTD MJ 150, pour le look... Mais le moulin était un poil ancien et glouton Astra CDti 150... même moulin que pour l'Alfa, mais le reste made in Opel. Vu les emmerdes que mon boss avait eu avec son Meriva, j'ai vite laissé tombé La 307 HDi 136: après un bilan mitigé de chez PSA, j'ai fui aussi, d'autant que le moulin était pour moi un poil ancien et glouton, et creux en bas... Les TDi... le 1.9 TDi 150 de la Léon me branchait fortement... depuis 3 ans, mais elle se faisait plus.. Le nouveau 2.0 TDi 140 un peu moins... J'avais donc essayé le 2.0 TDi 170 sur la Léon II... un monstre, bon tue permis, bien équipée, mais moins typée confort que la Megane, moins silencieuse, et moins agréable à l'intérieur... sans parler de l'entretien couteux La serie 1 - 163/177 cv? Trop chère pour mon budget sans compter l'entretien et la place à bord étroite Pour finir, par passer par la case des 1.4 TSI et du 1.6 THP 150.. pour le premier, il fallait acheter de la Golf, aussi chère qu'un diesel chez Renault, pourtant, c'etait une essence.. pour le 1.6 THP, il fallait attendre 308 pour l'avoir dans une compacte... et au final, toujours l'éternel problème de mon kilométrage important... 30 000 kms/an, qui impose le choix du diesel. Bien que ces moulins soient le must en terme de petits moteurs turbos   Bref, tout me ramenait toujours et encore à cette fameuse Mégane 2.0 dCi 150 A l'origine, je voulais l'acheter y'a un an, à la fin de la garantie de ma clio II. Mais bon, d'une part, revendre une voiture achetée neuve seulement au bout d'un an, c'est perdre beaucoup, surtout qu'elle coutait rien en usage courant (faible conso, entretien tres espacé). Et d'autre part, la Mégane 2.0 dCi 150 n'était au début que disponible en version luxe, à 26 000 € pièce, ce qui faisait trop chère pour moi.   Je comptais en changer d'ici à Décembre. C'est finalement l'achat de Chaced qui m'a motivé à suivre aussi , à me remettre à chercher et également, en voyant la barre des 100 000 kms approcher pour la mienne. Au bout de 3 semaines de recherche sur Internet (faut être patient), je suis tombé sur la perle rare Peu kilométrée, récente  et pas chère J'avoue vouloir la finition luxe, qui me plaisait bien... pleine d'options en plus... mais plus chère, et surcotée en occasion. J'ai longtemps hésité entre le déjà très performant 1.9 dCi 130 et le 2.0 dCi 150, le premier était la solution de rabattement, à défaut de trouver la seconde.   J'ai été donc la chercher la semaine passée.   Une mégane 2.0 dCi 150 en finition expression. Je pensais être décu par la présentation de cette finition, étant tombé sous le charme de la luxe, mais à vrai dire, à l'usage, ca me convient parfaitement     La mégane: On la présente plus. Par rapport à la clio, un grand bond au niveau confort, un vrai fauteuil sur route La mienne est bleu nocturne métalisée... de loin  on pense à une couleur noire. Salissant, mais bon, j'ai pas choisi et au final, elle rend bien La finition expression, c'est des tons beiges qui me rappelle mon ex luxe privilege De plus est, mis à part la taille des pneus, impossible de la différencier d'une autre dCi. Effet de surprise garantie. Pas de monogramme, et dans un sens, c'est pas plus mal.       Les équipements: Pour résumer, par rapport à la clio   Je conserve La clim auto L'autoradio CD avec commande au volant+ 6 HP Les retros elec Les 4 vitres électriques Les phares AB ABS, airbags Les phares et essuie glaces automatiques Le régulateur limiteur de vitesse Le siege avant gauche reglable en hauteur et reglage des lombaires Je gagne: un volant réglable en profondeur la géniale carte main libre des rangements à gogo un ODB plus perfectionné des roues de 16" avec un truc qui tient mieux le pavé, sans conteste Les vitres à impulsion Un accoudoir central Des essuies glaces plus modernes et pas bruyants Les retros rabattables électriquement Une boite 6 moderne Je perds Le pare brise athermique Le cuir sur le volant et le pommeau de vitesse (mais vu la daube, je perd rien à y réfléchir) Les inserts alus sur le pommeau de vitesse Le logo dCi (mais bon, c'est plus discret ainsi) Bref, autant dire, je gagne sur toute la ligne, sans parler du fait que clio III en offre moins pour le meme poids ou presque Au début, je "revais" plus d'une luxe, mais bon, l'expression est entière satisfaisante... pourquoi en demander plus?     Le moteur: Le gros point qui m'a fait choisir cette megane qui à l'orgine, me plaisait pas du tout. La phase 1, j'accroche pas... tout le contraire de la phase 2 (avant agressif, optique sympa) Ce moteur tout le monde le connait... l'un des meilleurs actuels, qui tient au sommet du pavé Pourquoi un tel choix (surpuissant par rapport à l'utilisation et par les temps de répression qui courent?) Je voulais un truc qui tranche de la catégorie 100 cv... restait le 1,9... mais ca me plaisait pas à cause de son entretien rapproché (15 000 kms) et de son FAP, moi qui fait pas mal de ville. Et enfin pas de courroie sur le 2.0 dCi   On peut dire que ca pousse, et très bien. Je l'avais essayé brièvement sur GT, mais, j'ai pas été déçu Beaucoup plus rond en bas que le 1,5 dCi, et pas creux...en tout cas, suffisamment pour repartir vite et fort, sans non plus dépoter autant qu'à 2000 tr/min. Le moteur est moins à l'aise, mais relance utilement dans toute circonstance, dès 1400 tr/min. Donc creux, oui, mais de façon léger.     Il distille tellement de puissance en bas que conduire en ville sur le couple de 1500 à 2000 tr/min est tout à fait envisageable, là ou le 1,5 dCi devait être poussé dans les montées à 2500 tr/min et hochetait à 1800 tr/min en sous charge. Bref, un bon point   Sur l'autoroute, la 6 est un regal... 2200/2300 tr/min à 130 km/h, c'est royal pour le silence. Les reprises même en 6 sont époustouflantes. Ca monte très vite sans vraiment s'en rendre compte, dans une linéarité sans faille.   Le seul point de repère, c'est ceux de derrière qui se font petits dans les retros. En 5, les reprises sont meilleures, mais finalement, guère plus spectaculaires. Tout va très vite... si on décide de dépasser à 130 km/h en y allant franchement, on se retrouve vite à 170 km/h   Sur route, elle distille un bon agréement, mais forcement, on appuie très léger. J'ai meme pas pu encore la pousser à 3500 tr/min... Y'a de la marge avant d'aller voir aux 5000 tr/min   Pour la conso, avec 80% d'autoroute à 130 km/h et le reste de ville, je suis à 6,2 l /100 kms.. plus que raisonnable   Pour la sonorité, il est plus rauque que le 1,5 dCi, claque parfois un peu façon diesel (à l'arrêt, ca fait plus penser au 2.0 TDi, meme son, mais moins fort), mais est plus feutré et insonorisé.   ...

Publié le 07/11/2007

Présentation 335i E92 Sport Edition DKG

Bonsoir tout le monde       J'ouvre un sujet dédié à ma folie.   Déja super satisfait par ma 123D acquise il n'y pas un an, j'ai dernierement eu le besoin de franchement me faire plaisir   ....(j'en vois 2 ou 3 arriver la bas  ) Ca s'est traduit par la signature du bon de commande ce jour d'une :   une 335i Coupé Limited Sport Edition avec boite DKG Couleur Carbonschwarz Intérieur Tissu "Blue shadown"/alcantara Antrazit 431 rétroviseur intérieur anti éblouissement 459 Sièges avant à réglages électriques avec mémoire pour le conducteur 481 Sièges avant sport 502 Lave Projecteurs avant 521 Capteur de pluie 522 phares au Xenon 534 Climatiseur automatique 544 Régulateur de vitesse dynamique 620 Commande vocale 694 Préparation pour changeur 6 CD 704 Suspension sport M 6AA Téléservices : Telediag, appel auto si maintenance nécéssaire GPS + I DRIVE   avec les options supplémentaires suivantes : 508  PDC 2TC  Boite DKG 470  Fix ISOFIC     488  Appui lombaire cote conducteur & passager 493  Kit Rangement 563  Kit Eclairage 644  Prépa téléphone portable bluetooth 677  Système hi-fi Professional DSP       J'ai obtenu 10 % de remise sur le cout total.     Pour information, la CG est à 678 € et le malus à 1600 €       La livraison est prévue pour le 22 janvier.     J'ai du cassé le leasing de la 123D ce qui m'a couté un peu de pognon. Mon choix s'est fait suite à l'essai d'une M3 DKG et de la 135i Performance.   Je compte également prendre le contrat d'entretien 4 ans ou 100 000 kms (4300 €).   Il inclut en + l'extension de la garantie à 4 ans (intéressant surtout avec la boite récente DKG)         Démarrage ce matin   SWF file   Je n'ai pas dépassé les 4000 trs pour le rodage.   SWF file   En 7eme..   SWF file   Production ? La concession a apparemment le pouvoir de demander à avancer une production (sous réserve d?une acceptation par un responsable production évidemment). Il serait intéressant aussi de savoir pourquoi il faut attendre 3 mois pour un véhicule qui apparemment se construit en 1 ou 2 semaines. Je vois bien des histoires de planning de production mais . ? Peut être des semaines de production dédiées aux finitions d?un pays. La mienne aurait été produite 3/4eme semaine de Janvier pour une livraison la semaine qui a suivi.     La livraison   C?est toujours intéressant de savoir comment fonctionne une telle logistique. Sortie d'usine, a mienne est passée par un 1er centre de dépôt automobile dans l?Est puis dans le Nord, à Bouchain, avant d?être livrée par camion à la concession.   L?immatriculation est de suite définitive.     C?est toujours sympa l?aura que peut avoir ce genre de véhicule au sein d?une concession.   Cela se traduit par les différents acteurs de la concession (vendeurs VO, préparateur, techniciens) qui viennent vous féliciter de cet achat et vous faire ressentir presque leur joie de voir un véhicule comme ça passer chez eux. Je dirai presque un petit rayon de soleil dans le ciel grisâtre des commandes, entretiens archi dominés par les diesoules.   Je les vois encore tous débarqués les uns après les autres lors de la livraison.     Je vois d?ailleurs encore les sourires du préparateur quand je suis allé la voir la veille de la livraison et le jour même quand il l?a ramené dans le hall.       Evidemment, vous imaginez ô combien le bruit était sympathique dans ce hall     10 mn de paperasse (on se sent + léger ), 10 mn à tourner autour et 20 mn d?explications sur le fonctionnement de l?idrive et jumelage du téléphone. Je sors la voiture du hall, la gare devant le parking et retourne boire un café avec le commercial, l?hôtesse d?accueil ( ), le préparateur.  Que fait on après cela ? bah on va faire le plein     Extérieur   Lors des essais BM, j?avais craqué pour la ligne du coupé série 3, une silhouette et des lignes idéalement proportionnées et magnifiques le tout sous une jupe Sport Design. Ce pack apporte, entre autre, une touche d?agressivité à la ligne, notamment sur l?avant avec cette grande gueule.     Le rendu de la couleur CarbonSchwartz est magnifique, passant du noir à un bleu nuit profond suivant la luminosité. Ca ne sera jamais propre ? mais au moins ca ne sera pas non plus commun. Tout est parfaitement aligné, les jantes sont sublimes, briquées d?un BMW MOTORSPORT.     Je préférais par contre les anciens rétroviseurs, + profilés.   Intérieur   Je faisais des louanges de la finition de ma One, la c?est simplement « encore  mieux ». Les matériaux semblent + fin, certains éléments sont, ici, cerclés de chrome. Tout est fluide et réfléchi. Je ferai des photos pour illustrer. Je regrette que certains éléments de la console ne soient pas + tournés vers le conducteur.     Les sièges sont excellents et offrent un très bon maintien. Réglables électriquement, le conducteur bénéficie de 2 positions mémoires. (Propres à chaque clé ?) Bon, à trifouiller, j?ai failli me retrouver écraser par le siège qui reprenait une position mémorisée à la con.    L?alcantara est du + bel effet. Surpiqué par des coutures bleu, je le préfère largement à du cuir. J?apprécie également le réglage des lombaires. , vraiment un + pour les longs trajets.     Tous les rétroviseurs se teintent automatiquement en fonction de la lumière. Je n?avais que celui intérieur dans la One. C?est également un énorme + pour le confort.     Bien +  à l?aise dans la série 3. (Je fais 1m92 et 100 kg). L?espace à l?arrière avec 2 vraies places confortables est très appréciable et apparemment incomparable avec celles de la One. Je ferai également des photos.     L?i-drive, vla une bestiole que je ne connaissais pas et que je ne jugeais pas important.   Je ne saurais dorénavant faire sans. Les options dans les différents domaines sont nombreuses et toutes utiles. Enregistrer mes CD sur le disque dur, régler la sono aux petits oignons, le téléphone ultra efficace, la télémaintenance BMW, l?interface utilisateur, que du bon ! Un gros + également pour le GPS, sa richesse et sa vue 3D. SWF file   Vie à bord et confort Etriqué dans la One, je me sens ici bien à mon aise. L?habitacle est plutôt lumineux. On se sent chouchouté, bien ancré dans les sièges sport en alcantara aux multiples réglages.   Je préfère d?ailleurs cette sellerie au cuir, + agréable et confortable.       Le GPS de l?Idrive est bien foutu  avec notamment les infos traffic TMC et une représentation graphique sur les différents axes routiers. Je pense notamment à un jeu de couleur des axes indiquant la densité du traffic. La sono est excellente (moby dick de Led Zep envoit sévèrement) et il est possible d?importer ses MP3 au travers de? la prise USB dans la boite à gant. (Quid de l?option prise USB ?). La téléphonie se fait par le mobile via le Bluetooth. Pas eu de soucis avec mon HTC, il en a récupéré le répertoire et je peux passer/recevoir des appels. Evidemment l?idrive se charge de couper la radio ou de baisser la navigation GPS. Je ne sais où sont les capteurs mais mes correspondants pensaient que j?appelais d?un téléphone fixe, tellement c?était clair. Bon point la aussi.   Je pense bénéficier du bloc climatisation du prochain facelift. Il n?est pas tout à fait le même que celui de ma One. Le bouton droit permet de coupler la droite & la gauche et le mode automatique devient réglable sur son intensité.     Grosse différence avec ma One : L?insonorisation. Les bruits extérieurs sont très filtrés, voir inaudibles (j?ai par exemple été surpris de ne pas m?entendre rouler dans des cailloux). Quant au bruit du moteur, il est lui aussi bien filtré mais il se laisse tt de même bien entendre pour le plaisir des oreilles. Je n?ai pas noté de bruits d?air ou de roulement gênants, la encore, cela semble très bien maitrisé.     Comportement routier Difficile à dire étant donné que je suis toujours en rodage et donc plutôt à me laisser bercer qu?à gérer la cavalerie. Mes 1ere impressions sont très bonnes et je la sens + stable que la One, mieux posée. Le confort est très très bon, encore une fois, bien + agréable que ma 123D en 17? alors que je suis en 18?. Je n'ai pas noté de roulis particulier.   Boite DKG J?avais la BVA classique avec la 123D. Comme je l?ai déjà marqué, cette boite DKG perfectionne les points forts de la BVA ou gomme ses points faibles (à vous de choisir ) Les vitesses défilent sans qu?on les sente passer. Le Drive est vraiment très doux et la 7eme est engagée à juste 80 km/h (vive le couple). Les palettes au volant sont, à mon gout, bien pratiques et efficaces (Les 2 permettent de passer les rapports dans les 2 sens). Le mode sport, outre les rapports + rapides, permet beaucoup + d?indépendance sur le passage des vitesses. En accélération, le ressenti est comme sur une moto et diablement efficace d?un point de vue chrono. Cela dit je peux comprendre les pro BVM qui aiment la.. totale indépendance     La boite permet un Launch Control que je n?ai pas tenté J?ai également noté un comportement particulier lors de l?utilisation du régulateur et que l?on vient d?accélérer temporairement : Il me semble que la voiture était f...

Publié le 10/11/2009

Photoreportage BMW 118d

Depuis plusieurs mois nous cherchions à changer nos voiture pour une seule que nous puissions garder pas mal d'année donc assez grande pour etre serein pour les années à venir mais sans sacrifier un côté assez dynamique et jeune.   Nous sommes passé de la mini cooper (trop petite) à la Megane CC et la 307 CC, mais franchement un cabriolet à Paris . Et puis apres avoir emprunté la 307 cc d'un pote (en 180cv ) je me suis rendu compte que toute bonne voiture que c'était je ne l'aurais pas exploité comme il se doit (roof down) c'est un peu trop m'as tu vu...   Il restait donc deux finalistes l'A3 sbk ( ) et la fameuse 1, qui nous avait tapé dans l'oeil à ma copine et moi au Mondial à Paris.   Une fois les essais effectués, une A3 1,6 fsi et une 116i et une 118d luxe dans un premier temps, on a décidé, tout amateur de moteur essence que nous étions de passer au diesel, et ceci pour plusieurs raisons: Ma copine doit régulièrement la prendre, je la prends pour aller à la fac et nous allons au ski à la mer en voiture, tout ça chiffre et avoir une voiture qui consomme moins c'est tout bénef en fait. Par ailleurs l'assurance est moins chere voire inabordable pour les 2.O fsi et 118i . Et les 115 chevaux des plus petits moteurs tiennent plus du poney asthmatique, pour 10-11L/100, il n'y a aucun interêt...     Le hic c'est que le côté on-off des HDi Tdci cdti tdi 130... que nous avons deja conduit ne nous ont pas conquis. Mais là l'essai de la 118d, de la couleur que nous aimions en plus havana avec cuir et toit ouvrant était formidable, ça pousse assez c'est confortable bref le reve... qui a un prix, pour ce VD de 15 000 km, 27 000 euros clairement hors budget... .   Quelques semaines plus tard j'ai trouvé sur un site de concessionnaire le rêve à quelques kilometres. Une 118d, 5000 km, noire très bien equipée pour un prix très correct. Le rendez vous est pris, je vois la voiture    et appelle ma copine, le VO, très sympa nous emmene pour un essai le courant passe et... nous l'achetons et oublions la Havana de nos reves .   ll s'agit donc d'une 118d il s'agit pour les non initiés d'un turbo gazout developpant quelque chose comme 122 cv il me semble, elle était en provenance d'allemagne. La serie 1 a pour avantage (ou particularité pour les sceptiques) d'être assez unique dans son segment puisqu'il s'agit d'une propulsion, ce qui procure une sensation nouvelle et limite jouissive en sortie de rond point / voie d'acceleration. En ce qui concerne notre 1, elle dispose d'un equipement assez... spécial. On pourrait en fait la considérer comme un mélange entre les finitions sport et confort auxquelles on a rajouté quelques options. Nous disposons donc des sièges sport, des suspensions sport, mais pas des xenons ni des jantes en 17 .     Mais passons plutot au descriptif en photo, c'est quand même plus sympa:   Comme le port salut:   Quelles formes dans la penombre, c'est beau, ça fait même un peu     Mais, on ne profite pas assez des fameuses courbes donc seul Bangle a le secret, nous me pardonnerez le carde n'est pas vraiment dégagé mais je pense que c'est est tout de même assez sympa... De profil, je ne suis pas specialiste en design mais je trouve les courbes assez impressionnantes specialement l'arrete sur l'aile, et ce capot massif qui lui donne un faux air de Z3 coupé (non non ne me tapez pas dessus ).   Restons à l'exterieur en commençant à detailler les equipements: Nous avons le fameux Park Distance Control, qui s'avere etre un radar de recul tout simple quoi , mais nous avons le pdc étendu, soit des capteurs à l'avant et à l'arrière. C'est quand même une sacrée aide pour se garer, couplé à la fonction de descente automatique du retro droit il n'y a plus de raison de se planter dans un crénau ... Vue de derrière Le PDC avant, Puis l'arrière en zoom   Passons aux jantes, d'un design classique mais un poil sportif, je les trouvais trop petites sur les photos du concessionnaire sur le net en vrai elles très correctes, ce qui a pour avantage un prix moindre au changement de pneus (surtout en runflat) , un confort (relatif) je me demande ce que donnent les 17 voire 18 pouces avec chassis sport parce que deja en 16 ça secoue! En tout cas je les trouve bien plus seduisantes que les jantes disponibles avec la finitions confort qui sont très très classiques, par ailleurs on passe de 195 à 205 de large avec nos jantes, un atout sur une propulsion (et sur le sec) je pense. Zoom sur les jantes:   Equipement qui va nous permettre de faire la transition entre l'extérieur et l'intérieur, le toit ouvrant: En verre coulissant et entrebaillant il est electrique aussi, c'est un plus indéniable, d'autant que la ceinture de caisse étant très haute on peut souffrir du manque de lumière, le TOE remplit parfaitement sa fonction. C'est très très sympa printemps comme hiver, surtout en combinaison avec un equipement que je detaillerais dans quelques photos...   Installons nous dans les sièges sport au maintien parfait et aux multiples reglages: On peut regler les lombaires de manière electrique, on peut regler la hauteur du siège le dossier (classique) et une avancée au niveau des genoux, qui soutiens les cuisses c'est très agréable. Ce sont des sièges mi (faux je crois) cuir et tissu, d'un style particulier j'en suis conscient ça ne me plaisait pas en photo, mais c'est tout à fait acceptable en vrai et d'entretien classique et facile . Petit bemol la visibilité arrière très moyenne mais on s'y fait on remarque aussi l'appui tête central rabattable, il faut savoir qu'en option il existe cette fonction pour rabattre les deux autres. Je la conseille à tous ... Continuons avec l'arrière, on reproche à cette auto son habitabilité, c'est vrai à l'arrière, mais nous ne sommes pas grand, 1,74m pour moi et 1,68 pour ma copine voilà ce qui reste de place: Notez les filets de rangement, optionnels bien sûr   Voyons maintenant le côté praticité avec rangements, coffre et boite à gants: La boite à gants de contenance très moyenne. Elle avale les divers chargeurs, cd et manuels de bord, c'est deja bien... Les portes gobelets, dont un est inutile, l'accoudoir, relevé sur la photo venant au dessus et... ils sont optionnels (bah oui c'est une vraie allemande). Voyons maintenant le rangement dans l'accoudoir, il y a un porte carte de credit et un emplacement destiné à recevoir un telephone portable et à le recharger, nous verrons ça plus tard . Vue de dessus de l'ensemble, notez la prise "aux" pour brancher un iPod/ordinateur portable, c'est une très bonne initiative et la prise allume cigare. Enfin une vue du coffre de devant, banquette à moitié rabattue la contenance est correcte et le fond est parfaitement plat, transformer l'arrière en break se fait en 10 secondes montre en main . Une vue classique du coffre, pardonnez moi le desordre, j'avais la flemme d'enlever les chaines. Notez par ailleurs la trappe à ski, en option (je vais arreter de le dire on va croire que même les pedales sont en option). Le sac est très chiant à plier et mon snow passe juste juste . Passons au tableau de bord, classique, l'odb est au centre, il s'eclaire en orange, très reposant, plus que mon ancienne golf, c'est beau mais ça fatigue Les 6L/100 correspondent à un trajet de nuit de 900km sur autoroute à allure très très correcte avec quelques relances effectuées par ma copine la conso sur autoroute est quand même sympa, plus qu'en ville/voie rapide . Passons au volant, trois branches commandes au volant, dont celle du recyclage, pas con pour les tunnels ... Le placage "alu" fait un peu cheap je trouve par contre, mais ne jure pas trop. Le volant M lui est , mais celui ci est très sympa de part sa petite taille, ça fait assez sportif. Vous aurez remarqué le bouton pour demarrer, ça fait son petit effet . La console centrale: photo un peu floue désolé... et pas de commentaires sur la radio hein : Donc une clim bizone classique maintenant, deux grosses molettes pour la température, au dessus l'autoradio très fonctionnel MP3, aux multiples reglages, vraiment je le recommande, puisqu'il est optionnel cela va de soi, le classique est moins beau et possède moins de fonctions . Celui ci est aussi pourvu, en option aussi s'il vous plait, de la préparation telephone bluetooth et ça c'est vraiment excellent! On telephone avec les deux mais libres la sonnerie retentie dans les hauts parleurs eteint la radio, c'est vraiment top! Pour le rangement dont je parlais dans l'accoudoir plus haut il y a possibilité d'acheter un "snap in" qui, spécifique au telephone, le recharge et le connecte à l'autoradio directement, le telephone profite alors de l'antenne de toit. Mais à plus de 150eur on s'en passe d'autant que je vais changer mon vieux 6230 et que ma copine a un trop gros telephone (les telephones 3G ), il n'existe pas d'adaptateur. Quant au rangement pres du levier de vitesse, il y a à la place de celui ci, lorsqu'on prend le kit fumeur, un allume cigare et un cache de la couleur de la console, bien plus esthétique que ce que nous avons ...   Pour les trois boutons il s'agit pour le "P" de la commande de desactivation du PDC, et pour les deux autres de la commande qui en hiver en combinaison du toit ouvrant est le nec plus ultra, les sièges chauffants . Ceux ci ont trois positions la troisième est comme qui dirait inutile... si on n'envisage pas de se faire fondre le postérieur. Par ailleurs signalons la presence d'une autre fonction sympa le bouton "rest". Il s'agit d'une restitution de la chaleur moteur pendant 20 min après l'arret du moteur. A n'utiliser qu'en hiver hein. Plus serieusement c'est vraiment pas mal comme fonction...et ce n'est pas en option!   Passons enfin aux element de conduite et de confort: Le regulateur de vitesse, moins brutal que sur la Passat et sur la Golf lorqu'on l'arrete, appreciable pour les passagers: Un coup comme un appel de phare pour verouiller la vitesse (au debut on se plante avec les phares ...

Publié le 20/04/2006

Big Cat : XJ-S : (1975-1991) / XJS (1991-1996) [Sujet officiel]

Bonjour. Je tente l'impossible : vous guider dans les méandres de la carrière la plus longue de l'histoire de Jaguar : XJ-S.   Née de la volonté de Sir Bill pour remplacer (?) E-type S3 V12, ce gros coupé est en fait (pas) tout à fait ce que son nom évoque : une XJ-Sport. Car elle est très lourde (1,7 tonne) En fait c'est une GT, mais pris au sens Anglais : Grand Tourer. Vous me direz, cela veut dire la même chose que "grand tourisme". Oui et non, il y a dans "Grand Tourer" un je ne sais quoi de souplesse, de raffinement et de connotation "home-sweet-home".   Automobile de l'impossible (remplacer E-type, aggravé par un physique "particulier" provenant des retombées de custodes assez étranges) elle fut tour à tour, honnie des puristes, décevante pour ses acquéreurs, née au pire moment possible (premier choc pétrolier, période British Leyland/Lucas avec un V12 glouton comme seul et unique moteur), puis à partir des années 80 petit à petit appréciée, voire carrément adulée... pour finir sa carrière en beauté avec des séries fiabilisées, reliftées, particulièrement attachantes.   Finalement, les chiffres de production reflètent assez bien les paradoxes de cette auto : 115.000 unités produites en donc vingt ans de carrière.   Soit 5750 autos par an en moyenne. Cela fait à la fois beaucoup au total ; et très peu à l'année. Cet acharnement, on le doit à Sir John Egan, qui a toujours crû à ce coupé dans sa définition GT so british... et a tenu bon face aux gens de B-L.   Ce n'est pas, loin s'en faut le seul paradoxe de cette auto : Elle a supporté (avec les trois séries d'XJ) la marque dans les pires moments de son histoire.   Si mes souvenirs sont bons, en 1978 la production TOTALE des Jaguar était tombée à un peu plus de 8000 unités. Et pourtant, grâce à ce pachyderme attachant, synonyme pour certains de perte d'identité (un peu comme XF et X351 à l'heure actuelle), non seulement Jaguar a survécu, mais elle a même permis à Aston-Martin de renaître!       Eh oui! DB7 : Le châssis, la plupart des éléments de la structure intérieure (relookés) et surtout son moteur 3.2L SC proviennent directement d'XJS.   Notez même que ce châssis, profondément modifié, a été celui d'XK 8 (steel), ce qui lui fait une carrière complète de trente ans! Et comme il a été mis au point à la fin des années 60... c'est un record absolu je pense. (même 911 a évolué en trente-cinq ans!)   Désormais, on peut trouver de très belles autos pour 10 à 20.000 euros. Nettement moins pour les fatiguées, très nettement plus pour les exceptionnelles.   Et donc, forcément elles attirent la convoitise de personnes à la fois désireuse de "franchir le pas", mais aussi rarement au fait des particularités de l'auto, et souvent désargentés. Je me propose donc de vous faire un topo.   Notez pour ceux qui ne le savent pas : je n'en ai possédé qu'une seule : un coupé Celebration 1995, Straight Six de 4.0L.   ...   1975?1981. Tout a commencé par la présentation en 1975 du coupé, Année Modèle 1976. Un seul moteur proposé : le V12 5,3L de 285 Bhp, associé à une boîte auto ou à une boîte manuelle (eh oui!), mais la manuelle a été très vite abandonnée, et je suppose qu'il ne doit pas en rester des masses. Raison? Le couple du V12 passait mal et il valait mieux en disperser en peu dans le convertisseur d'une BVA Borg-Warner connue et solide. Notez, car on a tendance à l'oublier, que les spécifications d'XJS étaient à l'époque uniques : les mercedes offraient au maximum un V8, et il fallait aller voir du côté des Italiennes pour trouver un V12 avant et un coffre acceptable.   Et d'ailleurs : question fiabilité, c'était la même panique chez les trois compères : Lambo-Maserati-Ferrari....   Capable d'un bon 230 km/h, ça n'était pas loin s'en faut la plus rapide des GT, mais au moins elle, elle pouvait les atteindre sans que son conducteur se fasse une frayeur digne de "Duel" (Premier film de Spielberg).   En 1979, évolution : boîte hydramatic 400 (trois ou quatre vitesses? me rappelle plus : corrigez moi). Ces modèles sont appelés rétrospectivement les pré-HE.   Peu fiables, voire assez mal fabriquées, les composants Lucas se décomposaient avant même la commercialisation. Ce sont elles qui sont à l'origine de la réputation catastrophique du modèle. Tort partagé avec XJ S2 pour la marque. Il faut dire que rien de lui a été épargné, malgré une dotation d'origine très complète, de l'air conditionné à la direction assistée en passant par des freins in-board (super idée sur le papier... dans les fait, beaucoup moins bonne). Intérieur en beau plastique chinois, extérieur des plus dépouillés avec ses magnifiques horribles Bumpers noirs... que du bonheur pour ne pas vendre.   Pourtant, l'auto était saine, très confortable, rapide et, mais oui mais oui... considérée comme une des reines des longues distances. A égalité avec M-B SL. Or, encore eut-il fallut qu'elle roulassent... ce qui était très loin d'être évident.     notez sur cette dernière photo, le pilier "C" et la forme de la custode qui ont énormément choqué à l'époque, mais qui permet de tenir à quatre dans l'auto (en coupé), assez facilement qui plus est. Mon neveu d'un mètre quatre-vingt pouvait tenir une ou deux heures, siège avant avancé à fond.     ....   1981-1990   Heureusement, et ce malgré une trésorerie plus que défaillante, et dans un contexte social explosif (wouahou, Baroness Tatcher, conflits de toutes sortes, IRA...), en 1981 (AM 82) est apparu la première évolution notable du pachyderme glouton : les culasses High-Efficiency, appelées aussi "May", du préparateur éponyme.   Puissance du V12 : 295 Bhp : chute de consommation inversement proportionnel : de +20l/100 on passe en effet à 15-16l, ce qui est tout de même une belle performance. Et apparition d'un Straight-Six de 3,6L (AJ6 - I6) de 221 Bhp... Ces modèles profondément remaniés et fiabilisés sont donc appelés XJ-S HE.   Et miracle : réapparition (timide) d'un intérieur digne du blason : Jaguar : un peu de bois, des couleurs chaudes, de vraies moquettes.     Ici, une classique de chez classique 3.6L, BVM (Getrag), jantes BBS, bumpers en partie chromés, et avec ses compteurs à rouleaux et son petit bandeau de bois qui fait toute la différence.   Le modèle V12 a peu de différences à proposer en terme de look extérieur, mis à part qu'ils n'ont pas de bossage sur le capot (eh oui...), et une calandre ornée d'un "V"   Ces autos sont notablement plus fiables que les premières séries. Pour autant, il ne faut pas se précipiter sur de trop bonnes affaires, car elles ont tellement décoté que les multiples propriétaires les ont souvent négligées au point de les rendre aussi peu fiables que les pré-HE.  . Certaines n'ont connu que quelques vidanges au début... après...     Ce qui est forcément dommage, surtout pour le 3,6L qui est vaillant, et en BVM à mon avis assez sympa, car la différence de puissance entre les deux moteurs (V12 et 6L) n'est pas si importante, et le poids de la 3,6L un peu plus mesuré (tout est relatif).   Mais le coût d'entretien lui doit être divisé par trois! Allez, on va dire par deux...   D'autant plus dommage qu'est apparu en 1983 une charmante variante : le Cabriolet XJ-SC (et là, c'est bien le terme approprié, anglais, et non Dorphead Coupé).   Fabriquée chez Tickford, c'est une auto vraiment très spéciale, rare et attachante.     Existant dans les 2 motorisatins (ci dessus le V12 HE, impressionnant hein?), c'est un modèle à part entière... méconnu. C'est une "targa", la partie avant du toit se démonte, et la partie arrière souple se replie, laissant apparaître la structure de renfort. Perso, je l'aime beaucoup. Si vous en trouvez une dans l'état de celle-ci :   un : sautez dessus,   deux : surtout, surtout ne la transformez pas en DHC, non seulement elle n'y survivrait pas, mais en plus, elles sont de plus en plus rares... laissez les nous! Les vrais DHC sont légions!       le targa ouvert :       En 1988 (AM 1989) naissance du vrai DHC "usine" que tout le monde connaît. Splendide : une ligne à couper le souffle... et encore plus lourde que le FHC (1,9t) : là, pas question de sport du tout : nonon : cool, détendu, profitez du feulement inimitable du Straight-six ou du grondement du V12.     Notez là encore que le bois continue de s'étendre sur les contre-portes, la console, et que la qualité générale de la présentation s'améliore (ci-dessus un DHC V12 de 1989) On peut dire sans hésiter que c'est ce modèle qui a sauvé XJS (et probablement la marque) : les USA et surtout la californie étant un marché de DHC : une compagnie indépendante : The Hess & Eisenhardt coachbuilding avait déjà transformé un nombre indéterminé de FHC.   Quelques réalisations Allemandes aussi...   Mais le modèle usine est parti "comme des petits pains" (j'avais trouvé les chiffres...   )     En 1988 et 1989, une XJR-S, version spéciale équipée du V12 5.3 litre a été produite par TWR (Tom Walkinshaw Racing) pour célébrer les victoires au Mans des fameuses "Silk Cut" : elles furent 350 de cette série. Après septembre 1989 la cylindrée passa à 6.0 litre (moteur Zytec) de 314 Bhp, puis de 329 Bhp.   Attention, ce moteur, très spécial, n'a rien à voir avec le futur 6.0l "maison". Ce sont des TWR, et Jaguar n'a pas la possibilité des les réparer... à n'acheter qu'en connaissance de cause! Restées en production jusqu'en 1993, 1.130 ont été produites (les deux générations).   Ce qui est considérable, car le prix piquait un peu.   Voici une originale de 1989 : la sellerie est spéciale, tout comme les jantes, que l'on retrouvera plus tard sur le "facelift", y compris sur des Lynx Eventer.     A la même époque, il me semble que l'usine avait produit un modèle "le mans" à une centaine d'exemplaire... mais je ne suis plus sûr du tout de la chose. Il y en a une à vendre... mais si quelqu'un pouvait me confirmer ça, ce serait sympa. Voilà l'engin.     Jantes BBS chromées.     ...   Bien arrivé là, une pose s'impose, car à partir des années 90, tout ou presque va changer...   En résumé : deux moteurs, deux générations, trois carrosseries. Vous pouvez vous même juger des différences esthétiques entre les premières versions et les dernières.   Maintenant, il faut bien comprendre que les différences entre une Pré HE et une TWR font que ces XJ-S n'ont rien à voir les unes avec les autres. Sans rien changer, tout à changé : de constantes améliorations ont rendu la voiture très désirable... bien que souffrant toujours de tares et d'une côte d'amour faible hors initiés.   Ainsi, less pré-HE sont totalement délaissées, car vraiment moches à l'intérieur, peu fiables et gloutonnes. Pourtant, elles méritent qu'on s'y intéresse, ne serait-ce que parce qu'elles sont le témoignage d'une époque... disons troublée. MAIS elles sont à réserver aux connaisseur, qui sauront les apprécier et ne pas se tirer une balle au moindre pépin.   Pour les autres, "HE" : là aussi, il y a tellement de différence entre une 3,6l...

Publié le 29/12/2009

BMW 550i [Photo-reportage]

        Bonjour à tous   Voilà plus d'un an que je suis inscrit sur FA pour essayer de choisir une nouvelle voiture avec mon père. Ma première idée était la Ford Mondéo ST220 et son V6 de 226ch. J'avais eu des échos par des connaissances comme quoi cette Mondéo n'était pas au top de la fiabilité, j'ai laissé tombé sec. Puis quelques mois après, je m'arrête sur la BMW 550i. Pas le même budget me direz vous. Je lance un topic sur FA pour avoir pour avoir un avis sur cette voiture. Peu de gens étaient au courant que BMW avait sorti une 550i, remplaçante de la 545i de 333ch. Je n'ai donc rien appris de nouveau, et finalement aujourd'hui, une 550i est bel et bien dans mon garage. C'est une voiture de septembre 2005 qui n'a pratiquement pas roulé puisqu'elle affiche 13.000 km au compteur. Elle est équipée du Pack Sport et est pratiquement "full options" :   Voici la liste des options de notre 550i :   - Pack ///M Sport (couleur : "Carbonschwarz metallic" ) - Boite automatique Steptronic 6 rapports avec commande séquentielle au levier - Head-Up-Display (affichage tête haute sur le pare-brise) - rideaux pare-soleil pour vitres arrières (manuel) et pare-brise arrière (électrique) - Chargeur 6 CD - dossiers arrière rabattable 2/3 1/3 - Sièges chauffants avant et arrière - Réception TV numérique (TNT) - Toit ouvrant électrique - Système de Navigation Professionnel DVD pour toute l'Europe - Commande Vocale - Système Audio Pro Logic 7 (Harman Kardon) - Régulateur de vitesse actif (selon le véhicule qui précède) - Park Distance Control (radar de recul avant et arrière) - phares bi-xénon et feux adaptatifs (pivotants) - direction active AFS (asservie à la vitesse) - sièges avant Sport - système d'alarme - télécommande universelle intégrée (permet de mémoriser le signal pour les portes automatiques de garages, 3 mémorisations possibles). - connexion Bluetooth   Seuls la Vision de Nuit et les sièges confort manquent à l'appel.   Place au photos :                                           Et enfin... le moteur     D'autres viendront sûrement par la suite   Bilan   Autant vous dire que le V8 pousse fort, très fort. Les reprises sont expéditives tout comme l'accélération. Tout ça, accompagné d'un grondement typique (des vidéos sont prévues ). La notre est équipée de l'excellent boîte automatique Steptronic, très réactive, pouvant être commandée séquentiellement avec le levier (pas de palettes au volant comme sur la 650i).   Et puis la 550i reste raisonnable en consommation vu la cylindrée et la puissance du moteur (V8 4,8 L 367ch). En effet, notre maximum enregistré est de 16,8 L (une heure passée en ville avec de bonnes accélérations ) avec un minimum de 9,5 L/100 km. Sur une journée passée sur autoroute et la majeure partie en ville, notre consommation moyenne était de 13,5 L/100km. A 130 km/h l'économètre indique 9,5-10 L/100km.   Points positifs :   - le moteur puissant, souple et mélodieux   - une consommation retenue   - qualité de finition   Points négatifs :   - un gros manque de rangements     Je ne vois rien d'autre sincèrement pour l'instant     Caractéristiques techniques   V8 4,799 cm3   367ch à 6300 trs/min 490 Nm à 3400 trs/min Poids à vide : 1735 Kilos   0-100 km/h en 5,6 secondes 0-200 km/h en 19,4 secondes 1000m DA en 24,2 secondes   Pour entendre ce magnifique V8 rugir, cliquez ici   Voilà, il y a pas mal de personnes qui attendaient ce photo-reportage (elles se reconnaitront )   Bonne soirée à tous, Fordfan         Compte-rendu après ces vacances de février         Alors je peux vous reconfirmer : cette voiture, c'est de la folie. On a passé en tout 13 heures dans cette voiture et c'est le pied. Il y a de la disponibilité à tous les régimes, le moteur pousse, gronde et explose à 6500 trs/min. A 130 km/h, on est à 2500 trs/min.     Un CLS 55 AMG qui nous a doublé dans la Cote d'Or tout ça dans un grondement magique Il a pas eu peur de se faire choper le mec, surtout dans la Cote d'Or où s'est bourré de flics, après l'accident qui a fait des dizaines de mort il y a quelques années (désolé je n'ai pas de meilleure photo)   Avec un plein, l'ordinateur de bord indique 698 km d'autonomie. On a réussi à en faire 660 mais il restait une marge de sécurité bien sûr parce que la panne La boîte Steptronic est super réactive, les dépassements se font sans soucis. Le régulateur de vitesse actif est génial. On se fixe à 140 km/h par exemple, et dès qu'on approche d'une voiture roulant à 120 km/h par exemple, la Béhème garde une distance de sécurité (qu'on peut régler sous cinq niveaux, du plus proche qui doit être 15m au plus éloigné) et s'adapte à la vitesse du véhicule qui précède. Dès qu'on donne un petit coup de volant pour doubler, la voiture accélère toute seule et revient à 140 km/h.   Il ne faut pas mettre de chaînes sur ces pneus  Il existe par contre, des sortes de bonnets pour pneus, comme des chaussons. Mais on a rien mis dessus. Les routes étaient dénneigées et la voiture a grimpé sans problème. On s'est mis en mode sport (séquentiel) et on a grimpé avec une facilité déroutante. La voiture tient super bien la route, c'est hallucinant. Dans les virages serrés, ça ne bouge pas du tout la direction est excellente.   Et puis, surprise sur une aire de repos, une 612 Scaglietti garée On s'est mis à côté, j'ai pu prendre des photos :         Je voulais absolument l'entendre partir. J'ai été chanceux : avant de rentrer dans la Béhème, l'anglais s'approche de la Ferrari (j'avais deviné que c'était lui ) et rentre. Il démarre le moteur je n'ai pas de vidéos, ma carte mémoire était pleine Je regarde la voiture et le type ouvre son carreau et, me voyant sourire, il sourit à son tour. Je lui dis : "Great car !" Le type donne un petit coup de gaz, quelle rugissement et on le voit partir vers l'autoroute. Et deux minutes plus tard, on démarre. On décide de le suivre. Le compteur de vitesse grimpe vite fait à 160 km/h, et un bon kilomètre plus loin, on le retrouve. On se met derrière lui (file de gauche), il se range à droite et nous fait un grand signe chaleureux de la main. Et là on s'est suivis pendant 10 kilomètres environ. Parfois, on lui ouvrait la voie, la Béhème pousse un max en côte puis à lui de le faire : il se mettait sur la file de gauche à notre niveau, nous regardait, puis donnait un gros coup de gaz et s'éloignait comme une fusée. A chaque fois qu'on doublait, c'était des sourires et des signes. Un pur moment de bonheur que je ne peux vous faire partager qu'avec des mots     J'ai pris des photos supplémentaires de la voiture, les voici                   Et le moment que tout le monde attend.... Comme je l'avais promis, j'ai pris deux petites vidéos à la sortie d'un péage   La vidéo c'est ici   L'autre vidéo c'est ici   Alors, il faut préciser que nous étions trois personnes de 60 kilos et plus, et que nous avions environ 50 kilos de baggages. Au départ (comme c'est indiqué dans la description sur YouTube ) mon père n'appuies pas à fond, vous le voyez bien au compte-tours de toute façon Mais ça pousse   Comme vous pouvez le voir sur la vidéo, notre consommation moyenne sur les routes de montagne (environ 35 kilomètres) et sur l'autoroute (un peu moins de 700) a été de 10,5 L/100 km. La voiture reste peu gourmande.   Voilà, ça n'a été que du bonheur de prendre la route avec cette voiture, qui reste très confortable et habitable. Et puis avec le son Harman Kardon c'est encore plus       01/04/2007   Nouvelles photos               09/04/2007   Petit compte-rendu après ce week-end de Pâques   Autant dire qu'on s'est fait plaisir...   On s'est balladé sur les petites routes de campagne, en mode DS (montée jusqu'à 6500), lorsque la visibilité était impeccable. Et là, kick-down à partir de 80 km/h, la voiture grimpe jusqu'à 130 en un rien de temps   Nous sommes passés une première fois devant des motards arrêtés sur un pont qui ont été intrigués par la voiture (et son ronronnement ). Puis on est passé une seconde fois, ma mère a donné un petit coup de gaz, et on a même été filmés   Sinon, le chassis est extraordinaire, quelle agilité Le freinage est excellent, tout en douceur et en puissance en même temps. On peut freiner "pratiquement" au dernier moment, et la voiture attaque le virage sans problème, sans qu'on soit ballotés à l'intérieur... et puis avec le maintien des sièges sports c'est   J'ai pris quelques passages sur ces routes de campagne avec la caméra, mais il faut que j'attende pour voir comment transposer le film sur PC pour le mettre en ligne touSSa...   Et la cerise sur le gâteau... Hier soir vers 20h30 sur l'autoroute (personne d'ailleurs ), j'aperçois dans le rétro une M5 noire Elle nous double finalement très gentillement, il respectait assez quand même (surtout un week-end de Pâques ). Mon père l'a suivi sur la file de gauche. Elle était noire, vitres teintées à l'arrière, et désiglée je crois. Puis le mec s'est rangé et c'est nous qui avons donnés un petit coup de gaz Il nous a suivi derrière (à mon avis il a du voir le sigle 550i). Mon père a fait un kick-down, lui bien sûr suivait sans problème hein Et ça été comme ça pendant 3 bons kilomètres (à une allure plus sage qu'avec la Scaglietti en février )   Lorsqu'on l'a laissé passé, la femme qui l'accompagnait a maté la notre. Sans doute a t-il du lui dire : "tu vois, c'est le modèle qui est juste en dessous de la notre, et puis elle a le Pack M, un peu comme la notre". Bah oui, elle nous regardait à fond comme si qu'on était un OVNI Bref, c'était très sympa, je pense que le mec a du apprécier   Voilà, si j'arrive pour la caméra, je posterai bien sûr les vidéos sur Daily Pour les questions, n'hésitez pas     Bonne soirée à tous, Fordfan     26-28/05/2007   Compte-rendu du week-end de Pentecôte   Bonsoir à tous   Samedi midi nous sommes partis de Paris, direction Lille   On a fait bien sûr le trajet d'une traite et cette voiture je la trouve de plus en plus confortable   Alors on a fait un test : se mettre en sixième (M6) et accélérer à fond : la boite a rétrogradé toute seule en M3 Donc c'est pas un mode complètement manuel, la boitoto est bien là   On a croisé pas mal de Béhèmes sur Lille et surtout après en Belgique Arrivée à Bruxelles... ambiance très... pays de l'est     Que des Béhèmes noires là-bas, j'ai regardé et les Béhèmes sont moins chères en Belgique qu'en France, contrairement aux Audi et Mercedes qui sont au même prix   Les rues de Bruxelles sont très sympathiques, beaucoup de restaurants et commerces et pas trop de problèmes pour se garer.     Lorsqu'on est sorti de cette place, une autre série 5 Pack Sport en Carbonschwarz attendait la place, mon père et le conducteur (belge) se sont fais un signe   La Grand Place de Bruxelles :     Bourré de monde, il y avait un concert de Jazz   Le fameux Manneken Piss habillé en joueur de foot     Le pays de Tintin, avec de magnifiques choses sur les murs, c'est vraiment très sympa     J'ai été un peu déçu de n'avoir pas pu voir plus de "grosses" voitures en Belgique, j'ai réussi à voir une 997 Turbo mais pas d'appareil photo à proximité, sinon ce midi sur le chemin du retour, un petit bout de parcours avec une M3 E46     Pris à la volée en plein virage   Sinon les autoroutes belges ont un revêtement moins bon qu'en France mais la route est agréable et pas de radars en vu, mes parents se sont permis d'accélérer de temps en temps...   On a réussi à voir une Ami 8 immatriculée dans le 93       Quelques photos de la 550i sur le parking de la cathédrale :               Ce week-end s'est très bien déroulé qui plus est lorsqu'on voyage en 550i Le son du moteur...   Par contre, je m'attendais à plus de "gentillesse" de la part des belges, l'acceuil à l'hôtel ne fut pas très chaleureux Mais ce dépaysement a fait du bien à tout le monde         Consommation   - Autoroute : 12 L/100 km - Ville : 15 L/100 km   Et sur le périphérique à Paris, à la fin, une belle surpise : une Gallardo de "Lamborghini Paris" Superbe.   Voilà pour ce petit compte-rendu, j'espère que ça vous a fait plaisir   En tout cas, ça confirme à chaque fois de plus en plus, mais cette 550i est vraiment extraordinaire     23/06/2007   Compte-rendu après plus de 5.000 km   Que dire de plus ? Cette 550i est magique Une consommation raisonnable pour des reprises et accélérations canon et une sonorité... un bon gros V8 qui grogne   Je vous ai faite une petite vidéo du démarrage du moteur et de quelques vroum   La vidéo c'est ici   Une petite ballade tout à l'heure en agglomération parisienne. Voici sur quoi on tombe à côté :             Une CLS 63 AMG Vraiment très belle   La notre :               On s'est amusé avec le levier pour passer les vitesses manuellement. Même en mode M2, la voiture décolle, on a pas essayé en M3 par contre. Vraiment très impressionnant, à chaque feu rouge, on a laissé tout le monde sur place.   Voici sur quoi on tombe Avenue Montaigne :     Une 599 GTB Fiorano Désolé pour la photo, elle a été prise à la volée pendant qu'on passait, vraiment une des plus belles voitures.   Quelques mètres plus loin, une DB9     Et deux minutes plus tard, sur les Champs :     Une 612 Scaglietti que j'avais prise en photo au Plaza, immatriculée en Allemagne avec le chiffre 612   Voilà on a actuellement 16.900 km au compteur, que du bonheur, je crois que BMW nous a encore une fois démontré sa puissance avce ce V8. Juste un petit souci au niveau de l'i-drive, qui dès qu'on appui sur Menu, reviens à la position précédente, un petit bug électronique, on arrangera ça en Allemagne cet été     24/06/2007   Nouvelles photos             15/07/2007   Compte-rendu du 15/07/2007   Bonsoir à tous   Cette journée fut merveilleuse. D'une part parce que le beau temps était au rendez-vous Mais aussi parce que j'ai passé environ quatre heures dans la 550i   Une petite escapade en Province, que du bonheur sur les petites routes de campagne   Un petit lavage, elle commençait à être sale vraiment     La réponse de la boite Steptronic est immédiate, quel plaisir de faire un petit Kick-Down, mais il faut faire très attention, on se retrouve vite au-dessus des limitations   En mode M (manuel, avec le levier), le son du moteur est beaucoup plus présent qu'en D, quel plaisir les amis ! Un rugissement indescriptible qui nous chatouille les tympans... J'essayerai de vous faire quelques vidéos en Allemagne sur l'Autobahn cet été. Je pense que ça va être super           On a croisé quelques béhèmistes, deux nous ont levé le pouce lorsqu'ils nous doublaient.   La voiture reste très stable, le chassis sport fait des merveilles, vraiment. On peut sans problème prendre un virage à vitesse élevée, la voiture tient la route, impressionnant. Et puis rétrograder avec le levier pour faire frein moteur c'est super, on sent bien que ça stoppe net   Quelques photos supplémentaires :           Voilà pour ce nouveau petit compte-rendu, j'espère que ça vous aura fait plaisir.   On part en Allemagne dans deux semaines environ, je vous promets des photos et des vidéos.       12/08/2007   Compte-rendu du séjour en Allemagne   Bonsoir à tous   Je suis de retour de mon séjour en Allemagne et en Autriche.   Ce mois d'août n'a pas été terrible niveau météo, mais bon, ce fut un régal !   Je crois qu'on avait encore jamais été aussi chargés niveau bagages. Avec tous les sacs et valises, le chargement atteignait très facilement les 100 kilos. Et trois personnes à bord comme d'habitude.   Tout d'abord, une petite photo des feux arrière :     Au départ de Paris en direction de Strasbourg, calés à 130 km/h avec le régulateur de vitesse actif     Vraiment très pratique ce système, ça permet de se détendre un peu On peut régler la distance à garder avec le véhicule qui nous précède, il y a 5 niveaux je crois. Sur la photo, on voit qu'il est réglé au niveau 3, je ne saurais vous dire à combien de mètres cela équivaut.   Une petite halte à Nancy Malheureusement, je n'ai pas vu driss_54 notre photographe de supercars à Nancy.     Un petit tour à la pompe.     Nous voici arrivés à Strasbourg, fin de la première étape, à environ 500 kilomètres de la capitale. Il nous a été très difficile de se garer tous les parkings publics affichaient complet.   La cathédrale...     Toujours autant de monde à Strasbourg. Pas mal d'italiens et d'américains d'Allemagne, grâce aux bases américaines en Allemagne, ils devaient être en permission.     Le lendemain matin, on entre enfin en Allemagne   Arrivée sur l'Autobahn, ça donne ça :     Des trombes d'eau Le pire, c'est quand il y a la flotte et les embouteillages... ce qui a été le cas pendant 20 bons kilomètres. Dans ces situations, merci le système audio Pro Logic 7 vraiment un très bon système audio   Le volet d'aération latéral pour le passager avant :     Après la pluie... le beau temps Voici deux Béhèmes qui nous ont doublé comme des fous     On se dirige vers Munich, le fief de BMW, le soleil est de retour, ça roule bien, le temps d'allumer mon APN et de prendre une petite séquence vidéo. N'oubliez pas que nous étions trois, à pleine charge (au moins100 kilos de bagages). Voyez ce que ça donne en reprises   http://www.dailymotion.com/joker_s [...] obahn_auto   Arrivée sur Munich avec de la pluie, encore et encore...     Enfin bon, on a pu faire une petite pointe à 210, ce qui change du 130 sur les autoroutes françaises.     München Une ville super, très animée avec comme écrasante majorité de touristes, les gens des pays du Golfe Par dizaines sur les terrasses de café, il n'y avaient qu'eux.     Sur cette photo, on peut voir la tour BMW   On a croisé que des Béhèmes, c'est simple Très peu de Mercedes, sauf les Taxis, et pas mal d'Audi aussi.     Une belle M6 avec les jantes de la M5 On en a croisé au moins 5 durant les 2 jours à Munich, et bizarrement, aucune M5   Munich n'est pas seulement le pays de la voiture, c'est aussi l'endroit rêvé de la bière On s'est régalé en bière là-bas, rien que d'en parler... La maison de la bière : "Hofbräuhaus München". De la folie pure bourré à bloc, un boucan indescriptible, les serveurs avec 5 ou 6 chopes de bières à la main, un orchestre qui demande à une personne de la salle de venir faire le chef d'orchestre, des chants tyroliens, des saucisses, et bien-sûr, une ambiance géniale     On voulait en profiter pour donner la 550i en révision là-bas.   Quelques jours avant, on avait pris rendez-vous par téléphone Je tiens à signaler l'amabilité au téléphone, incroyable c'est pas en France qu'on verrait ça.       Un superbe complexe BMW/Alpina Arrivée au milieu d'une bonne cinquantaine de Béhèmes :     On nous fait patienter car on était 10 minutes en avance. Puis une jeune fille nous reçoit. On voulait donner la voiture en révision, ce qui n'a pas été possible. Ils nous ont dit que ça ne servait à rien et qu'ils ne pouvaient pas faire de révision 5000 km en avance. Tout est programmé. Par contre on leur a demandé de s'occuper d'un petit soucis, important quand même : la commande vocale qui ne comprenait pas le français. On en a profité pour changer les essuis-glace et à vérifier les freins. La fille a tout noter sur un papier et nous a dit que la voiture serait prête le lendemain matin.   Une superbe Z8     On a du louer une voiture pour le reste de la journée : une 120d. Bah ça pousse vachement ce diesel, incroyable le son du moteur n'est vraiment pas désagréable et au feu, on larguait tout le monde Bon par contre, niveau confort c'est moyen comparé à la série 5, et niveau finition, même si c'est la dernière série 1, ça fait plus "plastique", mais très bonne citadine, très performante, et très sobre   Une autre Z8 dans Munich, j'ai d'autres prises de vue, si vous en voulez d'autres, il n'y a qu'à demander       Le lendemain matin à 11h, on nous appelle comme quoi la voiture est prête On se dit "Chouette, fini la 120d !" On arrive à la concession, on nous apporte la voiture, on règle tous les papiers etc... tout l'i-drive a été reprogrammé, l'interface a légèrement changé, c'est bien plus clair, c'est sans doute l'i-drive des nouvelles séries 5. en tout cas, tout est bien plus clair.   La 550i au sous-sol de la concession :     On sort de la concession et mon père essaye la commande vocale. Et là on se dit : "Merde !" Ca marchait toujours pas, on avait beau parler en français, ça ne marchait pas, la voix parlait en allemand. C'est juste le vocal qui ne marchait pas, le guidage était bien évidemment en français depuis toujours. Mon père fait demi-tour, en accélérant un bon coup devant un groupe de cinq businessmen allemands qui ont tourné la tête... et on réexplique le problème au responsable. Ils nous gardent la voiture jusqu'au lendemain, nous offrent la location de la 120d pour le lendemain et s'excusent mille fois   On retourne le lendemain en fin de journée, la voiture n'est toujours pas prête.   Tout le monde était en panique, les mecs essayaient de trouver le problème. De tous les côtés on entendait "Fransozen Fransozen" Comme des V.I.P. On est tombé sur un responsable de mère belge, donc qui parlait bien français, je ne saurais vous dire combien de fois il nous a proposé à boire vraiment très gentil, il était mille fois désolé, essayait de nous faire patienter "Je vous supplie d'attendre encore un peu" ca faisait un an qu'il travaillait là-bas.   Vraiment un accueil impeccable, les gens très gentils, les bureaux hyper-propres, les toilettes avec des carreaux bleus et blancs Le moitié belge nous propose d'aller faire un tour au premier niveau pour patienter, le niveau où il y a les Alpina   La B5 et son V8 "Supercharged" de 500ch       Un responsable des ventes nous accueille, super gentil lui aussi, on lui dit qu'on a une 550i. Le mec nous propose d'aller voir de plus près la B5. Il a essayé de nous la vendre il nous dit : "Vous savez, elle est disponible tout de suite, on peut faire une reprise de la votre et vous pourrez repartir avec demain." Elle était affichée à 107.000 € On lui a dit que ça ne nous intéressait pas, il n'a pas baissé les bras et nous a donné sa carte enfin on a pu s'assoir dedans ça a surtout fait passer le temps. En redescendant, le belge nous dit qu'il faut encore 10 minutes aux mécanos pour solutionner le problème. Ils n'avaient encore jamais eu à faire à ce problème, voilà pourquoi cela a mis autant de temps, un vrai challenge.   La voiture vient d'Allemagne, et lorsqu'elle a été livrée ici, la commande vocale était restée en allemand, étonnant que le concessionnaire allemand où elle a été achetée n'ait pas pensé à le régler en français   Après un dernier café, on nous dit qu'elle est enfin prête. C'est le belge en personne et la fille qui nous a reçu pour la première fois qui nous la montent. On leur demande : "Vous êtes sûr que ça marche maintenant n'est-ce pas ?" Ils nous disent qu'il n'y a plus de problème, on entre dans la voiture, on essaye et c'est bon ! Enfin...   Un gros soulagement On pouvait enfin utiliser la commande vocale. bien pratique !   Comment passer à Munich sans voir le musée BMW ? Déception à l'arrivée, le nouveau musée étaient en réaménagement et en travaux jusqu'en 2008 Quelques pèices avaient été rassemblées provisoirement, mieux que rien certes, mais c'est agaçant quand même.   La tour BMW :     On se gare sur le parking, j'ouvre la portière, et en même temps, je vois une A3 qui se gare juste à côté. J'ai pensé reconnaître la sonorité du V6 3.2 Le suisse descend, parle à moitié français, je lui demande si c'est bien le 3.2... il ne dit rien et va ouvrir le capot moteur : bingo c'était bien le 3.2, on a pas mal discuté, très gentil Quelle magnifique sonorité ce V6 il était en DSG.     Quelques photos du "musée provisoire BMW"       La 502       Et un vélo BMW 17 exemplaires seulement.     Il n'y avait vraiment pas grand chose J'ai d'autres photos si vous voulez, si vous y tenez, je les posterai J'aurais aimé voir la 507   Voilà pour cette petite escapade à Munich, malgré quelques difficultés chez le concessionnaire, tout s'est super bien déroulé. En tout cas, super accueil à la concession J'avais demandé au mec s'ils recevaient beaucoup de 550i, il m'a dit assez peu On en a pas du tout vue pendant le séjour en tout cas Par contre on a vu une 599 GTB et une 612 Scaglietti le soir les deux seules Ferrari du séjour et pas mal de RS4 B5 Si vous voulez des photos de la Scaglietti, demandez-moi Je tiens à dire aussi qu'on était garés à côté d'une S6 V10 d'Italie au parking de l'hôtel   Quelques photos de la voiture sur le parking du musée BMW :             Le lendemain, direction l'Autriche par l'Autobahn Le beau temps était là, ce fut la meilleure journée pour rouler   Mon père prend le volant, je suis en place arrière, la voie est libre, il commence à accélérer tranquillement jusqu'à 180, et là il met les gaz Quelle poussée l'aiguille monte avec une facilité déconcertante, le son du moteur est envoûtant, on sent vraiment la puissance. Je suis derrière, j'ai du mal à voir le compteur de vitesse au delà de 240, et il nous dit 250, 252, 255, 257... 257 ! ça n'allait pas plus loin, il était pied au plancher. Il a relâché un petit peu jusqu'à 230, et il a remis un coup jusqu'à 257 pour confirmer que c'était la bride électronique qui intervenait, et oui Incroyable comment elle reprend, même à 230   Il y avait peu de voitures, c'était légèrement en courbe. Je n'ai pas pu prendre de vidéo, mon père ne m'a pas prévenu, je n'avais pas l'APN car j'étais à l'arrière, pas très pratique pour filmer le compteur. Enfin bon, je vais vous consoler avec 240 km/h   Je passe à l'avant, ma mère prend le volant pour essayer à son tour d'aller à Vmax.   Une petite reprise de 90 à 180 km/h   http://www.dailymotion.com/Joker_S [...] obahn_auto   Vous pouve...

Publié le 04/02/2007